Sciences humaines & sociales

  • Corruption, collusion, morale douteuse, Montréal doit assainir ses moeurs politiques. Nous sommes dans la décennie 1940-1950, alors que des groupes de citoyens luttent, en vain, pour la tenue d'une enquête publique sur la tolérance policière des maisons de prostitution, de jeu et de pari. C'est alors qu'entre en scène un dénonciateur-vedette, l'avocat Pacifique « Pax » Plante, ancien directeur adjoint de la police, qui accuse les plus hautes autorités municipales de corruption et de complicité avec la pègre.
    Mathieu Lapointe retrace la révélation graduelle du scandale au fil des reportages et des enquêtes, en resituant les événements dans leurs contextes tant locaux que nord-américains, à partir de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à la première élection à la mairie de Jean Drapeau en 1954.
    Mathieu Lapointe détient une maîtrise en histoire de l'Université de Montréal et un doctorat en histoire de l'Université York (Toronto). Chercheur invité à l'Institut d'études canadiennes de l'Université McGill, il a récemment été mandaté par la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction (commission Charbonneau) pour réaliser une étude historique des commissions d'enquête québécoises sur la corruption.

empty