Langue française

  • En tant que discipline scientifique, la sociologie s'appuie autant sur les thèses de ses auteurs de référence et sur la spécialisation des savoirs que sur le corpus empirique qu'elle s'est constitué depuis ses premiers déploiements. C'est ce questionnement renouvelé et saisi par l'enquêteur au plus près du réel qui permet l'évolution du savoir sociologique. Cette anthologie des principales enquêtes menées en France depuis 1945 est ici présentée dans une édition revue et augmentée.
    La sociologie n'est pas qu'une suite de théories d'auteurs plus ou moins consacrés. Elle ne se réduit pas, non plus, à des savoirs parcellaires sur des objets particuliers de domaines de plus en plus spécialisés. Elle repose avant tout sur un ensemble de recherches empiriques réalisées à partir de méthodes variées. Ce sont ces enquêtes qui contribuent à l'évolution de cette discipline.
    Elles élaborent progressivement le savoir sociologique par les questions qu'elles posent sur la société dans laquelle nous vivons. Nous ne disposions pas, jusqu'à présent, d'une historiographie de la recherche sociologique. Cet ouvrage vient combler cette lacune.
    Construit autour de neuf enquêtes empiriques publiées depuis 1945, devenues des classiques, l'ouvrage retrace l'histoire de la sociologie française en évoquant aussi de nombreuses autres enquêtes. Écrit dans un langage clair et accessible, l'ouvrage invite à entrer dans l'atelier du sociologue. Il s'inscrit ainsi à la suite du livre de Peter L. Berger, Invitation à la sociologie, dont il pourrait être le " pendant " empirique.

  • La première histoire globale de l'armée allemande de 1939 à 1945. Instrument des crimes commis pendant la Seconde Guerre mondiale, l'armée allemande a incarné un modèle de puissance, analogue à ce que fut l'armée napoléonienne au XIXe siècle. De 1939 à 1942, elle remporte des victoires spectaculaires qui assoient la domination du Reich - pour le malheur de l'Europe - avant d'opposer une résistance acharnée à une coalition qui dispose d'une écrasante supériorité en effectifs et en matériel. Philippe Masson expose magistra- lement ce qui s'est passé sur tous les fronts : stratégie, tactique, évolution des moyens, renseignement... Il évoque naturellement le rôle central du Führer, qui suit les mouvements de chaque division et marginalise ses généraux jusqu'à précipiter la chute du " Reich de mille ans ". Agrégé d'histoire, docteur ès lettres, Philippe Masson fut chef de la section historique du Service historique de la marine française. Professeur d'histoire et de stratégie à l'Ecole supérieure de guerre navale, il a notamment publié chez Perrin : Histoire de l'armée française (1999), La Puissance maritime et navale (2002) et Hitler, chef de guerre (2005).

  • Comment Hitler, stratège autodidacte, a-t-il pu tenir cinq longues années face à la plus grande coalition militaire jamais assemblée dans l'histoire du monde ?
    Issu de la société civile puis simple consultant durant la Première Guerre mondiale, Hitler a appris sur le tas l'art miliaire. Intuitif, apôtre de la guerre éclair, sa rapidité d'action lui donne la possibilité de se défaire de l'armée française en seulement six semaines, durant le printemps 1940. L'Allemagne du Führer va ensuite déployer ses troupes partout en Europe. Rien ne lui résiste, jusqu'au revers décisif de Stalingrad en février 1943. Les échecs, dramatiques et meurtriers, vont alors se multiplier : c'est que aveuglé par son fanatisme, déconnecté des réalités opérationnelles, Hitler est alors seul à la tête des armées du Reich, entraînant l'Allemagne vers l'abîme.

  • Un coup de projecteur sur les relations entre les différentes catégories de personnel des établissements ainsi que leurs relations avec les élèves et les parents, dans l'institution scolaire des années 1990.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le 7 mai 1915, le Lusitania, un des plus beaux paquebots de l'époque, est torpillé par un sous-marin allemand au large de l'Irlande. Près de 1200 personnes disparaissent dans le naufrage, dont 124 citoyens américains; l'émotion est considérable dans le monde entier. Depuis, le naufrage du Lusitania n'a cessé de susciter les plus vives passions et la curiosité des historiens et des chercheurs ; deux commissions d'enquête n'ont pu dissiper un authentique parfum de mystère. Le Lusitania a-t-il été victime, sinon d'une machination, tout au moins d'une négligence calculée de l'Amirauté britannique, désireuse de créer un fossé infranchissable entre l'Allemagne et les Etats-Unis ? La présence, soigneusement dissimulée, de munitions et d'explosifs à bord n'explique-t-elle pas que le navire ait coulé aussi rapidement, en moins de vingt minutes ?

