Bibliothèque malgache

  • Une femme doit-elle retrousser sa robe en marchant ?
    C´est l´une des questions fondamentales auxquelles Balzac parvient quand il publie, en 1833, sa Théorie de la démarche dans L´Europe littéraire. Il avait eu le projet, finalement avorté, d´intégrer à La Comédie humaine quelques textes qui, pour lui comme pour les spécialistes, sont devenus plutôt des annexes. Il imaginait « quatre ouvrages de morale politique, d´observations scientifiques, de critique railleuse, tout ce qui concernait la vie sociale analysée à fond ». Il a fait mieux que les imaginer, puisqu´il les a écrits, au moins en partie. Outre Théorie de la démarche, il y incluait Traité de la vie élégante et Traité des excitants modernes.
    Mais c´est la démarche, ou la marche, qui nous intéresse ici pour ouvrir la collection dédiée à ce mouvement humain. Comment Balzac s´étonne qu´elle n´ait pas été davantage étudiée par les savants, quelle place elle occupe dans la vie sociale, ce qu´il peut en dire par l´observation et la réflexion. Tout cela avec un esprit de sérieux souvent démenti par lui-même : « Ici, je serai toujours entre la toise du savant et le vertige du fou. » À bon entendeur...

empty