Marie Surgers

  • C'est le chemin qui compte est un journal de voyage drolatique et spirituel. Ce que Marie Surgers écrit est intelligent, plein de justesse et de vitalité. Captivant. Réjouissant. Elle transmet quelque chose qui la traverse, elle restitue des ambiances, des paysages, des portraits, et quelque chose de très personnel, la façon dont elle reçoit et filtre tout cela. On y apprend les subtilités de la langue arabe et les plaisirs du backgammon, on y circule en microbus, on y contemple les étoiles du désert et, une fois le livre fermé, on aspire à y retourner.

    J'ai vécu à Damas au premier semestre 2010. Je tenais un blog destiné à mes proches. J'ai écrit ces textes dans une Syrie où l'idée même d'une révolution n'avait aucun sens. À l'époque, là-bas, on avait des ombres sur la langue, et certains sujets ne s'abordaient qu'ivre, tard dans la nuit et à mi-voix.
    Impossible, même pour une étrangère, d'évoquer sur un réseau surveillé la visite hebdomadaire des mukhabarat, la corruption et les rumeurs de prisons secrètes.
    Ce Chemin est sincère, honnête mais fragmentaire.
    Marie Surgers

empty