    Cet ouvrage répond à ces questions. Il replace aussi l'événement dans le cadre de la Première Guerre mondiale. Certes, le torpillage du Lusitania n'a pas été la cause immédiate de l'intervention des Etats-Unis. Mais, dans un conflit passionnel, où la propagande jouait le rôle d'une véritable arme de guerre, il en a jeté les bases psychologiques. Au lendemain du drame du 7 mai 1915, l'opinion américaine avait acquis la conviction que l'Allemagne était porteuse des forces du mal.

    Philippe Masson, agrégé d'histoire, est professeur d'histoire maritime à l'Ecole de guerre navale et chargé de la section historique du Service historique de la marine. Il a dirigé le Dictionnaire de la Seconde Guerre mondiale et publié, entre autres travaux, l'Histoire de la Marine française.

  • Spécialiste de la Deuxième Guerre mondiale, et plus spécifiquement des questions de marine, P. Masson nous fait découvrir sous un jour nouveau cette grande bataille navale, notamment grâce à des documents peu connus sur les matériels, la vie à bord des bâtiments de surface ou des sous-marins...

  • Cet ouvrage donne à réfléchir à la nécessité et aux enjeux d'une formation des enseignants à l'Europe. L'auteur apporte des réponses sur la contribution de l'éducation au rapprochement des peuples d'Europe et au développement d'une conscience européenne. Le professeur d'école d'aujourd'hui sera-t-il l'instituteur, celui qui institue à la citoyenneté européenne chez les enfants ? Quel est le rôle de l'école dans la création du sentiment d'appartenance européen?

  • Sommes-nous tous violents ? une psychanalyste, un rabbin, un prêtre et un imam répondent Nouv.

    Moi, violent ?

    Nous sommes collectivement de plus en plus conscients de la violence du monde : on parle de discriminations raciales, de violences sexistes, de crimes incestueux... pour ne citer que quelques-unes des violences ordinaires. Mais toujours, le violent, c'est l'autre ! Et dans nos relations, c'est justement cette peur de l'autre qui est source de violence. Cet ouvrage explore les différents aspects de cette violence interpersonnelle : la séduction, l'emprise, la jalousie, la médisance, l'indifférence, l'idéalisation...

    Pour chacun de ces poisons relationnels, il met en regard la lecture psychanalytique et le point de vue des trois religions abrahamiques - le judaïsme, le christianisme et l'islam - car dans leur quête d'Absolu, les religions sont les premières concernées par ces formes de violence. Accessible, précis et vivant, ce livre essentiel vient éclairer ce qui constitue le coeur du fanatisme en s'appuyant sur des exemples de la littérature, d'une part et sur des extraits des textes fondateurs (la Bible et le Coran), d'autre part.

    Tarik Abou Nour est imam, professeur, théologien, président de l'IESIP (Institut d'enseignement supérieur islamique de Paris) et responsable du premier site français de droit musulman malikite.

    Philippe Haddad est diplômé du séminaire israélite de France. Rabbin de l'Union libérale israélite de France (ULIF), il enseigne, il écrit et il est l'un des principaux contributeurs d'Akadem.

    Nicole Jeammet est psychanalyste et maître de conférences honoraire en psychopathologie à l'université René Descartes-Paris V. Elle est déjà l'auteure de plusieurs ouvrages.

    Gilles-Hervé Masson, prêtre depuis 1990, devient dominicain en 1999 et développe le département de théologie des éditions du Cerf. Il est actuellement vicaire à la paroisse Saint-Eustache de Paris.

