Frédéric Rousseau

  • S'il demeure un « mystère » dans le cours de la Première Guerre mondiale, c'est le déroulement de la mobilisation : en quelques heures, au son des cloches, des millions de Français ont quitté les leurs, leur village, parfois pour la première fois, délaissant les récoltes, ont rejoint, sans incident, leur lieu d'enrôlement, revêtu l'uniforme, pris les armes et sont montés au front.
    Pour nombre d'historiens, il y aurait eu un « consentement » patriotique de l'opinion, préparé notamment par l'école, et qui aurait conduit, par une « brutalisation » des hommes et des sociétés en guerre, à prolonger le Grand Carnage par la haine de l'ennemi. Frédéric Rousseau mène une lecture différente des sources - journaux intimes et correspondances familiales au premier chef : les stratifications sociales qui constituaient la société française ont tamisé la mise en guerre de chacun, selon que l'on était paysan ou avocat, ouvrier ou professeur. Relayé par les parents restés à l'arrière, le regard que la communauté ou le voisinage portaient sur les potentiels « héros » neutralisa, dans un premier temps, toute possibilité de refuser la guerre ; mais, au fil des mois, les yeux de beaucoup se déssillèrent devant l'absurdité du sacrifice et la commune humanité des belligérants.
    Le débat entre historiens est ouvert.

  • Tout le monde connaît aujourd'hui la photographie de l'enfant juif du ghetto de Varsovie : au fil du temps, elle a transformé son protagoniste en « icône » de la Shoah. Fréquemment reproduite en une des magazines et sur des couvertures de livres, source d'inspiration pour les artistes, elle a aussi subi des recadrages qui, peu à peu, en ont fait une image de compassion, dépouillée de toute référence aux bourreaux. Frédéric Rousseau déconstruit et interprète ce récit photographique de 1943 à nos jours et s'interroge sur notre rapport à cette image, qui fait désormais partie de notre mémoire collective et que nous regardons sans voir.Frédéric Rousseau est professeur d'histoire contemporaine à l'université Paul-Valéry de Montpellier. Il a notamment publié La Guerre censurée (Seuil, 1999, Points Histoire, 2003) et Le Procès des témoins de la Grande Guerre (Seuil, 2003). Il a obtenu le prix de la Fondation Auschwitz de Bruxelles pour la rédaction de L'Enfant juif de Varsovie.

  • Si la Grande Guerre fournit le cadre chronologique à cette étude, elle n'en est pas l'objet principal. Frédéric Rousseau décrit une guerre à hauteur d'homme ; il s'intéresse aux êtres qui combattent en première ligne, à ceux qui non seulement affrontent les intempéries, les privations mais encore doivent concilier leur sens du devoir patriotique avec la peur de flancher, de souffrir, la peur de mourir, la peur de tuer. Comment les hommes tiennent-ils ? Telle est l'une des questions auxquelles l'auteur tente de répondre en donnant la parole à des combattants, anonymes ou célèbres, originaires des principaux pays européens en guerre.En portant ce regard original sur cette grande guerre européenne, par-delà les drapeaux et les uniformes, Frédéric Rousseau dégage ainsi une véritable communauté européenne de la souffrance.

  • « J'ai commencé un travail qui ne semble pouvoir être comparé à aucun autre, un élément d'histoire absent de toutes les histoires existantes : les réactions psychologiques du soldat, cet aspect de la guerre qui est le plus humain de tous. Et je crois que cela aidera à montrer la guerre comme elle est réellement, presque autant que l'histoire économique et sociale, quoique dans un champ plus restreint. Bien que je ne sois pas pacifiste, je suis persuadé que si les gens savaient ce que je sais de la guerre, ils ne seraient pas tentés d'entreprendre ce type d'aventure. »Ainsi parlait l'ancien combattant Jean Norton Cru d'une enquête qui aboutira, en 1929, à la publication de son livre, Témoins, un des plus grands du XXe siècle. Cela donnera lieu à une immense polémique, « l'affaire Norton Cru » : le procès d'un homme qui voulait démasquer les faussaires pour mieux instituer les témoins véridiques et dénoncer cette première forme de négationnisme qu'était le travestissement de l'expérience de la guerre dans le but ultime que chacun en comprenne la nature afin d'en éviter le retour.C'est le destin de la réception de Témoins que Frédéric Rousseau examine ici, depuis les premières réactions à la parution du livre jusqu'aux positions des historiens d'aujourd'hui, dont certains sont tentés de récuser « la dictature du témoin » censée empêcher la bonne histoire. Comment écrire l'histoire tragique du XXe siècle ? Quelle vérité l'historien détient-il par rapport au témoin ? La « bonne » histoire ne se situe-t-elle pas toujours entre science et mémoire ? Questions fondamentales que posait Témoins et qui continuent plus que jamais à se poser.

