Culture commune

  • Les Chouans

    Honoré de Balzac


    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.

    Commencé à l'automne 1828 et presque terminé à Fougères, le roman eut d'abord pour titre Le Gars, puis Les Chouans ou la Bretagne. En 1799, sous la Révolution française, des paysans bretons s'arment pour le retour du roi et contre la troupe républicaine du commandant Hulot. Une aristocrate, Marie de Verneuil, est envoyée par Joseph Fouché pour séduire et capturer leur chef, le Marquis de Montauran, dit le Gars. Elle doit être aidée par un policier habile, ambitieux et peu scrupuleux, Corentin. Cependant, elle tombe amoureuse de sa cible. Contre Corentin et contre les chouans qui la détestent, elle fera son possible pour épouser le marquis. Trompée par Corentin qui lui fait croire que le marquis aime sa mortelle rivale, madame du Gua, elle ordonne au commandant Hulot de détruire les rebelles. Découvrant trop tard la tromperie, elle se sacrifie pour essayer, sans succès, de sauver son époux. Source Wikipédia.

    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Illusions perdues
    Honoré de Balzac
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Dédié à Victor Hugo, il fait partie du vaste ensemble des Études de moeurs et, plus précisément, des Scènes de la vie de province, Balzac le considérant comme une oeuvre capitale dans l'oeuvre et comme une histoire pleine de vérité.
    Inspiré à Balzac par son expérience d'imprimeur, il raconte l'échec de Lucien de Rubempré, jeune provincial épris de gloire. Le parcours malheureux et nourri d'impardonnables faiblesses du « grand homme de province » (périphrase récurrente), alternativement héros et antihéros, est sans cesse aggravé par les contrepoints de deux cercles vertueux : la famille de Lucien et le Cénacle des vrais grands hommes. Les « illusions perdues » sont celles de Lucien face au monde littéraire et à son avenir, mais aussi celles de sa famille envers ses capacités et ses qualités humaines.
    C'est un des plus longs romans de la Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Pour beaucoup, dont Marcel Proust, ce livre est aussi le meilleur de Balzac. Source Wikipédia.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

empty