Presses universitaires de la Méditerranée

  • La culture française est marquée, depuis le xixe siècle et durant une grande partie du xxe siècle, par le règne du « livre triomphant » et plus généralement de l´imprimé ; c´est aussi de cette époque que date l´émergence de cette civilisation du journal qui est l´ébauche de nos médias actuels et qui constitue sans doute un des lieux essentiels de compréhension du dix-neuvième siècle. Mais, parallèlement, on assiste à l´apparition ou à la résurgence de pratiques qui, au contraire, imposent la présence de la parole vive. En fait, tandis que l´univers de l´imprimé (livre ou périodique) occupe une place de plus en plus hégémonique au sein de la communication littéraire, tout se passe comme si proliféraient, par compensation et par une sorte de schizophrénie, des pratiques culturelles ou des genres d´écriture impliquant un acte effectif de parole ou reproduisant les formes du discours social, mais toujours transformant en matériau proprement artistique - et, à certains égards, absolument moderne - les vieux outils pourtant empruntés à la tradition populaire ou à cette civilisation de la parole maîtrisée que l´Antiquité avait léguée aux siècles classiques. L´interview, genre hybride qui naît dans les années 1870-1880, participe à la fois de la civilisation du journal et reflète également le désir nostalgique d´une retranscription de la parole vive.

empty