Jean Remy

  • Un recueil de textes commentés pour découvrir ou redécouvrir la pensée chrétienne à travers l'un de ses guides.
    Élisabeth Catez (1880-1906) est surtout connue sous le nom d'Élisabeth de la Trinité, entrée au carmel de Dijon en 1901.
    Sa vie brève fut marquée par la riche spiritualité trinitaire qu'elle expérimenta et développa, dans la contemplation des mystères de Dieu qui fit d'elle
    une grande mystique. La maladie l'emporta à 26 ans, mais son parcours passionné à la suite de Jésus allait très vite la faire connaître.
    Béatifiée par Jean-Paul II en 1984, elle est canonisée le 16 octobre 2016.
    Se ressourcer et apprendre pendant quinze jours en compagnie d'un maître spirituel.
    EXTRAIT
    C'est évident et mystérieux, tout à la fois ! : pour « prier quinze jours avec Élisabeth de la Trinité », il faut avoir la foi. Bon ! Bien ! Mais qu'est-ce que la foi ? Et dites-moi en particulier pourquoi moi j'ai la foi alors que vous, vous ne l'avez pas ? Ces questions ont traversé toute l'histoire de l'Église et il est bon de se demander comment Élisabeth de la Trinité y répond. Elle consacre le sixième jour de sa « retraite spirituelle » d'août 1906, intitulée justement Le Ciel dans la foi, à dire « le mystère de la foi ! » Elle résume cette page admirable : « Seule la foi nous donne, dès cette vie, revêtu, il est vrai, du voile dont elle le couvre, Dieu lui-même ! »
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean Rémy était prêtre du diocèse de Cambrai. En 1983, terrassé par une crise cardiaque et contraint au repos, il découvre Élisabeth de la Trinité qui le passionne. Il chercha à la faire découvrir en prêchant de nombreuses retraites spirituelles.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    La collection Prier avec, ce sont :
    o Des livres sources
    - pour passer quinze jours en compagnie d'un maître spirituel à la manière de ces temps de retraite qui ouvrent une brèche dans notre univers quotidien.
    o Des livres pratiques
    - un rappel biographique en début de volume;
    - un itinéraire balisé en introduction;
    - une entrée dans la prière répartie sur les quinze chapitres de l'ouvrage;
    - pour aller plus loin, une bibliographie expliquée.
    o Des livres accessibles
    - un ressourcement qui va à l'essentiel pour des chrétiens actifs;
    - une information donnée de l'intérieur pour un public plus large.

  • Associé comme consultant au début des projets urbanistiques de Louvain-la-Neuve, Jean Remy y assure depuis 1990 la coordination des études urbanistiques. Son intérêt constant pour ce laboratoire de vie urbaine a aussi pris la forme d´échanges avec les étudiants dans ses cours de sociologie urbaine et d´aménagement du territoire. Fort des observations qu´il a pu faire dès les premières années de la mise en oeuvre, il présente ici la genèse du projet et son évolution, en regard des questions ayant surgi au fil du temps. La situation actuelle correspond-t-elle à ce qui était escompté au début ? Les évaluations varient selon les points de vue et les critères. Conscient de son implication, l´auteur nous invite néanmoins à un dédoublement critique. Le fait d´être juge et partie n´a pas que des désavantages... À l´heure des évaluations et d´un regain d´intérêt pour les villes nouvelles, ce livre intéressera les curieux d´espace, de vie urbaine et de modernité, qu´ils en aient fait ou non leur métier comme les architectes, urbanistes, géographes, sociologues, philosophes...

  • L'espace est un concept géographique qui n'est pas réservé aux seuls géographes. Comme le temps, il est pour Jean Remy un concept majeur présent dans toutes les sciences sociales et dans tous les domaines.

    L'auteur reprend la distinction d'Henri Lefebvre entre espace conçu, espace vécu et espace perçu. L'espace conçu n'est pas le monopole des architectes et urbanistes, il est issu d'un projet, toujours en décalage avec l'espace social « déjà là ». Il suscite des tensions entre conservation de la tradition et ouverture à la modernité.

