Grasset

  • Retour à Peshawar

    Renaud Girard

    • Grasset
    • 6 Octobre 2010

    « Dans la nuit, les talibans avaient attaqué un dépôt logistique de l´OTAN à Peshawar. Le lendemain matin, dans mon hôtel d´Islamabad, je regardai les premières images à la télévision pakistanaise. Les destructions étaient considérables. Il fallait y aller.
    A 11 heures, arriva le fixeur, un turban blanc sur la tête.
    Il voulait 400 dollars par jour. Je me dis que ce montant élevé était plutôt bon signe : s´il demandait beaucoup au départ, c´était qu´il ne devait pas avoir l´intention de me vendre à l´arrivée comme otage pour cent fois plus. Je fourrai dans un sac un pull, un bonnet de laine, une bouteille d´eau, mon ordinateur. Dans l´ascenseur, je fus soudain pris d´un doute.
    Je me retournai vers lui :
    - Kamal, je peux te faire confiance ? Are you reliable ?
    Levant les yeux au ciel, il me répondit :
    - You know, only God is really reliable ! » Dans ce livre, à la fois témoignage sur l´étrange métier de reporter, et plongée passionnante dans la fabrique de l´Histoire, Renaud Girard relate ses émotions de correspondant de guerre dans une région qui n´a jamais cessé de le fasciner.

  • Amir Jahanshahi, profondément mystique, considère que l'Iran est bâti sur deux piliers  : sa grande histoire nationale  et son chiisme, minoritaire dans le monde musulman.  
    Il estime que la combinaison de la grandeur perse et du particularisme chiite donne une force exceptionnelle au projet du grand Iran, avec quatre capitales (Téhéran, Bagdad, Damas, Beyrouth).
    Il explique que la carte du Moyen-Orient, telle qu'elle a été modelée après la première et deuxième guerre mondiale, est à l'origine de tous les problèmes de cette région riche mais maudite.
    Il juge que l'Arabie saoudite est un non-pays qui ne doit pas exister sous sa forme actuelle et que la domination positive de l'Iran sur la région, loin d'être un obstacle, serait un facteur de résolution des inquiétudes occidentales.
    Il affirme qu'aucun des problèmes endémiques de cette région du monde ne se réglera sans une nouvelle définition géographique, politique et économique.
    Il prévient que cette réorganisation du Moyen-Orient se fera d'une manière ou d'une autre  : soit par l'intelligence collective des hommes de bonne volonté, soit imposée par l'Iran, et par la force.
    Renaud Girard le challenge sur cette vision et ce combat pour le grand Iran.

  • À la manière des contes philosophiques, cet ouvrage se présente comme un échange épistolaire entre le philosophe Régis Debray et le reporter international Renaud Girard sur le déclin présumé de l´Occident.
    La diversité des expériences, des angles, des points de convergence et de divergence entre les deux auteurs fait de ce petit livre rapide et brillant la synthèse la plus stimulante qui soit sur l´un des plus grands sujets de notre avenir.

empty