  • Ce travail collectif se propose d'explorer la place et le rôle du témoin et du témoignage dans les domaines de l'éducation, de la recherche historique, de l'historiographie et de la construction d'une mémoire sociale. Désirant mettre un terme à la controverse entre historiens et mémorialistes, cet ouvrage reconsidère leur importance dans le travail scientifique et le récit historique. Les disciplines rassemblées dans ce livre attestent que la figure du témoin et l'usage du témoignage s'imposent dans toutes les couches de la société et de l'espace public.

  • Livre de référence dans son domaine, Contrôle Interne est utilisé par la majorité des Directeurs d'Audit Interne, des Directeurs de Contrôle Interne, des Directeurs de Gestion des risques, des Directeurs de la Conformité, des Directeurs Administratifs et Financiers pour mettre en place au sein de leur organisation un dispositif à valeur ajoutée de contrôle interne et de gestion des risques.
    Le contrôle interne a aujourd'hui pour objectif de prévenir tout dysfonctionnement (financier, écologique, industriel, éthique, fraude, social...) susceptible de porter atteinte aux intérêts des actionnaires mais aussi de tous partenaires externes qui s'estimeraient lésés (Etat et collectivités, clients, fournisseurs...).
    Or, en période de crise économique et d´affaires politico-financières (utilisation frauduleuse de biens ou d'argent publics), la fraude interne est en pleine essor. Les recherches montrent en effet que le passage à l´acte de fraude est plus fréquent lorsque trois facteurs sont réunis :
    - le besoin financier (renforcé en période de crise), - la perception d'une opportunité (lorsque le dispositif de contrôle interne est défaillant), - la possibilité de justifier son acte (accentuée dans un environnement politique turbulent).
    Ces évolutions contextuelles ont amené les auteurs à proposer cette nouvelle édition, modifiée et complétée par des méthodologies de prévention et de détection du risque de fraude, ainsi que par une présentation des composantes opérationnelles de la gouvernance.

    L'ouvrage présente à travers plusieurs cas opérationnels vécus :
    -         - La mise en oeuvre d´un système de contrôle selon les principes du COSO ;
    -         - Des exemples d´application de Solvabilité II ;
    -         - Une démarche opérationnelle de mise en place d´un dispositif de gouvernance efficient ;
    -         - Une démarche de mise en place d´une gestion des risques de fraude au sein des organisations et un guide d´audit de la fraude ;
    -         - Une cartographie des risques et un projet de Contrôle Interne au sein d´une entreprise de service ;
    -         - Une proposition d´organisation d´une Direction de Contrôle Interne ;
    -         - Des propositions de questionnaires de Contrôle Interne associés à des risques et des bonnes pratiques.
     

  • This book focuses on one part of the judicial system: the criminal justice chain. This involves all the activities and actors dealing with policing, prosecution, judgment, and sanctioning of crimes. In the last decades, reforms have been implemented in several European countries. In Belgium, for example, there was the so-called Octopus reform in 1998. The police was restructured, leading to an integration of the police forces on a national and local level.  New steering instruments were introduced, such as regional security plans. With regard to the sanctioning of crimes, a new institution was installed, called the sentence implementation court. This book evaluates these reforms and discusses the current reform on the reorganization of the judicial landscape. In addition, it examines the relation between trust and distrust and the application to the judicial system. It discusses the human capital aspect of the system, by means of a study on the prosopography of the Belgian magistrates that analyses the Magistracy as socio-professional group, and focuses on situations of system building, transformations under constraint (occupations), and transfers (colonial experience). Lastly, the book presents a comparative study of Belgium and France regarding the new techniques and instruments that are needed to accelerate the judicial response time and to ensure that the judicial system delivers its services on time.                                    

  • Current multimedia and telecom applications require complex, heterogeneous multiprocessor system on chip (MPSoC) architectures with specific communication infrastructure in order to achieve the required performance. Heterogeneous MPSoC includes different types of processing units (DSP, microcontroller, ASIP) and different communication schemes (fast links, non standard memory organization and access).
    Programming an MPSoC requires the generation of efficient software running on MPSoC from a high level environment, by using the characteristics of the architecture. This task is known to be tedious and error prone, because it requires a combination of high level programming environments with low level software design.
    This book gives an overview of concepts related to embedded software design for MPSoC. It details a full software design approach, allowing systematic, high-level mapping of software applications on heterogeneous MPSoC. This approach is based on gradual refinement of hardware/software interfaces and simulation models allowing to validate the software at different abstraction levels.
    This book combines Simulink for high level programming and SystemC for the low level software development. This approach is illustrated with multiple examples of application software and MPSoC architectures that can be used for deep understanding of software design for MPSoC.

empty