Paula McGrath

  • 2012. Une gynécologue hésite à accepter un nouvel emploi à Londres qui lui permettrait d'échapper à l'atmosphère de plus en plus tendue qui règne dans l'hôpital dublinois où elle exerce. Mais qui s'occuperait alors de sa mère qu'elle a été obligée de placer dans une maison de retraite?
    1982. Jasmine, seize ans, prend le bateau pour l'Angleterre et tente d'intégrer la troupe de danseuses d'une émission de
    télévision. Contrainte de rentrer à Dublin quelques mois plus tard, elle commence à pratiquer la boxe, un sport interdit aux filles dans l'Irlande des années 1980.
    2012. Dans le Maryland, Ali, dont la mère vient de mourir, fugue avec un gang de bikers pour sortir des griffes de grands-parents dont elle ignorait jusque-là l'existence.

    Dans ce deuxième roman polyphonique de Paula McGrath, une longue histoire de fuite et d'exil relie trois femmes qui aspirent à vivre selon leurs choix et se tendent la main au-delà des frontières et des générations.

  • Il y a une ferme au coeur de l'Illinois - de ces grandes fermes bio où se croisent travailleurs mexicains à peine régularisés et jeunes "wwoofeurs" venus d'Écosse ou de Norvège prêter leurs bras contre le gîte et le couvert. Là, se trouve Joe Martello, ours trentenaire au roman familial épique, ancien pianiste prodige devenu agriculteur sans raison apparente. Joe est une énigme qu'Áine cherche à percer. Ils se sont rencontrés sur Internet, et, après un premier séjour seule, Áine y retourne pour six semaines avec sa petite Daisy. Mais, sur place, rien ne se passe comme prévu. Joe et la ferme sont remplis d'ombres - et pas seulement celles des chauves-souris qui pullulent au grenier : une mère prof de piano obèse qui a noyé dans les kilos le souvenir des cris nazis, son petit élève germano-japonais, caniche savant de sa mère perfectionniste, une ancienne camarade de fac qui hésite à changer de trottoir quand Joe approche... Le jour où elle met la main sur un ordinateur caché, Aíne comprend qu'elles doivent rentrer au plus vite en Irlande. Des années plus tard, sa fille, partie à Chicago sur les traces de son grand-père, fera de nouveau tourner ce kaléidoscope de trajectoires brisées...

    Construit comme un film choral, Génération appartient à ces romans qu'on lit d'une traite, constamment prêt à sursauter. Avec une plume moderne et un redoutable sens du détail, Paula McGrath parle des valises que chaque génération lègue à la suivante, et partant de ce drame - les traumatismes et les tabous en héritage - elle bâtit un hymne à la jeunesse et au renouveau.

  • 'A remarkable first novel' Sunday Times'She takes a step closer to the mineshaft and it's as if she steps back in time. Her grandfather is standing where she is standing now, a young man not much older than she is, who knows nothing about the future, nothing about her.'Generation is a short novel that contains a huge amount, taking place over eighty years, three continents and three generations.At its heart is Oine, a recently divorced woman in her thirties who wants some kind of escape from her life in Ireland: from her ex-husband and his pregnant girlfriend, her mundane job and unexciting love life. So she goes to stay for a few weeks on an organic farm near Chicago, with her six-year-old daughter Daisy. The trip doesn't turn out as she imagined it would, and that summer will have unforeseeable consequences for everyone involved.Ambitious and gripping, Generation moves effortlessly from the smallest of details to the largest of canvases, as the repercussions of the decisions taken by parents play out in the lives of their children for years to come.

empty