Pierre Yrondy

  • Le docteur Violet revient d´une conférence et débarque à la Gare Saint-Charles quand il est abordé par une mendiante portant un enfant enveloppé dans un voile. Après lui avoir fait l´aumône, le docteur est titillé par une étrange impression et, découvrant le gamin, il constate que celui-ci est mort récemment suite à de nombreuses privations.




    Le temps d´aller chercher un agent de police un cri retentie dans la gare, la mendiante a été assassiné d´un violent coup de couteau.




    Alors que la police se concentre sur l´étrange fille de la mendiante, Marius Pégomas, lui, préfère s´intéresser au monde de la mendicité, persuadé d´y trouver la clé du mystère...









    Pierre Yrondy est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne, né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines de ses publications, mais peu importe.




    Ce que l´on sait avec certitude c´est que Pierre Yrondy est l´auteur de deux séries en fascicules : « Les aventures de Thérèse Arnaud, espionne française » et « Marius Pégomas, le détective Marseillais ».

  • L´ATTENTAT DE LA CORNICHE Sur la route du Prado, un immeuble de trois étages s´écroule à la suite de l´explosion d´une bombe. Dans les égouts où a été posé l´engin explosif, la police découvre un corps sans vie et dans l'une de ses poches, un mot signé « Les Gangsters de la Joliette » revendiquant l´attentat. Le maire, habitant de l´immeuble visé, était-il la cible des terroristes ? Pendant que la police se démène pour trouver des indices, Marius Pégomas reçoit la visite de l´oncle du défunt. Ce dernier certifie au détective que son neveu ne peut être le coupable et lui demande de faire toute la vérité sur une histoire bien plus complexe qu´il n´y paraît.


    />



    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne, né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l´on sait avec certitude, c´est que Pierre YRONDY est l´auteur de deux séries en fascicules :


    « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais » .

  • Marius Pégomas , le célèbre détective marseillais, est extirpé de son lit à trois heures du matin par un homme, en tenue de soirée, légèrement éméché et terriblement effrayé. Le visiteur se présente : M. Toc, courtier en bijoux. S´il réclame l´aide de Marius Pégomas , c´est qu´en rentrant chez lui, après une soirée arrosée entre amis, il a trouvé, dans son appartement, dans un fauteuil, le corps sans vie d´une jeune femme inconnue. Le détective se rend sur place, constate les faits et réclame l´aide de son ami, le docteur Mercadier. Ce dernier remarque que la jeune femme ne porte aucune trace de blessure et que le décès est probablement dû à une crise cardiaque. Mais pourquoi cette femme est-elle venue mourir chez un étranger ? Comment a-t-elle réussi à pénétrer dans des lieux fermés à clé ? C´est ce que Marius Pégomas aura à découvrir pour sortir M. Toc du pétrin.

  • Le Docteur Mercadier vient solliciter l´aide de son ami Marius Pégomas pour enquêter sur le suicide de son collègue le Docteur Bourgaton. Si la police a rapidement conclu à un suicide, le Docteur Mercadier ne croit pas du tout à cette thèse. Mais le décès du Docteur Bourgaton conduit rapidement le détective au suicide d'une jeune femme pour laquelle le médecin avait refusé le permis d'inhumation. L'affaire se complique quand tous les suspects possibles dans l'éventuel crime du médecin gravitent autour d'un riche jeune homme et d'une cartomancienne...









    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne, né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l´on sait avec certitude, c´est que Pierre YRONDY est l´auteur de deux séries en fascicules :


    « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais » .

  • M. le Vicomte est marié de la veille et s'apprête à amener sa jeune femme en avion vers une destination paradisiaque. Malheureusement, une fois dans le hangar d'où doit décoller l'appareil, le pilote les prévient que l´engin est victime d'une panne et qu'il va leur falloir passer la nuit dans un hôtel voisin, aux abords de l'étang de Berre, le temps que la réparation se fasse. Seulement, au matin, la jeune mariée a mystérieusement disparu. Devant l'incapacité de la police à trouver une piste, l'oncle de la mariée voit en Marius Pégomas l'unique espoir de revoir sa nièce...



