Gabriel Simon

  • Son âme soeur est coincée en 1963. Pourront-ils se retrouver et s'aimer ? *** Nous nous levons. Le serveur est allé chercher nos vestes et manteaux. - Je vais vous raccompagner, Emily, me glisse Max. Je ne vous laisse pas rentrer seule en taxi à cette heure. - C'est gentil, marmonné-je mécaniquement. Quoi ? Mais je suis folle ? Me ramener ? Me ramener OÙ ? Mince, je m'en sors comment, moi, maintenant ? La situation n'était déjà pas simple, et voilà qu'elle se complique ! Max s'éloigne un instant pour payer. Et moi, j'ai donc très exactement deux minutes trente-sept pour réfléchir à une solution. Le temps me manque. Mon coeur bat de plus en plus vite. J'ai des frissons et une vague de sueur froide me submerge. Que vais-je bien pouvoir lui dire ?! Au loin, je vois Max remettre son portefeuille dans sa poche. Il va se retourner d'un instant à l'autre et revenir vers moi. Je tremble. Ça y est, Max fait quelques pas. Je n'ai plus que dix secondes pour m'en sortir. 9... 8... 7... Je ferme les poings, regarde rapidement à droite et à gauche. Max ne m'a pas dans son champ de vision. C'est le moment ! Vite, je file entre les tables vers la sortie, j'ouvre la porte et je m'enfuis en courant dans la nuit de novembre. Le son assourdissant de mes talons résonne dans ma tête. Je n'en reviens pas de faire un truc aussi idiot ! La prochaine fois, tu y réfléchiras à deux fois avant de tomber amoureuse d'un gars qui vit en 1963 ! Attends, qu'est-ce que j'ai dit, là... Amoureuse ? *** Emily Green fait la rencontre de Max Withman. Entre eux, c'est le coup de foudre, ils sont faits l'un pour l'autre ! Tous les deux créa dans la pub sur Madison Avenue, tous les deux passionnés par leur travail et à la pointe de l'innovation. Emily est drôle et intelligente, Max est beau à tomber et dévore la vie. Le problème ? Elle vit en 2015, lui en 1963... Par quel miracle Emily s'est-elle retrouvée propulsée dans le passé ? Comment avouer la vérité à Max sans passer pour une folle ? Excitée par la découverte du New York des années 1960 et animée d'une passion dévorante pour Max, Emily a l'impression de vivre un rêve éveillé. Mais le rêve pourrait bien se transformer en cauchemar car on ne voyage pas dans le temps sans créer d'irréversibles dégâts... Emily et Max sont-ils condamnés à vivre à 52 ans l'un de l'autre ? Sensualité, suspense, une histoire d'amour qui défie le temps ! *** Découvrez sans attendre Impossible Love - Retrouve-moi, la nouvelle série de Gabriel Simon ! Volume 2 sur 6

  • Son âme soeur est coincée en 1963. Pourront-ils se retrouver et s'aimer ? *** Max ouvre la bouteille et remplit nos deux verres. Nous trinquons. - À ce jour, triste et particulier, fait Max. - À l'avenir, dis-je pensivement. - Lequel ? répond-il, un éclat dans yeux. Je remarque une expression neuve dans le regard de Max. Comme si j'avais changé. Et, effectivement, pour lui, c'est le cas. J'étais une créa, bossant dans la pub, passant un entretien d'embauche. Une jeune fille née en, quoi, 1940 ? De parents ayant connu la grande dépression, puis la guerre. Une histoire de ce genre. Et voilà que j'apparais, humaine du futur, née trente ans plus tard, lui prophétisant l'avenir de son monde. Il y a de quoi être chamboulé ! - Emily, je... Cela me fait tout drôle de te parler maintenant. Je ne sais pas comment je dois réagir. Tu viens donc du futur. Je ne sais pas comment on parle avec les gens du futur, dit-il avec un sourire en haussant les épaules. - Je ne sais pas comment on parle aux gens du passé. Nous avons tant à nous apprendre mutuellement... *** Emily Green fait la rencontre de Max Withman. Entre eux, c'est le coup de foudre, ils sont faits l'un pour l'autre ! Tous les deux créa dans la pub sur Madison Avenue, tous les deux passionnés par leur travail et à la pointe de l'innovation. Emily est drôle et intelligente, Max est beau à tomber et dévore la vie. Le problème ? Elle vit en 2015, lui en 1963... Par quel miracle Emily s'est-elle retrouvée propulsée dans le passé ? Comment avouer la vérité à Max sans passer pour une folle ? Excitée par la découverte du New York des années 1960 et animée d'une passion dévorante pour Max, Emily a l'impression de vivre un rêve éveillé. Mais le rêve pourrait bien se transformer en cauchemar car on ne voyage pas dans le temps sans créer d'irréversibles dégâts... Emily et Max sont-ils condamnés à vivre à 52 ans l'un de l'autre ? Sensualité, suspense, une histoire d'amour qui défie le temps ! *** Découvrez sans attendre Impossible Love - Retrouve-moi, la nouvelle série de Gabriel Simon ! Volume 3 sur 6

