Eric PESSAN

  • "J’ai prié pour que vous n’ayez aucune histoire à me confier. Je ne suis plus apte à entretenir une conversation, encore moins à écouter des confidences. Je déborde."

    Une nuit, un train se retrouve bloqué en rase campagne. Un passager lie connaissance avec sa voisine. Il lui parle d’enfance, de solitude, de son existence ténébreuse à laquelle il n’oppose plus aucune révolte. Pendant cette interminable attente, un lien se tisse entre eux. Jusqu’à ce que le train reparte...

    Un texte exigeant, d’une simplicité épurée, où le romancier et dramaturge Éric Pessan interroge de son écriture fluide notre rapport au monde et à l’altérité.

  • Muette

    Eric Pessan

    « La nuit, déjà, et Muette écoute vibrer les insectes, glissée jusqu'au nez dans son sac de couchage. Elle a chaud mais ne peut se résoudre à se découvrir. Dehors, dans le grand monde, des gens courent à sa recherche, elle n'a plus de doute à ce sujet. Elle y est. Elle a grand ouvert les portes de sa vie. »Par sa maîtrise de la langue au plus près des émotions, des impulsions et des souvenirs d'une jeune fugueuse, Eric Pessan, l'auteur d'Incident de personne, compose un roman envoûtant et d'une rare justesse pour évoquer la mue mystérieuse de l'adolescence.

  • La nuit du second tour

    Eric Pessan

    Le soir du second tour des élections présidentielles la ville s'embrase, le pire est arrivé. David se retrouve à déambuler face aux émeutes et à sa vie ratée. Mina, elle, a préféré s'embarquer sur un cargo pour les Antilles pour ne pas assister à la débâcle. Deux êtres en proie à l'impuissance d'aimer qu'une nuit de cataclysme va profondément changer. Deux voyages intérieurs qui s'entremêlent en fiévreuses et subtiles sinuosités. Eric Pessan poursuit une oeuvre singulière, souvent mélancolique, explorant les liens étroits entre la vie intime et le désarroi collectif, qui empêche parfois jusqu'à la possibilité de se réinventer.

  • S'est-on jamais demandé ce que ferait Don Quichotte aujourd'hui  ?
    Accablé par les nouvelles venues des quatre coins du monde, toutes plus terribles les unes que les autres, l'auteur de ce livre ne trouve de consolation que dans la littérature. Là se trouve l'ultime façon de résister au monde tel qu'il est. Là se trouvent les héros. Là se trouve le fabuleux chevalier à la triste figure, que l'auteur invite à revenir parmi nous.
    Notre triste époque ne fourmille-t-elle pas d'éplorés à protéger, de torts à redresser  ?
    Et si, mieux encore que la consolation, de la littérature venait le salut  ?

  • N'ayant connu ni son grand-père ni son père, mystérieusement disparu alors qu'il avait deux ans à peine, David décide à quarante ans d'assembler les pièces de son puzzle familial en se rendant à Lisbonne où ce dernier s'est enfui.Hanté par une enfance prisonnière du ressentiment maternel, d'une éducation faite de mensonges, d'omissions et d'anathèmes sur les hommes qui boivent et qui finissent clochards, il n'aura de cesse de nourrir la peur de reproduire leur destin au fil d'une dérive en forme de perdition aussi vertigineuse que fascinante.Après Incident de personne (2010) et Muette (2013) Le démon avance toujours en ligne droite explore la quête erratique, entre réel et fantastique, d'un homme piégé par son héritage.

empty