Langue française

  • Un regard pluridisciplinaire sur le rôle du gouvernement et de Bercy, celui des élus au Parlement ainsi que sur le contrôle du budget de l'État.
    Le budget de l'État (environ 16 % du PIB) est un sujet citoyen et politique, qui touche au droit, à l'économie et à la gestion des finances publiques. C'est le résultat de choix qui divisent : pour certains, les dépenses publiques sont nécessaires à la croissance, mais aussi à la redistribution des revenus et au bien-être. Les citoyens (et les fonctionnaires) souhaitent un " bon " budget de l'État. Pour d'autres, c'est d'abord un acte contraignant d'intervention de l'État qui lève l'impôt et ne contrôle pas assez ses dépenses.
    Cet ouvrage donne un regard pluridisciplinaire sur le rôle du gouvernement et de Bercy, sur celui des élus au Parlement ainsi que sur le contrôle du budget de l'État. Il offre un aperçu du nouveau management public de la performance et traite des questions d'actualité concernant les missions et leur pilotage, les dépenses, les impôts, leur efficacité et leur justice, mais aussi les déficits publics, la dette publique, la soutenabilité de la politique budgétaire et le respect (ou non) des règles européennes.

  • L'Allemagne a connu au XIXe siècle et au XXe siècle deux périodes (l'une longue, l'autre très brève) d'unification nationale. Il était tentant de dresser un parallèle entre les économistes allemands de chacune des périodes concernées. Ainsi l'auteur suggère-t-il ici de se replonger dans la lecture de Fichte, List, Rodbertus, Marx, Roscher, Schmoller, Wagner, Oppenheimer, et même Sombart le socioéconomiste oublié. Cette lecture plongera le lecteur dans des doctrines historicistes, institutionnalistes et souvent nationalistes. Les théoriciens de l'économie sociale de marché issus d'un mouvement de résistance aux doctrines antérieures sont ensuite présentés : Eucken, Röpke, Erhard ou Boehm sont les vrais architectes d'un modèle « libéral social » en passe d'être adopté par l'ex-Allemagne de l'Est.

empty