  • Son âme soeur est coincée en 1963. Pourront-ils se retrouver et s'aimer ? *** Il est là, devant moi. Ses yeux intenses se plissent de nouveau en un sourire franc et curieux : - Ne nous sommes-nous pas déjà... - Rencontrés, oui, dis-je en essayant de ne pas avoir l'air trop empressé. - Oui, sur le... - Rooftop, oui, l'autre soir. Un soir de pleine lune. Mais pourquoi je précise ça ? Il semble plutôt amusé par ma réponse. - Et vous n'aviez pas de... - Cigarette, oui, l'interromps-je encore une fois. - Et vous avez l'habitude de toujours terminer... - Les phrases des gens ? Oh non, bien sûr que non ! Qu'est-ce qui me prend ? Je fais n'im-por-te quoi... - Suivez-moi donc dans mon bureau. Nous allons discuter travail. Quoi ? Discuter ? Son bureau ? Et sans que j'aie le temps d'articuler quoi que ce soit, il passe devant moi en s'attendant à ce que je marche dans ses pas. Que faire ? Il se trompe manifestement de personne. Ce n'est pas moi qu'il attendait. Ce serait le moment de lui dire, là, maintenant, tout de suite, qu'il y a méprise, et que je me suis perdue... Mais en même temps une petite voix me susurre de jouer le jeu : et si je ne disais rien et suivais cet homme sexy à se damner... comme si j'étais celle qu'il attendait ? *** Emily Green fait la rencontre de Max Withman. Entre eux, c'est le coup de foudre, ils sont faits l'un pour l'autre ! Tous les deux créa dans la pub sur Madison Avenue, tous les deux passionnés par leur travail et à la pointe de l'innovation. Emily est drôle et intelligente, Max est beau à tomber et dévore la vie. Le problème ? Elle vit en 2015, lui en 1963... Par quel miracle Emily s'est-elle retrouvée propulsée dans le passé ? Comment avouer la vérité à Max sans passer pour une folle ? Excitée par la découverte du New York des années 1960 et animée d'une passion dévorante pour Max, Emily a l'impression de vivre un rêve éveillé. Mais le rêve pourrait bien se transformer en cauchemar car on ne voyage pas dans le temps sans créer d'irréversibles dégâts... Emily et Max sont-ils condamnés à vivre à 52 ans l'un de l'autre ? Sensualité, suspense, une histoire d'amour qui défie le temps ! *** Découvrez sans attendre Impossible Love - Retrouve-moi, la nouvelle série de Gabriel Simon ! Volume 1 sur 6 Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre série !

  • Son âme soeur est coincée en 1963. Pourront-ils se retrouver et s'aimer ? *** - Donald ! m'écrié-je de nouveau. Que... que faites-vous là ? Et Max ? Où est-il ? - Il faut qu'on parle, Emily. C'est très important, fait-il en m'indiquant le canapé de la main. - Ce n'est pas ce que je vous demande ! lui répliqué-je vivement. Max ? Est-il vivant ?! - C'est une longue histoire. Nous devons parl... - Stop ! hurlé-je. Excusez-moi, Donald, mais je m'en tape pour l'instant de toutes vos histoires ! On verra ça plus tard. Max a-t-il survécu, oui ou non ?! *** Emily Green fait la rencontre de Max Withman. Entre eux, c'est le coup de foudre, ils sont faits l'un pour l'autre ! Tous les deux créa dans la pub sur Madison Avenue, tous les deux passionnés par leur travail et à la pointe de l'innovation. Emily est drôle et intelligente, Max est beau à tomber et dévore la vie. Le problème ? Elle vit en 2015, lui en 1963... Par quel miracle Emily s'est-elle retrouvée propulsée dans le passé ? Comment avouer la vérité à Max sans passer pour une folle ? Excitée par la découverte du New York des années 1960 et animée d'une passion dévorante pour Max, Emily a l'impression de vivre un rêve éveillé. Mais le rêve pourrait bien se transformer en cauchemar car on ne voyage pas dans le temps sans créer d'irréversibles dégâts... Emily et Max sont-ils condamnés à vivre à 52 ans l'un de l'autre ? Sensualité, suspense, une histoire d'amour qui défie le temps ! *** Découvrez sans attendre Impossible Love - Retrouve-moi, la nouvelle série de Gabriel Simon ! Volume 5 sur 6

