Van Hamme

  • Superintendent Carelli is getting old, and has already lost most of
    his illusions. But a routine case catapults him into the middle of a
    profound mystery: a young girl with no official existence gives him a
    photograph of a group of people ... who don't exist either! As he
    doggedly digs deeper despite the pressure, obstacles and threats that
    soon pile against him, he comes across a terrible secret that
    /> threatens the very foundations of his world ...

  • Ce volume constitue la suite de L'Enquête, le treizième album de la saga écrite par Jean Van Hamme et dessinée par William Vance. Selon le même principe, il nous offre une galerie de portraits de différents personnages apparaissant dans les tomes 14 à 19. Si les textes sont l'oeuvre de Jean Van Hamme, les dessins sont signés par Philippe Xavier, le dessinateur de Tango (éd. Le Lombard). Celui-ci s'est coulé dans le style de William Vance tout en préservant sa propre identité graphique. Outre une succession de planches originales, il a réalisé les portraits de quelques-unes des femmes de la série ainsi que l'illustration de couverture. Ses dessins alternent ainsi avec ceux de Vance et de Jean Giraud-Moebius, dessinateur du tome 18, La Version irlandaise. La mise en couleurs a été effectuée par Bruno Tatti, dans l'esprit de celle de Petra, la coloriste attitrée de Vance. Mais assez parlé, et place à l'enquête...

  • Mortimer a été invité en Grèce pour identifier une découverte archéologique bouleversante : les 30 deniers de Judas. Frappant d'une malédiction quiconque les touche, les pièces seraient la manifestation physique de la colère divine ! Entre de mauvaises mains, un tel artefact entraînerait, à coup sûr, la chute de l'humanité. Et, justement, Olrik vient de s'évader du pénitencier de Jacksonville... Fantasme théologique ou réalité scientifique, le danger est bien réel ! Huit ans après L'Etrange Rendez-vous, Jean Van Hamme effectue son grand retour sur Blake et Mortimer, justifiant pleinement cette attente. Le regretté René Sterne, auteur de la série Adler, Chantal de Spiegeleer, auteur de la série Madila, et le scénariste de Largo Winch signent une histoire à la hauteur de ce mythe du 9ème Art !

  • Injustement arrêté à Istanbul, Largo est expédié dans la pire prison de Turquie. Au milieu de brutes qui, prisonniers comme gardiens, ne connaissent que le langage de la violence.
    Largo parvient à s'évader, en compagnie de Simon Ovronnaz, un sympathique voleur suisse piégé, comme lui, dans cet enfer. Ils trouvent refuge chez le consul de Grande-Bretagne, dont la ravissante fille, Charity, et une tout aussi jolie copine vont s'occuper, à leur manière, de leur faire oublier leurs malheurs.
    Mais entre-temps, des politiciens turcs ont compris l'erreur qu'ils avaient commise en enfermant l'héritier du Groupe W. Ils décident d'effacer toute trace grâce à la redoutable "Section K". Le massacre va commencer...

  • Le scandale éclate dans la presse londonienne : il y a une taupe à l'Intelligence Service ! Et voilà que sur une photo prise par les agents du MI 5, la taupe a, sans l'ombre d'un doute, le visage de Francis Blake ! Stupeur générale !

    Mortimer s'acharne à croire que son ami a été forcé d'agir contre sa volonté, mais les premiers éléments de l'enquête balaient cette hypothèse : Blake a ouvert, sous un nom d'emprunt, un compte alimenté par des versements venant des Bahamas, d'où il a retiré 30 000 livres sterling en quelques mois, plus de dix fois sa solde annuelle ! Pour tout arranger, dans l'appartement que partagent les deux amis, Mortimer retrouve les 30 000 livres cachées dans une reproduction en terre cuite d'un "chacmool" toltèque du 11ème siècle...

