Sciences sociales / Société


  • D'où vient l'intelligence ? Est-elle une exclusivité humaine ? Les machines peuvent-elles nous dépasser ?

    Elle a émergé avec la vie, s'est développée au fil de l'évolution, s'est magnifiée avec l'espèce humaine... Grâce à cette mystérieuse intelligence, nous avons tout inventé : l'outil, le langage, l'écriture, l'éducation, la science, et la faculté de nous interroger sur le monde. Aujourd'hui, cette belle histoire connaît une révolution sans précédent. Pour la première fois, le cerveau humain peut visualiser son propre fonctionnement. Pour la première fois, il transfère une partie de son intelligence dans des machines capables d'apprentissage.
    Au fil d'un dialogue fascinant, le grand spécialiste du cerveau Stanislas Dehaene et celui des neurones artificiels Yann Le Cun racontent, avec Jacques Girardon, cette longue aventure, des origines animales à nos jours, et s'interrogent sur notre futur. Les ordinateurs vont-ils bientôt éprouver des émotions, se doter d'une morale ? L'art, la beauté, la capacité d'improviser, d'anticiper, sont-ils à la portée de cerveaux immatériels ?
    Ce que les auteurs esquissent ici, ce n'est rien moins que la prochaine étape de notre évolution. À l'évidence, la lecture d'un tel livre change déjà radicalement le regard que nous portons sur nous-mêmes.


  • L'essentiel à connaître sur la bioéthique !

    Aujourd'hui, la bioéthique est au coeur de l'actualité. En effet, cette discipline invite à réfléchir sur les progrès de la recherche dans les domaines de la biologie, de la génétique et de la médecine. Des questions fondamentales pour faire évoluer notre société entrent alors en jeu. Faut-il élargir la PMA ? Qu'est-ce que l'eugénisme ? Pourra-t-on cloner l'être humain un jour ? En 50 notions clés, les auteurs vous aident à comprendre ce qu'est la bioéthique, d'un point de vue scientifique et juridique.
    50 notions dont :
    o La greffe d'organes
    o Le dépistage prénatal
    o Le don de gamètes
    o Le transhumanisme
    o L'euthanasie
    o Le clonage humain

  • Alors que Jérusalem, proclamée capitale éternelle par l'État d'Israël, est au coeur d'un conflit religieux, politique et médiatique, ses transformations contemporaines montrent une image contrastée. Singulière au plan géo politique, elle fait cependant l'objet, comme d'autres villes, d'un processus de reconquête et de spéculation. Celui-ci s'opère principalement à des fins religieuses et conforte la séparation entre Israéliens juifs et Palestiniens de Jérusalem ou d'Israël, au détriment de la mixité urbaine et sociale. En inscrivant l'analyse des transformations de la ville dans une perspective historique, l'ouvrage aborde tour à tour la sociologie et la démographie de Jérusalem-Ouest depuis 1948, sa gouvernance de plus en plus religieuse et son orientation croissante vers le tourisme et les classes aisées. Jérusalem-Est, quant à elle, apparaît de plus en plus isolée et périphérique. Le livre montre de façon réaliste les récentes mutations sociologiques, économiques et urbaines de la ville trois fois sainte, marquée par une inexorable tendance au repli, malgré la volonté politique d'en faire une capitale internationale.

  • Les récentes crises économiques et sociales ont mis en valeur - et peut-être accentué - la profonde crise de confiance que connaît la société française. Celle-ci tend à se fragmenter en communautés, dont l'affichage identitaire s'apparente parfois à une forme de séparatisme qui menace de disloquer le lien social. Cette question est d'autant plus urgente qu'au-delà du vivre-ensemble, c'est le bon fonctionnement et l'existence-même de notre démocratie qui sont en jeu.
    C'est dans cette perspective que l'association Les Voix de la Paix a proposé à trente personnalités publiques de réfléchir aux moyens de changer notre regard sur nos diversités : il importe de ne plus voir nos différences comme des obstacles qui susciteraient la défiance, mais comme une richesse vitale pour la nation. Repenser les fondements de la confiance et ses trois piliers (la compétence, l'honnêteté intellectuelle et la bienveillance) nous permet alors de retrouver ce qui manque aujourd'hui à notre société : la mémoire, le lien et le sens.