    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne , né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l´on sait avec certitude, c´est que Pierre YRONDY est l´auteur de deux séries en fascicules : « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais » .

  • Une jeune danseuse est poignardée sur scène pendant qu'un groupe de fêtards entre dans le cabaret, détournant l'attention des spectateurs du crime qui vient de s´y dérouler. Quand la police débarque, elle apprend qu'une seule personne a quitté l'établissement pour y revenir et en repartir et, pourtant, aux vestiaires, quatre pardessus ne trouvent pas leurs possesseurs. Qui est l'homme qui s'est enfui avant de retourner au cabaret ? À qui appartiennent les trois autres pardessus ? Pourquoi poignarder une danseuse ? Voilà ce qu'aura à coeur de démêler Marius Pégomas , d'autant que la victime est sa petite amie.









    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne , né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l´on sait avec certitude, c´est que Pierre YRONDY est l´auteur de deux séries en fascicules :


    « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais » .

  • Les frères Smithson, de riches exportateurs anglais travaillant dans la succursale marseillaise de leur firme, organisent une soirée en l'honneur de leurs proches amis, Lord Partom et son épouse Lady Merry.
    Aux festivités est convié le gratin mondain.
    Tous s'ébaubissent devant les merveilleux bijoux portés par la jeune femme.
    Après la soirée, Lady Merry va se coucher dans la chambre qui lui a été réservée par les maîtres de maison et dépose ses joyaux sur le bord de sa coiffeuse.
    Le lendemain matin, ses parures, d'une inestimable valeur, ont disparu.
    Les frères Smithson ne voient qu'une solution pour éviter le scandale, faire appel à Marius PÉGOMAS, le célèbre détective marseillais.
    Mais, ce dernier s'apprête à partir en voyage de noces avec la belle Flora. Cependant, attiré par la prime généreuse offerte à qui retrouverait les pierres et certain qu'il ne lui faudra pas très longtemps pour les retrouver, Marius PÉGOMAS accepte l'affaire sans se douter qu'il va y consacrer bien plus de temps que prévu.

  • À Villefranche-sur-Mer, le corps d'un maître du barreau est retrouvé par un homme et son fils. Les soupçons de la police ne tardent pas à se porter sur le père, mais sont vite détournés sur des romanichels après la découverte du cadavre d'un deuxième notable à quelques kilomètres de là.
    Quand, à son tour, le maire de Cagnes-sur-Mer est poignardé, alors que les banquistes sont présents dans la ville, le commissaire lance ses agents sur leur piste pour les faire arrêter, au grand dam du célèbre détective marseillais, Marius PEGOMAS, de passage après son retour de voyage de noces avec la jeune Flora.
    Bien que le doute ne soit plus permis, Marius PEGOMAS fait confiance en son flair qui lui indique que le suspect est bien trop évident...

  • Karl Himmelfeld, chef d'une organisation d'espionnage allemand, cherche à se venger de Thérèse ARNAUD, agent du 2e bureau, qui s'est jouée de lui par le passé.
    Ses supérieurs lui commandant de capturer la jeune femme, le Teuton réprime ses envies de meurtre et fait enlever Languille, un des hommes de Thérèse ARNAUD afin d'attirer cette dernière dans un piège.
    Si l'espionne avait appris le sens de l'expression « Se jeter dans la gueule du loup » lors de sa précédente confrontation avec son ennemi, elle va désormais constater que « La vengeance est un plat qui se mange froid »...