    Jean Remy est économiste et sociologue. Il offre ici une synthèse magistrale fondée sur son enseignement et ses recherches en sociologie urbaine et rurale mais également sur sa longue implication dans la conception et l'aménagement de Louvain-la-Neuve, expérience réussie d'une université qui n'a pas voulu construire un campus, mais une véritable ville nouvelle universitaire. Il montre comment, malgré les tensions, un dialogue fécond s'est établi entre chercheurs et praticiens de l'aménagement de l'espace.

    Cet ouvrage est écrit pour les étudiants et les chercheurs des nombreuses disciplines concernées par l'aménagement de l'espace mais aussi pour les professionnels, les élus et les citoyens désireux de comprendre les transformations des villes et des campagnes

    Mise en vente le 8 octobre 2015.

  • Cet ouvrage constitue une introduction a une sociologie compréhensive du changement social, qui place l'acteur social au coeur de son questionnement. À partir d'une élucidation prospective de l'oeuvre de Maurice Chaumont l'ouvrage propose un ensemble de textes qui portent sur les principales facettes du travail sociologique, tel que le concevait Maurice Chaumont : la réflexion épistémologique, l'essai, la problématisation et la construction de modèles d'analyse ainsi que l'analyse concrète. À travers l'unité du projet et la complémentarité des différents apports, une manière neuve d'aborder le changement social est proposée ici, dont l'intérêt est à la fois théorique, pratique et pédagogique. Des chercheurs de l'École des hautes études en sciences sociales à Paris (Alain Touraine), de l'Université de Sao Paulo (José-A Guilhon Albuquerque), de l'Université de Montréal (Annick Germain), des Universités du Zaïre (Benoit Verhaegen) et du Centre d'étude et de documentation africaines (Gauthier de Villers et Benoit Verhaegen), de l'Université catholique de Louvain (Guy Bajoit. Jean Ladrière, Michel Molitor et Jean Remy) et du Centre d'études sociologiques des facultés universitaires Saint-Louis (Anne Devillé, Michel Hubert, Jean Remy et Luc Van Campenhoudt participent à cet ouvrage d'hommage.

  • Le journaliste, médusé, a fini par s'écrier : Mais vous allez pousser toutes les personnes âgées au suicide ! L'autre a soupiré : Ce serait peut-être une solution... C'était surtout une boutade. Mais, crois-moi si tu veux, Emma, cette réplique a fait tilt dans ma vieille caboche. Évidemment, c'était la solution. La mienne, en tout cas. Si André Maresquier écrit ce soir à sa fille, c'est parce qu'il a décidé de se tuer. Il ne lui a pas donné signe de vie depuis vingt ans mais, au moment de partir, il a envie de lui parler. Quand elle lira cette lettre, il ne sera plus là. Il lui doit quelques explications. C'est alors que, le prenant de vitesse, un premier vieillard se suicide... Un livre troublant, drôle et désespéré, d'une incorrection salutaire. Tout ce qu'un père n'a jamais osé dire à sa fille et qu'il s'autorise enfin à dévoiler. Parce qu'il en meurt d'envie.

  • Cet ouvrage consacré aux questions de logement, d'habitat et d'urbanisme, qui sont appréhendées à partir des relations sociales entre populations de cultures différentes au sein des villes occidentales, européennes et françaises tout particulièrement. Refusant de proposer des solutions toutes faites à des problèmes complexes, les auteurs se regroupent autours de la questions des relations interethniques qui contiennent tout à la fois des relations de différenciation culturelle et des rapports sociaux marques par le racisme, la discrimination et lmes problèmes de société.

  • La complexité croissante de la vie en société rend le changement social plus difficile. La transaction sociale constitue un bon outil pour comprendre et changer le monde. En 1978 et 1980, Jean Remy, Liliane Voyé et Émile Servais publiaient l'ouvrage fondateur de la transaction sociale, depuis longtemps épuisé, Produire ou reproduire ? en écho au débat qui opposait Pierre Bourdieu, défenseur de la reproduction de la société, à Alain Touraine, pour lequel il y avait production d'une société nouvelle par les mouvements sociaux. Entre ces deux visions incompatibles, les trois auteurs imaginaient des rapprochements ponctuels et partiels, ou transactions sociales.

