Riou

  • Pour ériger les remparts qui protègent Ys des flflots tumultueux, la
    reine Malgven a eu recours à la magie. Sa mort brutale et mystérieuse
    laisse ses deux fifilles inconsolables et les éloigne l'une de
    l'autre. Rozenn, héritière du trône, entre en communion avec la
    nature et s'apaise dans les landes ; Dahut, la cadette, se délecte de
    la vie fastueuse de la cour et se compromet dans ses intrigues. Mais
    /> derrière les murs immenses de la cité se cache un passé lourd de
    sombres secrets. Le jour où le lien entre les soeoeurs se rompt
    défifinitivement, elles entraînent dans leur chute le destin d'Ys, et
    les monstres tapis dans l'ombre surgissent alors en pleine lumière.

  • Les mouches bleues

    Jean-Michel Riou

    • Plon
    • 14 Janvier 2021

    Quand la chanson est sauvée et sauve des camps de la mort. Varsovie, 1939. Alexander Kulisiewicz a 21 ans. Il pourrait se satisfaire de ses nuits d'amour avec Hanna, sa jolie maîtresse, mais ce musicien, journaliste à ses heures, a choisi de combattre les nazis. Alex est un personnage de roman. Mais son histoire est vraie.
    À force de tutoyer le danger, il commet une erreur de trop : écrire un pamphlet sur Hitler. Des gestapistes l'arrêtent, un train à bestiaux le mène au camp de Sachsenhausen où s'entassent des milliers de déportés, esclaves persécutés et tués du fait de leurs convictions, de leurs origines, de leurs religions.
    Comment survivre aux SS qu'Alex compare aux mouches bleues qui aiment la chair morte et se vautrent dedans ? Infecté par le typhus, affamé, forcé à travailler douze heures par jour, soumis à toutes sortes de punitions, Alex tient bon grâce aux chansons qu'il compose sur la vérité du camp et interprète la nuit devant les déportés en risquant sa vie.
    Alex s'est promis de tenir jusqu'à la mort d'Hitler afin que ses chansons ne finissent pas dans les cendres du crématorium. Plusieurs fois, il croit la fin venue, mais sa volonté est plus forte. Il écrit, chante. Sa voix, celle des ombres planant sur Sachsenhausen, ne peut s'éteindre.
    Six années passent. Hitler est sur le point d'être battu. Les survivants des camps doivent disparaître. On les mène sur la route, c'est la marche de la mort, on les abat un à un. Alex s'allonge, chante une dernière fois. Mais les SS ne tirent plus, ils ont fui, les sauveurs se montrent. Des Russes. Alex passe six mois dans un hôpital avant de redevenir humain. Que deviendront " ses " ombres ?
    Il en sera la mémoire, n'oubliera personne, pas un visage. Une autre vie tout aussi poignante débute ; celle du souvenir qui le conduit à parcourir le monde jusqu'à sa mort en 1982 afin de raconter en chansons l'histoire de Sachsenhausen.

  • 'J'ai écrit Cinq semaines en ballon non pas comme une histoire de ballons, mais de l'Afrique. La géographie et le voyage m'ont toujours fasciné', témoigne Jules Verne. Dans cette extraordinaire aventure, parue en 1863, trois hommes - un savant, un chasseur et un serviteur - explorent le coeur de l'Afrique. Ils y découvrent un désert mortifère, des tribus cannibales et l'emblématique source du Nil, dont ils devancent de quelques semaines la découverte réelle. Appuyé sur une connaissance approfondie des explorations contemporaines, Verne se projette, par la fiction, dans cette dernière grande terre vierge du globe. Son roman foisonne de dialogues comiques, d'épisodes époustouflants, de scènes dramatiques et de débats sur l'altérité. Mais le véritable héros du roman est le ballon lui-même, dont nous suivons les aventures, en craignant pour sa vie. Le résultat est la parfaite synthèse du réalisme et de la fantaisie.

  • La première édition de La Question d'Henri Alleg fut achevée d'imprimer le 12 février 1958. Des journaux qui avaient signalé l'importance du texte furent saisis. Quatre semaines plus tard, le jeudi 27 mars 1958 dans l'après-midi, les hommes du commissaire divisionnaire Mathieu, agissant sur commission rogatoire du commandant Giraud, juge d'instruction auprès du tribunal des forces armées de Paris, saisirent une partie de la septième réédition de La Question. Le récit d'Alleg a été perçu aussitôt comme emblématique par sa brièveté même, son style nu, sa sécheresse de procès-verbal qui dénonçait nommément les tortionnaires sous des initiales qui ne trompaient personne. Sa tension interne de cri maîtrisé a rendu celui-ci d'autant plus insupportable : l'horreur était dite sur le ton des classiques. La Question fut une météorite dont l'impact fit tressaillir des consciences bien au-delà des " chers professeurs ", des intellectuels et des militants. A l'instar de J'accuse, ce livre minuscule a cheminé longtemps.

