Napoléon Bonaparte

  • Extrait :
    "Je n'écris pas de commentaires : car les événements de mon règne sont assez connus, et je ne suis pas obligé d'alimenter la curiosité publique. Je donne les précis de ces événements, parce que mon caractère et mes intentions peuvent être étrangement défigurés, et je tiens à paraître tel que j'ai été, aux yeux de mon fils comme à ceux de la postérité."

  • 1.

    Lorsque la masse est corrompue dans un état, les lois sont à peu près inutiles sans despotisme.
    2.

    J'ai été loué avec exagération, comme tous les souverains qui font des choses extraordinaires ; mais j'ai toujours su ce que je valais intrinsèquement.
    5.

    Les rois de l'Europe ont formé leurs armées sur les miennes, rien de plus naturel ; mais il faut savoir les conduire.
    4.

    J'attends, pour écrire, que les commis de Londres ne lisent plus mes lettres.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • LE 10 août 1815, le Northumberland déployait ses voiles et transportait le conquérant du Monde à Sainte-Hélène. Le 18 octobre, Napoléon abordait cette terre lointaine, véritable désert, où de terribles vengeances l'attendaient. Il n'y voit aucun monument, aucun signe extérieur de religion, ni prêtres, ni églises « On me prend pour un philosophe et pour un incrédule, dit-il ; mais je crois tout ce que croit l'Eglise ; je crois à l'existence de Dieu.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • OEuvres de Napoléon Bonaparte
    Napoléon Bonaparte
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Cet ouvrage de plus de 4 000 000 de caractères contient les 5 tomes des textes : ordres, notes, billets, proclamations... militaires et politiques écrits par Napoléon Bonaparte au fil des années, de la campagne d'Italie jusqu'en 1815.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Tendresses impériales
    Napoléon Bonaparte
    Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Cet ouvrage collationne l'ensemble du courrier envoyé par Napoléon à Joséphine de ses débuts en tant que Général en Chef des armées d'Italie jusqu'à son divorce avec cette dernière alors qu'il était Empereur. Ces lettres se veulent intimes, elles nous permettent de découvrir le côté tendre de cet homme passionné.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • TIRÉES DE SES ÉCRITS.ABAISSEMENT.On respecte dans l'abaissement ceux qui se sont respectés dans la grandeur.ABOYEUR.Dix personnes qui parlent font plus de bruit que dix mille qui se taisent : voilà le secret des aboyeurs de tribune.ADVERSITÉ.Je n'ai jamais été séduit par la prospérité : l'adversité me trouvera au-dessus de ses atteintes. AFFAIRES.Dans les affaires du monde, ce n'est pas la loi qui sauve, c'est la méfiance.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • M. le comte Carnot, j'ai nommé à la préfecture de Maine-et-Loire le sieur Galeazzini, qui était commissaire-général à l'île d'Elbe. Il est de la Corse ; c'est un homme fin et très-capable de suivre les intrigues qui pourraient se tramer dans l'ouest. Il est à Paris, m'ayant accompagné depuis l'île d'Elbe. Voyez-le et recommandez-lui de surveiller de ce côté avec le zèle et l'intelligence que vous lui connaissez.
    Il y a d'autres préfectures vacantes où l'on pourra nommer Le Roy.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • « Soldats ! Vous allez entreprendre une conquête dont les effets sur la civilisation et le commerce du monde sont incalculables. Vous porterez à l'Angleterre le coup le plus sûr et le plus sensible, en attendant que vous puissiez lui donner le coup de mort. »
    Débutée en 1798, l'expédition d'Égypte avait pour but de combattre l'Angleterre en Méditerranée, en lui barrant notamment la Route des Indes. Mandaté par le Directoire, Napoléon, alors général, dispose de moyens considérables : 45 000 soldats, 10 000 marins, plusieurs centaines de navires... Cet ouvrage apporte un éclairage exceptionnel sur cette expédition hors-norme : il nous est donné de suivre quasiment jour par jour l'aventure égyptienne à travers la correspondance de Napoléon même de 1798 jusqu'au 18 mai 1804, jour qui le voit devenir premier empereur des Français.

  • "Seule la terreur est capable d'asseoir une Révolution". Maintenant que vous connaissez l'avertissement du fin stratège et tyran, vous pouvez lire le reste pour connaître l'avenir qui se prépare.

