Éditions Druide

  • Finaliste au Prix France-Acadie 2017

    Après avoir épousé Randolph Nesbitt, un attaché d'ambassade, et passé plus de vingt ans en Europe, Élise Robichaud rentre en terre natale de Nouvelle-Écosse, portant en elle un lourd secret. En visite chez une amie, elle revoit Jérôme, un inconnu muet, amputé des deux jambes et à l'esprit demeuré, qu'on avait jadis recueilli sur une plage par un matin froid et brumeux. Surprise de constater qu'elle l'avait oublié après tout ce temps, Élise est surtout consternée par le manque d'ardeur de ses congénères à vouloir éclaircir le mystère qui entoure toujours le pauvre homme. Cherchant à redonner un sens à sa propre vie, Élise décide de se lancer dans une enquête visant à rendre à Jérôme son véritable nom, son histoire et sa dignité. Mais cette aventure ne sera pas de tout repos puisqu'elle se heurte rapidement au scepticisme et au fatalisme des gens de sa communauté. Saura-t-elle mener à bien cette mission qu'elle s'est fixée et ainsi se retrouver elle-même ?

    La légende de Jérôme occupe encore aujourd'hui une place importante dans le folklore acadien de la Nouvelle-Écosse. C'est par hasard que Sylvie Ouellette l'a découverte et elle l'a trouvée si intrigante qu'elle lui a consacré des années de recherche et d'écriture. Il en résulte un roman captivant qui allie à merveille réalité et fiction, âpreté de la vie et passion.

  • Contraints de quitter l'Ukraine en 1914, c'est vers une terre de liberté que croyaient voguer la jeune Alyona Loveneck, une violoniste prodige, et son frère Vitaly. Mais à leur arrivée au Canada, la guerre est déclarée et ils se retrouvent parmi les familles des prisonniers au camp de Spirit Lake. Trahie, dépouillée de ses biens, Alyona doit y prendre des décisions qui changeront à jamais le cours de son destin et celui de son frère. Malgré tout, quand elle fait la connaissance d'Alexandre Lavallière, elle est forcée d'admettre que, derrière la guerre qui fait rage, il y a encore des gens heureux. Dans le tourbillon des évènements qui bouleversent sa vie, a-t-elle toujours le droit de rêver ? Son amour interdit, dévoilé à la face du monde, devient source de mépris. Et lorsque son univers s'écroule, entraînant Alexandre dans la débâcle, ils sont désormais perçus comme des amants maudits...

    Au début de la première Grande Guerre, poussé par la xénophobie croissante de la population, le gouvernement canadien érigea vingt-quatre camps de détention à travers le pays, dont celui de Spirit Lake, en Abitibi. Des Turcs, des Allemands, mais surtout des Ukrainiens y furent enfermés. Deux seulement parmi ces camps purent accueillir les familles des prisonniers, et Spirit Lake fut l'un d'eux. C'est autour de ce site peu connu que Claire Bergeron a choisi de camper ce roman captivant, instructif et émouvant.

  • Quand Maud Graham est appelée à éclaircir le meurtre d'un homme trouvé gisant dans son sang, seul dans son appartement, elle ne peut se douter des motifs de ce crime. Qui pouvait bien en vouloir à ce point à cet homme pourtant sans histoire ? Avec ses coéquipiers - McEwen, Joubert, Nguyen et Rouaix -, la détective avance en plein brouillard jusqu'à ce que commence à se dessiner une toile complexe. La victime a été témoin d'une violence qu'on aurait voulu garder dissimulée à tout jamais. Et si l'enquête porte d'abord sur l'assassinat d'un homme, c'est sur la maltraitance subie par des femmes qu'on lèvera le voile en cours d'investigation.

    « Chaque fois, Graham éprouvait le même découragement face à une société qui continuait d'engendrer des êtres violents et une colère froide envers les institutions qui ne protégeaient pas assez les victimes. On leur conseillait de porter plainte contre leur conjoint, mais entre le moment où une femme racontait que son mari menaçait de la tuer et celui où elle était entendue par un juge, six mois pouvaient s'écouler. Alors que six minutes suffisaient amplement pour qu'un homme étrangle son épouse. »

    Alarmée par le danger qui menace ces femmes devenues des proies malgré elles, Graham se lance sur la trace de l'agresseur. Une poignante course contre la montre démarre...

  • Ils se connaissent depuis longtemps. Leurs enfants font du sport ensemble. Toutefois, si la vie de famille les réunit, des liens pernicieux se sont tissés entre certains... qui les désuniront au fil d'événements tragiques ayant pour point de départ un incident à l'aréna. Mais est-ce bien ce moment qui a tout fait basculer ? Plusieurs dangers ne les menaçaient-ils pas déjà, larvés dans leurs existences en apparence tranquilles ? C'est ce que Maud Graham et ses enquêteurs de Québec devront fouiller pour comprendre comment le drame a pu frapper avec autant de force ces familles qu'on aurait dites sans histoire...