  • Son âme soeur est coincée en 1963. Pourront-ils se retrouver et s'aimer ? *** Nous nous installons à l'avant de la Jaguar. En m'asseyant, je tâtonne en quête de la ceinture de sécurité. - Que fais-tu, Emily ? demande Max d'un air surpris. - Où est la ceinture de sécurité ? fais-je candidement. - La ceinture de séc... ? Oh, je n'ai pas pris l'option. Ça me gêne plus qu'autre chose. Pourquoi ? - En 2015, c'est obligatoire, lui souris-je en haussant les épaules. - Quand tu dis obligatoire, tu veux dire que c'est la loi ? - Oui ! Et il est aussi interdit de boire de l'alcool au travail ; ou de fumer dans les lieux publics, comme les entreprises ou les restaurants. - On ne fume pas dans les restaurants ?! Max éclate de rire. - Je n'en reviens pas. Vous avez enfin réussi à avoir un président noir, mais vous ne pouvez plus fumer en mangeant ? Il met le contact, et le moteur viril ronronne. Nous filons à travers Manhattan, en route pour le Connecticut. Les arbres défilent à toute allure. Novembre est encore plus frais loin de la ville, et je m'enfonce dans le grand manteau moelleux que Max m'a offert avant de partir. Il me caresse la cuisse en conduisant. Même si Max est bien un homme des années soixante, je sens qu'il est différent : indépendant, fougueux, prêt à briser les interdits... *** Emily Green fait la rencontre de Max Withman. Entre eux, c'est le coup de foudre, ils sont faits l'un pour l'autre ! Tous les deux créa dans la pub sur Madison Avenue, tous les deux passionnés par leur travail et à la pointe de l'innovation. Emily est drôle et intelligente, Max est beau à tomber et dévore la vie. Le problème ? Elle vit en 2015, lui en 1963... Par quel miracle Emily s'est-elle retrouvée propulsée dans le passé ? Comment avouer la vérité à Max sans passer pour une folle ? Excitée par la découverte du New York des années 1960 et animée d'une passion dévorante pour Max, Emily a l'impression de vivre un rêve éveillé. Mais le rêve pourrait bien se transformer en cauchemar car on ne voyage pas dans le temps sans créer d'irréversibles dégâts... Emily et Max sont-ils condamnés à vivre à 52 ans l'un de l'autre ? Sensualité, suspense, une histoire d'amour qui défie le temps ! *** Découvrez sans attendre Impossible Love - Retrouve-moi, la nouvelle série de Gabriel Simon ! Volume 4 sur 6

  • Comment vivre une histoire d'amour quand l'homme de vos rêves sort tout droit du passé ? - Allô, Serena ? chuchoté-je. - Emily, mais qu'est-ce qui t'arrive ? Pourquoi tu chuchotes ? - Kennedy, il est mort ? lui soufflé-je. - Hein, quoi ?! Encore ? Tu vas me faire le coup toutes les semaines ? - Serena, s'il te plaît ! C'est important... Me fais pas répéter, please ! Ken-ne-dy, il est mort, oui ou non ?! - T'es vraiment pas possible, Emily, s'exclame-t-elle. - Serena ! - OK, OK, OK. Oui, il est mort. Oui, oui, mille fois oui, et ça s'est bien passé à Dallas le 22 novembre 1963. Et oui, tout va bien, on est le lundi 14 décembre 2015 et tout est normal. - Non ! Tout n'est pas normal ! m'écrié-je le plus silencieusement possible. Je suis au boulot, et ce n'est pas le boulot. - C'est très clair, fait-elle placidement. - Ne te moque pas. Je suis au Caraway, et tout a changé. Mon bureau n'est pas au même endroit, j'ai une réunion qui n'est pas dans mon agenda et tout le monde est sympa avec moi. - Tout le monde est sympa avec toi ?! Tu as raison de t'inquiéter : quelle horreur ! se moque-t-elle gentiment. - Arrête ! C'est pas le moment. Il s'est passé quelque chose, et je ne sais pas quoi. Tu as des nouvelles des voyageurs du temps ? Il s'est passé un truc depuis hier ? - Non, depuis le journal que je t'ai donné : rien. Mais attends... *** Emily Green, jeune créative dans la publicité, découvre par hasard une porte qu'elle n'avait jamais vue auparavant dans le building de sa société. Poussée par une curiosité dévorante, elle ouvre cette porte et se retrouve alors dans une étrange entreprise où les employés tapent sur des machines à écrire et fument dans les bureaux ! Mais plus étrange encore, la jeune femme rencontre un homme intrigant et plein de charme qui lui fait une proposition inattendue. Emily sait bien qu'elle devrait refuser, mais poussée par un étrange désir, elle signe le contrat les liant désormais l'un à l'autre... au-delà du temps. Choix du coeur ou pire erreur de sa vie ? Oubliez vos certitudes ! Sensualité, suspense, une histoire d'amour qui défie le temps ! *** Découvrez sans attendre Impossible Love - Retrouve-moi, la nouvelle série de Gabriel Simon ! Volume 6 sur 6 Et retrouvez toujours plus de romances, de bonus et de surprises sur le site des éditions Addictives : www.editions-addictives.com !