  • Explorateurs, administrateurs coloniaux, médecins, voyageurs, romanciers, partagent et véhiculent depuis le XVIe siècle, de nombreux stéréotypes relatifs à la "femme d'Afrique noire". Qu'en est-il de cet héritage colonial ? A quelles conditions un "homme blanc" peut-il accepter aujourd'hui en France de se marier avec une "femme de couleur" ou de reconnaître l'enfant métissé issu de cette union ?

  • Qu'est-ce que la démocratie ? Une conséquence stricte de l'éthique pour Spinoza et un aboutissement de l'esprit du don pour Mauss. Dans nos sociétés marquées par l'individuation et le morcellement social, chercher à fonder une politique des relations en démocratie est une vraie gageure. Pourtant, depuis sa création en 1999, l'association École et Famille montre qu'un travail local de tissage de liens entre la famille, les professionnels qui gravitent autour d'elle et les élus est une source de richesse. Richesse en termes de mobilisation, de plaisir dans l'action en commun, de sens, d'autonomie et de construction au jour le jour de la Cité. À partir des difficultés d'un enfant à l'école, les actions visent, notamment en direction des familles en détresse multiple, à remobiliser l'enfant, sa famille, les professionnels (enseignants, travailleurs sociaux, médecins...) et les élus pour mieux vivre ensemble. La démarche se fonde sur une éthique relationnelle, entre participants, pour favoriser la prise de parole libre hors de toute posture institutionnelle préétablie. Le dispositif, original et novateur, de la « clinique de concertation » élargit les relations prises en compte dans la thérapie familiale contextuelle, inventée à la fin des années cinquante par Ivan Boszormenyi-Nagy. Rechercher des ressources relationnelles sur lesquelles s'appuyer, dans la famille, à l'école, entre professionnels impliqués et parmi les élus, interroge dans une dynamique commune et très concrète ce que signifie donner, recevoir et rendre. Ainsi se (re)construisent reconnaissance mutuelle, responsabilisation et fiabilité des liens. Et si cette démarche - applicable dans toutes les relations humaines - servait de matrice pour refonder la valeur des liens ?

  • Dans ce livre, nous avons invité des chercheurs familiers de la démarche ethnographique à présenter leurs façons de s'immerger « in situ », à décrire quelques-unes des situations problématiques auxquelles ils ont été confrontés et à rendre compte des questions qu'ils se sont posées de l'entrée à la sortie du terrain, et même après. Il ne s'agit pas ici de présenter un manuel supplémentaire sur l'approche ethnographique mais de démontrer qu'il ne peut régner une seule et bonne méthode, mais plutôt autant de méthodes que de terrains enquêtés.

  • Je est un autre... Avatars, alias, pseudonymes, multiplication des identités virtuelles : de Romain Gary aux Daft Punk en passant par Elena Ferrante ou Anonymous, les expériences d'anonymat sont au coeur des bouleversements récents de nos sociétés. Ce livre en propose pour la première fois l'histoire, l'histoire secrète d'une contre-culture. Elle est faite de scandales, de luttes cachées et d'affaires demeurées mystérieuses. Ses acteurs sont des invisibles agissant en marge des récits officiels, héros masqués ou inconnus héroïques, lanceurs d'alerte et artistes d'avant-garde mais aussi charlatans et imposteurs. Parfois géniaux, souvent incompris, ils ont inventé des formes inouïes de ruses et de stratégies en tout genre. À l'heure de la surveillance de masse, de la célébrité pour la célébrité, ils proposent de nouvelles façons d'être au monde et réinventent les notions d'auteur, d'individu et de liberté.

