Matthieu Fernandez

  • Une méthodologie pas à pas des principaux exercices de première année : la dissertation, le commentaire de texte, le cas pratique, et le commentaire de décisionUne méthodologie appliquée à travers des exercices précis couvrant l’intégralité du programme de première année et permettant de saisir les attentes des professeurs.Des fiches de travail permettant d’aborder les TD dans leur ensemble (gestion du temps en partiel, utilisation des références bibliographiques, erreurs à éviter…)

  • Qu'est-ce que le Quantpunk ? C'est la question à laquelle les douze auteurs de ce recueil ont eu à répondre, dans une tentative de créer un nouveau genre, dérivé du cyberpunk et du steampunk, faisant appel aux découvertes de la physique quantique et des technologies qui en découlent, sans oublier la philosophie propre au mouvement punk. Le résultat ? Onze textes plutôt disparates, preuve s'il en faut que l'exercice n'a rien d'évident. Le « Quantpunk », tout comme la mécanique quantique, résiste à la compréhension. Vouloir le définir, c'est laisser s'effondrer une foule de possibilités pour n'en conserver qu'une. Le regard de l'auteur influe sur son univers, et c'est particulièrement flagrant dans les textes qui constituent ce recueil. Le Quantpunk est-il science-fiction, fantasy ou fantastique ? Il est tout cela à la fois. Est-il facétieux ou sérieux ? Tout cela à la fois. Jusqu'à ce que vous ayez tranché.

  • Comment les nationalismes, qu´ils émanent des partis nationaux ou des formations basques, catalanes et galiciennes, ont-ils repensé la « nation » espagnole depuis la transition démocratique ? Alliant l´histoire contemporaine et la science politique, ce livre retrace la réémergence des nationalismes « périphériques » et étudie leurs idéologies en Catalogne, au Pays basque et dans d´autres communautés autonomes depuis la mort de Franco en 1975. Il souligne aussi les stratégies des partis nationaux dominants, de droite comme de gauche, pour s´adapter à l´essor des revendications nationalistes et régionalistes dans le cadre démocratique de l´État des autonomies. Réunissant les meilleurs spécialistes français et espagnols, l´ouvrage constitue un outil de référence, à la fois accessible et érudit, sur les trajectoires nationalistes dans l´Espagne contemporaine.  Alicia Fernández García est professeur certifié d´espagnol, anthropologue et chercheuse en civilisation hispanique contemporaine à l´université de Nice Sophia-Antipolis.  Mathieu Petithomme est maître de conférences en science politique à l´IUT de Besançon.

empty