Marc MARTIN

  • Cet ouvrage retrace l'histoire de l'information et de la communication de masse depuis le Second Empire. Le Petit Journal, premier quotidien populaire, marque le début de la presse de masse. Sa lecture s'étend aux couches populaires, urbaines puis rurales. Ses systèmes de diffusion et sa formule: contenu, présentation, style, rapport à la politique sont différents des autres journaux. Peu à peu, la place de la politique se modifie. Avec l'apparition de la radio et de la télévision la question se pose alors de savoir si l'information ne se transforme pas : l'activité du journaliste ne serait-elle pas éclipsée par l'omniprésence de la mise en spectacle ? Le deuxième aspect de l'ouvrage s'attache à réfléchir sur le rôle du journaliste qui est à la source des informations qu'il sélectionne, met en forme et commente : activité tout à fait particulière dans la mise en place d'un espace public démocratique. D'autres problématiques sont également traitées : les rapports des journalistes avec la censure, la révolution des techniques de composition dans les imprimeries, la naissance de la presse féminine, les relations presse radio, la constitution d'un monopole de l'audiovisuel et son abolition, l'évolution des programmes de télévision... Historien, spécialiste de la presse et de la publicité, Marc Martin est professeur à Paris X Nanterre. Il est l'auteur, aux Editions Odile Jacob, de Trois siècles de publicité, publié en 1992.

  • Contrairement aux pays anglo-saxons, la France a longtemps méprisé la « réclame », considérée comme l'arme des charlatans et dénigrée par des groupes sociaux hostiles (clergé, médecins, voyageurs de commerce). Cependant, depuis la Belle Epoque, la publicité a été valorisée par l'affiche et a conquis les milieux populaires avec les émissions de divertissement des radios privées. Avec les Trente Glorieuses, la France est entrée enfin dans l'âge publicitaire où les médias se disputent des crédits sans lesquels ils ne pourraient plus vivre. Des annonces des gazettes de l'Ancien Régime à celles des commerçants des villes de province, des placards des quotidiens aux chansonnettes des radios privées des années trente, jusqu'à l'entrée de la publicité à la télévision au lendemain de Mai 1968, le lecteur voyage ici dans le passé de la publicité française.

  • La première histoire de la presse de province. A travers les grandes figures de "localiers", de journalistes et de patrons, elle montre les différentes mutations d'une presse qui a résisté à la concurrence des autres médias grâce à sa maîtrise de l'information locale. Histoire politique et sociologique des provinces, ce livre est aussi l'histoire des révolutions technologiques de la communication.

  • Envoyé par César en Helvétie, Alix se met en route avec de nouveaux compagnons : le jeune Lucius, fils d'un ami de César, et d'Audania. Ceux-ci doivent aider à pacifier la région, qui fut jadis à l'origine de la guerre des Gaules. Les vieilles rancoeurs et les fantômes du passé ne sont pour autant pas oubliés et les nouvelles alliances sont mises en péril.

  • Alix rencontre Lame-serpent un gladiateur qui posséderait des pouvoirs extraordinaires. Le jeune garçon se passionne pour la vie de cet homme courageux et essaye d'influer sur son destin. Il découvre que le cours d'une existence est soumis à de nombreuses volontés et qu'il est difficile de le maîtriser.

  • Mortel

    ,

    Il n'y a pas qu'une façon de mourir, la Faucheuse ne manque pas d'imagination ni de ressources pour arriver à ses fins et y prend un malin plaisir. Voici cent façons de mourir, toujours surprenantes, pour nous aider à en rire.
    Mortel met en scène la Faucheuse et les méthodes surprenantes, et cocasses, qu'elle développe pour parvenir à ses fins. Car elle n'aime pas la routine. Il faut que ce soit inédit à chaque fois. C'est un art. La Faucheuse a aussi une vie à côté de son métier, avec mari et enfants, et l'implication dans son travail influe malheureusement, comme pour nous tous, sur sa vie personnelle.

  • En Afrique, César s'apprête à livrer une bataille décisive contre les derniers partisans de Pompée. Pendant ce temps-là, à Rome, Héraklion est frappé par un mal étrange. La sauvegarde de l'enfant conduira Alix aux confins de la Numidie. Là, il recevra une aide inattendue, venue du malheureux passé d'Héraklion. Des lacs salés du désert à l'orgueilleuse ville d'Utica, qui supplante l'ancienne Carthage, Alix devra braver mercenaires avides et assassins sans scrupules pour tenter de sauver Héraklion.