  • Son âme soeur est coincée en 1963. Pourront-ils se retrouver et s'aimer ? *** Il est là, devant moi. Ses yeux intenses se plissent de nouveau en un sourire franc et curieux : - Ne nous sommes-nous pas déjà... - Rencontrés, oui, dis-je en essayant de ne pas avoir l'air trop empressé. - Oui, sur le... - Rooftop, oui, l'autre soir. Un soir de pleine lune. Mais pourquoi je précise ça ? Il semble plutôt amusé par ma réponse. - Et vous n'aviez pas de... - Cigarette, oui, l'interromps-je encore une fois. - Et vous avez l'habitude de toujours terminer... - Les phrases des gens ? Oh non, bien sûr que non ! Qu'est-ce qui me prend ? Je fais n'im-por-te quoi... - Suivez-moi donc dans mon bureau. Nous allons discuter travail. Quoi ? Discuter ? Son bureau ? Et sans que j'aie le temps d'articuler quoi que ce soit, il passe devant moi en s'attendant à ce que je marche dans ses pas. Que faire ? Il se trompe manifestement de personne. Ce n'est pas moi qu'il attendait. Ce serait le moment de lui dire, là, maintenant, tout de suite, qu'il y a méprise, et que je me suis perdue... Mais en même temps une petite voix me susurre de jouer le jeu : et si je ne disais rien et suivais cet homme sexy à se damner... comme si j'étais celle qu'il attendait ? *** Emily Green fait la rencontre de Max Withman. Entre eux, c'est le coup de foudre, ils sont faits l'un pour l'autre ! Tous les deux créa dans la pub sur Madison Avenue, tous les deux passionnés par leur travail et à la pointe de l'innovation. Emily est drôle et intelligente, Max est beau à tomber et dévore la vie. Le problème ? Elle vit en 2015, lui en 1963... Par quel miracle Emily s'est-elle retrouvée propulsée dans le passé ? Comment avouer la vérité à Max sans passer pour une folle ? Excitée par la découverte du New York des années 1960 et animée d'une passion dévorante pour Max, Emily a l'impression de vivre un rêve éveillé. Mais le rêve pourrait bien se transformer en cauchemar car on ne voyage pas dans le temps sans créer d'irréversibles dégâts... Emily et Max sont-ils condamnés à vivre à 52 ans l'un de l'autre ? Sensualité, suspense, une histoire d'amour qui défie le temps ! *** Découvrez sans attendre Toi & Moi à cet instant précis, la nouvelle série de Gabriel Simon ! Vous trouverez réunis les volumes 1 à 6 de la série Impossible Love - Retrouve-moi.


  • Des héros sexy à souhait pour 3 histoires sensuelles et palpitantes.

    Ce pack Éditions Addictives contient les extraits des séries suivantes :

    - Forever you de Rose M. Becker

    - Sex friends - Mon boss et moi de Gabriel Simon

    - Just You and Me de Heather L. Powell

    Les histoires contenues dans ce coffret peuvent être lues indépendamment.

  • C'est le temps des passions et de la sensualité. Découvrez le meilleur des éditions Addictives dans ce nouveau coffret de volumes 1 : Divine insolence de Olivia Dean Sexy comédie - Recherche (fausse) fiancée de Kim Grey Retrouve-moi de Gabriel Simon Les histoires contenues dans ce coffret peuvent être lues indépendamment.