    Contrairement à la transaction économique, la transaction sociale fait passer les valeurs avant les intérêts. Elle ne fait pas disparaître les conflits mais les « apprivoise » : la transaction sociale génère des compromis acceptables qui permettent de coopérer malgré des désaccords persistants. 

    En rendant les textes majeurs accessibles à un large public, cet ouvrage en montre la fécondité comme outil d'analyse de la réalité sociale. Sa conceptualisation s'est enrichie et complexifiée en quarante ans grâce notamment aux travaux du comité de recherche « Transactions sociales, cultures, émancipation » de l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF) .

  • « Le monde est vaste, oui, nous avons beaucoup voyagé et nous en avons lu, des livres, mais aussi aimé des femmes, écouté des musiques et, pourquoi pas ? goûté des vins. Les bordeaux de toujours ont gardé leur même place : la première. Comme un poème de Baudelaire, une mélodie de Duparc ou de Fauré, le soulier rouge de la duchesse de Guermantes, l'odeur de Venise pour Aschenbach agonisant ou le masque de l'inconnue de la Seine : la première place, toujours. »Grands vins, cigares, palaces... pour le dandy moderne, l'art de vivre n'est pas un vain mot. Cette collection s'adresse aux hommes d'aujourd'hui qui, en toutes circonstances, cultivent l'aisance, l'élégance, la distinction. Un goût du raffinement à redécouvrir.
    />

  • René Déjardin (1940-1997) est né d'une famille ouvrière du bassin minier. Entré très jeune chez les rédemptoristes, il laissa grandir en lui une vocation de prêtre-ouvrier, alors même que cet apostolat était combattu à Rome et ailleurs. Ordonné en 1967, il exerça une charge pastorale à Liévin, en même temps qu'il fut coffreur-boiseur dans une entreprise de construction d'Arras. Il s'engagea à la CGT, puis au parti communiste. En 1981, la confédération l'appela pour prendre en mains les questions du logement et représenter le syndicat dans les organisations paritaires. Jusqu'à sa mort prématurée à l'âge de 57 ans, il conserva un pied à Paris et un autre dans sa commune de Burbure (Pas-de-Calais), où il fut élu adjoint au maire.
    /> Sa double appartenance, au monde ecclésiastique et au monde ouvrier, le place devant deux formes de déclins : celui de la pratique religieuse et celui du militantisme syndical. Décrire le rôle de René Déjardin dans cette période de 1968 à 1997 permet de s'interroger sur les espoirs et les contradictions de l'Église postconciliaire et aussi sur l'impact que les prêtres-ouvriers ont eu dans la société française. Il révèle aussi l'évolution de la vie de tout un bassin minier sur la deuxième moitié du XXe siècle. Au-delà mais à travers cette biographie de René Déjardin, c'est donc toute une tranche de la vie de notre pays, tant religieuse, qu'économique, sociale et politique qui est décrite.
    À un moment où dans notre pays et combien d'autres se cherche une nouvelle raison du « vivre ensemble », la lecture de cet itinéraire d'un homme pas comme les autres, peut aider tout lecteur à réfléchir sur ses propres responsabilités personnelles, tant dans ses choix les plus intimes que dans ses responsabilités de citoyen.

  • Le plan directeur du groupe Urbanisme Architecture (1970) reste après un demi-siècle le cadre du développement de la ville universitaire. La personnalité de Raymond Lemaire joua un rôle décisif dans l'orientation culturaliste du projet, c'est-à-dire l'accent sur le respect du site naturel, l'échelle humaine, la qualité de vie et la référence à la ville universitaire ancienne. Le site universitaire est à présent devenu un espace convoité. Il faut se montrer sélectif parmi les opportunités qui se présentent.

