Eloisa James

  • Les wilde 4 la plus deluree de la famille Nouv.

    Avant de se marier, lady Betsy Wilde veut réaliser un fantasme : se déguiser en homme afin de visiter les endroits les plus fascinants de Londres, qui sont évidemment tous interdits aux femmes. Néanmoins, il lui faut une escorte. Ce sera lord Jeremy Roden, qu'elle espère convaincre sans mal car son penchant pour la bouteille le rend moins regardant sur les convenances.
    Or, l'ex-officier d'artillerie lui lance un défi au billard, jeu qui la passionne depuis toujours. Si elle gagne, il l'emmènera s'encanailler en ville. Si elle perd, elle passera une nuit avec lui...

  • À cause d'une malencontreuse méprise, la ravissante Linnet Thrynne est déshonorée. Sa tante trouve alors une solution : la jeune fille épousera Piers Yelverton, futur duc dont personne ne veut. Et pour cause : victime d'un accident qui l'a laissé boiteux et impuissant, il terrorise son entourage de ses fureurs dévastatrices. Puisqu'il n'a aucun espoir d'avoir un héritier, il acceptera de donner son nom à une femme qui, croit-il, porte la vie.
    Ce sera l'union de la Belle et de la Bête.
    Sauf que Linnet est aussi pure que la blanche colombe et que son irascible fiancé est loin d'être un monstre...

  • Après avoir repoussé vingt-deux demandes en mariage, Sophie York se résigne à accepter celle de Braddon, comte de Slaslow. Certes, la proposition de Patrick Foakes était bien plus excitante : entre ses bras, Sophie perdait tout sens des convenances. Mais ce séducteur impénitent l'aurait maintes fois trompée. Quand un inconnu déguisé en Braddon tente de l'enlever, Sophie reconnaît Patrick. Et cède aux caresses de cet amant incomparable...

  • Considéré comme le plus beau parti d'Angleterre, Parth Sterling est stupéfait quand Mlle Lavinia Gray a le toupet de lui demander de l'épouser. Il a certes l'intention de se marier, mais sûrement pas avec une écervelée qui ne songe qu'aux fanfreluches. Néanmoins, après avoir poliment refusé, il promet de l'aider à trouver un époux fortuné. Ce ne devrait pas être bien difficile, car, en dépit de sa frivolité, Lavinia a bien des atouts. Atouts qui, contre toute raison, vont bientôt l'émouvoir...

  • Londres est en effervescence - du moins la gent féminine. Lord Alaric, grand explorateur et auteur prolifique de romans épiques, rentre au pays après bien des aventures. N'ayant pas la moindre idée du succès phénoménal rencontré par ses oeuvres, il est le premier surpris d'être accueilli avec une telle ferveur, voire franchement agacé par l'adulation que lui vouent ces dames. À l'exception de Mlle Willa Ffynche, qui n'a que dédain pour sa célébrité et ses histoires rocambolesques. Et, bien sûr, il n'y a rien de plus excitant qu'une femme qui se dérobe...

  • Les dames de qualité ne travaillent pas. Pourtant, Eugenia Snowe gère la meilleure agence de placement de Londres depuis la mort de son époux, et elle refuse de se remarier pour ne pas perdre sa liberté. En revanche, pourquoi ne pas prendre un amant, comme le lui suggère une amie ? Cette perspective se concrétise le jour où Edward Reeve franchit le seuil de son bureau, en quête d'une gouvernante aux aptitudes exceptionnelles. Dès que ses yeux se posent sur Eugenia, c'est elle qu'il veut, pas une autre. Et cet homme despotique n'est pas du genre à tolérer un refus...

  • Le duc de Villiers a un problème : père de six enfants naturels, il doit trouver une épouse capable de leur donner une éducation et de les imposer dans la haute société. Autrement dit, une fille de duc. Le choix est restreint : il y a lady Eleanor, caustique et piquante, qui s'habille hélas comme un sac, et lady Lisette, fantasque, sans doute un brin écervelée, mais si belle... Il doit se décider. Villiers fera son choix d'une manière pragmatique, oubliant un peu vite que le mariage est aussi affaire de coeur, et le sien risque fort de ne pas sortir indemne de cette foire à la duchesse...

  • Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Marianna. L'odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti mais avant tout, la future épouse doit être présentée au prince Gabriel.Par un coup du sort, Victoria, défigurée, ne peut se rendre au château. C'est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va alors faire la rencontre de Gabriel, un prince aussi charmant qu'arrogant. Un prince pour qui son coeur vacille, mais que le destin s'acharne à lui dérober. Et si un baiser de minuit avait le pouvoir de tout changer ? Et si les contes de fées existaient ?

  • Il était une fois, il n_y a pas si longtemps... Une jeune fille opprimée par sa marâtre s'éprend du fiancé de sa soeur... Une belle audacieuse affronte dans son château un lord monstrueux... Une épouse disgracieuse trahie prend sa revanche et se métamorphose en une sublime beauté... Voici cinq contes de fées classiques recréés par une auteure à la plume malicieuse et sensuelle, pour notre plus grand plaisir. Cinq histoires d'amour, folles et passionnées pour nous, les femmes d'aujourd'hui, qui sommes d'incorrigibles romantiques, toujours friandes d'aventures, de potions magiques et de princes canailles.