  • La guerre ! Le métro ! Un malaise, un homme s'écroule... sans vie. Une personne s'approche du corps, sous le regard incrédule de la foule, le fouille discrètement et s'enfuit...
    Dans son quartier général, entourée de ses collaborateurs, Thérèse ARNAUD, l'agent C. 25 du 2è bureau, enrage. Les documents récupérés sur le mort de la station « Châtelet » sont en partie codés et indéchiffrables. Seule piste, une accréditation auprès d'un dénommé Jean Durand.
    Pour trouver la clé de codage, l'unique solution pour la jeune femme, est de se mettre au service du fameux Durand qui n'est autre que Karl Himmelfeld, le chef d'une organisation d'espionnage allemand.
    Thérèse ARNAUD va apprendre, à ses dépens, le vrai sens de l'expression : « Se jeter dans la gueule du loup ».

  • Septembre 1914 - L'agent C. 25 est chargé, par l'état-major de l'armée française, d'infiltrer les lignes allemandes afin de rendre compte de l'importance des forces ennemies, des troupes et des munitions ainsi que de noter les éventuels déplacements de soldats.
    La mission est périlleuse et son succès est capital.
    Mais l'agent C. 25, outre son courage et sa détermination, possède un avantage considérable, celui de passer inaperçu et d'être souvent sous-estimé, parfois, même, par les hommes de son propre camp, car sa véritable identité est Thérèse ARNAUD, une jeune femme qui risque sa vie pour sa patrie.
    Aidée de ses deux meilleurs camarades, Malabar et Languille, et appuyée par un lieutenant intrépide et audacieux, cette « brave petite » va tout faire pour atteindre ses objectifs et porter un coup dévastateur à l'adversaire...

  • De la villa « Les Roses », un individu s'est échappé, décharné, égaré, désordonné, aliéné...
    Friquet, membre du 2e bureau, accompagne le commissaire Martel sur place.
    Alors que le policier fouille les lieux, le barbouze découvre une enveloppe sur laquelle il décrypte l'inscription « AF 65 », des initiales désignant les agents du service d'espionnage allemand.
    Son intuition est bonne puisque, après un passage sous réactif, l'encre sympathique révèle l'adresse de Karl Himmelfeld, l'ennemi juré de sa patronne, l'intrépide espionne Thérèse ARNAUD.
    La jeune femme décide de fureter dans la maison pendant que ses hommes surveillent les alentours.
    Malgré toutes ses précautions, Thérèse ARNAUD va constater que « sa némésis » lui a réservé de dangereuses surprises...

  • Dans Paris, un policier assiste à un drôle de spectacle : une personne traverse la rue, une voiture d'où jaillit une lumière verte rugit, un choc, un cri, deux individus qui sautent du véhicule et disparaissent à l'intérieur, l'engin qui démarre en trombe et puis... rien ! Pas de corps ! Un mirage ?
    Thérèse ARNAUD, la plus intrépide des agents du 2e Bureau, soupçonne que cette affaire porte la griffe des services secrets allemands et positionne ses hommes aux abords du lieu de la disparition.
    Très vite, l'un d'eux constate que le soupirail d'un immeuble semble servir de « boîte à lettres » à de curieux énergumènes. Dès lors, le doute n'est plus permis, l'ennemi oeuvre dans l'ombre. Mais, l'en déloger va s'avérer ardu et dangereux.

  • La grande chanteuse Marina Serra, après avoir brillé dans le monde entier, revient dans sa ville natale de Marseille pour un récital très attendu par ses nombreux admirateurs.
    L'assistance retient son souffle, la vedette entre sur scène... Mais la jeune femme s'écroule aussitôt et mourra quelques minutes plus tard, en coulisses.
    M. Mangonot - le nouveau chef de la Sûreté marseillaise - et Marius PÉGOMAS, tous deux, présents dans la salle, enquêtent chacun de leur côté. Le policier conclut à la mort de cause naturelle, mais le détective le contredit et lui confie un bouquet de violettes de parme qu'il a trouvé dans la loge de la star en lui déconseillant de le renifler de près.
    L'enquêteur privé se lance alors sur la piste du tueur en espérant que le public continue à ignorer les circonstances criminelles du décès.
    Mais, quand M. Mangonot s'apprête à révéler à la presse et à la famille de la morte qu'il s'agit, en fait, d'un meurtre, Marius PÉGOMAS n'hésite pas à le séquestrer afin de mener à bien sa mission, le temps que le meurtrier pense avoir commis le crime parfait.