    Jean-Pierre Rioux, " La torture au coeur de la République ", Le Monde, 26-27 avril 1998

  • Au football, mettre la balle au centre permet de relancer l'action. En politique, c'est l'inverse : nous n'aimons pas centrer. En revanche, nous suivons sans broncher le une-deux entre la droite et la gauche, le débordement populiste par les ailes, les tirs directs du referendum et les coups de boule du coup d'État. Pourtant, il faut l'admettre : depuis 1789, on a joué au centre plus souvent qu'on croit et qu'on nous l'enseigne. 
    De Mirabeau à Macron en passant par Ferry, Queuille, Barre ou Bayrou, cet essai visite le parent pauvre des discours et des études sur notre vie politique : la centralité, si souvent raillée par les prétendus esprits forts, mais toujours vivace dans une France contemporaine qu'on croit, à tort, si éternellement révolutionnaire et divisée qu'elle ne peut pas donner à la position médiane une légitimité populaire et une onction de souveraineté. 
    Pendant plus de deux siècles, pourtant, des hommes ont joué à contre-pied de « la » droite comme de « la » gauche, du conservatisme étroit, du progressisme délirant ou de l'appel au peuple vengeur. Loin d'être des mollassons ou des vaincus d'avance, ils ont été des volontaires du bien commun et de l'intérêt général qui ont mouillé le maillot pour gouverner au mieux plutôt que d'imposer des solutions partisanes et bellicistes. Ils ont montré qu'en politique, le droit et la raison, l'équité et la solidarité ne sont pas toujours à la merci des idéologies casquées, du bloc contre bloc, des fronts vite disloqués, des majorités impotentes et des alternances sans projet. Voici leur histoire.

  • Le Manifeste de la sortie de crise
    " Bien que nous soyons conscients depuis quelques années que l'humanité vit une transition, nous avons été surpris par la forme et la brutalité de ce confinement. Nous savons que la crise sanitaire n'est qu'un aspect d'une mutation plus profonde qui touche la dimension économique, financière, culturelle, écologique et spirituelle. Nous ne pourrons voir l'avenir que dans un regard holistique. Sortirons-nous du confinement la peur au ventre (peur du virus, peur de l'autre, peur de l'inconnu) ? Ou au contraire dans l'espérance d'un possible changement qui s'imposait à tous ? Je voudrais partager ici, non pas des solutions, non pas des leçons, mais une invitation à prendre de la hauteur, à faire preuve de discernement, à s'informer, à prendre des initiatives, à faire confiance, à établir des liens. Souvent du reste, inspiré des sagesses anciennes. Alors, j'ai invité des auteurs à livrer leur analyse et à répondre à deux questions : Quelle est la nature profonde de cette crise, que représente-t-elle pour vous ? Qu'aurons-nous appris de ce confinement ? " A. R.
    Introduction d'Arnaud Riou suivi d'une quinzaine de collaborations.
    COLLABORENT À CET OUVRAGE :
    o Marion Kaplan, bionutritionniste, naturopathe, autrice
    o Michel Odoul, consultant en entreprise, praticien et fondateur de l'Institut Français de Shiatsu. Auteur de plusieurs autres ouvrages
    o Fabien Rodhain, auteur
    o Philippe Guillemant, ingénieur, physicien, chercheur au CNRS
    o Guibert Del Marmol, auteur, mentor de dirigeants
    o Sandrine Roudaut, éditrice, utopiste et autrice
    o Patrick Viveret, philosophe, économiste, maître honoraire à la cour des comptes
    o Romain Cristofini, entrepreneur, coach de dirigeant et conférencier
    o Arnaud Riou, enseignant spirituel, auteur et conférencier
    o Thomas d'Ansembourg, auteur
    o Muriel Siron, astrologue et numérologue
    o Jean-Philippe Magnen, thérapeute, accompagnant, ancien porte-parole Europe Ecologie les Verts
    o Sophie Andrieux, fondatrice de Women in Action
    o Sébastien Henry, enseignant méditation et auteur
    o Pascale D'Erm, réalisatrice
    Pour soutenir la librairie indépendante, les auteurs reversent la totalité de leurs droits et l'éditeur une partie des bénéfices à l'Adelc (Association pour le Développement de la Librairie de Création).