  • Le méthane contenu dans le charbon a longtemps constitué un danger pour les exploitations minières (c'est le « grisou » des mineurs) du fait des risques d'explosion qu'il présente. Aujourd'hui, alors que le passé minier tend à s'effacer progressivement, ce gaz naturel pourrait être capté par forage depuis la surface pour servir de nouvelle source d'énergie. En Lorraine, cette perspective soulève de nombreuses interrogations, teintées tantôt d'enthousiasme, tantôt d'inquiétude. D'avril 2013 à décembre 2015, une équipe pluridisciplinaire de chercheurs et d'enseignants-chercheurs de dix laboratoires universitaires français et québécois ont conduit une action de recherche dénommée « GazHouille » portant sur le projet d'exploitation du gaz de charbon en Lorraine et son intégration dans le territoire. L'originalité de leur travail réside dans son caractère transverse, car il apporte des éclairages géographiques, géologiques, de psychologie sociale, économiques, juridiques, politiques, etc., permettant d'appréhender le projet d'exploitation dans plusieurs de ses dimensions. Cet ouvrage rend compte des résultats majeurs de leur étude. Il n'a pas la prétention d'être exhaustif, mais peut servir à alimenter un débat ou une consultation publique sur le thème de gaz de charbon en Lorraine, ainsi qu'à expliciter et formuler les interrogations soulevées par les perspectives de son éventuelle exploitation.

  • Le Covid est un objet-monde sans équivalent.Ils'est imposé et se mesure comme Evénement. La lucidité,la clairvoyance et le partage quotidien de l'auteur en font une invention en temps de crise. Comme si presque rien ne se passait-car confiné les pensées inventent un dialogue permanent avec la vie. Ni celle d'avant. Ni celle d'après. Mais la vie dans son expérience, évidente et globale. Le tour d'une vie d'un quinquagénaire est réalisé en 79 jours en toute liberté, mêlant gravité et humour voire sarcasme, grandement aidé par le cirque politico-médiatique quotidien.

  • Ce volume rend compte de dix années de fouilles sur une installation du second âge du Fer de la Grande Limagne d'Auvergne. Les prospections et les opérations d'archéologie préventive montrent que cette plaine, très fertile, située entre l'Allier et la chaîne des Puys a connu une occupation très importante et une exploitation intensive durant l'époque gauloise. Engagée en 1986 dans le cadre d'un programme de recherche de l'université de Sheffield, qui s'était préalablement intéressée à l'agglomération contemporaine « d'Aulnat », et conclue en 1995 par une campagne de sauvetage confiée à l'AFAN, l'étude du site du Pâtural se solde par la première étude monographique publiée d'un site laténien auvergnat. Ce DARA n° 30 est donc un livre très attendu qui doit beaucoup à l'investissement de quelques-uns et de Yann Deberge en particulier. L'approche méthodique des vestiges immobiliers, confrontée à l'examen de la dispersion des restes, permet une analyse exemplaire du développement du site. Faisant suite à plusieurs occupations plus anciennes - funéraire au vie siècle, domestique au ve siècle -, une installation nouvelle est implantée au tournant du iiie siècle et du iie siècle av. J.-C. Constituée d'une plateforme fossoyée abritant divers bâtiments, elle suscite la comparaison avec les « fermes indigènes », bien connues dans les plaines du Bassin parisien. L'occupation prend une autre tournure dans le courant du iie siècle, puisque l'abondance des vestiges suggère le regroupement d'une population plus importante au sein d'un « hameau » dont les recherches récentes ont encore livré peu d'exemples. Ce hameau ne survivra pas au-delà de la fin du IIe siècle av. J.-C. Le peuplement des Limagnes subit en effet, à ce moment-là, une forte réorganisation liée à un autre événement capital : l'apparition d'un oppidum central au coeur du territoire arverne. L'ouvrage comporte, en outre, une présentation systématique des abondants mobiliers découverts, datés dans leur grande majorité des iiie et iie siècles av. J.-C., ainsi que plusieurs contributions spécialisées sur l'artisanat, les résidus animaux et végétaux... Une documentation inédite livrée exhaustivement, des interprétations étayées d'analyses rigoureuses, des analyses fondées sur des observations méticuleuses, le tout dans le cadre d'une coordination éditoriale exigeante, font de la monographie du Pâtural un modèle du genre qui intéressera, bien au-delà du cercle des antiquisants, tous ceux que la question de la publication archéologique intéresse.

