Langue française

  • « La communication offre de vastes champs d'expérience, des confrontations quotidiennes d'idées, des réflexions sur la société, son fonctionnement, ses tendances et son avenir. C'est aussi et avant tout un métier profondément humain ; seul l'homme (au sens générique) peut le faire. Pas une machine ne peut se substituer au bouillonnement des idées, à la réflexion, à la pensée et surtout à l'émotion ; mais le but, c'est l'Autre : communiquer, dialoguer, échanger, convaincre, séduire, provoquer. Quoi de plus beau ? »
    D'amour à zapping en passant par antennes, désir, logo, stratégie ou encore vocation, Maurice Lévy, après 35 années à Publicis, livre sa définition personnelle des cent mots qui font son métier : la communication.

  • Boswell (1740-1795), auteur réputé d'une imposante Vie de Samuel Johnson, mérite à bien d'autres titres d'être célébré. Ses volumineux « papiers », depuis peu accessibles, permettent de dresser le portrait d'un homme franchement étonnant, dont l'exorbitance des comportements fascine et captive. Quel avocat voulut-il jamais, comme lui - faute de pouvoir établir son innocence - ressusciter après pendaison un client malheureux ? Né en Écosse, il parcourut l'Europe, fréquenta Voltaire et Rousseau, coucha avec Thérèse, rendit visite à Paoli au moment où s'organisait la résistance corse à la France. Ardent défenseur de ceux qui, dans les « provinces », menaient leur guerre d'indépendance, il dénonça avec une paradoxale énergie les « barbares horreurs » de la Révolution française. Sa rencontre avec Johnson fit de lui un biographe. Mais son Journal est plus que la Vie : y sont consignées les humeurs changeantes d'un grand mélancolique et les affriolantes confessions qui font de lui un Casanova écossais, un Don Juan venu du froid; mais un Don Juan à scrupules : l'hypocondrie, ou la rançon du plaisir. Époux infidèle, père imprévoyant, ivrogne impénitent, ardent jouisseur sous l'oeil improbateur de Calvin... Boswell - franchement insupportable et tout à fait attachant - vaut la rencontre.

empty