  • Entre biographie et essai, le livre de Jean-Pierre Rioux, salué par la critique et succès d'édition, évoque l'orateur hors pair, le philosophe, l'intellectuel et l'historien, le défenseur des droits de l'homme, l'homme de la paix, l'adversaire du colonialisme. Les questions d'aujourd'hui auxquelles le premier mort de l'été 1914 avait donné sa réponse continuent de nous hanter. Comment ne pas trahir quand on est au pouvoir ? Comment lire une société d'inégalités ? Comment récuser le désordre établi si l'on n'assume pas l'histoire et l'héritage ? Que serait un avenir sans morale et sans religion ?
    Jean-Pierre Rioux a notamment publié Histoire culturelle de la France au XXe siècle, Au bonheur la France et un Dictionnaire de la France coloniale.


  • En 1860, le jeune Jules Verne écrivit Paris au XXe siècle, roman qui ne paraîtra que cent ans plus tard... L'oeuvre sommeillait dans le coffre de son fils. Personne n'avait songé à soulever le plancher du dit-coffre. Dessous, il y avait 10 000 jours pour l'humanité.

    Une comète géante fonce sur la Terre.
    Que vont faire les hommes ?
    S'entredéchirer ou savez la planète ?
    Elizabeth Storm, jeune et jolie scientifique, et Pierre Lefranc, fougueux journaliste au Petit Journal, pensent la deuxième option probable. La croisade débute : on n'échappera à l'astéroïde Wildcat, six cent kilomètres de diamètre, qui s'approche inéluctablement et menace de détruire la planète, qu'en construisant des cités souterraines dans le cocon maternel de la vie : la Terre. Il s'agit d'abriter un milliard quatre cents millions de Terriens. Un défi titanesque qui oblige à repenser la société.
    Les hommes relèvent le gant. Et tout change : travail, argent, propriété, lutte des classes, profit. Ce monde en train de naître pourrait être meilleur que le précédent, d'autant que de formidables inventions voient le jour : énergie propre, transport express par champ électromagnétique, cinéma, téléphone, transmission de la voix et de l'image à distance, recyclage de l'eau, des déchets, alimentation à base d'insectes. Le monde s'en sortira-t-il ?
    C'est l'enjeu de ce roman où le bien et le mal s'affrontent car tous ne sont pas d'accord pour sauver l'Humanité au prix de tant de bouleversements. Et si certains voulaient en profiter ? Voire pire ?

  • HistoireQuand commence la révolution industrielle ? L'expression de «révolution industrielle» est-elle propre à décrire son objet : faut-il lui préférer le terme anglais de take off ? - ou celui, plus général et plus synthétique, de «croissance» ? Quelles conditions président à son démarrage et à son expansion ? Quelles en sont les conséquences - sociales, culturelles, psychologiques, humaines en un mot ? Ouvre-t-elle le fossé entre les nations dominantes et les nations «prolétaires» ? Où en est aujourd'hui la réflexion des historiens sur cette formidable mutation du travail de l'homme ?Ce sont là quelques-unes des questions auxquelles on tente ici de répondre.

  • Une réflexion sur la France coloniale de Ferry à de Gaulle, en passant par Alger, pour ouvrir les débats difficiles mais essentiels auxquels les Français du XXIe siècle sont confrontés.
    L'histoire de la France coloniale, dont les territoires éparpillés sur quatre continents faisaient rêver les écoliers de la IIIe République, est loin d'être close. Mémoires et groupes de pression s'activent pour en tirer les leçons qui leur conviennent. Les politiques s'en mêlent a coups de " lois mémorielles ". Mais que faut-il entendre exactement par " colonies " et " colonisation " ? Faire le bilan de ce " passe qui ne passe pas " ne peut consister a refaire le procès du système colonial ni a glorifier une épopée. Jean-Pierre Rioux rappelle les étapes de la colonisation française, dresse les portraits des grands artisans de cette histoire, et pose un certain nombre de questions : qu'impliquait le rêve de Jules Ferry ? L'entreprise coloniale fut-elle économiquement rentable ? Comment évaluer l'action de De Gaulle outre- mer ? Enfin, comment lier les débats sur les prolongements du malheur colonial aux interrogations que suscitent l'état de la France, son " identité " toujours en chantier, son pacte républicain et sa présence au monde ?