    Talentueuse et prolifique, Chrystine Brouillet a écrit une cinquantaine de romans, surtout policiers. Sa série mettant en scène la détective Maud Graham connait un énorme succès, avec plus de 650 000 exemplaires vendus. Cette héroïne, que la romancière décrit comme « une femme ordinaire exerçant un métier hors de l'ordinaire », est une enquêtrice de grande expérience au flair et à la ténacité redoutables. Aussi impatiente que généreuse, elle cultive, à l'image de son auteure, un doux penchant pour la gourmandise...

  • À travers l'écriture, Louise Cotnoir aime interroger les relations familiales complexes. Dans ce premier roman, l'auteure aborde de front une histoire classique sous un angle tout à fait inédit : celui du frère idéaliste rêvant d'être écrivain, mais à qui tout échappe. Le frère d'Antigone, c'est aussi les tourments d'une famille entière, accablée par les pulsions destructrices de ce fils, de ce frère, celui d'Antigone.

    Résumé

    Le frère aîné a toujours voulu devenir écrivain. Or, c'est la soeur qui réalisera ce rêve. Elle décide d'écrire l'histoire de la déchéance du frère. Portée à la fois par le personnage d'Antigone d'Anouilh et les drames familiaux qui ont émaillé la vie de son frère et la sienne, elle tisse un récit complexe, en écho à leur propre histoire. Pour mieux cerner cette réalité, elle parsème son texte d'extraits du Cahier que le frère écrivait en secret et dans lequel il notait ses échecs, de même que ses lectures et ses diverses rencontres. Se dessine ainsi l'image d'une famille déchirée et les aspirations d'une narratrice qui veut trouver sa voie au milieu d'une époque contrainte.

    L'auteure

    Louise Cotnoir, poète, nouvelliste, essayiste et maintenant romancière, est l'auteure de vingt et une oeuvres. Elle est finaliste, en 2006, pour le Prix littéraire du Gouverneur général (poésie), grâce à Les îles (Éditions du Noroît). Auteure plurielle, elle a fait paraitre un diptyque poétique aux Éditions du Noroît autour de la notion de soeur, dont le premier volet, Les soeurs de, en 2011 et le second, Vanessa Bell, soeur de Virginia Woolf, en 2016. En 2009, elle publie Le cahier des villes (L'instant même), un recueil de nouvelles qui complète sa Trilogie des villes amorcée en 1993 avec La déconvenue, puis Carnet américain (2003). Le frère d'Antigone est son premier roman.

  • Ce livre est un monstre. Monstre d'audace, de sophistication, de pittoresque. Écrit en français (ancien, moyen et moderne), québécois, chiac et innu, avec des pointes d'espagnol et de latin, cet énorme roman à la mise en page acrobatique vous fera tour à tour penser à Rabelais, Chrétien de Troyes, Michel Tremblay, James Joyce, Raymond Queneau, Jacques Ferron, Victor-Lévy Beaulieu et Fred Pellerin.

    Ce livre est aussi la chronique extraordinaire et véridique d'un village où le ciel est plus clair qu'ailleurs, les femmes plus belles et les hommes plus larges et plus forts : Saint-Nérée «terre ashini» royaume «shatshitun» sis en bellechassoise contrée. C'est l'histoire d'un héros comme il ne s'en fait plus, champion de fond de rang, géant de rurale appartenance, dont les horribles faits et prouesses épouvantables marquèrent à jamais sa région. Un roman de grand courage et de haute trahison, un hymne au sexe cru, à l'éternel enchevêtrement des langues, «peaux tambours» corps assoiffés, «ivresse aimun» une orgie de mots : un buffet bien arrosé.

  • Moustache

    Pierre Gagnon

    Voici une ode aux mères de ce monde, à leur destin de femmes. Un homme, ayant franchi la soixantaine depuis peu, se donne pour mission d'écrire un bouquin sur sa mère. Celle-ci est loin d'être une héroïne. C'est une femme ordinaire, dont les journées s'écoulent sans éclat ni étincelles. Or, à travers le récit rétrospectif de ce fils narrateur, elle incarnera une figure presque mythique, et sublime dans toute sa banalité. Une histoire à la fois délicate et touchante, traversée par les différents âges de la vie, où se distillent les parfums amérindiens de ceux ayant vécu en Beauce, les Abénaquis.

  • Un prétendant dont elle a oublié l'existence réapparaît dans la vie de Clémence après vingt-cinq ans de silence. Un jeune homme vit une aventure virtuelle particulière. Un collègue de bureau perd la face à la suite de révélations sur ses infidélités. L'imagination d'un sexagénaire s'emballe au contact d'une femme de ménage russe. Un couple se fait escroquer par des voisins étranges. Un enfant découvre la force de la complicité par le mensonge.

