Psychologie / Psychanalyse

  • Au retour d'un voyage à Vienne début 2018 - c'est-à-dire au lendemain du retour de l'extrême droite au pouvoir en Autriche -, Yann Diener écrit un texte intitulé 'Vienne, toujours freudienne?' pour la chronique qu'il tient dans Charlie Hebdo. Ce texte l'incite à réunir les chroniques dans lesquelles il traitait déjà du concept de répétition. Comme ces chroniques, les chapitres qui les prolongent ici obéissent à l'exigence d'articuler des concepts de la psychanalyse à des questions politiques, pour pouvoir repérer les plis d'une Histoire chiffonnée. Chiffonnée, comme disait le "petit Hans" à propos de sa girafe ; chiffonnée, comme l'histoire même de ce livre (Yann Diener a en effet pris la suite de la chronique que tenait Elsa Cayat jusqu'à sa mort dans l'attentat du 7 janvier 2015). Mais la connotation négative du mot - qu'est-ce qui te chiffonne? - cède ici la place à une conceptualisation progressive, d'un pli à l'autre.
    Le chiffonné, qui n'a pas encore beaucoup attiré l'attention des analystes, est un objet théorique qui vient du champ de la physique autant que du rêve d'un jeune garçon de cinq ans vivant à Vienne au début du XXe siècle.

  • Un enfant qui continue à faire pipi au lit est-il un handicapé ? Celui qui refuse d'ouvrir ses livres est-il un dyslexique ? Le gamin turbulent est-il atteint de TDAH (trouble-déficit de l'attention avec hyperactivité) ? Faut-il lui prescrire une cure de Ritaline ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles s'attaque ce livre. Grâce à une langue médico-sociale (LMS) élaborée, en s'appuyant sur une version totalement dévoyée de la psychanalyse, l'Etat normalise et évalue à tout-va tandis que l'industrie pharmaceutique invente des maladies et des molécules pour les traiter. Ces deux forces conjuguées, si on les laisse faire, finiront par abattre les lieux, créés après la Libération, où un enfant peut encore parler de son symptôme. Yann Diener, psychanalyste et psychologue, exerce dans un centre médico-psychopédagogique à Paris.

  • Le docteur Yann Simaï est psychiatre et amoureux des mots. C'est donc tout naturellement qu'il collectionne nos lapsus révélateurs,nos jeux de mots involontaires et inventions lexicales plus ou moins révélatrices ! Dans Allongez-vous !, chacun peut se reconnaître dans ces dérapages de l'inconscient qui font jubiler le psy qui est en nous ! C'est bien connu : une fois installé confortablement sur le fameux divan, le docteur doit nous laisser parler... et laisser notre parole révéler nos maux ! Questionnements existentiels, prises de conscience radicales, révélations personnelles surprenantes, voire déconcertantes... la liste est longue ! « Ma femme est hystéro-positive », « Les jumeaux, ils sont souvent deux », « Moi, je suis trop tenté par la tentation », « Ça va loin... jusqu'à rien ! »... Quand le lapsus débarque, mieux vaut vous accrocher au divan ! Les bons mots des patients fleurissent à toutes les pages avec une généreuse spontanéité et une inventivité sans limite :« Ma fille est cyclotimide », « J'ai des psychiatrices »... Décidément, le Docteur Yann Simaï est à l'écoute de ses patients !

  • Le livre commence par le récit abrupt d'une tentative de suicide, et se poursuit à un rythme hallucinant, entre expériences de contrebande, aventures en auto-stop façon hippy, vie naturiste, enfermement dans une prison chinoise, publication d'un beau-livre chez La Martinière, travail dans l'intimité de Mitterrand, découverte de la sagesse confucéenne sur une île déserte... Yann Layma, photographe, est fou de la Chine. En réalité, on pourrait dire qu'il est fou tout court, puisqu'il est bipolaire. Un trouble mental, autrefois qualifié de "maniaco-dépressif", qui voit s'alterner les périodes d'extrême exaltation et de profonde dépression.Dans cet ouvrage ahurissant, Yann Layma raconte sans détour une vie rocambolesque aux frontières de la folie. Tout comme ces héros de la littérature ou du cinéma occidental qui se sont eux aussi perdus en Asie, sa vie a des allures de Voyage au bout de l'enfer. Même si, pour paraphraser Hergé, en cherchant à "trouver la voie", il n'en a pas pour autant perdu toute sa tête.

  • Le mouvement de la professionnalisation est en train de transformer profondément tout l'enseignement supérieur. Cet ouvrage fournit tous les repères utiles pour les praticiens et acteurs de cette mutation. Véritable outil didactique, il est appelé à faire durablement référence.

  • L'action sociale ayant ses finalités propres, elle doit modifier ses stratégies, réinterroger ses principes, aborder les questions de valeur, sous peine d'être dépassée par les problèmes nouveaux et récurrents. Une visée pratique et utilitaire. Des pistes de renouvellement et des perspectives d'avenir pour l'action sociale.

empty