  • À la Bourse de Marseille, c'est l'effervescence. Les titres de l'« Aegyptians Cottons » crèvent le plafond, à la grande joie d'un trio de boursiers détenant ces valeurs.
    Quand l'un d'eux se volatilise mystérieusement, en pleine séance, le cours de l'action s'effondre aussitôt.
    Mais les deux détenteurs parviennent à rassurer les spéculateurs quant à l'absence du troisième larron, ce qui limite les pertes jusqu'à la fermeture de la Bourse pour le week-end.
    Seulement, le disparu est le signataire et lui seul est capable d'entériner les opérations effectuées, unique procédé pour la récupération de l'argent de la vente des titres.
    Aussi, les deux courtiers vont faire appel à Marius PÉGOMAS pour qu'il retrouve leur associé avant l'ouverture des marchés le lundi matin...

  • Le « Sphynx », un magnifique paquebot de croisière reliant Marseille à Alger, subit une avarie en pleine mer. Une voie d'eau est détectée. Les membres d'équipage ne réagissent pas assez rapidement, les dégâts sont trop importants, et le navire finit par couler emportant par le fond de nombreux passagers.
    Marius PÉGOMAS, le célèbre détective, est mandaté par la compagnie d'assurances pour trouver les causes de ce naufrage. Dans le même temps, M. Laressi, marchand de cuivre, dont la cargaison était stockée dans les cales du bateau, fait également appel à l'enquêteur pour prouver que ses concurrents sont responsables de la catastrophe dans le but de lui faire du tort.
    Marius PÉGOMAS se rend sur les lieux du drame et repêche, circonspect, plusieurs objets. Mais alors qu'il débarque à Collioure, il est arrêté par la douane et emprisonné, accusé, par les rivaux de Laressi, d'avoir provoqué les dommages qui causèrent la perte du « Sphynx »...

  • Le célèbre détective marseillais, Marius PÉGOMAS, est prévenu par son auxiliaire que les troncs de Notre-Dame de la Garde ont été pillés et que le mendiant aveugle qui quémandait tous les jours devant la basilique a été retrouvé assassiné.
    Sur place, après avoir inspecté la dépouille du nécessiteux, Marius PÉGOMAS pénètre dans la chapelle et croise le bedeau qui s'enfuit en hurlant. Un peu plus loin, entre deux piliers, il découvre le corps d'une jeune femme, étranglée.
    En ressortant de l'édifice, Marius PÉGOMAS constate avec stupeur que l'aveugle de Notre-Dame de la Garde a disparu...

  • Le célèbre détective marseillais, Marius PÉGOMAS, et sa femme, Flora, sont invités à une soirée mondaine au château des de Vildrac.
    Alors que la fête se déroule sous les meilleurs auspices, un coup de feu éclate dehors.
    Probablement, le garde-chasse qui fait fuir un braconnier, rassure le maître des lieux.
    Mais, le lendemain matin, dans le parc, le corps du frère du châtelain est découvert criblé de chevrotines.
    Tandis que les magistrats vont mener leur enquête en fonction des apparences, Marius PÉGOMAS va, lui, prendre un tout autre chemin...

  • Dans les Vosges, la population du petit village de Falconnet est en liesse. C'est jour de mariage. Jean Martinet, le fils du riche et apprécié industriel épouse Mariette Parny. Les jeunes mariés sortent de l'église sous les vivats...
    Jean s'écroule ! Conduit immédiatement à l'hôpital, il mourra en route. Le diagnostic est clair : empoisonnement !
    Alors que le juge d'instruction commence à mener son enquête, un ami de la victime décide d'appeler le célèbre détective marseillais, Marius PÉGOMAS, à la rescousse.
    Quand le juge et le commissaire de la police locale se rendent à la morgue pour récupérer la dépouille du défunt, ils apprennent avec stupeur que le corps a été emporté par un inconnu...