  • Le poste de général en chef de l'armée d'Italie avait été confié à Napoléon Bonaparte en février 1796. Sur ce théâtre, il allait développer les grandes conceptions qu'il avait seulement laissé entrevoir jusqu'alors, et atteindre, en moins d'un an, les plus hautes renommées militaires anciennes et modernes. Ainsi, tandis que les autres généraux français, à deux reprises échouaient dans leurs tentatives sur l'Irlande ; et pendant que, dans la vallée du Mayn, Jourdan se faisait battre à Wurzbourg par l'archiduc Charles, et que Moreau, dans la vallée du Danube et la Forêt-Noire, était contraint à la retraite, l'armée d'Italie marcha de victoires en victoires.
    Un livre électronique conçu en vue d'une utilisation simple et efficace avec toutes liseuses ou applications
    />
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • 1809 marque l'année allemande de l'Empereur. Revenu précipitamment d'Espagne au bruit des armements de l'Autriche, Napoléon prépare activement la guerre à venir en mobilisant ses alliés de la Confédération du Rhin. C'est l'objet de nombreuses lettres à Champagny, son ministre des Relations extérieures, à Berthier, son major général, et aux princes allemands concernés. Quand arrive l'automne, une fois la paix signée à Vienne le 14 octobre (après notamment la célèbre bataille de Wagram), il lui faut venir à bout des dernières résistances du Tyrol et surtout achever de dessiner la carte de la nouvelle Allemagne, qu'il ne cesse de remodeler depuis 1802. Si Napoléon ne peut se désengager de l'Allemagne tant que continue la guerre contre l'Angleterre, et se rassure de l'apparente « bonhomie » de caractère des Allemands, apparaissent ici et là quelques signes de la future révolte de l'Allemagne contre un libérateur qu'elle considère aussi comme un oppresseur. Ce volume important s'achève avec un autre basculement, le divorce entre l'Empereur et Joséphine, l'épouse liée intimement à son ascension et à l'établissement de son règne.

  • L'Esprit de Napoléon - Pensées et maximes tirées de ses écrits Nouv.

    « Napoléon était penseur, et ses idées profondes, judicieuses, exprimées en peu de mots, avaient toujours la forme simple et incisive d'un apophtegme.
    On trouvera dans ses pensées et dans ses maximes, son esprit et son caractère.
    Napoléon est peut-être trop près de nous pour être jugé sans partialité.
    Nous ne sommes pas encore pour lui la postérité, parce que beaucoup d'entre nous ont vécu avec lui.
    Toutefois sa carrière est terminée, et on ne pourrait pas nous dire, avec son compatriote Paoli :
    "Ne prodiguez ni les éloges ni les statues à un homme qui n'a pas fini sa carrière."
    Nous ne prétendons pas le juger, mais le peindre, ou plutôt le laisser se peindre lui-même.
    On se souvient que J.-J. Rousseau disait, en parlant de la Corse (Contrat social, liv. II, chap. 10) : « J'ai quelque pressentiment qu'un jour cette petite ile étonnera l'Europe. » Il ne se doutait pas que Bonaparte en sortirait pour étonner l'univers.
    L'homme extraordinaire qui a exécuté tant et de si grandes choses, qui s'est élevé à une hauteur si prodigieuse, et qui a dominé le monde par la puissance de son génie, ne pouvait ni penser ni parler comme le vulgaire.
    En lisant les phrases brèves et expressives qu'il a jetées sur tant de sujets divers, on croira converser avec lui. On y trouvera le cachet de cet esprit vif et pénétrant qui le distinguait. On comprendra mieux ses actions quand on connaîtra ses paroles, et surtout celles qui sont sans apprêt, et qui semblent être nées aussi rapidement que la pensée. »
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Préface par Luigi Mascilli Miglorini 3133 lettres (avril 1811-décembre 1811) Chronologie détaillée 2 index Cartes, fac-similés 1584 pages

  • Ce nouveau volume de la Correspondance générale de Napoléon couvre une année cruciale et dramatique de l´épisode napoléonien : celle d´une nouvelle guerre franco-russe qui conduit certes les Aigles du Niémen à Moscou, mais c'est aussi celle de la retraite, première étape d´un formidable effondrement. La campagne de Russie, de sa préparation à son échec, occupe la majeure partie de cet ensemble de 2538 lettres dont 64 % d'entre elles qui ne figuraient pas dans la Correspondance publiée sous le Second Empire. Si elles sont majoritairement issues des grands centre d´archives français (Archives nationales, Service historique de la défense, Archives du ministère des Affaires étrangères), il faut souligner l´apport des centres d´archives russes qui ont contribué à enrichir cet ensemble.
    Comme les précédents, ce volume est complété d´une chronologie, d´index, de cartes et de trois études éclairant des aspects éparses de la Correspondance : François Houdecek, « La Grande Armée en 1812 » ; V. Bezotosnyi, « L´armée Russe 1810-1812 » ; M. Roucaud, « La correspondance en chiffrée ».