  • Si traduire c'est trahir, l'Évangile aura été alors le livre le plus dénaturé du monde. Refaisant l'histoire des travestissements les plus spectaculaires, Alain Riou nous faut redécouvrir les paroles de Jésus avec des yeux nouveaux. Décapant.
    Si " traduire, c'est trahir ", l'Évangile aura été le livre le plus dénaturé du monde. Mais il y a encore de l'inouï et du non encore entendu dans la Bonne Nouvelle.
    Relevant certains des travestissements les plus frappants, Alain Riou nous fait redécouvrir les paroles de Jésus avec des yeux neufs. Les passages les plus familiers du Nouveau Testament révèlent des directions oubliées au gré des transpositions. Que signifie vraiment le " heureux " des béatitudes ? De quel bonheur s'agit-il ? Pourquoi changer la traduction du Notre Père ? La fin des temps, quelle est-elle ?
    Par la fréquentation des Évangiles dans leur langue originelle, le grec, Alain Riou en fait émerger la vigueur enfouie et appelle à poursuivre l'investigation de leur inépuisable et surprenante nouveauté.
    Un livre pour redécouvrir la puissance vivifiante de la Parole de Dieu.

  • Au départ : le Petibonum gaulois, aussi mythique qu'irréductible. À l'arrivée : Bruère-Allichamps, avec sa colonne romaine toujours dressée au centre du pays et que plus personne ne visite. Les étapes sont pittoresques, de la Bretagne à la Provence, des Vosges aux Pyrénées ou dans la « diagonale du vide » des Ardennes à la Lozère. Partout, on découvre un village qui a marqué notre histoire. Pourtant, aujourd'hui, il ne se reconnaît plus, ne nous singularise plus, tous noyés que nous sommes dans le « village planétaire » et l'anonymat des métropoles. Mais, heureusement, ces communes peuvent compter sur les « rurbains » qui sont venus y rêver d'air moins pollué et sur les huit millions de citadins qui se disent prêts à se mettre au vert.

    C'est aussi, posée de tout coeur, sans fleurs ni couronnes, l'exploration de deux questions : que doit, hier pour demain, la France à ses villages et ses ruraux ? Qu'est-il donc pour nous tous, ce « petit village » de Du Bellay « qui m'est une province et beaucoup davantage » ?

    Un tableau passionnant qui éclaire sous un jour nouveau la singularité de la France des campagnes et de ses habitants.

  • Fin connaisseur des sagesses orientales, Arnaud Riou livre les règles d'or pour rencontrer le chaman qui sommeille en chacun de nous. Pratiqué déjà par nos ancêtres à l'abri des regards, le chamanisme s'installe aujourd'hui dans les villes et s'adresse à tous. Un formidable outil de développement personnel pour renforcer la pleine présence à soi et aux autres. inclus : 12 méditations chamaniques à écouter Plus accessible, ce nouveau chamanisme accompagne les parcours de développement personnel, soutient le travail des thérapies traditionnelles et intéresse même les coachs d'entreprises. Mais à quoi sert-il véritablement ? Qui peut le pratiquer et de quelle façon ? Avec un propos clair et concis, Arnaud Riou expose la manière dont le chamanisme s'est métamorphosé pour apparaître aujourd'hui comme un outil de développement personnel adapté à un monde en pleine mutation. Car le chamanisme est autant un moyen de communiquer avec l'invisible qu'un moyen de se soigner, d'harmoniser son habitat, de développer son intuition et sa confiance en soi. L'auteur propose une initiation progressive au chamanisme, avec des outils concrets adaptés à notre quotidien, quelles que soient nos croyances et notre sensibilité. Les 10 premiers pas : Distinguer les gourous des vrais guides. Débusquer les pièges de la pratique chamanique pour se lancer sans crainte dans l'aventure. Analyser ses rêves. Le songe est un accès privilégié pour accéder à l'esprit du chaman. S'initier à la magie des mots. Le chamanisme repose sur une vision poétique de l'existence. Entrer en interaction avec les 5 éléments. Envisager le chamanisme comme un retour à l'écologie. Découvrir de nouvelles formes de guérison. Explorer des médecines ancestrales et connaître les propriétés curatives des plantes. Communiquer avec l'invisible. Dépasser les limites de la conscience pour s'ouvrir à de nouvelles voies de communications. Gagner en énergie naturelle. Développer sa sensibilité en présence de la faune et de la flore. Se libérer du jugement. Apprendre à avoir confiance en soi et vivre sereinement sa pratique du chamanisme. S'ouvrir à son intuition. Distinguer les signes qui nous montrent que nous sommes sur la bonne voie. Développer la clairvoyance. Percevoir les évènements en faisant abstraction de nos modes de perception habituels pour mieux comprendre notre mission sur terre. INCLUS : 12 méditations chamaniques à écouter pour : Apprendre à s'enraciner Développer son intuition Se protéger des influences toxiques Guérir l'enfant qui est en nous Découvrir son animal totem Réparer les blocages du passé Guérir l'enfant qui est en nous Nettoyer son aura et son enveloppe énergétique (Ces pistes audio sont accessibles, via un lien, sur une page internet dédiée.) www.arnaud-riou.com

