Littérature argumentative

  • Amir Jahanshahi, profondément mystique, considère que l'Iran est bâti sur deux piliers  : sa grande histoire nationale  et son chiisme, minoritaire dans le monde musulman.  
    Il estime que la combinaison de la grandeur perse et du particularisme chiite donne une force exceptionnelle au projet du grand Iran, avec quatre capitales (Téhéran, Bagdad, Damas, Beyrouth).
    Il explique que la carte du Moyen-Orient, telle qu'elle a été modelée après la première et deuxième guerre mondiale, est à l'origine de tous les problèmes de cette région riche mais maudite.
    Il juge que l'Arabie saoudite est un non-pays qui ne doit pas exister sous sa forme actuelle et que la domination positive de l'Iran sur la région, loin d'être un obstacle, serait un facteur de résolution des inquiétudes occidentales.
    Il affirme qu'aucun des problèmes endémiques de cette région du monde ne se réglera sans une nouvelle définition géographique, politique et économique.
    Il prévient que cette réorganisation du Moyen-Orient se fera d'une manière ou d'une autre  : soit par l'intelligence collective des hommes de bonne volonté, soit imposée par l'Iran, et par la force.
    Renaud Girard le challenge sur cette vision et ce combat pour le grand Iran.

  • D'étonnantes rencontres inter-espèces nous sont ici partagées dans une caravane hétéroclite semblable à une galerie de photos sur Instagram. La notion de safari se brouille à l'image de la frontière censée démarquer le domestique du sauvage. Mise au point. Peut-on vraiment faire un selfie avec un zèbre, un puma ou un singe capucin ? Capture. Est-il question d'une nouvelle forme d'appropriation cannibale d'un méli-mélo animalier jeté en pâture visuelle sur le Net ou de la captation éthique d'intenses rencontres humanimales ?

empty