Gérard KLEIN

  • « Pendant toute la durée du voyage, Georges Corson avait essayé de s'entretenir avec le Monstre. Il le savait accessible à différents modes de raisonnement, mais, pas plus que ses prédécesseurs, il n'avait jamais pu mener avec lui une conversation suivie. Pour une seule raison apparente : l'hostilité irrémédiable que le Monstre entretenait à l'égard de l'espèce humaine. » Dans la guerre qui oppose les Puissances solaires aux Princes d'Uria, la mission de Corson est de déposer sur la planète ennemie un monstre aux pouvoirs destructeurs. Mais leur vaisseau s'écrase sur Uria. Seul survivant de l'équipage, il doit désormais échapper au Monstre. Et il découvre, avec l'aide d'une jeune Terrienne, Antonella, qu'il ne se trouve ni où ni quand il croyait être. Sinon dans une situation désespérée, au coeur d'un tourbillon spatio-temporel qui va les jeter en Aergistal, le lieu de toutes les guerres. L'un des meilleurs romans de Gérard Klein. Préface inédite

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Avec Le Rêve des forêts et Les Voiliers du soleil, ce volume constitue La Saga d'Argyre.

  • Les perles du Temps, ce sont les larmes tombées d'un futur proche ou lointain, des fragments de la grande histoire d'êtres encore à venir. En voici une qui parle d'un monstre si totalement seul sur notre Terre, où il a échoué, qu'il cherche un couple acceptant de l'habiter. Une autre où une vieille maison boude les machines. Une autre qui voit un couple trahi par son double. Celle-ci bruit d'une dispute entre un petit garçon qui n'aimait pas les grandes personnes et une vieille dame qui refusait de jouer à la marelle. Celle-là vous entraîne vers la lune et vous offre une place au balcon pour observer une explosion atomique sur la Terre... Dix-huit perles en tout, aux irisations bradburyennes, à garder précieusement au creux de votre main comme autant de gouttes de poésie.

  • Deuxième volet de La Saga d'Argyre. Ina recherche Jor Arlan dans l'espace et elle découvre le plus formidable secret de l'histoire de l'humanité...

  • La mécanique quantique est l'un des domaines de la physique les plus surprenants et controversés. Depuis le début, elle a suscité les plus vifs débats quant à sa signification et à son lien avec le réel. L'atomisme, la lumière ou les théories relativistes ont aussi défrayé la chronique, mais rien ne semble devoir arrêter les polémiques qui entourent l'interprétation des phénomènes quantiques. De Heisenberg à Schrödinger en passant par la fameuse controverse entre Einstein et Niels Bohr, Jean-Pierre Pharabod et Gérard Klein n'omettent aucune péripétie de cette saga de la physique quantique qui mène aujourd'hui à l'affirmation pour le moins surprenante de la « non-localité » de la nature. C'est un nouveau défi à nos modes de pensée ordinaires. Jean-Pierre Pharabod est ingénieur de recherche. Il a travaillé jusqu'en 2000 dans un laboratoire de physique de l'École polytechnique. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Le Rêve des physiciens, avec Bernard Pire, et La Miraculeuse Efficacité de la théorie quantique, avec Philippe Miné. Gérard Klein, écrivain, économiste et éditeur, est un observateur assidu de l'évolution de la science. 

empty