  • Halte aux consensus mous, aux fausses évidences, à l'opposition stérile des experts! Bienvenue à tous ceux qui veulent se construire un avis, par eux-mêmes et pour eux-mêmes, impertinents et critiques, ces petits antidotes leur sont dédiés.
    L´amour nous enthousiasme, nous obsède, nous fait rêver ; tant de romans et de films le célèbrent... Mais l´époque livre aussi nos désirs à une cruelle compétition narcissique, qui nous laisse esseulés et frustrés. L´amour est-il has been ? Ou est-il à réinventer ?

    Couverture © Flammarion

  • Comment lutter contre les stéréotypes qui stigmatisent les « Noirs » dans les médias ? En analysant systématiquement leur nature et leur mode d´expression. Il ne suffit pas d´introduire des quotas de personnes « de couleur » dans les publications ou les émissions télévisées. En effet, la racialisation des rapports sociaux se forme autrement que par l´absence de leur image. La construction d´un espace public démocratique réclame aussi une qualité des contenus des textes et images dans lesquelles les « minorités » sont mises en scène. Cette exigence suppose la réduction des représentations coloniales qui, de manière homogénéisante, mettent en scène la visibilité physique des « corps noirs ».

  • L'auteur a partagé la vie des sans-logis dans le cadre de recherches sur le rapport aux soins et les parcours thérapeutiques des personnes en situation de grande pauvreté. Il nous livre ici le récit de vies défaites, conclusion de combats ratés contre des situations trop violentes qui ont fini par briser l'être. Cette étude dévoile une face cachée de notre société de consommation ; elle est aussi le témoignage sans fioriture d'une misère qui ne s'avoue pas.

  • La sécurité est devenue, s'appuyant notamment sur la délinquance juvénile, un argument fort de l'action publique. Les stratégies de ségrégation que l'on croyait révolues depuis la disparition des "maisons de correction" font retour. Les centres éducatifs tendent à devenir des centres fermés dont la porte reste ouverte.sur celle de la prison. Le regard est porté sur les transformations produites dans le champ de l'éducation spécialisée, sous surveillance de l'Etat, au cours des derniers siècles. L'ouvrage jette quelques lumières sur la relation entre les luttes sociales et l'orientation des pratiques éducatives.

  • Comment distinguer le juste de l'injuste et quel rôle y jouent les émotions ? Quelle est leur place dans les débats publics, dans ce qui fonde la reconnaissance, les actions collectives et l'auto-constitution des groupes ? Si les médias mettent bien en scène les émotions et les mutations qui affectent les critères moraux, participent à la formation et à la délimitation du contenu d'identités collectives, les émotions et leur statut moral mobilisent autre chose selon Jean Widmer. Cet ouvrage rend hommage à ses travaux.

  • Les Romains ont longtemps que leur armée était invincible. Mais ils ont eu la preuve du contraire lors de la "crise du IIIe", une crise fondamentalement militaire, avec économiques, sociales et même culturelles et religieuses. Pendant des décennies, les historiens ont cru qu'ils pouvaient faire l'économie de l'histoire militaire pour écrire l'histoire du me siècle. A quoi bon étudier les guerres ? Et l'armée romaine ? Ils n'ont jamais pensé, non plus, aux ennemis. Bien pire, ils ne se sont même pas demandé comment la guerre était financée, et encore moins si elle pouvait l'être. Yann Le Bohec, qui enseigne l'histoire romaine à la Sorbonne, a abordé le sujet. Non sans jubilation, et avec une ironie discrète, il pointe du doigt les préjugés qui ont fait naître des erreurs parfois énormes. C'est ainsi qu'on a reproché aux fantassins romains de se laisser distancer par les cavaliers barbares, alors que ces derniers étaient eux aussi des fantassins. Les lecteurs retrouveront ici ses qualités de récit et d'écriture, la rigueur et la méthode dont il a fait preuve dans d'autres livres consacrés à l'armée romaine... et à ses ennemis.

empty