  • De passage à Londres, le duc de Kinross succombe au charme de la ravissante Edith Gilchrist. Parée de toutes les qualités nécessaires à une épouse, elle joue en prime divinement bien du violoncelle. Quelques baisers volés leur promettent déjà mille délices. Pourquoi faire traîner les fiançailles ? Le mariage est rondement célébré. Mais, contre toute attente, la nuit de noces se passe mal. La jeune femme s'isole dans la plus haute chambre du château de Craigievar. Et Gowan se retrouve face à un sacré défi : conquérir le coeur et le corps de la Belle de la Tour... sa duchesse.

    Couverture : Piaude d'après : Premier plan © Elisabeth Ansley / Trevillion Images. Lune © Trish Mistric / Arcangel Images © Eloisa James, 2013 Pour la traduction française © Éditions J'ai lu, 2014

  • De son enfance désargentée, Annabelle Essex n'a gardé que de mauvais souvenirs, et elle épousera n'importe quel aristocrate, pourvu qu'il soit riche. Quand elle croise le comte d'Ardmore, son coeur palpite. Il est très séduisant, ce Highlander venu chercher à Londres l'héritière dont la dot lui permettra d'entretenir son domaine. Cependant, en raison de sa pauvreté, elle refuse de lui accorder sa main. Mais, sa réputation compromise, Annabelle se retrouve en route pour l'Écosse en compagnie de celui qu'on considère comme son mari et qui n'a pas renoncé à se faire aimer d'elle...

  • Affligée d'un père farfelu qui s'est mis à dos tout le comté, lady Roberta se désole de rester vieille fille. Après un énième esclandre, elle décide que la coupe est pleine et débarque chez sa cousine, l'excentrique duchesse de Beaumont. Entre deux scènes de ménage, celle-ci l'accueille à bras ouverts et promet de lui trouver un beau parti. Or Roberta a déjà fixé son choix sur l'arrogant duc de Villiers, qui l'a subjuguée d'un regard et qu'elle entend épouser coûte que coûte. N'en déplaise au comte de Gryffyn, le frère de la duchesse, qui voudrait lui faire croire que l'élu de son coeur est un rustre doublé d'un suborneur. Par dépit, sans doute...

  • Le mariage de Poppy avec le duc de Fletcher s'annonait idyllique. Hlas, quatre ans plus tard, Poppy est dlaisse par son bel poux. leve dans la pruderie par son dragon de mre, elle s'est efforce de remplir son devoir conjugal, mais le duc, lass de sa passivit, a dsert son lit. Comment le retenir ? Elle n'a rien d'une sductrice ! Devra-t-elle alors quitter celui qu'elle aime pourtant de tout son coeur ?Par chance, Poppy a de bonnes amies. Et elle va comprendre que, pour devenir une amante et s'abandonner la sensualit, il lui faut d'abord prendre en mains son destin de femme...

  • Lord Northbridge Wilde était fou de désir pour sa jeune fiancée Diana. Il attendait avec impatience leur nuit de noces... qui n'a jamais eu lieu. La belle a disparu du jour au lendemain et North, dépité, s'en est allé guerroyer aux Amériques.
    De retour deux ans plus tard, il est sidéré de retrouver Diana au poste de gouvernante dans son château de Lindow. Son ex-fiancée est devenue domestique ! Et surtout elle est la mère d'un petit garçon. Des explications s'imposent, mais ce dont North est sûr, c'est que Diana fait toujours battre son coeur...

  • Quand sir Griffin Barry a quitté l'Angleterre le soir de sa nuit de noces, il n'était qu'un gringalet immature fuyant sa jeune épouse qu'il n'avait même pas réussi à honorer. Aujourd'hui, le farouche corsaire revient à Bath, boiteux, tatoué et balafré, avec un souvenir plutôt flou de celle qu'il a abandonnée quatorze ans plus tôt. Et s'il s'attendait à des reproches certes légitimes, rien ne l'avait préparé à la confrontation avec cette femme superbe et... mère de trois joyeux chenapans!
    Car même les pirates peuvent filer doux quand l'amour les foudroie...

  • Jeune veuve de vingt-sept ans, lady Harriet, duchesse de Berrow, s'ennuie. Lorsqu'une amie effrontée annonce son intention d'aller « perdre son innocence » dans le temple de la débauche, à savoir Fonthill, la demeure du sulfureux lord Strange, Harriet décide de l'accompagner pour pimenter sa vie. Mais impossible de s'encanailler sous sa véritable identité. C'est donc déguisée en homme qu'elle arrive chez lord Strange qui, jugeant ce « M. Cole » bien trop efféminé, entreprend de faire son éducation virile... tout en luttant contre une inexplicable attirance qui le déstabilise au plus haut point !