  • À Rome, la guerre civile est sur le point d'éclater entre Pompée, le général qui administre Rome depuis des années et son rival César, qui vient tout juste de rentrer de Gaule en conquérant victorieux, auréolé de gloire. La balance du pouvoir s'apprête à changer de camp... Mais l'ambitieux César, à qui l'on prête le projet de transformer la république en Empire, ne veut pas se contenter de ses conquêtes occidentales. Fasciné par l'Orient, il confie une mission secrète à Alix : trouver et rapporter l'anneau réputé magique du plus grand conquérant que l'Histoire ait connu, Alexandre. César y voit à la fois une protection divine et l'instrument de ses desseins : quiconque sera porteur de l'anneau pourra légitimement revendiquer l'union politique de l'Orient et de l'Occident. Pour retrouver l'anneau, Alix ne dispose que d'une piste : de mystérieuses pièces d'or frappées à l'effigie d'Alexandre. Sous la conduite d'un prisonnier, Asham, Alix, Enak et l'homme de confiance de César, le gaulois Luctérius, s'efforcent d'en retracer la provenance, direction le Levant. Affrontant mille dangers, ils ne savent pas encore qu'ils parviendront jusqu'à l'étrange et sauvage Bactriane ? l'actuel Afghanistan ?, ultime conquête d'Alexandre le Grand.

  • Alix et Enak rejoignent le proconsul Jules César à Port Itius dans l'extrême nord de la Gaule, où ils découvrent un gigantesque camp militaire ainsi qu'une armada de bateaux armés, tout prêt à appareiller. Sept légions et des centaines de navires s'apprêtent à traverser la Mare Britanicum (la Manche) pour débarquer en force sur l'île de Britannia toute proche. César entend ainsi parachever ses succès militaires et sa campagne de pacification en Gaule en soumettant les peuples britons, qui, par solidarité entre « cousins » celtiques, continuent à apporter leur soutien aux chefs rebelles gaulois. César tient à ce qu'Alix et Enak l'accompagnent. Ils auront pour compagnon Mancios, un jeune prince de Britannia dépossédé de ses terres par un puissant chef de guerre, et qui s'est offert de guider l'expédition des forces romaines dans l'île en échange d'un soutien pour reconquérir son trône perdu. Mais il y a aussi parmi les alliés Britons du général romain un certain Viridoros, dont le moins qu'on puisse dire est qu'il n'inspire guère confiance à Alix...

  • Destiné à un public d'étudiants de niveau Licence, classes préparatoires ou premières années d'école d'ingénieurs, cet ouvrage est conçu comme un livre de base, utile à tous ceux qui ont besoin de comprendre le minéral. Reprenant les concepts à un niveau élémentaire, il ne suppose connues que les bases essentielles acquises dans le secondaire.
    Ce manuel aborde tous les aspects de la minéralogie moderne - physique, chimique, cristallographique, géologique - et inclut une approche des techniques de caractérisation des minéraux.
    Des exemples d'applications industrielles ainsi que des exercices et problèmes corrigés en relation étroite avec le cours permettent de comprendre et de maîtriser les concepts fondamentaux de la minéralogie.
     

  • « Je ne peux pas mourir » ! Cette parole d'Emmanuel Levinas touche le coeur d'une actualité, celle de notre rapport occidental à la mort, qui résume le contexte dans lequel la mort nous fait problème. C'est ce contexte qui permet aussi d'éclairer la difficile question des « fins de vie » sous nos latitudes. S'engage la bataille idéologique : puis-je ou non disposer de mon existence ? Des deux côtés, on invoque la dignité humaine, que ce soit pour réclamer le droit de « mourir dans la dignité » ou pour justifier l'interdiction de toute forme d'euthanasie au nom du « caractère sacré » de la vie humaine. La « dignité humaine » devrait-elle justifier tout et son contraire ? Il importe plutôt d'en élucider la notion et le fondement, en commençant par faire le clair sur les interprétations concurrentes et leurs implications pratiques. L'approche pluridisciplinaire de l'ouvrage favorisera une lecture critique au sein de laquelle différents points de vue s'inscrivent dans des moments distincts : o Moment d'attestation, celui des praticiens aux prises avec la réalité des hôpitaux et des unités de soins palliatifs. Ils expérimentent au jour le jour le drame et la tragédie des passages de la phase curative à la phase palliative puis à la phase terminale. o Moment d'information, d'analyse exégétique et critique, touchant notamment à l'état du droit. o Moment de problématisation. De quoi et vers quoi ? Tout logiquement, en direction des fondements philosophiques, c'est-à-dire de ce qui justifie que l'on prenne telle ou telle décision importante concernant les soins, l'arrêt des soins, la fin de vie, voire l'arrêt de la vie.

  • La rencontre improbable, dans les collines du Gard, d'un vieil homme à moitié mort qui rêve d'un devenir truffe, et d'un jeune homme indécis qui se prend à s'imaginer devenir chien. Entre eux, un monde : la ville, la maladie, l'incommunicabilité, la campagne. En commun, l'amour profond du terroir, la préservation de son identité. Premier roman.

  • The Rough Guide Snapshot to The Yellow River is the ultimate travel guide to this fascinating part of China. It guides you through the region with reliable information and comprehensive coverage of all the sights and attractions, from the magnificent Terracotta Army to the walled city of Pingyao and from the Yungang Caves to the mountains of Wutai Shan. Detailed maps and up-to-date listings pinpoint the best restaurants, hotels and bars, ensuring you have the best trip possible, whether passing through, staying for a week or longer. Also included is the Basics section from The Rough Guide to China, with all the practical information you need for travelling in China, including transport, food, drink, costs, health, entry requirements and personal safety.

    Also published as part of The Rough Guide to China.

    Full coverage: Ningxia, Zhongwei, Shapotou, Yinchuan, Inner Mongolia, Genghis Khan's Mausoleum, Hohhot, the grasslands, Shanxi, Yungang Caves, Wutai Shan, Pingyao, Shaanxi, Xi'an, The Terracotta Army, Henan, Longmen Caves, Luoyang, Song Shan, Shaolin temple, Zhengzhou, Kaifeng (Equivalent printed page extent 134 pages).

  • The Rough Guide Snapshot to The Yangzi Basin is the ultimate travel guide to this fascinating part of China. It guides you through the region with reliable information and comprehensive coverage of all the sights and attractions, from Shennongjia Forest Reserve to Wudang Shan and from antique Ming villages to China's porcelain capital, Jingdezhen. Detailed maps and up-to-date listings pinpoint the best restaurants, hotels and bars, ensuring you have the best trip possible, whether passing through, staying for a week or longer. Also included is the Basics section from The Rough Guide to China, with all the practical information you need for travelling in China, including transport, food, drink, costs, health, entry requirements and personal safety.

    Also published as part of The Rough Guide to China.

    Full coverage: Anhui, Hefei, Ma'anshan, Xuancheng, Jiuhua Shan, Tunxi, Shexian, Yixian, Huang Shan, Hubei, Wuhan, Yichang, the Three Gorges Dam, Shennongjia Forest Reserve, Wudang Shan, Hunan, Changsha, Yueyang, Heng Shan, Wulingyuan (Zhangjiajie), Fenghuang, Jiangxi, Nanchang, Jiujiang, Lu Shan, Jingdezhen (Equivalent printed page extent 110 pages).

  • The Rough Guide Snapshot to Tibet is the ultimate travel guide to this fascinating region. It guides you through Tibet with reliable information and comprehensive coverage of all the sights and attractions, from the Jokhang, the holiest temple of Tibetan Buddhism, to the beautiful Namtso Lake and from the Friendship Highway to the walled town of Samye. Includes detailed maps and up-to-date listings plus all the information you need on arranging tours, entry permits and getting around. Also included is the Basics section from The Rough Guide to China, with all the practical information you need for travelling in China, including transport, food, drink, costs, health, entry requirements and personal safety.

    Also published as part of The Rough Guide to China.

    Full coverage: Lhasa, Samye, Tsetang, Tsurphu, Namtso, Gyantse, Shigatse, the Friendship Highway, Sakya, Mount Everest Base Camp, Mount Kailash (Equivalent printed page extent 100 pages).

  • We can all name the classic rock and pop albums of the last fifty years. But what about the great lost albums? The albums that fell behind the back of the musical sofa? The albums that, in a very real sense, have been completely made up by the authors of this book?

    It took a bestselling crime writer or three to hunt down these fifty lost classics, and an award-winning TV comedy scriptwriter to buy them a pint and make them write it. From the 60s to the 00s, with track-listings, full histories and (genuine!) interviews with musicians and rock journalists, Great Lost Albums reveals the recordings that - just perhaps - never existed, but really should have done.

    Albums include:

    à Bob Dylan's legendary collaboration with Liberace à Joy Division's 'musical theatre' period à Coldplay's IKEA Sessions, including 'Conscious Uncoupling (See Leaflet for Details)' and 'In my Place (There's a Lovely HEMNES Shelving System)' à The Who's magisterial, abandoned rock opera 'Bingo Wizard' à Kraftwerk's hastily deleted Christmas album, featuring the melancholic classic 'I Wish to Return this Item' ...and much, much more.

  • Ce printemps, Continuité nous fait voyager en rendant hommage aux merveilles du monde. Ces derniers mois, nous avons été les témoins impuissants de la destruction par le groupe armé État islamique de plusieurs joyaux de la cité antique de Palmyre, un important site archéologique de Syrie qui figure à la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ces actes de saccage nous rappellent toute la fragilité du patrimoine mondial et mettent en lumière la nécessité de le protéger. Ce numéro nous présente d'abord un article relatant la genèse de la Convention du patrimoine mondial ainsi que les étapes qu'un site doit franchir pour figurer sur la Liste. Après quoi l'« effet patrimoine mondial » est expliqué en prenant l'exemple du cas de Québec. Nous découvrons ensuite le centre-ville d'Arequipa au Pérou, 10 sites canadiens reconnus internationalement et un projet éducatif destinés aux jeunes du site d'Angkor au Cambodge.

