Julie Léal

  • Ancien comptable désabusé, Nicolas s'est reconverti en guichetier à la station de RER Luxembourg, à Paris. Il regarde les trains passer et rêve au destin des voyageurs plutôt que de se préoccuper du sien.
    À la même station mais à l'air libre, Ariane est responsable du point presse situé au sommet de l'escalator. Elle est la mère d'une fillette de dix ans, Célia, qui trouve que « la vie, c'est nul » et qui n'a jamais connu son père, décédé avant sa naissance.
    Ariane avait alors pris la fuite et changé d'identité, afin de se protéger de sa puissante et richissime belle-famille qui voulait s'approprier l'enfant. Depuis, hantée par la peur d'être découverte, elle a multiplié les déménagements et n'a jamais refait sa vie.
    Ces personnages auraient pu ne jamais se rencontrer, mais, parce qu'il n'y a jamais de chemin tout tracé, une série de mésaventures va faire basculer leur vie.
    La tentative de rapt de l'enfant par un mystérieux homme en noir sera heureusement déjouée par Nicolas et par la vieille voisine amie de Célia, Éliane Assous, qui volera à son secours, telle une bonne fée.

    Un roman choral résolument optimiste, aux personnages attachants.

    Julie Léal vit au Canada. Elle a coécrit plusieurs comédies et créé quatre spectacles pour le très jeune public.
    Son premier roman, Vivre, tout simplement, est paru en 2019 aux éditions Anne Carrière.

  • Antonin, trente-quatre ans, est un jeune homme ordinaire, qui exerce un métier tout sauf ordinaire.
    Un métier qu'il aime, mais qui l'isole et lui pèse. Un métier humain, qui le déshumanise : Antonin est employé des pompes funèbres. Croque-mort. Seul, enfermé dans le quotidien de son magasin, il observe le monde avec lassitude et ennui.
    Jusqu'au jour où la belle Camille, joyeuse et pleine de vie, pousse la porte de sa boutique, avec une requête très particulière qui va bouleverser sa vie... Leurs vies. Deux personnages à la croisée des chemins, qui vont apprendre à se découvrir l'un l'autre, et à se découvrir eux-mêmes.
    Julie Léal, 36 ans, a coécrit plusieurs comédies et créé trois spectacles pour le très jeune public. Vivre, tout simplement est son premier roman.

empty