  • Sex friends pour le meilleur et pour le pire ! *** - Vous n'êtes pas encore mon employée, glisse Jonas avec une pointe de culpabilité. - Donc c'est ça la limite ? - Je pense qu'on peut se mettre d'accord là-dessus, répond-il d'une voix sérieuse tout en s'asseyant. - C'est-à-dire ? - Que d'ici à ce que vous travailliez pour moi, nous pouvons nous permettre des choses. - Vous voulez parler d'une sorte de pacte ? lui demandé-je. - Appelons ça un contrat. - Ah c'est vrai que vous êtes plutôt versé dans le business, répliqué-je. - Dans un contrat, il y a des clauses, et chacun doit s'y plier. - Et que mettons-nous dans ce fameux contrat ? Qu'on est sex friends ? Qu'en pensez-vous ? C'est un terme qui fonctionne dans un contrat ça ? Enfin, un contrat à durée déterminée, bien entendu. - Sex friends ? Nous étions déjà amis ? Première nouvelle ! s'exclame-t-il. - On va pas juste dire « sex », non ? Ça fait idiot. Même si de ce côté-là ça roule du tonnerre. On n'a qu'à rajouter le « friends » à partir de maintenant ? Bonne idée, non ? Il me lance un regard perplexe et méfiant. - Bonsoir, moi c'est Lula, et toi ? lancé-je avec un sourire, en me rasseyant et en lui tendant la main, toujours totalement nue. Il hausse un sourcil. - Tu veux que je te donne encore du « M. Gallagher » après t'avoir suc... - OK, stop, stop ! Vous avez gagné ! Enfin, tu as gagné Lula ! Enchanté, moi c'est Jonas. *** Il est control freak, elle est fantasque. Quand Lula arrive à Santa Monica, tout commence mal... mais alors très mal ! Elle se perd dans les rues, un autre locataire a signé le bail de l'appartement où elle devait loger et elle ne connaît personne... La jeune femme n'a pas d'autre choix que de demander de l'aide à son nouveau patron : Jonas Gallagher. Mais ce dernier n'a pas l'air enchanté à l'idée de les accueillir, elle, ses valises et surtout Maximus, le chaton adorable mais légèrement turbulent qui l'accompagne partout. Jonas se laisse finalement attendrir et accepte de l'héberger « pour une nuit seulement ». Il ne sait pas encore que cette nuit va bouleverser son univers bien ordonné ! *** Sex friends - Mon boss et moi, de Gabriel Simon, extrait du volume 1.

  • Sex friends pour le meilleur et pour le pire ! *** - Vous n'êtes pas encore mon employée, glisse Jonas avec une pointe de culpabilité. - Donc c'est ça la limite ? - Je pense qu'on peut se mettre d'accord là-dessus, répond-il d'une voix sérieuse tout en s'asseyant. - C'est-à-dire ? - Que d'ici à ce que vous travailliez pour moi, nous pouvons nous permettre des choses. - Vous voulez parler d'une sorte de pacte ? lui demandé-je. - Appelons ça un contrat. - Ah c'est vrai que vous êtes plutôt versé dans le business, répliqué-je. - Dans un contrat, il y a des clauses, et chacun doit s'y plier. - Et que mettons-nous dans ce fameux contrat ? Qu'on est sex friends ? Qu'en pensez-vous ? C'est un terme qui fonctionne dans un contrat ça ? Enfin, un contrat à durée déterminée, bien entendu. - Sex friends ? Nous étions déjà amis ? Première nouvelle ! s'exclame-t-il. - On va pas juste dire « sex », non ? Ça fait idiot. Même si de ce côté-là ça roule du tonnerre. On n'a qu'à rajouter le « friends » à partir de maintenant ? Bonne idée, non ? Il me lance un regard perplexe et méfiant. - Bonsoir, moi c'est Lula, et toi ? lancé-je avec un sourire, en me rasseyant et en lui tendant la main, toujours totalement nue. Il hausse un sourcil. - Tu veux que je te donne encore du « M. Gallagher » après t'avoir suc... - OK, stop, stop ! Vous avez gagné ! Enfin, tu as gagné Lula ! Enchanté, moi c'est Jonas. *** Il est control freak, elle est fantasque. Quand Lula arrive à Santa Monica, tout commence mal... mais alors très mal ! Elle se perd dans les rues, un autre locataire a signé le bail de l'appartement où elle devait loger et elle ne connaît personne... La jeune femme n'a pas d'autre choix que de demander de l'aide à son nouveau patron : Jonas Gallagher. Mais ce dernier n'a pas l'air enchanté à l'idée de les accueillir, elle, ses valises et surtout Maximus, le chaton adorable mais légèrement turbulent qui l'accompagne partout. Jonas se laisse finalement attendrir et accepte de l'héberger « pour une nuit seulement ». Il ne sait pas encore que cette nuit va bouleverser son univers bien ordonné ! *** Sex friends - Mon boss et moi, de Gabriel Simon, volume 1 sur 4 Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance.