  • Marion est la fille d'Alexandre Duval, journaliste chez Superhebdo. Lorsque son père chasse les scoops, il arrive aussi qu'il fasse de curieuses rencontres... comme celles de la belle et mystérieuse Esther et de son fils Fil ! Amoureux, Alexandre ?
    Heureusement, Marion veille au grain !
    Trois nouvelles histoires de Marion dans ce troisième volume ! Dans la première, Marion est entraînée par Gaël, son ami breton, dans un reportage sur des faux-monnayeurs : le goût du scoop risque de les mener droit vers le repère d'un dangereux malfaiteur... C'est ensuite à Fil que Marion doit venir en aide : Esther est retenue prisonnière par son ancien mari au Bouthrakajmir. Marion, son père et Fil partent à sa recherche au bout du monde, dans une contrée en guerre. Enfin, dans la dernière aventure, Marion se retrouve actrice avec son ami Gaël dans un vrai film ! Mais de nombreux sabotages ralentissent le tournage... Il n'en faut pas plus pour que l'héroïne cède à son penchant de détective !
    Sous le trait tendre et délicat d'Yvan Pommaux, puis de Philippe Masson, c'est une galerie de personnages hauts en couleur qui compose la trame de l'univers sensible de Marion Duval. Et, pour faire durer le plaisir, découvrez en bonus les secrets du passage de témoin de Yvan Pommaux à Philippe Masson !

  • Dans le tome 11, la jeune détective en herbe et son père se retrouvent embarqués dans une sale histoire : en Afrique, des yakuza entretiennent le braconnage et des milliers d'éléphants sont massacrés. Il n'en faut pas plus pour que Marion et Alexandre, rejoints par Fil et Esther, se rendent sur place pour un reportage. Evidemment, tout ne se déroule pas comme prévu...
    Marion possède de l'imagination et un bon sens de l'observation. Deux qualités qui vont la faire enquêter, dans le tome 12, sur l'un de ses camarades de classe un peu taiseux. Gangsters, chantage, opéra et littérature se trouveront inextricablement mêlés jusque dans les carrières de Montmartre !
    Enfin, le tome 13 relate de courtes histoires où Marion, Fil et Gaël résolvent des situations souvent drôles... Quelques cas d'école pour amateurs d'enquêtes !
    Yvan Pommaux au scénario, Philippe Masson au dessin, ce quatrième tome possède un charme particulier. On y voyage, on y rit, on y tremble... Jusqu'au rythme des histoires qui varie ! Un bon tome de transition avant le passage du dessin à Louis Alloing.

  • Le Banni poursuit sa vengeance contre la famille Cahill. Il s'apprête à déclencher un raz-de-marée à Amsterdam !
    Dan, Cara et Ian s'envolent immédiatement pour les Pays-Bas. Ils ont très peu de temps pour éviter la catastrophe ! Mais Amy fait une effroyable découverte sur l'identité du Banni...

  • Sakura la kendoka, Léon le judoka et Logan le karatéka sont invités par le célèbre maître Saburo à un stage d'arts martiaux dans son dojo. Ils découvrent par hasard, dans une ancienne boîte en laque noire, un mystérieux origami en forme d'étoile, et trois anneaux magiques. Ces derniers ont appartenu à Hiro, Eiko et Ako du clan Minamoto, des guerriers samouraïs chargés de veiller sur un trésor. En les enfilant, les trois enfants se retrouvent projetés au Japon au XVIe siècle...

  • La nouvelle épreuve qui attend Amy, Dan, Ian, Cara, Hamilton et Jonah s'annonce extrêmement ardue. Les adolescents doivent empêcher le mystérieux « Banni » de reproduire la catastrophe aérienne du Hindenburg. En 1937, ce dirigeable explosa en plein vol, causant trente-quatre victimes.
    Les jeunes Cahill découvrent qu'une course de prototypes de dirigeables a lieu en Grèce. Ils se précipitent à Athènes.
    Très vite, les difficultés s'accumulent. Hamilton est jeté en prison après avoir cru arrêter le saboteur du zeppelin à bord duquel il était monté. Dan doit sauter en chute libre de son dirigeable pour échapper à une complice du Banni. Ian se retrouve face à son cruel père. Et Amy, qui a pris place sur un engin mis au point par des étudiants, est démasquée.
    Cette fois, le défi lancé par le Banni semble bel et bien impossible à relever...

  • Qu'est-ce donc que cette plante, poussée en une nuit entre les pavés et les soupiraux de Paris, et qui paralyse toute la ville en quelques heures ? Impossible de prendre sa voiture, toute activité est paralysée et la population totalement déboussolée... Mais Marion a une petite idée pour expliquer ce prodige. Et si quelqu'un de sa connaissance avait trafiqué la plante ? Un vieil homme malicieux aux cheveux verts, par exemple ?
    De l'aventure, épique de surcroit ! Dans «Chantier interdit», Marion et Fil se passionnent pour une petite chapelle sur un chantier, menacée de destruction. À l'intérieur, ils découvrent un caveau abritant des gisants magnifiques. Ceux d'un chevalier disparu et de sa femme. Serait-ce celui du comte de Forez, protecteur d'Angelot du Lac ? Une histoire savoureuse où, avec délice, on se surprend à croire à l'existence de cet autre héros d'Yan Pommaux...
    Enfin, que dire de la dernière histoire du recueil ? L'une des plus émouvantes de la série, puisque l'on y entrevoit pour la première fois... la maman de Marion ! Une histoire pleine de pudeur et de tendresse, celle d'une rencontre à la fois belle et drôle. Superbe !