  • Table des matières

    Avant-propos, par J . R . PALANQUE
    Introduction, par J . R . PALANQUE
    Chapitre premier. L'ÉPOQUE ROMAINE (IIe-Ve SIÈCLES), par J.R. Palanque
    Chapitre II . L'ÉPOQUE BARBARE (Ve-VIIe SIÈCLES), par J . R . Palanque
    Chapitre III. L'APOGÉE MÉDIÉVAL (VIIIe-XIIIe SIÈCLES), par E. Baratier
    L'époque carolingienne
    L'époque féodale
    L'époque comtale
    Chapitre IV . LA FIN DU MOYEN AGE (XIVe-XVe SIÈCLES), par N. Coulet
    Les chefs spirituels
    Malheurs des temps et reconstruction
    Encadrement des fidèles et attitudes religieuses
    Chapitre V. LE XVIe SIÈCLE (1481-1598), par A. Bourde
    Chapitre VI. LE XVIIe SIÈCLE (1598-1708), par A. Bourde
    Le clergé
    Le cheminement de la réforme tridentine
    Chapitre VII. LE XVIIIe SIÈCLE (1708-1789) , par M. Vovelle
    Le poids des structures ecclésiales
    L'action volontaire des hommes
    Des gestes de la pratique aux formes de la spiritualité
    Un tableau de la pratique dans le diocèse d'Aix en 1730
    Chapitre VIII. LA CRISE RÉVOLUTIONNAIRE (1789-1801), par M. Vovelle
    Chapitre IX . L'ÉPOQUE CONCORDATAIRE (1801-1905) , par P . Guiral
    Le Consulat et l'Empire
    De 1817 à 1847
    De 1847 à 1873
    Le commencement des épreuves
    De 1885 à 1905
    Chapitre X. DE LA SÉPARATION A LA FIN DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1905-1944), par P. Guiral
    Chapitre XI. LE DIOCÈSE ACTUEL, par J.R. Palanque
    Listes des archevêques (Arles et Aix)
    Les saints du diocèse d'Aix
    Bibliographie
    Cartes
    Table des matières



  • Le web a eu de fortes incidences sur le monde des journalistes de la presse écrite. Cet ouvrage se concentre sur les changements observables au sein des rédactions des quotidiens liés à l'arrivée du web. La nouvelle conception du temps, le bi-média et le live blogging sont autant de nouveaux défis que doivent relever les journalistes.

  • Demi-siècle

    Pierre-Jean Rémy

    « Ils sont douze à se retrouver tous les dimanches soirs, chez l'un d'entre eux. Avocats, artistes, politiques, écrivains ou journalistes, ils viennent d'horizons les plus divers, fils d'ouvriers ou grands bourgeois. Ambitieux, cyniques ou simplement généreux, ils s'aiment et se déchirent au gré des mêmes conversations qui roulent sans fin sur eux-mêmes, la politique, la vie et, encore et toujours, eux. Espoirs souvent déçus, amours parfois trahies, compromissions : et si c était la vie entière de chacun, en même temps que notre histoire à tous et celle de ce demi-siècle, qui se déroulait le temps de ce dîner cent fois répété, commencé à vingt ans et qui s'achève à l'aube d'un nouveau millénaire ? »Pierre-Jean Rémy

  • Toscanes

    Jean-Pierre Remy

    Et si j'avais tout joué sur une seule carte, et que j'avais perdu ? Telle est la question que se pose un homme, la cinquantaine inquiète, qui n'a jamais vécu que pour l'émotion face à la beauté.Lorsque c'est soudain le silence et que ni le DonJuan de Mozart, ni une Vierge de Bellini ne l'émeuvent plus, il ne lui reste rien. D'où les dérisoires et monstrueuses angoisses qui l'assaillent.Il lui faudra retrouver l'Italie, Florence et surtout la Toscane - toutes les Toscanes... - pour reprendre goût à ce qu'il avait perdu. De village en musée, amitiés, rencontres, à la recherche d'hypothétiques manuscrits de Stendhal, et puis de femme en femme, de souvenir en souvenir, cet homme qui n'avait plus rien - vide et sec, nu et seul - réapprendra à aimer.