  • Extrait
    Ah, j’enrage !
    Ce n’est pas souvent que je suis autant de mauvaise humeur, mais là je n’arrive pas à me calmer. Et tout ça à cause de… À cause de…
    JONAS !
    Je sais que je ne suis pas totalement exempte de reproches dans cette histoire.
    Je sais qu’être hébergé par son patron (avec son chat !) n’est pas une bonne idée.
    Je sais que coucher avec son patron n’est pas recommandé.
    Mais enfin, j’avais un chemin ensoleillé tout tracé devant moi et voilà qu’il a tout réduit à néant en l’espace de quelques minutes. Sur un coup de tête ? Et pour quoi ? Par caprice ? Par… jalousie ? Y avait-il autre chose entre nous que ce contrat « sex friends » ?
    Je réfléchis longtemps, et je réprime un serrement de cœur qui ressemble à s’y méprendre à une douleur de déception amoureuse.
    Mais non, ça ne peut pas être ça !

  • Extrait
    1. Pulsations
    - Plus de question. Suivez-moi, dit Tate sévèrement.
    Aïe ! Tate qui m'intime de le suivre avec ce ton-là, ça ne peut pas être une bonne nouvelle...
    Il faut dire qu'en plus la journée a été morose. Pour une fois, il ne suffit pas que le soleil brille dans le ciel pour que ce soit de même dans mon coeur.
    Ce sont les vraies montagnes russes émotionnelles depuis que je suis arrivée à Los Angeles.
    Et pas les montagnes russes sympas, non. Pas celles dont on sort en regardant la photo prise au moment où on fait une tête de film d'horreur, et que l'on se marre à voir la tronche des copains. Pas du tout ! En ce moment, c'est plutôt les montagnes russes dans lesquelles il y a eu un problème technique. On sent bien que ça fait un bail que le type en charge des révisions n'est pas passé, et qu'un machin a lâché au niveau des régulateurs de vitesse. On en a mal au coeur et on aimerait bien que ça s'arrête. Malheureusement, pas de possibilité de se plaindre au propriétaire. Je me rends bien compte que la personne en charge de l'attraction c'est moi, et je n'ai aucune idée de la manière dont ça fonctionne. Ou du moins, je n'ai pas encore trouvé les leviers qui permettent de ralentir ou d'arrêter.
    Le mode d'emploi des émotions, on le trouve où ?



  • 1. Aventuriers
    Je me souviens très bien de l’anniversaire de mes 12 ans. J’étais fan de Harry Potter, et j’attendais chaque volume en piétinant. Jess avait été adorable et m’avait accompagnée faire le pied de grue un samedi dès 5 heures du matin pour la sortie du tome 5. Il faisait froid, et on était arrivées avec nos couvertures pour nous installer dans la file d’attente. Il y avait déjà une bonne vingtaine de personnes, dont certaines habillées comme les personnages de la série. J’étais très impressionnée, mais l’ambiance était vraiment chouette, et on partageait café – pour les adultes – et chocolat chaud – pour les enfants – en s’envoyant des sorts à la tête en rigolant.
    « Expelliarmus ! »
    Quand on est entrées dans la librairie, j’ai senti l’excitation monter, et là, mégasurprise : J. K. Rowling en personne ! En sortant, j’ai cru avoir vécu le meilleur anniversaire du monde, mais Jess m’a ensuite annoncé qu’elle économisait depuis quelque temps pour nous offrir à toutes les deux un voyage en Écosse !
    J’ai failli m’évanouir. Passer deux semaines dans un château écossais dans la brume mystérieuse des Highlands, c’était un rêve qui se réalisait. Une fois sur place, je suis devenue très copine avec la fille des propriétaires (Blair, grande et toute fine avec de longs cheveux noirs), avec qui j’ai écumé tous les recoins du fabuleux manoir de ses parents. Et quand je dis fabuleux, c’est peu dire : une demeure en vieilles pierres accrochée à flanc de falaise, avec une haute tourelle médiévale surplombant un lac gris et vaporeux. Pas une maison à l’horizon, et pour seuls voisins des moutons tranquilles. Bref, je me prenais pour Hermione Granger – avec la sagesse en moins –, et notre obsession était de découvrir un endroit secret. N’importe quoi : un couloir, une cave, une salle, avec de préférence un accès via une bibliothèque pivotante actionnée par un livre mécanique.
    Le kiff, quoi !
    L’endroit secret, on ne l’a jamais trouvé. Bien sûr, ça n’a pas entaché ces vacances de dingue, mais je m’étais juré à l’époque qu’il faudrait, coûte que coûte, qu’un jour je découvre un endroit caché. Un point sur une carte dont l’emplacement se serait perdu quelque part entre une génération et une autre. Être une exploratrice, une aventurière.
    Et voilà que, douze ans plus tard, je suis en train de réaliser pour de vrai ce vieux rêve. Remettons le décor en place : Santa Monica, 2017. Après avoir trouvé l’agenda de la défunte mère de Jonas, nous l’avons compulsé et découvert qu’elle s’isolait régulièrement dans ce qu’elle appelait son « refuge ». Le « refuge » ? Apparemment une pièce imaginaire placée entre le cellier et l’une des chambres de l’aile est.
    Mais voilà qu’à l’emplacement désigné se dresse une vieille et austère armoire. Jonas, en tâtonnant dans le fond, a réussi à le faire basculer. Des charnières qui grincent, un rai de lumière qu’on n’aurait jamais cru voir à cet endroit-là, et nous sommes saisis face à ce spectacle.
    – Nom de Dieu ! s’exclame Jonas.
    – Mais qu’est-ce que c’est que ça ? murmuré-je, médusée.