  • Quatre amis attendent avec impatience, dans le cabanon de l'un d'eux, l'arrivée de Mireille, une fille de la bande.
    Or, à défaut de Mireille, c'est la police qu'ils voient débarquer pour fouiller les lieux.
    Tandis que le corps de la disparue est rapidement retrouvé caché dans le coffre à bois, André, le fiancé de la défunte, s'enfuit en courant.
    Pour le commissaire chargé de l'enquête, les coupables sont vite désignés et tous sont arrêtés.
    Mais André est allé réclamer l'aide de Marius PÉGOMAS, le célèbre détective marseillais.
    Ce dernier aura fort à faire pour trouver le meurtrier et le mobile et risquera sa réputation pour innocenter le pauvre jeune homme et ses amis...

  • La Vipère Jaune

    Pierre Yrondy

    La célèbre espionne Thérèse ARNAUD et ses hommes sont envoyés à Vienne, en Autriche, pour mettre la main sur les plans d'un canon de 88 mm, bien plus puissant que ceux des forces alliées.
    Mais ces fameux documents sont aux mains de l'agent autrichien la « Vipère Jaune », ayant pour mission de les faire passer en Turquie où les usines de guerre sont chargées de la construction intensive de l'arme.
    S'engage alors un duel à distance entre les deux femmes, un duel qui pourrait désigner le vainqueur du conflit.

  • Première Guerre mondiale : les espions allemands investissent les rues de Paris. Pour communiquer, le pigeon voyageur demeure un moyen sûr.
    Mais quand l'un d'eux ne retrouve pas le volatile porteur du message et qu'à la place, il aperçoit un bouquet de roses tachées de sang... que cela peut-il vouloir dire ?
    De son côté, Thérèse ARNAUD alias C. 25, agent du Deuxième Bureau, est sur la piste d'Emma Gottlieb, la coordinatrice du réseau ennemi.
    Entre les deux femmes va s'engager une lutte à mort, dont sortira gagnante, celle qui découvrira le secret du « sang sur les roses ».

  • La Première Guerre mondiale bat son plein ! Les troupes allemandes ont envahi le petit village de Pierrelaye dans lequel elles sont confrontées à la résistance de certains habitants.
    Refusant de dénoncer les rebelles, Pierre Gallois, le maire du bourg, est promis au peloton d'exécution.
    Sa fille Lucie, espérant obtenir la grâce de son père, vient plaider sa cause auprès d'un officier. Un odieux marché lui est alors proposé : devenir espionne au service de l'Allemagne contre la vie de son paternel.
    N'ayant pas d'autre choix, la jeune femme accepte à contrecoeur, mais, pendant l'une de ses missions, elle croisera la célèbre Thérèse ARNAUD alias C. 25, agent du Deuxième Bureau, qui mettra tout en oeuvre pour contrer l'ennemi et sortir Pierre Gallois des griffes de l'adversaire...

  • Le revenant d'Aix

    Pierre Yrondy

    Madame Michèle de Villardonnet est trouvée dans la rue, hagarde et délirante, par l'inspecteur Loutil.
    Quand le policier la raccompagne chez elle, il découvre, dans une chambre, le cadavre sanglant de sa fille.
    Les soupçons du juge d'instruction chargé de l'affaire se portent très rapidement sur deux hommes, l'oncle de la victime et une relation de la mère.
    Le premier suspect, n'ayant aucune confiance en la justice, demande de l'aide au célèbre détective marseillais, Marius PÉGOMAS.
    Celui-ci, délaissant les pistes officielles, va se focaliser sur les plates-bandes de bégonias piétinées par l'assassin...

empty