Presses universitaires François-Rabelais

  • Le nickel est au coeur de l'avenir de la Nouvelle-Calédonie. Ce territoire français du Pacifique Sud, qui cherche aujourd'hui sa voie entre autonomie et indépendance, possède un cinquième des réserves mondiales de nickel. L'exploitation de ses gisements est une des clefs de son développement. L'industrie minière calédonienne est née à la fin du xixe siècle dans le cadre de la colonisation. Elle s'est construite autour de la société Le Nickel qui l'a dominée jusqu'à l'orée des années 2000. On s'intéresse ici à l'histoire de cette entreprise dans tous ses aspects - humains, économiques, commerciaux, financiers, techniques et politiques - et à son rôle dans le développement de l'industrie du nickel jusqu'à la Première Guerre mondiale. Le présent ouvrage s'appuie largement sur l'étude de l'iconographie des activités minières et métallurgiques. La première partie - « Les bases de l'entreprise » - porte sur la façon dont la société Le Nickel s'est établie et nous emmène pour cela en Nouvelle-Calédonie et en Europe. La deuxième partie - « Une multinationale parisienne » - replace la société Le Nickel dans le contexte mondial et étudie sa politique générale décidée à Paris. La troisième partie - « La succursale calédonienne » - nous ramène en Nouvelle-Calédonie où sont examinées ses activités, sa main-d'oeuvre et son impact dans la vie de la colonie. Elle est aussi consacrée à étudier en détail les systèmes techniques qu'elle met en place.

empty