  • Sex friends pour le meilleur et pour le pire !

    ***

    - Vous n'êtes pas encore mon employée, glisse Jonas avec une pointe de culpabilité.

    - Donc c'est ça la limite ?

    - Je pense qu'on peut se mettre d'accord là-dessus, répond-il d'une voix sérieuse tout en s'asseyant.

    - C'est-à-dire ?

    - Que d'ici à ce que vous travailliez pour moi, nous pouvons nous permettre des choses.

    - Vous voulez parler d'une sorte de pacte ? lui demandé-je.

    - Appelons ça un contrat.

    - Ah c'est vrai que vous êtes plutôt versé dans le business, répliqué-je.

    - Dans un contrat, il y a des clauses, et chacun doit s'y plier.
    />
    - Et que mettons-nous dans ce fameux contrat ? Qu'on est sex friends ? Qu'en pensez-vous ? C'est un terme qui fonctionne dans un contrat ça ? Enfin, un contrat à durée déterminée, bien entendu.

    - Sex friends ? Nous étions déjà amis ? Première nouvelle ! s'exclame-t-il.

    - On va pas juste dire « sex », non ? Ça fait idiot. Même si de ce côté-là ça roule du tonnerre. On n'a qu'à rajouter le « friends » à partir de maintenant ? Bonne idée, non ?

    Il me lance un regard perplexe et méfiant.

    - Bonsoir, moi c'est Lula, et toi ? lancé-je avec un sourire, en me rasseyant et en lui tendant la main, toujours totalement nue.

    Il hausse un sourcil.

    - Tu veux que je te donne encore du « M. Gallagher » après t'avoir suc...

    - OK, stop, stop ! Vous avez gagné ! Enfin, tu as gagné Lula ! Enchanté, moi c'est Jonas.

    ***

    Il est control freak, elle est fantasque.

    Quand Lula arrive à Santa Monica, tout commence mal... mais alors très mal !

    Elle se perd dans les rues, un autre locataire a signé le bail de l'appartement où elle devait loger et elle ne connaît personne...

    La jeune femme n'a pas d'autre choix que de demander de l'aide à son nouveau patron : Jonas Gallagher. Mais ce dernier n'a pas l'air enchanté à l'idée de les accueillir, elle, ses valises et surtout Maximus, le chaton adorable mais légèrement turbulent qui l'accompagne partout.

    Jonas se laisse finalement attendrir et accepte de l'héberger « pour une nuit seulement ». Il ne sait pas encore que cette nuit va bouleverser son univers bien ordonné !

    ***

    Vous trouverez réunis l'intégralité des volumes de la série.

    Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l'extrait d'une autre romance.

  • Amis ou amants. Ils sont beaux et désirables à souhait, mais avant tout ce sont des liens d'amitié qui les unissent. Ils ne devraient pas passer la frontière amoureuse et pourtant...

    Ce pack Éditions Addictives contient les extraits des séries suivantes :

    Sex Friends 1 d'Eva M. Bennet

    Sex Friends - Lucy et Arthur 1 d'Eva M. Bennet

    Sex Friends - Et plus si affinités 1 de Rose M. Becker
    Sex friends - Mon boss et moi 1 de Gabriel Simon

    Les histoires contenues dans ce coffret peuvent être lues indépendamment.

  • Magnetic Boss Nouv.