  • Dans les 3006 lettres qui couvrent l'année 1810, la première des affaires importantes est sans nul doute le mariage autrichien. Napoléon avait tout d'abord hésité à entrer dans la famille des Habsbourg mais une fois décidé, il ne sait cacher son impatience et attend fébrilement l'arrivée de sa jeune épouse. Les premiers contacts se révèlent très positifs. Napoléon est enchanté de "sa Louise" et s'empresse de le communiquer à François 1er, son plus ancien ennemi, devenu en l'occasion son très cher "frère et beau-père". Ce mariage lui promet de surcroît une descendance qui devient réalité un an plus tard, le 20 mars 1811.
    Pourtant, ce mariage est gâché par l'absence de 13 cardinaux sur les 27 invités. En effet Pie VI, détenu à Savone, a non seulement excommunié Napoléon et a refusé de reconnaître la nullité de son premier mariage, mais il persiste à refuser l'investiture des prêtres et évêques nommés par l'Empereur.Enfin, cette union modifie le système des alliances : la Turquie et la Russie n'y sont pas favorables, alors que l'Autriche est le nouvel allié. Napoléon renforce donc l'intensification du blocus continental en fermant le continent européen aux Anglais, et multiplie les annexions dont celle de la Hollande.

  • "() répandre dans les classes ouvrières, qui sont les plus nombreuses, l'aisance, l'instruction, la morale, c'est extirper le paupérisme, sinon en entier, du moins en grande partie. Ainsi, proposer un moyen capable d'initier les masses à tous les bienfaits de la civilisation, c'est tarir les sources de l'ignorance, du vice, de la misère". Charles Louis Napoléon Bonaparte Ce texte, rare et surprenant, est ici suivi d´une notice biographique écrite par Émile Olivier sur celui qui deviendra Napoléon III.

  • Extrait :
    "Toutes les révolutions qui ont agité les peuples, tous les efforts des grands hommes, guerriers ou législateurs, ne doivent-ils aboutir à rien ? Nous remuons-nous constamment dans un cercle vicieux, où les lumières succèdent à l'ignorance, et la barbarie à la civilisation ? Loin de nous une pensée aussi affligeante ; le feu sacré qui nous anime doit nous mener à un résultat digne de la puissance divine qui nous l'inspire."

  • Extrait: "La grande ombre de Napoléon plane sur la France ; elle protège ses successeurs. PRINCE NAPOLÉON. Les Napoléons défendent la souveraineté directe du peuple. PRINCE NAPOLÉON. La Révolution Française a été un mouvement général de la nation contre les privilèges ; elle eut pour but principal de les détruire, et de proclamer l'égalité de l'impôt et des droits. NAPOLÉON Ier." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : ? Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. ? Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • BnF collection ebooks - "La grande ombre de Napoléon plane sur la France ; elle protège ses successeurs. PRINCE NAPOLÉON. Les Napoléons défendent la souveraineté directe du peuple. PRINCE NAPOLÉON. La Révolution Française a été un mouvement général de la nation contre les privilèges ; elle eut pour but principal de les détruire, et de proclamer l'égalité de l'impôt et des droits. NAPOLÉON Ier."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • BnF collection ebooks - "Toutes les révolutions qui ont agité les peuples, tous les efforts des grands hommes, guerriers ou législateurs, ne doivent-ils aboutir à rien ? Nous remuons-nous constamment dans un cercle vicieux, où les lumières succèdent à l'ignorance, et la barbarie à la civilisation ? Loin de nous une pensée aussi affligeante ; le feu sacré qui nous anime doit nous mener à un résultat digne de la puissance divine qui nous l'inspire."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.


  • Pierre-Napoléon Bonaparte (1818-1881)



    "La France, la République, les Armes, voilà les aspirations de toute ma vie de proscrit..."




    Neveu de Napoléon Ier et fils de Lucien, Pierre-Napoléon Bonaparte fut plus connu pour un fait divers : le meurtre du journaliste Victor Noir. Dommage car le personnage est beaucoup plus intéressant !




    Dans "Un mois en Afrique", il relate ses efforts, en tant que proscrit, pour entrer dans l'armée, son court séjour en Algérie et tente de se justifier d'une soi-disante désertion.

    />


    C'est également un véritable playdoyer en faveur des officiers étrangers de la Légion Etrangère.

  • M. Taine a eu de nombreux précurseurs. A peine l'étranger avait-il pénétré dans Paris, que les insulteurs se levaient de toute part, pour accabler de leurs invectives le chef de la Grande Armée, le défenseur de la grande nation. De 1814 à 1830, tout a été mis en oeuvre pour salir sa mémoire. La passion sincère et la passion vénale ont rivalisé de zèle ; la littérature officielle s'est jointe à la littérature des pamphlets. On ne fera jamais mieux, et M.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • La France, la République, les Armes, voilà les aspirations de toute ma vie de proscrit. Mes idées, mes études, mes exercices avaient suivi, dès longtemps, cette direction. En vain, depuis dix ans, je m'étais réitérativement adressé au roi Louis-Philippe, à ses ministres, aux vieux compagnons de l'empereur ; même une place à la gamelle, même un sac et un mousquet en Afrique, m'avaient été refusés. Vainement, ne pouvant pas servir mon pays, je frappai à toutes les portes, pour acquérir, au moins, quelque expérience militaire, en attendant l'avenir.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty