Jean Boissonnat

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une reprise économique dont l'ampleur et la durée ont déjoué les prévisions, un dollar plus fort que jamais, un vigoureux rétablissement psychologique : America is back, l'Amérique est de retour. Elle a pansé ses plaies, liquidé sa mauvaise conscience, retrouvé avec avidité les valeurs "positives" que l'histoire a inscrites dans son acte de naissance, renoué avec l'esprit d'aventure, devenu pari sur la technologie et qui se traduit par un pullulement d'entreprises nouvelles et l'explosion des médias. C'est un nouveau Nouveau Monde que cette enquête de L'Expansion nous fait découvrir, en nous incitant à y puiser de nouvelles idées et de nouveaux enthousiasmes.

  • Une reprise économique dont l'ampleur et la durée ont déjoué les prévisions, un dollar plus fort que jamais, un vigoureux rétablissement psychologique : America is back, l'Amérique est de retour. Elle a pansé ses plaies, liquidé sa mauvaise conscience, retrouvé avec avidité les valeurs "positives" que l'histoire a inscrites dans son acte de naissance, renoué avec l'esprit d'aventure, devenu pari sur la technologie et qui se traduit par un pullulement d'entreprises nouvelles et l'explosion des médias. C'est un nouveau Nouveau Monde que cette enquête de L'Expansion nous fait découvrir, en nous incitant à y puiser de nouvelles idées et de nouveaux enthousiasmes.

  • Ce journal de crise est un reportage sur l'histoire d'une prise de conscience. La prise de conscience, par l'opinion publique, que la société traverse une transformation en profondeur, que l'on appelle la crise, faute d'un autre mot pour la définir. Jean Boissonnat a rencontré la plupart des dirigeants français, hommes politiques, patrons, syndicalistes ; il met le lecteur dans le secret de leurs confidences. Il a voyagé dans quelques-uns des pays où un nouveau monde se cherche, des États-Unis au Japon, en passant par la Chine. Il a rassemblé ici les notes prises à l'occasion de ces rencontres et de ces voyages, ainsi que les réflexions personnelles qu'ils lui ont inspirées. De façon vivante, on pénètre les rouages de l'économie, on mesure l'évolution des mentalités et des forces sociales, on observe les comportements, parfois étranges, des responsables. L'auteur explique comment les leaders de la Droite, en France, ont davantage manqué de courage que de lucidité ; ceux de la Gauche, de clairvoyance que de détermination. La crise n'est pas la fin de la croissance ; mais même une reprise durable de celle-ci ne mettrait pas fin à la crise. Le changement et le désordre sont inhérents à cette société. Un système de régulation doit être reconstruit par des hommes et des femmes qui investissent beaucoup moins dans les valeurs politiques, et davantage dans les préoccupations personnelles. Ce qui pose le problème des nouvelles solidarités. Ce n'est pas parce que les sociétés humaines ont tous les moyens de surmonter des crises, qu'elles le feront à coup sûr. L'humanité n'a pas fini de se surprendre.

  • Ce journal de crise est un reportage sur l'histoire d'une prise de conscience. La prise de conscience, par l'opinion publique, que la société traverse une transformation en profondeur, que l'on appelle la crise, faute d'un autre mot pour la définir. Jean Boissonnat a rencontré la plupart des dirigeants français, hommes politiques, patrons, syndicalistes ; il met le lecteur dans le secret de leurs confidences. Il a voyagé dans quelques-uns des pays où un nouveau monde se cherche, des États-Unis au Japon, en passant par la Chine. Il a rassemblé ici les notes prises à l'occasion de ces rencontres et de ces voyages, ainsi que les réflexions personnelles qu'ils lui ont inspirées. De façon vivante, on pénètre les rouages de l'économie, on mesure l'évolution des mentalités et des forces sociales, on observe les comportements, parfois étranges, des responsables. L'auteur explique comment les leaders de la Droite, en France, ont davantage manqué de courage que de lucidité ; ceux de la Gauche, de clairvoyance que de détermination. La crise n'est pas la fin de la croissance ; mais même une reprise durable de celle-ci ne mettrait pas fin à la crise. Le changement et le désordre sont inhérents à cette société. Un système de régulation doit être reconstruit par des hommes et des femmes qui investissent beaucoup moins dans les valeurs politiques, et davantage dans les préoccupations personnelles. Ce qui pose le problème des nouvelles solidarités. Ce n'est pas parce que les sociétés humaines ont tous les moyens de surmonter des crises, qu'elles le feront à coup sûr. L'humanité n'a pas fini de se surprendre.