    Les agents du MI 5 ayant pour projet de juger Blake pour haute-trahison, ou de l'abattre s'il le faut, Mortimer décide de retrouver son ami avant eux - avec un seul minuscule indice : lors de leur dernière rencontre au Centaur Club, Blake lui a parlé de manière anodine d'un "endroit idéal pour échapper à ses soucis" : le cottage d'une cousine dans le Yorkshire...

    Une longue traque commence, qui nous mènera de Londres aux Hautes Terres d'Ecosse - où Mortimer retrouvera Blake à la tête d'un troupeau de moutons - et finira à Ardmuir Castle, pour un dénouement orchestré par l'ignoble colonel Olrik...

  • La porte d'OrphéeVoici presque 2000 ans, l'apôtre Judas vendit le Christ aux Romains pour trente deniers d'argent. Blake et Mortimer doivent les retrouver avant qu'ils ne fassent à nouveau couler le sang. En effet, l'ancien SS von Stahl est prêt à tout pour s'emparer des pièces maudites, convaincu que leur pouvoir maléfique lui permettra de régner sur le monde. Et pour ce faire, il s'adjoint les services d'Olrik après l'avoir fait évader de sa prison américaine. L'insaisissable "colonel", plus retors que jamais, est bien décidé à se venger de ses vieux adversaires.

  • Un solide gaillard aux allures de baroudeur se retrouve sans nom, sans passé, sans souvenir, dans un lieu inconnu. Son seul début d'indice pour découvrir son identité est un chiffre, XIII, qu'il porte en tatouage. Sa position est d'autant plus inconfortable qu'une bande de tueurs est à ses trousses. De plus, il découvre que de hautes personnalités civiles et militaires s'intéressent à lui. Ce récit d'espionnage a pour cadre un pays moderne non précisé, mais qui ressemble fort aux Etats-Unis. La longue traque se poursuit d'un album à l'autre et Jean Van Hamme distille peu à peu les informations sur le passé du héros, qui semble lié à l'histoire récente de son pays. Le scénario, qui mêle aventure et fiction à l'histoire de ces vingt dernières années, est mis en image par William Vance. Son trait réaliste et précis apporte une crédibilité totale et campe un héros sympathique, attachant et énigmatique à la fois. Après un bref passage dans l'hebdomadaire SPIROU en 1984-85, les aventures de XIII paraissent directement en albums chez Dargaud à un rythme régulier d'un album par an. Cette série s'impose déjà en quelques années comme un best-seller et se positionne comme un classique.

  • Sauvé de justesse (voir "L'Héritier"), Largo Winczlav devient Largo Winch. Et il découvre qu'il y a peut-être pire enfer que celui des prisons turques: celui de la haute finance. Et des requins qui l'entourent au Conseil d'Administration du Groupe W, dont certains attendent le moindre faux pas de sa part pour commencer la curée.
    L'un d'entre eux, particulièrement. Celui qui l'a fait emprisonner. Qui n'a pas hésité à tuer pour cela. Et dont Largo sait qu'il est prêt à tout pour s'emparer du pouvoir. Prêt à tuer, encore et encore.

  • États-Unis, octobre 1777, une petite troupe de soldats britanniques en déroute erre à travers les épaisses forêts des monts Adirondacks. Traqués par les troupes américaines et les Indiens Oneidas, ils ont à leur tête le major Macquarrie, gentilhomme écossais sans fortune. Le soir, ils trouvent refuge dans une clairière isolée.

    Durant la nuit, une lumière irréelle envahit la forêt. Le major Lachlan Macquarrie, cherchant la source de ce phénomène étrange, découvre trois rayons de couleur vive tombant du ciel. Il s'approche et disparaît dans un éclair en même temps que les rayons mystérieux.

    177 ans plus tard, le corps du major est retrouvé dans l'État du Colorado. Il semble être mort par asphyxie quelques minutes auparavant. Il a sur lui des lunettes noires d'une matière inconnue sur terre ainsi qu'un message parlant de plutonium, de peupliers et d'un mystérieux roi jaune.

