Michel Mathieu

  • Ville makers

    Michel Mathieu

    En 2050, 6,5 milliards d'humains habiteront en ville. Les grandes cites concentreront toujours plus les entreprises, cerveaux, lieux de recherche et de formation, innovations, emplois et services. Mais quel sera leur visage ? Comment concilier des territoires parfois tentaculaires et les aspirations des urbains a une qualite de vie retrouvee ?

    Michel Mathieu, directeur general de LCL, nous invite a faire la connaissance des ville makers, ces femmes et ces hommes oeuvrant au quotidien a inventer le futur de la ville. Leur vision, leur energie, mises au service de formidables projets collectifs, creent les services et dessinent les contours des metropoles de demain.

    Dans cet ouvrage qui « pense la ville » a l'heure d'un moment historique de transformations, le lecteur decouvre autant de projets revolutionnaires que d'idees brillantes pour creer et recreer, au nom du bien vivre ensemble, « le meilleur de nos villes ». Une decouverte eclairante a destination de tous ceux qui se posent la question : comment habiter ma ville ? 

  • En une de ce numéro de printemps, un père et son fils, également maçon et apprenti. Qui de mieux placé pour incarner l'enjeu crucial qu'est la transmission des savoir-faire en ce qui attrait aux métiers d'art liés au bâtiment ? En une vingtaine d'années, le nombre d'artisans québécois aurait chuté de 2500 à 300. Et les apprentis ne se bousculent pas au portillon... Fort heureusement, un dynamisme renouvelé anime le milieu depuis quelques années. Le dossier de ce numéro de printemps nous fait découvrir de quelles façons les efforts investis commencent à porter leurs fruits, notamment grâce à la reconnaissance des artisans par le Conseil des métiers d'art du Québec et par la formation de la relève, avec des projets comme les Chantiers-apprentissage de la Fondation Saint-Roch.

  • Ce SHORT 11 est celui de l´Hiver, des longues soirées en famille ou en solitaire, lecture en main.
    C´est le SHORT de la galette, le SHORT des monstres nocturnes guettant derrière les fenêtres et des aurores se reflétant sur la neige brillante.

    Il vous présente le Palmarès du Grand Prix du Court Hiver 2015 dont les 4 Lauréats sélectionnés par les Internautes. Michel Dréan vous entraîne dans une nouvelle à suspense, Chionosphérophile (et vous apprend peut-être un nouveau mot !) et Le Jugement de la bouteille de BertraCe SHORT 11 est celui de l´Hiver, des longues soirées en famille ou en solitaire, lecture en main.
    C´est le SHORT de la galette, le SHORT des monstres nocturnes guettant derrière les fenêtres et des aurores se reflétant sur la neige brillante.

    Il vous présente le Palmarès du Grand Prix du Court Hiver 2015 dont les 4 Lauréats sélectionnés par les Internautes. Michel Dréan vous entraîne dans une nouvelle à suspense, Chionosphérophile (et vous apprend peut-être un nouveau mot !) et Le Jugement de la bouteille de Bertrand réveille l´enfant aventurier qui est en vous. Louyse Larie joue avec les figures de style et la poésie dans Le Rim´ailleurs alors que Mathieu Jaegert joue sur et avec les mots avec Lui, c´est quelqu´un !.

    Pour vous donner un avant-goût de la centaine de pages restantes, voici quelques recommandations parmi les 25 oeuvres Lauréates sélectionnées par le Comité éditorial !

    Amateurs de légèreté, de situations comiques, vous pouvez partir à la rencontre des oeuvres Odette à Hughette, Burn-out thérapie et Cyber réputation, créées par Stéphane Gebel de Gebhart, Nicolas Juliam et Globuline.
    Pour de l´humour un peu plus noir, du grinçant plaisant, rendez-vous à Je vois des gens qui... de Fabz et Hara-Kiri à Chantilly de Alexandre.
    Si vous souhaitez continuer votre plongée noire, lisez les nouvelles à suspense Ma´Grossman, ça va être ta fête ! de Thierry Covolo et La Corde Raide de Hhl.
    Et Philippe de la Fuente, Pablo Vasquez-Guilhendou et Louise Dubois vous ont concocté, pour terminer en douceur, les BD courtes La Princesse captive, Par le coeur et la micro-nouvelle Dans le noir.

    Prenez SHORT au fil de vos envies, au gré de votre temps libre et feuilletez-le, à l´envers ou à l´endroit, en optant pour les pages paires ou impaires. Laissez-vous guider par les onglets thématiques, par les titres alléchants ou par le hasard.nd réveille l´enfant aventurier qui est en vous. Louyse Larie joue avec les figures de style et la poésie dans Le Rim´ailleurs alors que Mathieu Jaegert joue sur et avec les mots avec Lui, c´est quelqu´un !.

    Pour vous donner un avant-goût de la centaine de pages restantes, voici quelques recommandations parmi les 25 oeuvres Lauréates sélectionnées par le Comité éditorial !

    Amateurs de légèreté, de situations comiques, vous pouvez partir à la rencontre des oeuvres Odette à Hughette, Burn-out thérapie et Cyber réputation, créées par Stéphane Gebel de Gebhart, Nicolas Juliam et Globuline.
    Pour de l´humour un peu plus noir, du grinçant plaisant, rendez-vous à Je vois des gens qui... de Fabz et Hara-Kiri à Chantilly de Alexandre.
    Si vous souhaitez continuer votre plongée noire, lisez les nouvelles à suspense Ma´Grossman, ça va être ta fête ! de Thierry Covolo et La Corde Raide de Hhl.
    Et Philippe de la Fuente, Pablo Vasquez-Guilhendou et Louise Dubois vous ont concocté, pour terminer en douceur, les BD courtes La Princesse captive, Par le coeur et la micro-nouvelle Dans le noir.

