Robert Mérodack

  • " Si même la douleur a un sens, il faut bien qu'elle fasse plaisir à quelqu'un. " Nietzsche.
    " Si même la douleur a un sens, il faut bien qu'elle fasse plaisir à quelqu'un. " Nietzsche.
    Il est bel et bien question de femmes qui prennent plaisir dans la douleur à travers les cinq textes ici compilés, tous signés par le maître ès littérature sadomasochiste Robert Mérodack. Délicieux tourments conte avec un souci maniaque du détail l'initiation masochiste d'une belle et dynamique cadre d'entreprise, qui reçoit au courrier les clichés de soirées orgiaques qu'elle aimerait oublier, mais qui la tourmentent nuit et jour... Dans Paulette en partage, une jeune femme éprise d'un auteur de romans érotiques cède par amour au moindre de ses sulfureux fantasmes. Vaudeville foisonnant peuplé de maris cocus et d'incorrigibles perverses, Dressage conjugal met en scène, entre autres personnages hauts en couleur, un docteur autoritaire et une infirmière à la cuisse légère, tous deux réunis par l'amour du fouet... Amoureuse du fouet, l'héroïne de notre quatrième récit l'est assurément, qui s'abandonne avec un plaisir coupable aux sévices de ses maîtres. Enfin, La Carotte et le bâton fait dégénérer un banal week-end à la campagne en séance sadomasochiste débridée.

  • Estelle a déjà eu de nombreux petits amis, des deux sexes, ensemble ou séparément. Elle se croit libérée. Mais lorsqu'elle est kidnappée et séquestrée dans les caves du château de Coeur-Cognant, elle découvre que la libération des moeurs peut passer par l'asservissement, le viol, la souffrance, les humiliations. Réussit-elle à s'échapper ? C'est pour tomber dans un piège plus cruel encore que les tourments qu'elle subit quotidiennement. Alors, elle s'adapte. Elle essaie d'endurer les flagellations, les ligotages sophistiqués, les aiguilles dans les seins et autres taquineries... Car les habitants du château sont de grands enfants qui ont envie de rire et de s'amuser. Peut-être sera-t-elle invitée à partager leurs jeux, mais aujourd'hui, elle est victime et dressée au plaisir.
    /> Bienvenue en enfer !

  • Les couloirs du château résonnaient de claquement de fouet et de cliquetis de chaînes. Souvent jaillis des mêmes lèvres les cris de douleurs alternaient avec les gémissements de plaisir. Un jour comme les autres pour Estelle, jeune fille délurée lancée malgré elle à la découverte des harmonies cruelles... Un jeu entre adultes consentants, à l'abri des regards indiscrets... Et brusquement surgissent des caméras, et un visiteur excentrique, exigeant, avide de performances outrée et d'exhibitions scandaleuses, auquel elle est vendue, comme une esclave, pour de l'argent. Pour de vrai. Outre ce maître impitoyable, soucieux de son seul plaisir, Estelle doit affronter les jalousies de ses rivales aussi jeunes qu'elle, mais autrement vicieuses et déjà rompues aux plus complaisantes soumissions. Trahie, abandonnée, elle ne connaît plus aucune consolation. Juste la douleur sans cesse renouvelée et l'effroi permanent.

  • " Tout faire, à condition de tout se dire. " Manière de vivre en couple qui n'étonne plus grand monde, dit-on, aux approches de l'an 2000. Mais Cécile et Léo vivaient à la Belle époque, et les Stations de l'Amour, dont l'audace ne le cède en rien à Emmanuelle ou Histoire d'O, a été imprimé û clandestinement bien sûr û, il y a cent ans. Nous en suivons ici un manuscrit inédit. Léo est curieux de toutes les expériences. Cécile se laisse guider par sa sensualité : " Je suis gourmande, voilà tout " explique-t-elle dans une jolie formule. Léo est aux Indes pour affaires, Cécile est à Paris avec sa nouvelle femme de chambre. Ils s'écrivent aussi librement qu'ils vivent, dans une volupté heureuse, pour tout se dire. De l'émotion, soudain, se mêle aux fêtes du sexe. Mais tout revient dans l'ordre. Un des meilleurs romans érotiques français. Rare.

  • Estelle a 21 ans. Elle est libre, indépendante et curieuse. D'une expérience d'esclave sexuel, d'abord vécue contre son gré, elle a tiré toutes les audaces. Maintenant, elle sait imposer à ses partenaires les jeux cruels qui vont leur procurer des frissons toujours plus intenses : la douleur est parfois si proche du plaisir...

  • Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection Simples Murmures, dirigée à l'époque par le célèbre Robert Mérodack. Des textes licencieux, sadomasochistes, où tous les tabous sont mis aux oubliettes, ainsi que les victimes de maîtres aux mille perversions... Totalement introuvable ailleurs qu'en format numérique, aux éditions Média 1000 !
    Délicieux tourments, un texte écrit par Robert Mérodack lui-même... Ceux qui connaissent l'auteur savent qu'en matière de SM, il n'y va pas avec le dos de la cuillère. Ceux qui ne le connaissent pas ne perdent rien pour attendre !

  • Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection Simples Murmures, dirigée à l'époque par le célèbre Robert Mérodack. Des textes licencieux, sadomasochistes, où tous les tabous sont mis aux oubliettes, ainsi que les victimes de maîtres aux mille perversions... Totalement introuvable ailleurs qu'en format numérique, aux éditions Média 1000 !
    Dressage conjugal, un roman de soumission féminine signé Robert Mérodack !

  • Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection Simples Murmures, dirigée à l'époque par le célèbre Robert Mérodack. Des textes licencieux, sadomasochistes, où tous les tabous sont mis aux oubliettes, ainsi que les victimes de maîtres aux mille perversions... Totalement introuvable ailleurs qu'en format numérique, aux éditions Média 1000 !
    La Carotte et le bâton, un roman de soumission féminine signé Robert Mérodack !

  • Un classique de la pornographie SM !
    Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection Simples Murmures, dirigée à l'époque par le célèbre Robert Mérodack. Des textes licencieux, sadomasochistes, où tous les tabous sont mis aux oubliettes, ainsi que les victimes de maîtres aux mille perversions... Totalement introuvable ailleurs qu'en format numérique, aux éditions Média 1000 !
    Amoureuse du fouet, un classique de la pornographie SM signé Robert Mérodack !

  • Un roman sadomasochiste signé Robert Mérodack !
    Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection Simples Murmures, dirigée à l'époque par le célèbre Robert Mérodack. Des textes licencieux, sadomasochistes, où tous les tabous sont mis aux oubliettes, ainsi que les victimes de maîtres aux mille perversions... Totalement introuvable ailleurs qu'en format numérique, aux éditions Média 1000 !
    La Bague au doigt, un roman sadomasochiste signé Robert Mérodack !

  • Un roman de fessées signé Robert Mérodack, grand maître de la littérature sadomasochiste !
    Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection Simples Murmures, dirigée à l'époque par le célèbre Robert Mérodack. Des textes licencieux, sadomasochistes, où tous les tabous sont mis aux oubliettes, ainsi que les victimes de maîtres aux mille perversions... Totalement introuvable ailleurs qu'en format numérique, aux éditions Média 1000 !
    Fesses écarlates, un roman sadomasochiste signé Robert Mérodack !

  • Fesse-moi dit-elle, un roman sadomasochiste signé Robert Mérodack !
    Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection Simples Murmures, dirigée à l'époque par le célèbre Robert Mérodack. Des textes licencieux, sadomasochistes, où tous les tabous sont mis aux oubliettes, ainsi que les victimes de maîtres aux mille perversions... Totalement introuvable ailleurs qu'en format numérique, aux éditions Média 1000 !
    Fesse-moi dit-elle, un roman sadomasochiste signé Robert Mérodack !

  • Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection sadomasochiste Simples Murmures !
    Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection Simples Murmures, dirigée à l'époque par le célèbre Robert Mérodack. Des textes licencieux, sadomasochistes, où tous les tabous sont mis aux oubliettes, ainsi que les victimes de maîtres aux mille perversions... Totalement introuvable ailleurs qu'en format numérique, aux éditions Média 1000 !
    Julia et sa fille bafouées, un roman incestueux et sadomasochiste signé Robert Mérodack !

  • Le prolifique Robert Mérodack (1947-2001) a appliqué cette devise dans toute son oeuvre. Retrouvez dans ce volume six textes de cet écrivain obsessionnel, présentés par Christophe Bier. En dépit des - ou grâce aux ? - tortures, traquenards et humiliations, ses héroïnes finissent toujours par jouir. Découvrez Louise Brillard (L'OEillet de Louise), bourgeoise mariée mais insatisfaite, qu'un maître chanteur imaginatif initie à la flagellation, au bondage, à l'urolagnie, etc. Albertine (L'Aptitude aux outrages), veuve et endettée, dégradée par l'associé pervers de son mari défunt. Elle obéit, en guêpière et sans slip, la bouche toujours entrouverte, accepte le collier de chien, nouvelle alliance pour des noces de soufre. Marie-France et Yvette (La Vertu des entraves), militantes médiatiques du Front de Libération des Femmes, sportives lesbiennes, relevant le pari d'un playboy macho. Et encore Ariel (La Fugueuse), 18 ans, surgissant dans la nuit chez un écrivain célibataire : "Je serai votre prisonnière... Je vous appartiendrai", dit-elle, excitée par les liens, les chaînes et les cadenas.