  • L'un des plus grands analystes économiques d'aujourd'hui retrace toutes les étapes de cette périlleuse aventure, de la signature du traité de Rome en 1957 aux plus récentes décisions en ce domaine. Plus largement, il répond aux questions que l'on peut se poser de façon claire, argumentée, solide.

  • Pendant vingt-cinq ans, le chômage a été au coeur des préoccupations de tous les Français. Et si l'on avait changé d'époque ? La chute de la natalité et l'abaissement de l'âge de la retraite, conjugués avec la reprise économique, sont en train de créer une situation radicalement neuve. Pour la première fois, le nombre de personnes en âge de travailler cesse d'augmenter et, à partir de 2010, va commencer à diminuer. Si la croissance se maintient, il n'est pas déraisonnable d'imaginer bientôt en France un taux de chômage comparable à celui des États-Unis, autour de 5 % de la population active. Tous les discours de la classe politique sont à repenser à la lumière de ce fait incontestable. Car le problème de demain n'est plus le chômage , c'est celui du travail. Les travailleurs sont-ils formés à l'économie nouvelle ? Les entreprises sont-elles organisées pour intégrer les nouvelles mentalités ? Avons-nous les cadres juridiques pour concilier mobilité et sécurité ? Comment accueillerons-nous les inévitables flux migratoires ? Cela ne dépend pas que des États, mais aussi de nous. Jean Boissonnat, après avoir été directeur des rédactions du groupe Expansion puis membre du Conseil de la politique monétaire de la Banque de France, est chroniqueur à L'Expansion, à Ouest-France, au Journal du dimanche. Expert économique et politique incontesté, il a notamment publié Rendez-vous avec l'histoire (Calmann-Lévy, 1995), La Révolution de 1999 (Sand, 1997), L'Aventure du christianisme social (Bayard, 1999).

  • Les représentations numériques 3D ont révolutionné notre compréhension du monde. Elles sont devenues indispensables pour simuler des opérations chirurgicales, créer de nouveaux modes d'expression artistique ou explorer les ressources naturelles. La géométrie algorithmique apparaît à l'intersection de la géométrie et de l'informatique. Comment échantillonner, représenter et traiter des formes géométriques complexes  ? Comment offrir des garanties théoriques sur la qualité des approximations et la complexité des algorithmes  ? Comment assurer la fiabilité et l'efficacité des programmes informatiques  ? Ces questions se posent en dimensions 2 et 3, mais aussi en plus grandes dimensions, pour analyser par exemple les grandes masses de données essentielles à la science moderne.

  • Computational geometry emerged as a discipline in the seventies and has had considerable success in improving the asymptotic complexity of the solutions tobasicgeometricproblemsincludingconstructionsofdatastructures,convex hulls, triangulations, Voronoi diagrams and geometric arrangements as well as geometric optimisation. However, in the mid-nineties, it was recognized that the computational geometry techniques were far from satisfactory in practice and a vigorous e?ort has been undertaken to make computational geometry more practical. This e?ort led to major advances in robustness, geometric software engineering and experimental studies, and to the development of a large library of computational geometry algorithms, Cgal. The goal of this book is to take into consideration the multidisciplinary nature of the problem and to provide solid mathematical and algorithmic foundationsfore?ectivecomputationalgeometryforcurvesandsurfaces. This book covers two main approaches. In a ?rst part, we discuss exact geometric algorithms for curves and s- faces. We revisit two prominent data structures of computational geometry, namely arrangements (Chap. 1) and Voronoi diagrams (Chap. 2) in order to understand how these structures, which are well-known for linear objects, behave when de?ned on curved objects. The mathematical properties of these structures are presented together with algorithms for their construction. To ensure the e?ectiveness of our algorithms, the basic numerical computations that need to be performed are precisely speci?ed, and tradeo?s are considered between the complexity of the algorithms (i. e. the number of primitive calls), and the complexity of the primitives and their numerical stability. Chap.

empty