Calmann-Lévy (réédition numérique FeniXX)

  • Christian Mégret, le romancier de classe, le psychologue d'envergure à qui l'on doit : Les fausses compagnies, En ce temps-là, Sophie et Danaé, n'est pas seulement un des meilleurs écrivains de sa génération, mais aussi un spécialiste de cet art à multiples facettes qu'on appelle le music-hall : Le music-hall, fournisseur du théâtre, souvent, car c'est sur les planches de l'ancien café-concert qu'ont débuté des comédiens illustres comme Vilbert, Raimu, Tramel et Dranem qui joua Molière, et le grand Max Dearly. Sa connaissance des artistes de variétés et l'amitié qui lie Mégret à Yves Montand ont permis au romancier de suivre pas à pas la vie du chanteur, devenu tout récemment une vedette importante du cinéma et dont le tour de chant peut être pris pour modèle. Cette existence pittoresque, variée, pleine d'oppositions et de contrastes, qui commence sous le soleil des docks de Marseille et aboutit aux projecteurs du théâtre de l'Étoile, aux sunlights du Salaire de la peur, Christian Mégret l'a contée sans fioritures, dans la manière directe, solide et baignée, cependant, de cette poésie particulière dont Yves Montand enrichit ses interprétations.

empty