François Gaudry

  • Intégrant les derniers acquis de la biologie cellulaire et de la génétique moléculaire, cette seconde édition, entièrement corrigée, offre un panorama de l'ensemble de la biologie végétale enseignée dans les premières années d'études supérieures (Licence, Pharmacie, classes préparatoires, IUT). Ce volume traite des aspects physiologiques et moléculaires de la croissance et du développement des végétaux supérieurs couvrant les phytohormones, la perception et la transduction des signaux abiotiques, les méristèmes, la paroi et l'élongation cellulaire, l'élaboration et la germination de la graine, la floraison. Les relations entre la plante et son environnement biotique et le métabolisme secondaire terminent l'ouvrage. Clair et concis, très illustré, le cours est enrichi par des encarts apportant quelques compléments techniques ou historiques. Des questions de révision en fin de chapitre, toutes corrigées, permettent de tester ses connaissances et de s'entraîner avant l'épreuve. Dans cette troisième édition, actualisée, de nouveaux encarts replacent la biologie végétale dans l'actualité (utilisation des engrais, des pesticides, photosynthèse et régulation du climat, chimie verte, etc.) et un nouveau chapitre traite de la formation des fruits. Quelques compléments sont disponibles sur le site dunod.com (coraux, lichens, flavonoïdes...).

  • L'utilisation massive des produits carbonés fossiles a permis un développement énergétique et chimique sans précédent. Mais charbon, gaz et pétrole, dont la ressource n'est pas inépuisable, provoquent également d'importants bouleversements sur l'environnement. D'autres sources énergétiques et de carbone doivent donc être recherchées pour remplacer au moins partiellement les produits fossiles. Les végétaux (matière agricole, bois, algues) pourraient constituer une véritable alternative, tant en ce qui concerne le secteur énergétique que celui des matériaux et autres produits dérivés du pétrole. Substituer au pétrole une matière organique d'origine biologique, végétale, permet de considérer une nouvelle chimie dite « chimie issue du végétal » ou « chimie biosourcée ». Cette forme de chimie, ancienne à l'origine, est une chimie « douce », économe en énergie, peu polluante, dont le surcoût apparent n'est en fait que relatif. Cet ouvrage analyse ces aspects et montre comment les produits végétaux peuvent être une alternative, tout au moins partielle, à la pétrochimie.

  • Au cours de l'évolution des organismes vivants, la photosynthèse a été le processus principal de l'élaboration de la matière organique sur notre planète. Phénomène complexe, la photosynthèse implique des mécanismes à la fois physiques et biochimiques par lesquels les plantes et certaines bactéries utilisent l'énergie solaire pour assimiler le carbone du gaz carbonique de l'atmosphère (phase lumineuse), l'incorporer et synthétiser ensuite les molécules organiques du monde vivant (phase métabolique).
    Dans cette approche résolument originale, le déroulement de la phase lumineuse est d'abord exposé à partir d'un modèle simple, Chlorobium, une bactérie verte vivant en anaérobiose, manifestant une photosynthèse dans émission d'oxygène (photosynthèse anoxygénique). Il est ensuite détaillé pour les organismes émetteurs d'oxygène à la lumière (photosynthèse oxygénique), principalement les plantes supérieures, mais aussi les algues et les cyanobactéries.
    Sur la phase métabolique, l'ouvrage offre un point complet des connaissances biochimiques, moléculaires et génétiques en matière d'équipements enzymatiques et de régulation in situ de leurs activités. Les auteurs étudient également le rôle des facteurs de l'environnement sur l'activité photosynthétique à travers les échanges entre plantes et atmosphère.
    Cette nouvelle édition fait état des avancées scientifiques les plus remarquables sur les nanostructures de la machinerie photosynthétique, sans oublier les nouvelles applications qui découlent de ces progrès ni les effets sur le climat dans le contexte du réchauffement planétaire.
    Pédagogique et largement illustré, muni d'un index indispensable, ce livre s'adresse à un lectorat scientifique très large : étudiants des universités, candidats aux concours du Capes et de l'agrégation, enseignants en agronomie, pharmacie et biologie.

  • Intégrant les derniers acquis de la biologie cellulaire et de la génétique moléculaire, cet ouvrage en deux volumes offre un panorama de l'ensemble de la biologie végétale enseignée dans les premières années d'études supérieures (Licence, Pharmacie, classes préparatoires, IUT).
    Ce volume traite de la nutrition hydrominérale, de la photosynthèse et du métabolisme intermédiaire des plantes. Clair et concis, très illustré, le cours est enrichi par des encarts apportant quelques compléments techniques ou historiques. Des questions de révision en fin de chapitre, toutes corrigées, permettent de tester ses connaissances et de s'entraîner avant l'épreuve.
    Dans cette troisième édition, actualisée, de nouveaux encarts replacent la biologie végétale dans l'actualité (utilisation des engrais, des pesticides, photosynthèse et régulation du climat, chimie verte, etc.).
    /> Quelques compléments sont disponibles sur le site dunod.com (aquaporines, métaux lourds, rhizosphère, rubisco...). 

  • Cet ouvrage présente la photosynthèse, phénomène complexe qui implique des mécanismes à la fois physiques et biochimiques.
    Après une partie introductive (historique et généralités), le livre présente les deux grandes phases du processus : la phase lumineuse (mécanismes de capture et de transformation de l'énergie lumineuse en énergie électronique et chimique, transferts d´électrons dans et entre les photosystèmes) et la phase métabolique (fixation et réduction du carbone atmosphérique et synthèse des molécules organiques nécessaires au déroulement de la vie).
    La dernière partie fait le point sur les relations plantes-atmosphère, l´influence des facteurs environnementaux sur la photosynthèse et l´impact écophysiologique de celle-ci.
    Pédagogique, largement illustré et muni d´un index indispensable, ce livre s´adresse aux étudiants des premier et second cycles de l'Université, aux candidats aux concours du Capes et de l´agrégation, aux enseignants en agronomie, pharmacie et biologie.

  • Pour la première fois en langue française, cet ouvrage rassemble les principales connaissances acquises ces vingt dernières années sur l'assimilation de l'azote nitrique, ammoniacal et moléculaire et sur la synthèse des acides aminés et des protéines chez les plantes d'intérêt agronomique. Il traite également des mécanismes de gestion et de mise en réserve de l'azote organique au cours de la croissance et du développement des végétaux. Il signale enfin les conséquences d'un apport excessif d'azote sur le rendement et la qualité des récoltes ainsi que sur la préservation de l'environnement. La maîtrise de la nutrition azotée permettra d'envisager de nouvelles stratégies d'amélioration des espèces et de nouveaux itinéraires techniques de culture. Public : enseignants et étudiants du supérieur, chercheurs, agronomes.

empty