  • The Anglican Communion is the third largest Christian denomination and claims a membership of some 80 million members in about 164 countries. Given that there are only around two hundred countries in the world, this makes the churches of the Anglican Communion the most geographically widespread denomination after Roman Catholicism. The 44 essays in this volume embrace a wide range of academic disciplines: theological; historical; demography and geography; and
    different aspects of culture and ethics. They are united in their discussion of what is effectively a new inter-disciplinary subject which we have termed 'Anglican Studies'. At the core of this volume is the phenomenon of 'Anglicanism' as this is expressed in different places and in a variety of ways across
    /> the world.

    This Handbook covers a far broader set of topics from a wider range of perspectives than has been hitherto attempted in Anglican Studies. At the same time, it doesn't impose a particular theological or historical agenda. The contributions are drawn from across the spectrum of theological views and opinions. It shows that the unsettled nature of the polity is part of its own rich history; and many will see this as a somewhat lustrous tradition. In its comprehensive coverage, this volume
    is a valuable contribution to Anglican Studies and helps formulate a discipline that might perhaps promote dialogue and discussion across the Anglican world.

  • Futurs spéculatifs, présents alternatifs, Angle Mort propose de la science-fiction contemporaine courte (nouvelle), mais efficace. Angle Mort 12 est le numéro de la revue le plus complet jamais publié, avec en plus des 4 nouvelles inédites qu'il propose (de Aliette de Bodard, Raphael Carter, Martin L. Shoemaker & Jean-Marc Agrati), un article d'histoire des sciences de Peter Galison qui revient sur les rapports science/science-fiction, une interview avec Joëlle Bitton à propos du design spéculatif dans laquelle elle présente certains prototypes, l'interview avec l'artiste de couverture Bruce Riley et d'autres suprises pour vous aider à comprendre l'intérêt et la richesse de la science-fiction aujourd'hui.

  • En nous penchant sur la notion de qualité de vie sous l'angle collectif autant qu'individuel, nous regardons ses coutures historiques, politiques et sociologiques, et nous nous autorisons à rêver à ce qu'elle devrait être.
    Il sera question de décélération, de saillies de trottoir, de villes durables et d'architecture, d'inventions inutiles, de nécessaires évasions de la réalité et de bien d'autres choses encore.

  • À l'époque contemporaine, la mort et le fanatisme - qu'il soit de droite ou de gauche - continuent à entretenir des rapports étroits. Même si le sens initial de la notion de fanatisme était dépourvu de malveillance, une réprobation s'attache depuis le xviiie siècle « à la défense intransigeante et outrancière d'une communauté, d'un parti, d'une idée, d'une opinion » (Vaneigem, en ligne). Le Dictionnaire philosophique portatif, publié par Voltaire en 1764, présente un article qui associe le fanatisme à la religion. Cette dernière n'en aura cependant pas le monopole. Les idéologies totalitaires fasciste, nazie et communiste, les deux guerres mondiales et les pratiques mortifères des États autoritaires fanatiques au xxe siècle en sont des exemples tragiques. Pourtant, depuis les années 1970 et surtout depuis le 11 septembre 2001, c'est l'internationalisation du fanatisme religieux, surtout pratiquée par des groupes transnationaux comme al-Qaida et, plus récemment, Daech[1] qui domine. L'énorme fréquence de la « mort sanctifiée », souvent sous ses formes suicidaires ou kamikazes, a mené à une banalisation de la mort, selon certains spécialistes (Bersay, 2006). Les recherches académiques sur le fanatisme religieux contemporain et la mort (Bramadat et Dawson, 2014; Grenshaw, 2010) divergent toutefois considérablement au sujet des motivations sous-jacentes aux opérations suicidaires, allant des considérations stratégiques aux récompenses spirituelles en passant par l'espoir de provoquer des changements sociopolitiques. Pourtant, aucune étude, à notre connaissance, n'a suggéré que le nihilisme et la pulsion mortifère interviennent dans ces conduites en les considérant comme à la base des désirs ultimes et des sources de motivation des djihadistes, hormis celle d'Olivier Roy. Ce chercheur émérite, spécialiste de l'islam radical, a publié en 2016 un ouvrage intitulé Le djihad et la mort, qui a suscité des débats animés. La section suivante réagit à l'observation de Roy sur la pulsion mortifère djihadiste en mettant l'accent sur les liens entre témoignage, djihad et martyre dans l'islam.

empty