Louis Gautier

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dans le contexte de l'après-guerre froide, la France peut-elle prétendre demeurer une puissance indépendante ? Depuis la chute du mur de Berlin, une inquiétude mal dissimulée ronge insidieusement la conscience nationale : l'autorité et l'influence de la France dans le monde seraient en déclin. Un aggiornamento de notre politique étrangère et de sécurité paraît inéluctable.

    La volonté de préserver un consensus national sur la défense et la cohabitation réfrènent un changement nécessaire. Pourtant, la période 1990-1995 est une période charnière et déterminante pour les armées françaises dont les missions sont redéfinies.
    L'auteur décrit et évalue tant la réflexion et les décisions de François Mitterand sur le plan militaire : faut-il conserver l'arme nucléaire ? faut-il arrêter les essais ? faut-il abandonner le service militaire ? faut-il engager des soldats dans les opérations de maintien de la paix ? que ses réactions face aux principaux événements internationaux : la réunification de l'Allemagne, la fin du communisme, la guerre du Golfe, la guerre civile en ex-Yougoslavie Docteur en sciences politiques, conseiller référendaire à la Cour des Comptes, Louis Gautier est actuellement conseiller pour la défense de Lionel Jospin à Matignon

  • Lorsqu'il est question de migrations humaines, spontanément nous pensons aux personnes qui, de par le monde, sont dans l'obligation de quitter leur pays pour un autre, considéré plus sécuritaire. Les raisons de ces migrations forcées sont multiples : politique, économique, ethnique, religieuse, voire de plus en plus climatique. Dans le domaine artistique, le phénomène migratoire se présente sous divers aspects. Contrairement aux données statistiques, celui-ci se montre sous forme de récits, mais aussi de productions d'objets symbolisant l'expérience exilique. Parmi les textes de ce dossier intitulé « Migrations_Frontières », notons la contribution personnelle de l'artiste Michael Blum sur le thème de la frontière comme construction humaine, le commentaire de Geneviève Chevalier, historienne de l'art, sur l'évolution de l'événement américano-mexicain inSite et l'analyse de Bernard Lamarche à propos de certaines actions transculturelles de l'artiste François Morelli, entre autres.

  • BnF collection ebooks - "J'avais fait défendre ma porte ce jour-là ; ayant pris dès le matin la résolution formelle de ne rien faire, je ne voulais pas être dérangé dans cette importante occupation. Sûr de n'être inquiété par aucun fâcheux (ils ne sont pas tous dans la comédie de Molière), j'avais pris toutes mes mesures pour savourer à mon aise ma volupté favorite."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Combien sont-ils aujourd'hui, à pouvoir témoigner directement sur Proust, pour l'avoir bien connu vivant ? Une demi-douzaine peut-être. Et c'est bien le seul reproche que mérite Louis Gautier-Vignal avec ce livre : d'avoir attendu si longtemps pour l'écrire. Mais il n'est jamais trop tard pour parler de Marcel Proust quand on a été l'un de ses familiers et que l'on sait de quoi l'on parle, précisément. Car Louis Gautier-Vignal fut dans l'intimité de l'auteur de « Swann », de 1913 jusqu'à l'heure fatale de 1922, c'est-à-dire dans le même temps que Céleste Albaret était au service de Proust elle aussi. Et ce « Proust connu et inconnu », tardif comme le « Monsieur Proust » de la gouvernante, apporte à celui-ci maintes confirmations et vient le compléter admirablement, non seulement par de précieuses informations (le fameux « asthme » du grand écrivain y est expliqué de façon très précise et toute nouvelle), mais par un éclairage de l'oeuvre à la lumière d'une connaissance vécue et vraie de l'homme, des sources et de l'époque. Autant dire que l'on imagine assez que, tout comme le livre de Céleste, l'ouvrage de Louis Gautier-Vignal fera grincer quelques dents, dans la mesure où il semble de bon ton, aujourd'hui, de trancher d'autant mieux, pour ce qui touche à la connaissance de Marcel Proust et de son oeuvre, que l'on tire son autorité de sa petite invention personnelle ou de fausses idées reçues.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • A travers 16 contes courts, des réflexions dans le langage d'aujourd'hui sur le partage, la bonté, la générosité et la tolérance.

  • Source d'énergie activement développée aux États-Unis, les gaz de schiste suscitent un vif débat en France où leur exploitation est interdite par la loi : faut-il lever cette interdiction au nom de la transition énergétique ? Faut-il la maintenir tout en encourageant la recherche, au risque d'amorcer un engrenage incontrôlable ? Destiné au citoyen, ce livre éclaire toutes les facettes d'un sujet complexe : il décrit d'abord une technique d'exploitation - la fracturation hydraulique - qui comporte de nombreux aléas environnementaux et sanitaires. Il expose ensuite les raisons de l'engouement que cette source d'énergie génère aux quatre coins du monde, mais aussi les incertitudes encore élevées qui s'attachent à son exploitation, à propos de l'abondance des ressources, de l'effet sur les aquifères et le climat, ou même des risques de minitremblements de terre. Bien documenté, s'appuyant sur l'expérience américaine, ce livre permet à chacun de fonder sa position en toute connaissance de cause. Jean-Louis Fellous a dirigé les programmes d'obser-vation de la Terre au CNES et les recherches océaniques à l'Ifremer. Il est le directeur exécutif du Cospar, le Comité mondial de la recherche spatiale. Catherine Gautier est professeur émérite au département de géographie de l'Université de Californie à Santa Barbara, où elle enseigne depuis 1990. Elle a dirigé l'Institute for Computational Earth System Science de 1996 à 2002. 

empty