  • - Vous êtes fou, père ! Theodora est comme ma soeur ! - Peu importe. Tu l'épouseras. Suite à de mauvais placements, le duc d'Ashbrook a « emprunté » sur la dot de sa filleule des fonds qu'il est incapable de rembourser. Il encourt la prison, à moins que

  • Par une nuit d'orage, Olivia Lytton frappe à la porte du duc de Sconce après que sa calèche a versé dans le fossé. Sublime apparition : ses longs cheveux dénoués ruissellent, sa robe trempée souligne des courbes somptueuses. Ébloui, Quin ne peut s'empêcher de lui voler un baiser. Lui le mathématicien de génie imperméable aux émotions s'embrase soudain pour cette femme au franc-parler déconcertant et au langage fleuri. Aurait-il enfin trouvé la femme de sa vie ? Mais n'est-il pas déjà fiancé ? À la soeur d'Olivia, très précisément ?

  • - J'ai épousé un monstre ! se lamente lady Isidore Cosway auprès de ses amies. Son mari, qu'elle a épousé par procuration à l'âge de douze ans, est enfin rentré d'Afrique. Et il est superbe - du moins si l'on aime le style rebelle aux cheveux longs. Mais il se refuse à l'honorer. Car ce baroudeur adepte de la méditation et du contrôle de soi est prêt à annuler le mariage s'ils ne sont pas faits l'un pour l'autre. Toutes ces fadaises désespèrent Isidore qui, à vingt-trois ans, est toujours vierge. Peut-on lui reprocher d'être curieuse ? Non ! Alors puisqu'un mariage consommé ne peut être annulé, c'est décidé : d'une manière ou d'une autre, son nigaud de mari tombera dans son lit...

  • « Bien sûr que j'accepte d'être le tuteur de vos filles ! » avait dit le duc de Holbrook au vicomte de Brydone. Or, ce dernier décède peu après, laissant le duc responsable de quatre Écossaises désargentées. Lui qui s'attendait à des fillettes constate, médusé, qu'il s'agit de quatre belles jeunes filles. Désormais, il va falloir les marier et le duc est vite dépassé. Aussi la raisonnable Tess Essex décide-t-elle de se dévouer. En tant qu'aînée, c'est à elle de donner l'exemple et d'épouser le comte de Mayne, qui lui fait l'honneur de demander sa main. Mais réussira-t-elle à oublier les baisers sulfureux de Lucius Felton ?

  • À cause d'une malencontreuse méprise, la ravissante Linnet Thrynne est déshonorée. Sa tante trouve alors une solution : Linnet épousera Piers Yelverton, futur duc dont personne ne veut. Et pour cause : victime d'un accident qui l'a laissé boiteux et impuissant, il terrorise son entourage de ses fureurs dévastatrices. Puisqu'il n'a aucun espoir d'engendrer un héritier, il acceptera de donner son nom à une femme qui, pense-t-il, porte la vie. Ce sera l'union de la belle et de la bête. Sauf que Linnet est aussi pure que la blanche colombe et que son irascible fiancé est loin d'être un monstre...

  • Benjamine des soeurs Essex, Joséphine est la seule à être encore célibataire. Et pour cause ! Celle que les mauvaises langues critiquent en raison de ses formes est persuadée qu'aucun homme ne voudra d'elle. Elle a beau se sangler dans un corset, jamais elle n'aura une silhouette de sylphide, comme Mlle de la Broderie, la ravissante fiancée du comte de Mayne. Lors d'un bal, bouleversée par les insultes d'un goujat, Joséphine se confie au comte. Attendri, il décide de lui apprendre, en toute amitié, l'art de la séduction. Très rapidement, l'élève remporte un franc succès... et le professeur, rongé de jalousie, ne sait plus à quel saint se vouer.

  • Le duc de Trent a trouvé la femme idéale : Merry Pelford, une héritière de Boston. Avec sa beauté exotique et sa franchise, elle est l'opposée de ces fades et fragiles Anglaises prisonnières du carcan de l'étiquette britannique. Merry est drôle, spontanée, sensuelle. Oui, parfaite, décidément. Sauf qu'elle vient de se fiancer à Cedric, le jumeau de Trent. Depuis l'enfance, les deux frères sont à couteaux tirés. Furieux, Trent jure que cette fois il ne se laissera pas damer le pion. Et le jour du mariage, il n'hésite pas à se substituer à son rival ! Reste à savoir si sa duchesse va goûter la plaisanterie...

  • One spectacular Christmas, Miss Perdita 'Poppy' Selby met the man she thought she would love forever. The devilishly attractive Duke of Fletcher was everything the convent-educated girl wished for in a suitor and their wedding day was perfect. Unfortunately, no one had quite prepared Poppy for what would happen next. Four years later, Poppy and the duke have become the toast of High Society but behind closed doors the spark of their love affair has burned out. Fortunately, Poppy has a friend in Jemma, the Duchess of Beaumont. Jemma, who is toying with another man herself, reveals to Poppy a world of strategy and desire that will change Poppy's whole outlook on love forever.

empty