Maxime du Camp

  • BnF collection ebooks - "De la révolution de Juillet, je ne me rappelle rien qu'un grand brouhaha ; j'avais huit ans, et ce n'est pas à cet âge que l'on peut faire des observations judicieuses. Je sais qu'il y eut de l'élan, surtout lorsque l'on s'aperçut que le pouvoir engageait la bataille sans y être préparé, et que la royauté se compromettait dans une lutte dont elle avait négligé de s'assurer le résultat."

  • BnF collection ebooks - "La chute du ministère Ollivier fut la préface de la chute de l'Empire ; on eût dit que le ministre partait en avant comme fourrier du souverain. Les vingt-cinq journées qui s'écoulèrent entre le 9 août et le 4 septembre furent insupportables, je les retrouve dans mon souvenir stériles, agitées, mal respirées, si je puis dire ; en un mot, odieuses. Les incidents qui séparent ces deux dates et pour jamais les relient dans l'histoire me sont connus..."

  • Extrait :
    "De la révolution de Juillet, je ne me rappelle rien qu'un grand brouhaha ; j'avais huit ans, et ce n'est pas à cet âge que l'on peut faire des observations judicieuses. Je sais qu'il y eut de l'élan, surtout lorsque l'on s'aperçut que le pouvoir engageait la bataille sans y être préparé, et que la royauté se compromettait dans une lutte dont elle avait négligé de s'assurer le résultat."

  • Extrait : "La chute du ministère Ollivier fut la préface de la chute de l'Empire ; on eût dit que le ministre partait en avant comme fourrier du souverain. Les vingt-cinq journées qui s'écoulèrent entre le 9 août et le 4 septembre furent insupportables, je les retrouve dans mon souvenir stériles, agitées, mal respirées, si je puis dire ; en un mot, odieuses. Les incidents qui séparent ces deux dates et pour jamais les relient dans l'histoire me sont connus..."

  • Le voyage en Égypte provoque un fort engouement à partir de la fin du XVIIIe siècle. Situé au carrefour de l'Afrique et de l'Arabie, de l'Orient et de l'Occident, le pays attise la curiosité des explorateurs et la convoitise des marchands. Remonter aux sources du Nil, c'est en réalité revenir à l'origine de notre civilisation dont on découvre les liens étroits avec la religion égyptienne, à travers ses énigmatiques sculptures et dessins, et ainsi l'aventure physique et l'aventure de l'esprit se superposent chez ceux qui, tel Maxime du Camp, traversent la Méditerranée pour vivre l'équipée.

  • BnF collection ebooks - "Nous nous sommes mal quittés, ma chère enfant ; tu as eu un regard narquois qui m'a rendu grognon et, sottement, j'ai boudé, quand j'aurais dû sourire. N'y a-t-il eu en moi que de la mauvaise humeur et ta question n'a-t-elle pas réveillé quelque souvenir douloureux qui dormait dans mon coeur ? La différence d'âge qui nous sépare est telle que tu dois me croire devenu insensible à certaines impressions."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Extrait : "La prison de Saint-Lazare, qui, dans le système pénitentiaire de Paris, est exclusivement réservée aux femmes, est une maladrerie. Les anciens bâtiments où saint Vincent de Paul a fondé l'ordre des Lazaristes et des Filles de la Charité, qui a porté si loin et si haut le renom de la France, seraient excellents pour abriter une communauté religieuse, mais n'offrent aucune des qualités requises pour une maison de détention..." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : ? Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. ? Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • BnF collection ebooks - "La prison de Saint-Lazare, qui, dans le système pénitentiaire de Paris, est exclusivement réservée aux femmes, est une maladrerie. Les anciens bâtiments où saint Vincent de Paul a fondé l'ordre des Lazaristes et des Filles de la Charité, qui a porté si loin et si haut le renom de la France, seraient excellents pour abriter une communauté religieuse, mais n'offrent aucune des qualités requises pour une maison de détention..."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • « Quelque chose que je puisse dire, Votre Majesté ne peut se faire une idée de l'état d'oppression, de barbarie, d'avilissement dans lequel ce royaume était. »(Joseph Bonaparte à Napoléon.) Quand j'arrivai à Gênes, dans les premiers jours du mois d'août 1860, ma première impression fut une impression de surprise, car l'expédition de Garibaldi, à laquelle je désirais me joindre, s'y recrutait sans aucun mystère. Soustraite pour ainsi dire à l'action du gouvernement de Turin, Gênes paraissait une sorte de place d'armes d'où le dictateur tirait pour la Sicile, les hommes et les munitions dont il avait besoin.

  • Le Nil

    Maxime du Camp

    LE KAIRE ET LES PYRAMIDES Terre ! - Rivage d'Égypte. - La quarantaine. - Débarquement. - Alexandrie. - Méhémet-Ali. - Cortége et fêtes de circoncision. - Les obélisques. - La colonne de Pompée. - Route de Rosette. - Le Nil. - Abou-Mandour. Botanique. - Paysages. - D'Alexandrie au Kaire. - Le barrage. - Le Kaire. - Ezbekyeh. - Fêtes de mariage. - Ablutions et prières. - Mosquée de Sultan-Haçan. - Tombeau de Méhémet-Ali. Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Les Convictions