    Blake et Mortimer, dont Macquarrie est le lointain aïeul, vont alors se rendre aux États-Unis, où ils découvriront l'une des plus effroyables machinations auxquelles ils auront été confrontés. Poursuivis par des hommes en noir armés d'étranges rayons verts, luttant contre des soldats venus d'un passé qu'ils croyaient disparu, nos deux héros pourront-ils sauver la terre d'une destruction programmée ?

    Lorsque deux auteurs majeurs au sommet de leur art transcendent le mythe, le résultat ressemble à nos rêves d'enfant les plus fous.

  • "Chassé-Croisé" avait laissé le milliardaire humaniste Largo Winch au centre d'une énigme insoluble, et l'esprit occupé par le souvenir de sa belle disparue. Saïdée, la sublime agent triple dont il était soudainement tombé amoureux est toujours retenue prisonnière par la CIA, et le piège autour de Winch se resserre peu à peu. Lors du "big board", le grand rendez-vous qui réunit tous ses présidents, la bombe cachée dans le socle de la statue qui décore le dernier étage explosera, et c'en sera fini de Largo, du groupe et de son ambition d'un capitalisme à visage humain... Sauf peut-être si Saïdée réussit à s'échapper et qu'elle fait le choix d'écouter ses sentiments plutôt que les pressions qu'elle subit de toutes parts. "Vingt secondes" clôt donc majestueusement ce diptyque au scénario complexe et finement noué, dans lequel le businessman baroudeur voit son coeur s'ouvrir enfin. Une aventure pleine de suspense, à la croisée entre roman d'espionnage et drame romantique.

  • Hantée par les crimes qu'elle a commis sur ordre par le passé, Jessica Martin, poursuivie par le FBI, tente d'échapper à son ancienne vie et se retrouve à Santa Barbara (Californie) où elle loue une chambre à Judith Warner au dessus de la pharmacie de cette dernière. Les deux femmes ne se connaissaient pas, mais sont attirées l'une par l'autre. Outre qu'elles se découvrent un amour passé commun pour un certain amnésique à la tempe blanche. Seulement Judith, amateur d'amants d'un soir, se refuse à accepter l'idée d'être amoureuse d'une femme. Elle chasse donc Jessica, qui, repérée par ses poursuivants, doit fuir à nouveau. Mais en entraînant Judith avec elle, l'arme à la main. Leur fuite est évidemment houleuse. Tant par les dangers extérieurs qu'elles courent que par l'alternance de domination qu'elles exercent l'une sur l'autre, entre attirance et rejet. Leur fin de course sera très, très problématique.

  • Jeune et fringant mousquetaire, Calebasse parcourt le pays en quête d'aventures trépidantes, accompagné de sa fidèle monture Câline. Imaginées par Raoul Cauvin et Mazel pour Le journal de Spirou à partir de 1969, les tribulations de ce duo pittoresque ont su conquérir les lecteurs. Câline et Calebasse devient rapidement une série emblématique du Journal de Spirou : des histoires de cape et d'épée assaisonnées d'une bonne dose d'action, d'humour et d'un zeste de folie.

    On retrouve désormais Mazel seul aux commandes, dans "Le trentième denier", "La tour de Nesle", "Le fou du Roy" et "Le grand secret", à retrouver dans cette intégrale, agrémentée d'un dossier et de nombreux inédits.

  • Un solide gaillard aux allures de baroudeur se retrouve sans nom, sans passé, sans souvenir, dans un lieu inconnu. Son seul début d'indice pour découvrir son identité est un chiffre, XIII, qu'il porte en tatouage. Sa position est d'autant plus inconfortable qu'une bande de tueurs est à ses trousses. De plus, il découvre que de hautes personnalités civiles et militaires s'intéressent à lui. Ce récit d'espionnage a pour cadre un pays moderne non précisé, mais qui ressemble fort aux Etats-Unis. La longue traque se poursuit d'un album à l'autre et Jean Van Hamme distille peu à peu les informations sur le passé du héros, qui semble lié à l'histoire récente de son pays. Le scénario, qui mêle aventure et fiction à l'histoire de ces vingt dernières années, est mis en image par William Vance. Son trait réaliste et précis apporte une crédibilité totale et campe un héros sympathique, attachant et énigmatique à la fois. Après un bref passage dans l'hebdomadaire SPIROU en 1984-85, les aventures de XIII paraissent directement en albums chez Dargaud à un rythme régulier d'un album par an. Cette série s'impose déjà en quelques années comme un best-seller et se positionne comme un classique.