  • an Kabra, secondé par Cara Pierce, a pris la tête de la puissante famille Cahill pendant qu'Amy et Dan profitent enfin de vraies grandes vacances.
    Ian découvre que la réunion annuelle des chefs de clan Cahill a été mystérieusement avancée d'une semaine. Alors qu'il prend la parole, le courant est coupé et le visage d'un vieil homme, qui se présente comme le Banni, apparaît sur l'écran géant.
    Il serait l'un des leurs. Il était proche de Grace avec laquelle il était en désaccord. Parce qu'il n'était pas assez impitoyable à ses yeux, Grace le mit au ban de la famille. Aujourd'hui, il réclamer la tête du clan Cahill et défie les enfants: il a reproduit quatre des plus grands désastres de l'histoire. Il faudra dans un premier temps découvrir lequel, puis Ian et ses amis auront cinq jours pour prévenir la catastrophe et faire la preuve de leurs véritables compétences. Pour Amy et Dan, les vacances sont finies!

  • Sakura, Léon et Logan ont fondé le Club des apprentis samouraïs : le CAS. Ils décident d'aller fouiller la salle d'exposition du dojo, à la recherche d'un nouvel indice. Car les enfants doivent maintenant retrouver l'arme où l'âme du jeune Hiro est enfermée... Après avoir découvert un origami en forme d'éventail, ils se retrouvent de nouveau projetés, grâce aux anneaux magiques, dans l'Ancien Japon. Mais le terrifiant ninja noir est prêt à tout pour les devancer...

  • Sakura la kendoka, Léon le judoka et Logan le karatéka doivent retrouver le tanto, un poignard d'origine japonaise, du troisième samouraï Ako. Au dojo de maître Saburo, les enfants découvrent un nouvel indice : un origami en forme de barque. Grâce à leurs anneaux magiques, ils sont projetés dans l'ancien Japon où ils font la connaissance d'une pêcheuse, Othoime, une amie d'Ako. Bientôt, ils apprennent que le poignard est caché dans une grotte, au fond de la mer ! La nouvelle mission s'avère plus difficile que prévu...

  • Une ville se réduit-elle à l'image que ses élites politiques ou médiatiques souhaitent promouvoir ? Pour comprendre et connaître une ville, il faut recenser ce dont on est sûr, inventorier ce que l'on voit assurément, partir des faits. Après Paris, Bordeaux et Lyon, trois remarquables succès, " Repères " propose un regard singulier sur la ville de Nantes. Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2013. " Éden de l'Ouest ", " l'une des villes les plus agréables d'Europe " et " capitale verte de l'Europe en 2013 ". Les qualificatifs pour donner de la ville de Nantes une image positive, qui fait ainsi disparaître son passé de ville ouvrière et industrielle, ne manquent pas. Certes, cette image, entretenue par la politique de communication de la municipalité, correspond bien à la résonance médiatique de quelques événements culturels (Les Folles journées, les spectacles de la compagnie Royal de Luxe). Mais une ville se réduit-elle à l'image que ses élites politiques ou médiatiques souhaitent promouvoir ? Pour comprendre et connaître une ville, il faut recenser ce dont on est sûr, inventorier ce que l'on voit assurément, partir des faits. Regarder une ville avec un oeil sociologique, c'est souligner le legs du passé, s'interroger sur les manières dont se construisent les mémoires de Nantes, montrer la permanence des inégalités et de la fracture civique et sociale, tout en examinant les conséquences de la croissance du poids des classes moyennes et supérieures dans la ville. Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2013.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Paul Masson-Oursel (1882-1956), était un orientaliste et philosophe français, professeur à l´École pratique des hautes études. Élève de Lucien Levy-Bruhl, sa thèse La Philosophie comparé portait sur l'identification des analogies entre les philosophies europoéennes, indiennes et chinoises.

empty