Maryse Vaillant

  • « Tous les hivers, depuis que les chimios me rendent un peu pénibles les jours plus gris que bleus, les plafonds bas et les routes glissantes, j´attends la floraison des lilas. C´est un point de mire, un horizon de lumière, une sorte de jalon pour compter les mois qui me séparent des beaux jours, un but pour canaliser mon énergie et me donner envie de voir venir le printemps. Plutôt qu´en hiver, je préférerais mourir au printemps, au merveilleux temps des lilas. » Véritable ode à la vie, le dernier livre de Maryse Vaillant est peut-être le plus lumineux et le plus serein de tous ceux qu´elle a écrits. Savoir apprécier les petits et grands bonheurs quotidiens, profiter de chaque instant, accepter sa condition de mortel, se rendre l´existence plus belle : avec des mots simples, Maryse Vaillant nous fait mesurer l´inestimable chance de vivre.

  •          Oser la tristesse, la solitude et l'ennuiMaryse Vaillant renoue avec ses sujets de prédilection : l´enfance difficile, l´adolescence bouillonnante, les relations parents-enfants douloureuses, la confrontation à la maladie, etc. Dans ce petit livre très personnel, elle conte avec humour et tendresse ses combats contre la peur et l´angoisse dans la vie quotidienne, mais aussi dans ses expériences d´éducatrice spécialisée. Elle dévoile toutes les stratégies inventées pour apprendre à vivre, que chacun de nous pourrait s´approprier, depuis les balades en ville ou en forêt, jusqu´aux siestes réparatrices et aux vertus du ménage de printemps.  Un livre précieux pour traverser l´ennui, la solitude ou la tristesse, et même oser vivre avec.

  • Après la naissance, une fois que le bébé rêvé est devenu un enfant bien réel, le bonheur de la maternité se charge de tourments, pour la vie. Angoisse, culpabilité, sentiments mêlés sont, à des degrés divers, le lot de toutes les mères. Alors que le statut des femmes évolue, la maternité semble freiner leur émancipation.Maryse Vaillant, psychologue clinicienne (auteur de Pardonner à ses parents ; Les hommes, l’amour, la fidélité ; La répétition amoureuse) affronte ici l’un des tabous les plus résistants de notre société, celui du bonheur de la mère par l’enfant, de l’épanouissement de la femme par la maternité. Nourrie de témoignages et de confidences, son approche pointe les contraintes, les injonctions contradictoires et les impasses qui jalonnent le parcours des femmes et des mères, d’illusions en déceptions, de transformations en renoncements.Alors qu’elle est un enjeu essentiel pour nombre de femmes, la maternité serait-elle mission impossible ?

  • « Pardonner à ses enfants ». La formule choque, comme si elle heurtait le fondement-même de la relation parentale. Toucherait-on à un tabou ? Serait-il interdit aux parents d'en vouloir à leurs enfants ?Accepter de penser le pardon parental, celui qu'un parent peut accorder ou qu'un enfant peut espérer, c'est oser penser la faute filiale, bousculer la grande fiction de l'amour inconditionnel. C'est dessiner le chemin qui peut mener à la paix.Maryse Vaillant, psychologue clinicienne, auteur de Pardonner à ses parents, écoute les témoignages recueillis par Sophie Carquain pour relever les principales causes de souffrance parentale, de l'insatisfaction banale qui conduit au reproche jusqu'à la rupture totale. Les deux auteurs invitent le lecteur à reconnaitre ses blessures pour pouvoir les dépasser et découvrir ainsi l'homme dans le fils, la femme dans la fille et l'humanité dans la parentalité.

  • Aux joies des premières rencontres succèdent souvent les ruptures et les drames du désamour. Nous pensons alors "nous n’étions pas faits pour vivre ensemble", ou "il n’était pas pour moi". Puis survient un nouvel amour. Et nous reproduisons les mêmes erreurs. Comme si l'échec tenait du destin et qu'une force aveugle s’acharnait sur nous.

    Pourquoi certaines femmes ne sont-elles attirées que par le même type d’homme, et inversement ? Pourquoi recommençonsnous encore et encore la même histoire au risque de nous faire du mal ? Pourquoi sommes-nous sous l’emprise du passé ?

    À partir de témoignages recueillis par Sophie Carquain, Maryse Vaillant, psychologue clinicienne, identifie et analyse la mécanique subtile de la compulsion et les signes avant coureurs de la défaite. Ensemble, elles repèrent les moyens de sortir de l’engrenage. Car si l’amour est le lieu de la répétition, faire un « pas de coté » peut permettre d’aller de l’avant. Et de s’épanouir enfin à deux.

empty