    Prenez SHORT au fil de vos envies, au gré de votre temps libre et feuilletez-le, à l´envers ou à l´endroit, en optant pour les pages paires ou impaires. Laissez-vous guider par les onglets thématiques, par les titres alléchants ou par le hasard.

  • Aux yeux de plusieurs historiens et critiques, le développement du roman est intimement lié à l'expression, voire à la découverte d'une forme originale de comique ou d'humour, à laquelle les oeuvres de Rabelais et de Cervantès auraient contribué de manière décisive. Pantagruel et Gargantua font entendre un rire assourdissant, hors de toute mesure, qui ouvre pour l'imagination un champ de possibilités nouvelles, l'équivalent romanesque, suggère Erich Auerbach, des grandes découvertes[1]. Le rire rabelaisien libère le corps, continent oublié, du discrédit qui l'affligeait ; il témoigne de l'enthousiasme d'une humanité devenue la compagne des géants. Ce rire libérateur précède de quelques décennies le rire à la fois plus spirituel et plus grave du Don Quichotte de Cervantès. À l'heure du désenchantement renaissant, ce roman met en évidence, plutôt que les triomphes comiques des héros de Rabelais, le poids des limites humaines. Le chevalier errant est la proie de son imagination, maîtresse d'erreur ; son enthousiasme débordant, au contraire de celui qui anime Panurge et ses compagnons, ne manque pas de susciter l'hilarité moqueuse de son entourage. En effet, rien ne paraît plus ridicule, aux yeux des voyageurs qui peuplent les routes de Castille, qu'un homme qui, après s'être lui-même sacré chevalier, se lance à la poursuite de chimères.

  • A. Berge confie à M. Mathieu sa vie de psychiatre et d'écrivain s'inscrivant d'une manière originale dans l'histoire de la psychanalyse de 1945 à nos jours.

  • The central theme of the present book is zigzags and central-circuits of three- or four-regular plane graphs, which allow a double covering or covering of the edgeset to be obtained. The book presents zigzag and central circuit structures of geometric fullerenes and several other classes of graph of interest in the fields of chemistry and mathematics. It also discusses the symmetries, parameterization and the Goldberg-Coxeter construction for those graphs.It is the first book on this subject, presenting full structure theory of such graphs. While many previous publications only addressed particular questions about selected graphs, this book is based on numerous computations and presents extensive data (tables and figures), as well as algorithmic and computational information. It will be of interest to researchers and students of discrete geometry, mathematical chemistry and combinatorics, as well as to lay mathematicians.

  • Le numéro d'été de la revue Cap-aux-Diamants consacre son principal dossier à Samuel de Champlain et démontre que tout n'a pas encore été écrit sur le fondateur de Québec. De son image fictionnelle, à ses origines, en passant par les mythes dans le récit de la fondation de la capitale, ses objectifs réels et son rôle dans le sort de l'Amérique française sans oublier ce que les fouilles archéologiques au Fort Saint-Louis nous apprennent sur l'époque ou les dessous de l'hommage annuel à Champlain, tous les 3 juillet, François Droüin, Éric Thierry, Marcel Fournier, Mathieu d'Avignon, Denis Vaugeois, Michel De Waele, Alex Tremblay Lamarche et Pierre Cloutier offrent un portrait riche du personnage. De plus, retrouvez les rubriques habituelles qui vous amèneront sur le chemin du choléra en Outaouais en 1832, puis à la brasserie du Roy il y a 350 ans et enfin dans l'histoire derrière la francisation des noms des lieux à travers l'exemple de Spencer Wood devenu Bois de Coulonge.

  • Créée par M. Lipman, la pratique de la philosophie avec les enfants a maintenant plus de 40 ans. Mais, dire cela n'implique pas que celle-ci doive être réservée aux enfants d'âge primaire inscrits à un programme régulier de formation. En effet, elle a donné lieu à de nombreuses applications (milieu carcéral ; formation à distance ; formation des maîtres ; alphabétisation populaire ; groupes informels de discussion entre adultes ; maison de retraite ; famille ; enfants «atypiques» ; enseignement religieux et éducation éthique ; éducation à la santé ; mathématiques ; etc.), comme le démontre les textes des 24 auteurs ici rassemblés.

  • Les sociétés de sécurité privée font désormais largement partie de notre quotidien : au bureau, dans les grandes surfaces, et même dans les services publics. Véritable tendance de fond, leur montée en puissance s´explique par de nombreux facteurs. Et si l´on évoque fréquemment la réduction du budget de l´État, il faut également souligner que les attentes de nos concitoyens en matière de sécurité s´accroissent chaque jour davantage. Les forces publiques ne pouvant suffire à l´ampleur de cette demande, l´offre privée s´est alors développée.

    Face à cette évolution, la question n´est donc plus d´accepter ou de refuser une réalité qui s´est déjà imposée, mais de relever un défi hautement stratégique : construire une véritable coopération public/privé, une « chaîne de sécurité » adaptée et régulée par l´État. À travers l´action du CNAPS (Conseil national des activités privées de sécurité), de la DISP (Délégation interministérielle à la sécurité privée), ou via la réforme de la loi de 1983, des signaux forts traduisent la maturation du dialogue entre les professionnels et l´administration.

    Des responsables publics, des juristes et des professionnels, tous acteurs clefs de l´univers de la sécurité privée, en éclairent ici les principales thématiques et lancent des pistes pour la structuration d´une activité sensible qui ne doit pas être abandonnée aux seules lois du marché.

empty