    1 autre édition :

  • L'empire familier

    Rioux Francois

    Je lis les nouvelles et un cabinet d'astrologie téléphone, je raccroche, n'ai jamais été croyant, sans doute un défaut, et puis on a déjà assez d'avenir comme ça. Le cancer nous guette, les abeilles en arrachent et l'univers refroidit, mais les amis font des enfants, les aiguilles tournent et j'écris au feutre sur un calendrier neuf. Je lis les pessimistes, je sors quand même. Je marche dans les rues et les parcs, je pense à l'effet Doppler, à Tracy disparue, à ces machins étranges que sont nos corps, aux semaines qu'ils traversent. Né au printemps je serais solaire, né la nuit je reste à la petite lumière, de toute façon je suis Gémeaux : vents, dualité, tout ça. On a beau voyager, on ne quitte jamais l'empire familier, dont de larges régions demeurent inconnues. On saisit des paroles au vol, l'esprit des insomniaques flotte dans le ciel de Rosemont, qui touche au ciel de Trois-Pistoles, au ciel de Lisbonne, à celui de partout enfin, qui s'offre à chacun.

  • Les nouveaux sages

    Arnaud Riou

    Dans son parcours mêlant sagesse et management, Arnaud Riou a réalisé combien la compassion, l'humilité, l'authenticité, l'équilibre, etc. sont des valeurs essentielles pour soutenir et inspirer toute société humaine. Ces valeurs souvent prônées sont peu incarnées dans la société actuelle. Persuadé qu'il est possible d'associer le management à la sagesse, l'auteur propose de s'ouvrir à une spiritualité laïque tout en repositionnant l'économie au service de l'humain.
    Depuis 20 ans, Arnaud Riou intervient en entreprise sur les thèmes du management, de la communication et du bien-être.

    Avec un savoir-faire de plus de 15 ans à étudier différentes formes de sagesse (la méditation, la pleine conscience, le Bouddhisme etc.) acquis auprès de lamas tibétains, de yogis indiens, de moines, de chamans, l'auteur livre un ouvrage plein de sagesse et de leadership.
    Depuis quelques années, il observe sur le terrain de grandes mutations. Pour lui, l'humanité toute entière vit une transformation radicale dont le monde de l'entreprise ne mesure pas toujours l'ampleur. Notre vieux monde patriarcal et judéo-chrétien construit autour du devoir, de la souffrance au travail, de la réussite individuelle et du matérialisme semble toucher à ses limites. C'est la source de cette conjonction de crises économique, écologique, humaine, environnementale sans précédent que nous traversons. Le monde de l'entreprise va mal parce qu'elle manque de sens et perd la richesse de ses valeurs humaines.
    Dans le même temps, cette période bouleversée est florissante d'initiatives inspirantes. Jamais les citoyens n'ont été aussi créatifs qu'aujourd'hui pour réinventer d'autres formes de vivre ensemble : plateformes citoyennes, co-voiturage, nouvelles monnaies, trocs, entraides, écopartage. C'est avant tout un besoin de sens, un retour aux sources, à l'authenticité, à la fraternité, à la qualité des liens humains qu'aspire cette nouvelle humanité !
    Sur le terrain des entreprises nous découvrons d'autres formes d'innovation managériales et de gouvernances : entreprises libérées, coopératives, holacratie, sociocratie, économie participative et circulaire.
    L'auteur est parti à la rencontre de ces managers qui oeuvrent pour ré-enchanter le monde de l'entreprise. Il a recueilli les témoignages de Patrick Viveret, philosophe et ancien contrôleur de la Cour des Comptes, Sébastien Henry, coach et diplômé de l'ESSEC qui entraîne les managers à la méditation, Fabien Rodhain, fondateur de l'Académie du Co-développement, Eric Allodi, fondateur du Forum de l'évolution de la Conscience, Christine Guinebretière, fondatrice d'Intégral Vision, Ramuncho Capdevielle, pionnier de l'intelligence collective, Thierry Boiron Président du CA des laboratoires Boiron et de nombreux autres dirigeants et managers.
    Mais au delà de ces témoignages, Arnaud RIOU nous propose un livre concret qui propose de nombreuses pistes pour manager autrement, dont l'extrait du sommaire est ici :
    - La crise que nous traversons est une mutation
    - Prendre ses responsabilités dans ce monde en création
    - Intégrer la sagesse dans son management
    - Quelle place pour le coeur en entreprise
    - La congruence, comment incarner le changement dans sa posture
    - Retrouver le sens du vivre ensemble
    - Communiquer autrement
    - L'art de co-créer, de l'holacratie aux entreprises libérées
    - Argent, fortune, pénurie et croissance... Comment retrouver le sens vrai des valeurs
    - 52 pistes en 52 semaines pour se transformer !