  • Chine

    Pierre-Jean Rémy

    Un roman qui serait l'histoire de tous ceux qui, de près ou de loin, ont vécu pour ou par la Chine - en Chine et ailleurs : dans le monde entier, hier et aujourd'hui ; un roman qui raconterait mille histoires d'amour, de haine, de mort, où le rêve et la réalité, le faux et le vrai, la politique, l Histoire avec une majuscule et les destins de tous ceux qui la composent seraient confondus, mêlés, retrouvés ; un récit poétique et politique, haletant, rempli d'espoir et de désespoir : telle est cette Chine que nous offre Pierre-Jean Remy vingt ans après Le Sac du Palais d'Eté qui le fit connaître.Vingt ans après, Pierre-Jean Remy raconte le destin d'un groupe d'hommes et de femmes pour qui la Chine est tout à la fois l'aventure, l'évasion, la recherche, l'exil le plus absolu qui se puisse imaginer, une poésie, une métaphore. Dans les années 1988-1989, continue le récit de leur tête-à-tête avec l Histoire : un espoir en même temps qu'un complot politique, un exercice de diplomatie-fiction où le Quai d Orsay affronte le Foreign Office, une pièce de théâtre, des amours impossibles, des ambitions, des guerres...

  • Plus que tous les paquebots de toutes les mers, plus que les plus fastueuses Rolls ou que les plus casse-gueule des avions du monde, plus encore que tous les autres trains du monde, l´Orient-Express constitue un mythe. Un mythe avec son cortège de déesses et de demi-dieux qui sont espionnes de haut vol, princes russes et aventuriers de tout poil. Avec ses cohortes de conducteurs, voituriers, sleepings, avec ou sans madone. Et c´est sur ce mythe-là que Pierre-Jean Remy a voulu écrire. Mais comme l´amour, l´aventure et les belles étrangères sont inséparables de l´histoire de l´Orient-Express telle que nous nous plaisons à nous la raconter, ce sont six portraits de femme que Pierre-Jean Remy a tracés. Six images qui sont devenues une seule histoire en même temps qu´une somptueuse machine à faire rêver... L´Europe et ses trains de luxe entre 1914 et 1939. D´une guerre à l´autre, l´amour, l´aventure et la mort. Pierre-Jean Remy a réinventé dans son roman ces six destins pour les confondre dans les souvenirs d´un seul homme, à la fois acteur et témoin, narrateur et - qui sait ? - créateur de ces destins. Maria, Jenny, Antonello et leurs compagnes, telles que Paul de Morlay, vieux diplomate humaniste et souriant, les évoque pour la jolie Lise Bergaud, en quête d´un livre à raconter, deviennent ainsi les protagonistes de frémissantes histoires d´amour, en même temps que les actrices de quelques-uns de ces menus drames qui, en marge de l´histoire, ont fait l´Histoire. De la guerre à éviter -1914 - au raz de marée qui va balayer toute cette Europe-là -1939 -, les trains de Pierre-Jean Remy transportent de Vienne à Bucarest, d´Ostende à Venise et à Sofia, des hommes et des femmes - mais des femmes surtout, qui sont toutes les témoins de leur temps. Et qui toutes, une fois dans leur vie, vivent au moins une grande aventure. Et c´est parce qu´elles l´ont vécue, cette aventure, que Paul de Morlay, qui les croise, se plaît à les suivre. Vienne, donc, et Bucarest, et Lausanne, et Genève ; l´Arlberg et le Simplon, le Direct-Orient... Et puis Antonella, Jane, Hélène : des visages à faire se retourner le plus blasé des voyageurs. Une succession de voyages dans un monde qui a basculé dans l´oubli lorsque le dernier wagon du dernier Simplon a été vendu à un musée !

  • Le récit d'une vie à travers les écrivains, les oeuvres et parfois les musiques, les images qui l'ont aussi durablement édifiée que les amis de rencontre, le rythme des saisons, le lycée, les vacances, les grandes amours... Auteur du Sac du palais d'été, d'Orient-Express, de Comédies italiennes, d'Une ville immortelle, Pierre-Jean Rémy est diplomate et membre de l'Académie française.