    Maxime du Camp

    SONNETLorsque le laboureur, marchant sous les rayons D'un soleil de novembre, au loin répand la graine Où dorment les épis qui jauniront la plaine, Et qui seront plus tard fauchés sur les sillons ;Il ne sait si le grain qu'il disperse à main pleine Ira nourrir le riche ou le pauvre en haillons, Ou si, dans le flanc noir des âpres tourbillons Le vent l'emportera ! - Qu'il aille où Dieu le mène !Comme le laboureur jetant la graine au vent, Jetons notre pensée à travers tous les hommes Sans nous lasser jamais, ô semeurs que nous sommes !Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Une histoire d'amour

    Maxime Du Camp

    • Ligaran
    • 30 Août 2016

    Extrait : "Nous nous sommes mal quittés, ma chère enfant ; tu as eu un regard narquois qui m'a rendu grognon et, sottement, j'ai boudé, quand j'aurais dû sourire. N'y a-t-il eu en moi que de la mauvaise humeur et ta question n'a-t-elle pas réveillé quelque souvenir douloureux qui dormait dans mon coeur ? La différence d'âge qui nous sépare est telle que tu dois me croire devenu insensible à certaines impressions." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • Orient et Italie

    Maxime du Camp

    Vers le milieu du mois de mai 1862, à Naples, je pris place, un matin, dans un wagon de chemin de fer. Je venais d'observer la vie moderne dans toute sa violence, dans toute sa mobilité pittoresque ; je voulais maintenant contempler l'Italie méridionale sous d'autres aspects et lui demander ce qu'elle a gardé de la vie antique. C'est vers l'île de Capri que je me dirigeais. Le train mit une heure à me conduire à Castellamare, où, après avoir été tiré pendant vingt minutes à trente cochers qui se disputaient l'honneur de me transporter, je pus prendre enfin une voiture attelée de trois chevaux empanachés de plumes de faisan, qui partirent à bonne vitesse sur la route de Serrento. Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Le Salon de 1861

    Maxime du Camp

    L'administration nous a réservé pour cette année une surprise ; elle a classé par ordre alphabétique les oeuvres des peintres, de sorte que personne n'eût à élever de réclamation ; c'est pour cela sans doute que le tableau de M. Doré est placé, à contre jour, dans la salle réservée à la lettre M, et que deux toiles de MM. Schenck et Madarasz sont colloquées, tant bien que mal et au petit bonheur, dans la galerie des gravures ; mais comme nous savons qu'on ne peut contenter tout le monde, nous n'insisterons pas.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • L'année 1827 venait de commencer. L'hiver était froid et particulièrement dur dans la Grèce, ouverte à tous les vents de la mer. Des neiges abondantes blanchissaient les sommets du Parnasse, les ruisseaux étaient devenus des torrents, les herbes flétries se couchaient contre terre, comme pour éviter l'aigre bise de nord-est qui courbait les roseaux et les agnus castus verdoyants au bord du golfe Maliaque, dans les marais ou les Perses tombèrent jadis sous le fouet de leurs satrapes, et qu'alimentent les sources chaudes dès Thermopyles, jaillies miraculeusement pour désaltérer Hercule fatigué de sa lutte contre Antée.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • 28 septembre 1852.Hier j'ai eu trente ans.La journée avait été froide, j'étais assis au coin du feu, regardant les flammes qui léchaient les parois de la cheminée en soulevant de leur haleine la poussière des charbons éteints. J'étais triste. J'avais essayé de lire, mais mon esprit fuyait loin de mon livre et je tournais machinalement des pages dont ma mémoire n'aurait pas su dire un mot. Je sentais monter en moi ces mélancolies vagues et indéfinies qui sont la pire souffrance des tempéraments nerveux ; j'entendais une troupe de pensées douloureuses qui voletaient autour de moi, comme des oiseaux de nuit.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • I Poëtes, croyez-moi ! ne dites plus : « Ma lyre ! »
    Ne dites plus : « O Muse ! » Oubliez ces vieux mots !
    Imitez Rabelais quand il disait : les pots !
    Au lieu « du dieu Bacchus et de son saint délire ! »Laissez tous les dieux morts dans leurs cieux oubliés ;
    Délivrez-nous enfin de la mythologie ;
    Laissez le vieux Silène et sa panse élargie,
    Et ses grands boucs lascifs de guirlandes liés !Jupiter est sans foudre et Vénus est ridée ;
    La Ménade en sueur n'erre plus dans les bois,
    Actéon ne suit plus les biches aux abois,
    Et la coupe d'Hébé pour toujours est vidée.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • En 1848, M. George d'Alfarey avait vingt-sept ans. C'était ce qu'on appelle dans le monde un jeune homme accompli. Une fortune convenable suffisait à ses goûts, et lui permettait de donner à sa vie une élégance sérieuse et sans futilité. D'une nature indépendante et légèrement sauvage, il n'avait choisi aucune carrière ; mais, pour satisfaire aux exigences de son esprit curieux, il avait cherché et trouvé dans l'étude des langues un apaisement aux besoins de travail qui le tourmentaient : il avait été l'un des auditeurs les plus assidus de Burnouf, et il était en correspondance familière avec le docteur L.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • En 1847, Gustave Flaubert et son ami Maxime du Camp partent de Paris vers l´ouest pour un voyage de plusieurs semaines... De Vannes à Fougères, à pied, en diligence ou en canot, ils arpentent landes et grèves, visitent chapelles et monuments, dînent à l´auberge, participent aux fêtes... puis, chacun à son tour, racontent leur périple. Leur récit se lit aujourd´hui comme un guide vivant et poétique des hauts lieux de la Bretagne.La lettre et la plume, une collection qui marie littérature et histoire au travers d´ écrits intimes (mémoires, correspondances, journaux, chroniques...) d´une grande qualité littéraire.

empty