  • Nouvelle histoire de la France contemporaine1. La Chute de la monarchie (1787 1792), M. Vovelle2. La République jacobine (10 août 1792-9 Thermidor an II), M. Bouloiseau3. La République bourgeoise (de Thermidor à Brumaire, 1799-1815), D. Woronoff4. LÉpisode napoléonien. Aspects intérieurs (1799-1815), L. Bergeron5. La France napoléonienne. Aspects extérieurs (1799-1815), R. Dufraisse et M. Kérautret6 et 7. La France des notables (1815-1848)1. Lévolution générale, A. Jardin et A.-J. Tudesq2. La vie de la nation, A. Jardin et A.-J. Tudesq8. 1848 ou lApprentissage de la République (1848-1852), M. Agulhon9. De la fête impériale au mur des fédérés (1852-1871), A. Plessis10. Les Débuts de la IIIe République (1871-1898), J.-M. Mayeur11. La République radicale ? (1898-1914), M. Rebérioux12. Victoire et Frustrations (1914-1929), J.-J. Becker et S. Berstein13. La Crise des années 30 (1929-1938), D. Borne et H. Dubief14. De Munich à la Libération (1938-1944), J.-P. Azéma15 et 16. La France de la IVe République (1944-19858)1. Lardeur et la nécessité (1944-1952), J.-P Rioux2. Lexpansion et limpuissance (1952-1958), J.-P Rioux17 et 18. La France de lexpansion (1958-1974)1. La République gaullienne (1958-1969), S. Berstein2. Lapogée Pompidou (1969-1974), S. Berstein et J.-P Rioux19. Crises et alternances (1974-2000), J.-J. Becker avec la collaboration de P. Ory20. La France du XXe siècle. Documents dhistoire, présentés par O. Wieviorka et C. Prochasson

  • Bâtir Versailles...L'immense aventure ! Des milliers d'hommes et de femmes défient la nature, rivalisent d'adresse, aiment et souffrent pour que naisse le palais de toutes les promesses. Voici l'histoire du peuple des bâtisseurs, venus sur les terres rebelles de Louis XIV parce qu'ils avaient un rêve. Ils connaîtront la gloire ou les larmes. Tous seront les Glorieux de Versailles.
    Mais qu'en sera-t-il des Pontgallet, la célèbre dynastie de maîtres maçons, rescapée des griffes du Roi noir qui a mis Versailles en coupe réglée ? Pour Amandine, Jean, Marguerite, de terribles épreuves se suivent et l'amour qu'ils se portent ne suffit plus. La ruine les menace et les ombres du passé resurgissent... Qui viendra à leur secours ?
    Après le Roi noir de Versailles couronné par le Prix Coeur de France, l'immense saga de la construction de Versailles se poursuit. Les Glorieux de Versailles raconte avec passion les années entourant l'installation de Louis XIV en son palais. Une épopée où l'Histoire vraie rencontre le roman.