  • L'errance d'un jour et de deux nuits d'un voyageur sans nom qui vient se perdre dans Ferrare est d'abord une plongée au coeur d'une mémoire : celle de cette ville-là, ses brouillards lumineux et les nuits très noires des années de guerre où la police fasciste livra à l'Allemagne ses convois de victimes innocentes. Assailli par le remords dans un rêve éveillé où se confondent très vite les fantômes de sa jeunesse, ceux du passé de Ferrare et du plus célèbre roman de Giorgio Bassani, Le Jardin des Finzi-Contini, qui s'y déroule, le voyageur égaré oubliera peu à peu les mille et une angoisses mesquines qui sont le tout-venant d'une vie inutile. C'est une forme de rédemption qu'il choisira alors, à travers les violences d'hier revécues aujourd'hui.Hymne à Ferrare, comme Aria di Roma l'est pour la Ville éternelle, chronique italienne à la manière d Une ville immortelle ou de Toscanes, Pierre-Jean Remy poursuit avec ce nouveau roman une oeuvre littéraire singulière où l'histoire, l'art et la littérature tissent des liens si intimes avec ses personnages que toute distance est abolie.

  • Un témoignage unique et de première main sur la Chine de 1963 à 2008. De la Chine de Mao Zedong qui sembla un moment s'ouvrir au monde pour se refermer très vite avec les soubresauts de la révolution culturelle ; de la Chine rouge jusqu'à la Chine de Deng Xiaoping, ouverte 9et multicolore, débordante de mille initiatives, témoin d'exception, Pierre-Jean Rémy a vu, observé et analysé. Journal d'un homme d'action, d'un observateur impartial mais aussi d'un romancier et d'un poète, ce livre raconte la Chine de tous les jours, mais aussi celle d'hommes et de femmes attachés à la voir devenir l'une des grandes puissances du monde, un pôle dans l'univers des idées et des arts, une Chine d'un modernisme effréné mais aussi une Chine millénaire, la Chine de toujours. Longtemps diplomate à Pékin, Pierre-Jean Rémy, membre de l'Académie française, a déjà publié plusieurs livres sur la Chine, dont Le Sac du palais d'été, prix Renaudot en 1971, Chine, un itinéraire en 1978, Chine en 1990, Chambre noire à Pékin en 2004. Un témoignage unique et de première main sur la Chine de 1963 à 2008.

  • LTE (Long Term Evolution) is commonly marketed as 4G. LTE and LTE Advanced have been recognized by ITU-R and ITU-T (International Telecommunications Union - Telecommunications) as the principal solution for the future mobile communication networks standards. They are thus the framework of what the marketing calls 4G and possibly also 5G. This book describes various aspects of LTE as well as the change of paradigm, which it is bringing to mobile communications, focusing on LTE standards and architecture, OFDMA, the Full IP Core Network and LTE security.

  • The field of Home Area Networks (HAN), a dedicated residential subset of LAN technologies for home-based use, is fast becoming the next frontier for the communications industry.
    This book describes the various technologies involved in the implementation of a HAN: high-speed Internet connections, indoor implementations, services, software, and management packages. It also reviews multimedia applications (which are increasingly the most important and complex aspects of most HANs) with a detailed description of IPTV technology. It highlights the main technologies used for HANs: information transmission by means of copper pairs, coaxial cables, fiber optics, and Wi-Fi radio systems, as well as the software systems necessary for the processing and management of these data communications. These technologies - examples of which include the well-known 802.11 family of standards, and less widespread applications such as the HomePlug powerline standard - are highly relevant to multimedia, remote healthcare, remote working, energy, and device management in the home.
    The book is written for engineers working in the field, or who are interested in high-speed communication technologies and their actual or potential use in the home or in the small - medium size enterprise (SME) commercial environment.

  • This text addresses the common negative perception of polymer materials on the environment with a thorough analysis of what really occurs when industry and academia collaborate to find environmental solutions. The book examines the environmental and social effects of polymer materials and explains methods of quantifying environmental performance. With an emphasis on the importance of education, the authors stress the importance of awareness and activity in negating polymers' environmental impact.

empty