Vincent Caradec

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les parcours sociaux se trouvent aujourd'hui bouleversés. Ils ont été transformés en profondeur par un ensemble de dynamiques sociales puissantes : allongement de l'existence, désinstitutionnalisation du cours de vie, globalisation, processus de singularisation, accélération des changements sociaux. Aussi sont-ils désormais plus complexes, moins linéaires, moins standardisés, plus réversibles qu'ils ne l'étaient il y a quelques décennies. Fort de ce constat, cet ouvrage se propose de contribuer aux réflexions actuelles sur le concept de parcours social en donnant à voir comment les parcours sociaux contemporains se construisent à la croisée des contraintes sociétales et des choix individuels. Réunissant de riches études de cas, il approfondit l'analyse de trois dimensions clés des parcours sociaux - leurs dynamiques temporelle, résidentielle et professionnelle - tout en s'interrogeant sur les interactions entre ces différentes dimensions.

  • De plus en plus, les retraités partent en vacances et font des voyages. Mais que signifie prendre des vacances à cet âge de la vie ? Comment est-il possible d'être, à la fois, « à la retraite » et « en vacances » ? Ce livre interroge la place que les vacances occupent dans l'existence de ceux qui, n'ayant plus d'activité professionnelle, doivent structurer par eux-mêmes leur temps libre. Il retrace de quelle manière les retraités, au fur et à mesure qu'ils vieillissent, transforment leurs pratiques de vacances. Il se demande dans quelle mesure les voyages organisés permettent de nouer des liens durables et s'ils peuvent constituer un catalyseur du lien social. Fruit d'une vaste enquête sociologique réalisée auprès de retraités, mêlant résultats statistiques et témoignages oraux, ce livre porte un regard neuf sur les vacances à l'âge de la retraite.

  • L'allongement de la durée de vie et le poids démographique croissant des personnes âgées au sein des sociétés occidentales ont constitué la vieillesse et le vieillissement comme des problèmes politiques et sociaux majeurs. Les regards sociologiques sur la diversité de la vieillesse et du vieillissement rassemblés dans cet ouvrage partagent une perspective commune : substituer au problème social et politique de la vieillesse entendue comme un fardeau un questionnement sociologique qui déplace le regard habituellement porté sur la vieillesse et sur les vieux, et déconstruire les représentations majoritairement négatives de la dernière partie de l'existence. Les différentes contributions rappellent ainsi que la vieillesse est une construction sociale et politique, dont les caractéristiques et les catégorisations varient selon les sociétés. Elles proposent également une image plus complexe et moins unifiée des personnes âgées, en mettant en évidence les variations sociales de leurs pratiques et de leurs modes de vie. Enfin, elles s'attachent à rendre compte des expériences différenciées de l'avancée en âge à la fin du parcours de vie, c'est-à-dire des formes variées que prend le vieillissement selon les appartenances et les trajectoires sociales des individus. Cet ouvrage propose ainsi un panorama des acquis de la recherche sociologique francophone sur les vieillesses et les vieillissements tels qu'ils sont socialement structurés dans nos sociétés. Ce faisant, il cherche à ouvrir des perspectives de réflexion et de recherche, tant aux étudiants qu'aux chercheurs ou aux praticiens intéressés par ces thématiques.

empty