  • Nouvelle histoire de la France contemporaine1. La Chute de la monarchie (1787 1792), M. Vovelle2. La République jacobine (10 août 1792-9 Thermidor an II), M. Bouloiseau3. La République bourgeoise (de Thermidor à Brumaire, 1799-1815), D. Woronoff4. LÉpisode napoléonien. Aspects intérieurs (1799-1815), L. Bergeron5. La France napoléonienne. Aspects extérieurs (1799-1815), R. Dufraisse et M. Kérautret6 et 7. La France des notables (1815-1848)1. Lévolution générale, A. Jardin et A.-J. Tudesq2. La vie de la nation, A. Jardin et A.-J. Tudesq8. 1848 ou lApprentissage de la République (1848-1852), M. Agulhon9. De la fête impériale au mur des fédérés (1852-1871), A. Plessis10. Les Débuts de la IIIe République (1871-1898), J.-M. Mayeur11. La République radicale ? (1898-1914), M. Rebérioux12. Victoire et Frustrations (1914-1929), J.-J. Becker et S. Berstein13. La Crise des années 30 (1929-1938), D. Borne et H. Dubief14. De Munich à la Libération (1938-1944), J.-P. Azéma15 et 16. La France de la IVe République (1944-19858)1. Lardeur et la nécessité (1944-1952), J.-P Rioux2. Lexpansion et limpuissance (1952-1958), J.-P Rioux17 et 18. La France de lexpansion (1958-1974)1. La République gaullienne (1958-1969), S. Berstein2. Lapogée Pompidou (1969-1974), S. Berstein et J.-P Rioux19. Crises et alternances (1974-2000), J.-J. Becker avec la collaboration de P. Ory20. La France du XXe siècle. Documents dhistoire, présentés par O. Wieviorka et C. Prochasson

  • « J'ai trahi, volé, tué, commis tant de fois le mal que le diable ne me trompe jamais. Je sais quand il approche. Au premier regard, j'ai compris que cette femme, Esther Stanhope, serait un danger mortel. C'était le 3 février 1809. Jusque-là, les épreuves n'avaient pas manqué, mais je les avais surmontées, et celles que j'avais connues depuis le départ de Nantes en compagnie de Simon Le Floch et Roustam n'étaient rien, eu égard à ce que moi, François Malthus de Retz, j'avais affronté avant. Pour être précis et vrai, mes manoeuvres, mes tromperies avaient produit peu d'effets malgré ce que je détenais : une résine de myrrhe qui, distillée, était devenue un remède inestimable. J'étais la preuve « vivante » que l'onguent guérissait les plaies mortelles. Mais pour que l'alchimie se répète, il fallait trouver la vallée de l'ancien royaume de Saba où prospérait le suc des arbres à myrrhe. Une expédition risquée, même si une carte d'Arabie devait m'y conduire. Alors, si ce trésor existait, la substance qui m'avait sauvé serait reproduite des centaines, des milliers de fois - et combien encore ? De quoi soigner et soumettre n'importe qui. Mon projet se résumait donc ainsi : posséder cette substance bienfaisante par n'importe quel moyen, quitte à commettre les pires exactions. »

  • Bonaparte et ses savants. Des soldats et la conquête de l'Égypte. Du soleil, du sable, du sang, la peste, la peur, la guerre, la science et la magie. Une quête : décrypter l'écriture de Pharaon, celle dont on dit, au début de ce XIXe siècle, qu'elle mène au plus puissant des pouvoirs. Un pacte : celui de trois amis, orientalistes et mathématiciens, qui décident coûte que coûte de rechercher la vérité et de décoder le mystère des hiéroglyphes. La rencontre de la vallée des Rois, de la pierre de Rosette, du danger aussi. Et celle du déchiffreur, le fameux Champollion. Des adversaires anglais, des espions du Vatican, des ennemis de l'intérieur, une Italienne amoureuse et énigmatique, du poison, des cabales, une nuit où tout bascule. Et un manuscrit, caché pendant cent cinquante ans, qui dit tout. Pour qu'enfin se lève le voile et soit révélé... le Secret de Champollion.

  • Toussaint Delaforge est orphelin et convaincu qu'on lui cache ses origines. Pour découvrir la vérité, il s'enfuit du collège de Montcler et est recueilli par Pontgallet, bâtisseur du roi, qui lui propose une place sur le chantier du château de Versailles. C'est le début d'une nouvelle vie, et il n'a qu'un but, prouver que le marquis de La Place est son père.


  • Un voyage initiatique au coeur de soi, qui vous guide vers votre mission de vie.