    Magnetic Boss

    Gabriel Simon

    Une nuit avec son boss, et rien ne va plus !

    Jonas est control freak, froid, autoritaire et il déteste qu'on vienne bouleverser son quotidien. Alors quand il couche avec Lula et réalise au petit matin qu'elle est son employée, rien ne va plus !Lula, quant à elle, a besoin de ce job et préférerait effacer ces quelques heures de sa mémoire ! Mais est-il seulement possible d'oublier une nuit passée avec l'attirant et mystérieux Jonas ?

    Ce roman a été précédemment publié sous le titre Sex Friends. Mon boss & moi.

    Magnetic Boss, de Gabriel Simon, histoire intégrale.

  • Magnetic Boss - Teaser Nouv.

    Une nuit avec son boss, et rien ne va plus !

    Jonas est control freak, froid, autoritaire et il déteste qu'on vienne bouleverser son quotidien. Alors quand il couche avec Lula et réalise au petit matin qu'elle est son employée, rien ne va plus !Lula, quant à elle, a besoin de ce job et préférerait effacer ces quelques heures de sa mémoire ! Mais est-il seulement possible d'oublier une nuit passée avec l'attirant et mystérieux Jonas ?

    Ce roman a été précédemment publié sous le titre Sex Friends. Mon boss & moi.

    Magnetic Boss, de Gabriel Simon, premiers chapitres du roman.

  • Ce second recueil, de façon parfois plus lyrique que le premier s'inscrit dans une volonté de maintenir l'image à son stade de beauté pure. A travers la conception d'une trame continue, le livre se fait livre-amant qui, pour peu que l'on accepte d'y mêler notre chair, livre les interprétations poético-philosophiques de l'auteur sur le monde qui l'entoure d'une sensibilité charnelle.

  • Simon-Gabriel Bonnot nous convie à un voyage vers de nouveaux rivages, vers ces énigmatiques "Barbelés de la lune" que le recueil entier ne suffira pas à élucider. Le titre âpre et contondant annonce une meurtrissure, une fêlure cosmique, un envoûtement lycanthropique. Il n'en est rien. Comme dans ses recueils précédents, la parole pose une évidence : celui d'un monde à l'état brut.

  • Ce recueil est né d'une rencontre fugace et brûlante qui a dévasté le poète. Deux heures durant, dans l'allongement des ombres, il a vu sa vie épanchée dans l'étreinte des bras de la Géographe mexicaine, attaché aux épices de ses lèvres - et le poète déclare à la louve douce : "T'écrivant, je n'ai plus d'âge ; je n'ai plus de fond, plus d'épaisseur. Je suis moi. Je suis ce monde".

  • Chaque poème est un objet nu, clos, inerte, qui attend le regard du lecteur pour entrer en mouvement. La signification d'un poème n'est pas pour autant spécifique à son lecteur, car au coeur des vers palpite toujours la présence de l'auteur, modulant la pensée de celui qui le lit. Ce premier recueil crée un imaginaire hanté par la chair du sensible qui se déploie dans l'espace, par la possibilité d'un univers contenue dans les objets du quotidien et l'incitation à se risquer et s'éprouver à travers le langage.

  • Qu'est-ce que La nuit abolie ?
    Un lyrisme dévolu d'abord à la figuration du monde ; un lyrisme qui s'atténue, se fait plus fragmentaire, évoquant une sorte de « Mal » (celui, inexorable, de vivre à travers l'écrit) - un lyrisme qui s'éprend, pour finir, d'une métrique qui canalise un ordre arbitraire et lui offre des rives.

  • Pour son 150e numéro, Moebius se place sous le signe de la persistance. Premièrement celle tatouée sur le dos de l'artiste visuel Mathieu Beauséjour, qui orne crânement la page couverture. Deuxièmement celle d'un pari : un périodique littéraire qui dure. La résistance, le fait de poursuivre et de perpétuer, c'est ce que revendique Catherine Cormier-Larose, qui pilote ce numéro foisonnant : des auteurs de partout; dix-sept textes, dont beaucoup de poésie. La poésie d'Érika Soucy, de Laetitia Beaumel ou d'Évelyne Gagnon, accompagnée de textes caustiques signés Gabrielle Lebeau ou Jonathan Lafleur. Ce florilège de textes courts et variés est complété par une lettre ouverte de Julie Bosman, adressée à l'écrivain Philippe Haeck. Moebius agit à la fois en tant que lieu de rencontre et aussi en tant que laboratoire de toute la création à venir, parce que « la contemporanéité de la persistance sonne chaque fois comme un acte de rébellion ».

empty