  • Un solide gaillard aux allures de baroudeur se retrouve sans nom, sans passé, sans souvenir, dans un lieu inconnu. Son seul début d'indice pour découvrir son identité est un chiffre, XIII, qu'il porte en tatouage. Sa position est d'autant plus inconfortable qu'une bande de tueurs est à ses trousses. De plus, il découvre que de hautes personnalités civiles et militaires s'intéressent à lui. Ce récit d'espionnage a pour cadre un pays moderne non précisé, mais qui ressemble fort aux Etats-Unis. La longue traque se poursuit d'un album à l'autre et Jean Van Hamme distille peu à peu les informations sur le passé du héros, qui semble lié à l'histoire récente de son pays. Le scénario, qui mêle aventure et fiction à l'histoire de ces vingt dernières années, est mis en image par William Vance. Son trait réaliste et précis apporte une crédibilité totale et campe un héros sympathique, attachant et énigmatique à la fois. Après un bref passage dans l'hebdomadaire SPIROU en 1984-85, les aventures de XIII paraissent directement en albums chez Dargaud à un rythme régulier d'un album par an. Cette série s'impose déjà en quelques années comme un best-seller et se positionne comme un classique.

  • Dès le début de l'histoire, Thorgal Aegirson est en mauvaise posture : il est enchaîné à un rocher et est condamné à mourir, noyé par la marée montante. Son crime est d'avoir osé aimer Aaricia, la fille du roi des Vikings du Nord, lui, le bâtard né d'on ne sait qui et on ne sait où. Il doit son salut à une magicienne qui le sauve en échange de son obéissance...

  • Une véritable guerre secrète pour le pouvoir se déroule dans les coulisses des grands groupes financiers. Une des techniques d'assaut les plus utilisées est l'Offre publique d'achat: un amateur se propose d'acquérir à un prix déterminé toutes les actions disponibles d'un concurrent pour arriver à le contrôler.
    Le Groupe W, attaqué par la FENICO, un conglomérat d'entreprises dirigé par Gus Fenimore, un sympathique vieux renard de l'acrobatie financière, réplique par une O.P.A. sur sa société.

  • Faux héritier ou véritable enfant caché ? Largo Winch face à la vengeance d'une femme...Impliqué malgré lui dans une affaire de trafic d'armes et de terrorisme international, Largo Winch n'a pas eu d'autre choix que de fausser compagnie aux agents du FBI lancés à ses trousses. Ce qui l'attend, dans les eaux troubles de la mer Noire, offre un visage inattendu : celui d'une femme déterminée à se venger. Et au prix fort, de préférence.
    Présente-t-on encore Largo Winch, l'aventurier milliardaire le plus populaire de la BD franco-belge ? Ce nouvel opus de la série clôt un diptyque qui explore un versant jusqu'alors peu abordé : le passé de Nerio Winch et une possible paternité cachée. Avec le sens du récit qui le caractérise, Jean van Hamme campe la trame de cette nouvelle aventure dans les arcanes du trafic d'armes et du terrorisme international, pour mieux nous surprendre sur un terrain inattendu.
    On retrouve bien entendu les personnages récurrents de la série, apparus au fil des tomes, ainsi que l'humour et la désinvolture légendaires de ce héros des temps modernes, auquel le dessin de Philippe Francq donne intensément vie.