    J'ai découvert l'énergie tribale et la puissance des loups. J'ai rencontré la lune et me suis laissé toucher par elle.
    Acteur parisien abonné aux seconds rôles, en couple depuis quelques années avec Céline mais incapable de s'engager, Thomas, à l'approche de la quarantaine, a tout du loser fuyant ses responsabilités. Empêtré dans son rôle d'acteur maudit, de génie incompris, de mec infidèle, il sait pourtant qu'il passe à côté de sa vie. Un soir, alors qu'il assiste à une représentation au théâtre de la Renaissance, il retrouve par hasard Carmen Arteba, une actrice avec qui il a joué des années auparavant. Subjugué par cette femme devenue chamane, il laisse tomber le masque. Carmen décèle une belle âme qui se cherche derrière le cynisme de Thomas, et invite ce dernier à la rejoindre dans une retraite chamanique au prieuré de Monteau.
    C'est pour Thomas le début d'une transformation qui va l'amener à explorer ses zones d'ombre, sa part de féminin, et à se questionner sur sa place d'homme. Au contact de trois figures féminines - Carmen, la guide spirituelle, Iris, la femme louve, et Céline, la pragmatique -, il va se reconnecter à sa lumière et ouvrir son coeur.


  • Un récit porté par la plume de Jean-Michel Riou, sur le locked-in syndrome et la vie des accompagnants.

    C'est l'histoire d'un couple fusionnel à qui tout réussit jusqu'au jour où un mal irréversible les frappe au coeur. La maladie de Charcot détruit un à un les muscles d'Alain. Bientôt, il est muet, immobile, prisonnier d'une machine reliée à sa gorge afin de l'oxygéner et d'une poche fixée à son ventre qui le nourrit. Il faut veiller sur lui chaque heure du jour et de la nuit, écouter le souffle mécanique de l'appareillage, ventiler ce corps inerte, le nettoyer, deviner ce que le regard réclame en silence. Douleur, froid, étouffement, tout doit s'anticiper. Son épouse Dorothée devient son assistante de vie, " l'ombre de son ombre ", refusant comme lui de céder à la fatalité. La maladie de Charcot est épouvantable. Elle avilit, détruit tout sur son passage, emporte la victime et son entourage. Les pronostics les plus optimistes parlent de deux à trois ans d'existence chaotique, submergée par la peur. Et sans repos. Qui survivrait à tant d'épreuves ?
    C'est l'histoire de ces deux êtres " emmurés vivants ", acceptant tous les sacrifices pour conjurer le sort, triompher de la mort. Le témoignage de Dorothée Salat, écrit avec l'écrivain Jean-Michel Riou, est bouleversant, émouvant, parfois même drôle. C'est l'histoire extraordinaire de ceux qui partagent le calvaire des souffrants.

  • La mondialisation est une notion théorique et une réalité, celle de l'après-guerre froide. Elle domine à la fois une grande partie des analyses en sciences sociales et les rapports économiques et politiques qui se tissent continuellement entre ses principaux acteurs, comme les États, les firmes multinationales et les organisations internationales. Malgré cette domination, jamais la mondialisation n'a été aussi sévèrement critiquée - souvent par les pays riches, les mêmes qui, a priori, devaient en retirer le plus de bénéfices. Elle a créé de vastes inégalités et des maux qui nous imposent la réflexion sur la conceptualisation de ce phénomène qui est toujours difficile à cerner.

    Le présent ouvrage rassemble les contributions de chercheurs du Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) portant sur la mondialisation et trois de ses enjeux : le commerce, l'investissement et le travail. Il se présente comme un bilan des recherches des auteurs, mais aussi comme un outil visant à inciter et à faciliter l'établissement de liens de complémentarité entre les nombreuses études faites sur le sujet. La mondialisation est une réalité dont l'essence est globale. De son analyse effectuée dans cet ouvrage se dégagent de multiples liens interdisciplinaires.

    Éric Boulanger est codirecteur de l'Observatoire de l'Asie de l'Est (OAE) et chargé de cours en politique asiatique et en relations internationales au Département de science politique de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Il se spécialise dans l'économie politique asiatique et la politique intérieure et étrangère du Japon.

    Éric Mottet est professeur de géopolitique au Département de géographie de l'UQAM, codirecteur de l'OAE et directeur adjoint du Conseil québécois d'études géopolitiques. Ses recherches portent principalement sur les concepts, les méthodes et les outils de la géopolitique ainsi que sur les dynamiques géopolitiques en Asie du Sud-Est et de l'Est.

    Michèle Rioux est professeure titulaire au Département de science politique de l'UQAM et, depuis octobre 2011, directrice du Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM). Elle s'intéresse, notamment, aux organisations internationales et à la gouvernance globale, aux firmes transnationales, à la concurrence, à la société de l'information, au régionalisme et à l'intégration économique.

empty