  • " Le SM est un jeu érotique ; le bourreau doit faire jouir sa victime. " Le prolifique Robert Mérodack (1947-2001) a appliqué cette devise dans toute son oeuvre. Retrouvez dans ce volume 400 pages écrites par cet écrivain obsessionnel, présentés par Christophe Bier.
    La loi du talon , effilé et cruel, est celle de Dawn Carter, arrogante jeune femme, trop consciente de son impérieux ascendant sur les hommes.
    La trilogie du garçonnet: Severin est initié par des éducatrices d'un genre nouveau qui dispensent les gifles sans compter et assoient leur pouvoir par l'attrait de leurs doigts de fée, leurs pieds mignons, leurs cuisses pulpeuses, et leurs bas, leurs jupons, leurs culottes imprégnées d'odeurs.
    D'autres courts récits confirment ce terrible axiome : les femmes sont d'implacables et imaginatives dominatrices.

  • Jusqu'à la première édition de cet album, le nom de Carlo évoquait seulement le mythique illustrateur d'introuvables romans libertins publiés dans les années 1930. Avec plus de 340 dessins, cette nouvelle édition présente la quasi-totalité d'une oeuvre secrète, inaccessible et fascinante.
    Femmes altières vêtues de chevreau glacé, princes cruels et pirates divers rivalisent d'imagination pour asservir des victimes qui trouvent dans ces traitements de bien bizarres satisfactions. Après avoir révélé, dans Mignonnes Mignonnettes, les photographies coquines contemporaines des dessins de Carlo, Robert Mérodack étudie cet artiste mystérieux, les ouvrages qu'il a illustrés et l'énorme influence qu'il a exercée aussi bien sur John Willie, le créateur de Sweet Gwendoline, que sur Gene Bilbrew, Eric Stanton ou Bill Ward...
    De cette confrontation résultent des découvertes concernant l'histoire d'un genre méconnu, mais également l'identité réelle des auteurs illustrés par Carlo. Cependant, même débusqué sous le pseudonyme d'un caricaturiste, Carlo reste mystérieux. Parce que son oeuvre est géniale et inattendue, parce que son humour est aussi cruel que tendre, parce qu'il est devenu à l'illustration ce que Histoire d'O est au roman, ce qu'André Breton appelait "un infracassable noyau de nuit".
    Collection Vertiges Souvenirs.

  • Les mignonnes mignonnettes présentées ici, connurent un sort prestigieux puisqu'elles bénéficiaient de l'appellation de cartes postales, même si les PTT eurent sans doute très rarement l'occasion de les acheminer. (A strictement parler, les mignonnettes étaient ces photos plus ou moins déshabillées vendues sous le manteau, jusqu'à la fin des années 1960, aux abords de Montmartre à Paris.) Alors, pardonnez la légère inexactitude du titre: les belles jeunes filles de papier sépia sont si mignonnes que le terme de mignonnettes leur convient mieux encore qu'à leurs petites soeurs clandestines.
    Voici donc deux cent neuf cartes postales "légères" réalisées entre 1925 et 1937, en particulier dans les Studios Yva Richard et Filmart. Elles sont rares et précieuses, en elles-mêmes. Mais ce recueil est d'autant plus remarquable qu'il présente près de vingt séries de trois à cinq photographies avec le même modèle dans des poses différentes. Ainsi, au-delà d'une collection exceptionnelle, se dégage la première conception des "portfolios" de photos de charme.
    Ancêtres des pin-up sophistiquées du glamour, les mignonnes mignonnettes sont souriantes et coquettes par jeu, par goût, par bonheur de vivre. Devant l'objectif, elles expriment la joie de montrer leur corps, et le plaisir de savoir le montrer.
    Après soixante-dix ans, elles débordent encore de vie et de malice, et leur clin d?oeil nous provoque toujours avec la même intensité.
    Postface de Robert Mérodack.
    Collection Vertiges Lumières

empty