  • Un solide gaillard aux allures de baroudeur se retrouve sans nom, sans passé, sans souvenir, dans un lieu inconnu. Son seul début d'indice pour découvrir son identité est un chiffre, XIII, qu'il porte en tatouage. Sa position est d'autant plus inconfortable qu'une bande de tueurs est à ses trousses. De plus, il découvre que de hautes personnalités civiles et militaires s'intéressent à lui. Ce récit d'espionnage a pour cadre un pays moderne non précisé, mais qui ressemble fort aux Etats-Unis. La longue traque se poursuit d'un album à l'autre et Jean Van Hamme distille peu à peu les informations sur le passé du héros, qui semble lié à l'histoire récente de son pays. Le scénario, qui mêle aventure et fiction à l'histoire de ces vingt dernières années, est mis en image par William Vance. Son trait réaliste et précis apporte une crédibilité totale et campe un héros sympathique, attachant et énigmatique à la fois. Après un bref passage dans l'hebdomadaire SPIROU en 1984-85, les aventures de XIII paraissent directement en albums chez Dargaud à un rythme régulier d'un album par an. Cette série s'impose déjà en quelques années comme un best-seller et se positionne comme un classique.

  • Faux-semblantsHong Kong. La division aéronautique du groupe W, représentée par André Bellecourt, conclut l'accord de joint venture avec la Tsai Industries Corp. Les Chinois avaient émis le souhait que Largo Winch en personne signe les contrats. Mais le jeune milliardaire n'ayant plus donné signe de vie depuis qu'il a quitté l'île de Tsai Huang, ils ont fait leur deuil de ce caprice. Pour les cadres du groupe W, Largo a probablement été victime d'un naufrage ou d'un enlèvement par des pirates. Pour son fidèle ami Simon, dont l'instinct de truand lui ment rarement, ça sent le coup fourré. Pour M. Tsai Huang enfin, la question ne se pose même pas : il sait pertinemment que Largo Winch croupit dans une de ses prisons...Avec La voie et la vertu, Jean Van Hamme et Philippe Francq concluent de maîtresse manière le diptyque commencé un an plus tôt avec Les trois yeux des gardiens du Tao. Les auteurs ont parachuté leur héros milliardaire et bourlingueur en Chine et à Hong Kong, dans une aventure débridée où l'action n'a rien à envier au meilleur des James Bond. Quand l'Orient fait commerce avec l'Occident, c'est parfois encore avec des méthodes ancestrales dont les triades garantissent la tradition...

  • Un solide gaillard aux allures de baroudeur se retrouve sans nom, sans passé, sans souvenir, dans un lieu inconnu. Son seul début d'indice pour découvrir son identité est un chiffre, XIII, qu'il porte en tatouage. Sa position est d'autant plus inconfortable qu'une bande de tueurs est à ses trousses. De plus, il découvre que de hautes personnalités civiles et militaires s'intéressent à lui. Ce récit d'espionnage a pour cadre un pays moderne non précisé, mais qui ressemble fort aux Etats-Unis. La longue traque se poursuit d'un album à l'autre et Jean Van Hamme distille peu à peu les informations sur le passé du héros, qui semble lié à l'histoire récente de son pays. Le scénario, qui mêle aventure et fiction à l'histoire de ces vingt dernières années, est mis en image par William Vance. Son trait réaliste et précis apporte une crédibilité totale et campe un héros sympathique, attachant et énigmatique à la fois. Après un bref passage dans l'hebdomadaire SPIROU en 1984-85, les aventures de XIII paraissent directement en albums chez Dargaud à un rythme régulier d'un album par an. Cette série s'impose déjà en quelques années comme un best-seller et se positionne comme un classique.

  • Etre le meilleur ami de Largo Winch ne présente pas toujours que des avantages !Repérés par les services secrets de l'Union de Myanmar (ex-république de Birmanie), Simon Ovronnaz et sa nouvelle conquête, l'inspecteur Marjan Texel, sont abusivement capturés et emprisonnés, accusés de meurtre. A la suite d'une parodie de procès, Simon est condamné à mort et conduit dans l'imprenable forteresse de Maliking...Inconscient du sort de son ami, Largo joue les jolis coeurs sur le toit du monde alors que se tend autour de lui une nouvelle toile d'araignée mortelle...

  • Kivu

    ,

    Ingénieur fraîchement diplômé, François travaille pour un puissant consortium industriel. Il se voit confier la négociation d'un important contrat au Congo. Sur place il découvre le règne du cynisme et de la corruption, dans des proportions qu'il n'aurait jamais pu imaginer. Son destin bascule définitivement quand sa route croise celle de Violette, une enfant congolaise traquée par un puissant chef rebelle.

  • Largo Winch est impliqué malgré lui dans une affaire de trafic d'armes et de terrorisme international. Cible d'adversaires très organisés, Largo se retrouve avec le FBI aux trousses. Pour comprendre ce qui se passe, il n'a pas le choix : direction les ports de la mer noire, où les eaux sont manifestement des plus troubles...Présente-t-on encore Largo Winch, l'aventurier milliardaire le plus populaire de la BD franco-belge ? En ce vingtième anniversaire de la création de la série plébiscitée par des millions de lecteurs, on a pu redécouvrir l'ensemble des aventures de Largo en huit diptyques collector. Ce nouvel opus de la série poursuit avec brio le récit des démêlés de Largo Winch avec les pires crapules de l'époque contemporaine. Avec le sens du récit qui le caractérise, Jean van Hamme campe la trame de cette nouvelle aventure dans les arcanes du trafic d'armes et du terrorisme international. On retrouve bien entendu les personnages récurrents de la série, apparus au fil des tomes, ainsi que l'humour et la désinvolture légendaires de ce héros des temps modernes, auquel le dessin de Philippe Francq donne intensément vie.

  • Les mystères de l'Histoire doivent un jour révéler les archives secrètes de leurs protagonistes. Au coeur de la saga XIII ceux-ci sont légion. "The XIII Mystery - l'enquête" va à leur rencontre. Deux journalistes d'investigation du "New York Daily", dignes du duo qui révéla le scandale du Watergate, enquêtent sur les derniers événements qui ébranlèrent les Etats-Unis. A savoir le "Jour du Soleil Noir" et la récente prise en otage du président Sheridan par le général Carrington et son procès en direct sur la chaine ABS. L'un des deux reporters se retrouve "suicidé" au pied d'un immeuble de Miami Beach. Le survivant, Warren Glass, fuit en Europe en transmettant, par tranches, les éléments d'une enquête qui confirme la place centrale du mystérieux XIII au coeur des événements. "The XIII mystery" réuni l'ensemble de ces informations inédites. Jean Van Hamme joue avec la réalité d'une époque pour la faire glisser vers une autre. A ce redoutable jeu de mécano spacio-temporel, il n'a pas son pareil. Appuyé sur les fiches qu'il tient depuis 1984 sur chacun de ses personnages, il a décidé, avec William Vance, de révéler les zones d'ombre que comporte la biographie de chacun d'eux. Sauf pour XIII qui, à force de voir détaillé chacune de ses identités possibles, sort plus mystérieux que jamais de l'enquête. Plutôt qu'un livre entièrement dédié à l'information sous forme de texte, le tandem Vance- Van Hamme a opté pour un habile mélange de texte et de dessin. Vance opère dans ses deux registres favoris : la bande dessinée (41 pages en tout, presqu'un album "classique") et l'illustration (il est le grand spécialiste de l'illustration de couverture efficace). Autant de petit joyaux qui jalonnent le volume. 12 dossiers (Le clan Sheridan, La conspiration des XX, La contre-enquête, L'affaire Rowland, L'énigme de la Mangouste, Le Costa Verde et la Minerco, La branche irlandaise, Le drame des Greenfalls ...) et près de 130 notices biographiques font de "The XIII mystery - l'enquête" plus qu'un indispensable "who's who" de la saga BD de cette fin de siècle.

empty