  • À 15 ans, Lilie Jutras n'a d'yeux que pour Alexis Séguin, le charmant judoka avec qui elle vit sa première relation amoureuse. Entre leur premier baiser, ses premiers beaux-parents et ses premières inquiétudes relationnelles, elle fera tout pour taire la douloureuse impression d'être... inintéressante. Depuis qu'elle a choisi d'enterrer son immense passion pour la musique, la jeune Gaspésienne ne sait plus qui elle est et ce qu'elle deviendra. Un jour à la fois, elle tentera de se trouver une nouvelle raison de se réveiller le matin, de renouer une amitié digne de ce nom avec son voisin Émile, d'identifier un sport dans lequel elle pourra exceller, de jongler avec les horaires de son premier emploi étudiant et, bien sûr, de survivre à ses parents!

  • Alors que le premier volet des aventures de Charlie-Rock racontait les chamboulements de l'adolescence, cette suite place notre héroïne à l'aube de la vie adulte, au moment où elle commence le cégep. Une ode à la jeunesse, à l'authenticité et à la poursuite de ses passions ! Elles ont dit du premier tome :

    «Un roman touchant, qui se lit d'une traite.» - Isabelle Audet, La Presse

    «[...] son côté flower power est franchement rafraîchissant, en ce moment. [...] réellement une lecture qui fait du bien !» - Anne-Marie Lobbe, Le Journal de Montréal

    Décidément, le passage à l'âge adulte ne sera pas de tout repos ! Après une année mouvementée, Charlie-Rock, aspire pourtant à un quotidien paisible. La cohabitation avec sa mère et sa grand-mère se révèle plutôt amusante, ses débuts au cégep sont corrects, mais des envies de voyage se pointent le bout du nez : toujours aussi mélomane, Charlie dévore le répertoire des Beatles et rêve de poser les pieds sur le célèbre passage piétonnier d'Abbey Road, à Londres. Et il y a la Californie, où étudie Lucas, sans elle... Entre la création d'une chaine YouTube et la gestion de ses TOC, Charlie doit composer avec de nouveaux venus dans la vie de sa mère, sa relation amoureuse à distance qui bat de l'aile, son nouveau chat Ringo Starr et surtout, la rencontre de Laurent, un garçon pas comme les autres...

  • Inspirée par l'histoire de Roc-d'Or, village à la réputation douteuse, Claire Bergeron fait revivre l'âge d'or de l'exploitation minière des années 1930 et 1940 en plein coeur de l'Abitibi. Traversé par une intrigue familiale touchante, le roman Les enfants de Putainville retrace la courte existence de cette communauté aujourd'hui disparue, et permet d'imaginer le développement de cette région, riche en ressources naturelles et en récits mémorables.

    o o o Résumé :
    Remariée à Octave, un médecin, Hélène se croyait promise à une existence paisible, mais elle déchante quand elle s'aperçoit à son arrivée à Roc-d'Or qu'il est le propriétaire d'un hôtel où l'alcool coule à flots et où la prostitution est érigée en véritable système. En 1937, la découverte de gisements d'or attire de nombreux aventuriers au coeur du Klondike abitibien et la vie s'organise difficilement dans ce village de squatters, sans église, sans école et sans forces de l'ordre. Inquiète, Hélène cherche à protéger ses enfants, Michel et Amélys, mais les bouleversements s'enchaînent jusqu'au jour où elle disparaît mystérieusement. Pour les adolescents, une chose est certaine : jamais leur mère ne les aurait abandonnés dans ce patelin sans foi ni loi, surnommé Putainville. Commence alors pour eux une longue quête de vérité, ponctuée d'émotions et de retournements dramatiques.

    o o o L'auteure:
    Depuis la parution de son premier roman, Sous le manteau du silence, Claire Bergeron a eu le grand bonheur de publier plusieurs titres à travers le monde : au Québec, en Europe, en Afrique du Nord et en Chine. En 2016, elle a publié Les amants maudits de Spirit Lake, dont la traduction paraîtra en Ukraine en 2018, et dirigé le collectif Aimer, encore et toujours. Après Ciel de guerre sur nos amours (2017), elle présente Les enfants de Putainville, dans lequel, une fois de plus, elle tire de l'ombre une page intrigante de notre histoire.

  • Teinté par le climat de peur d'une époque marquée à blanc par le terrorisme, ce dixième roman de François Désalliers porte en lui le deuil et la désillusion, mais aussi la force de l'amour et de l'amitié. Roman sombre et magnifique, La beauté noire met en scène une galerie de personnages touchants et courageux, qui chercheront à se relever et à reprendre leur vie en main.

    / Résumé :
    Lorsqu'une jeune actrice est abattue sur scène par un djihadiste au cours d'une représentation des Fleurs du mal, la vie des personnes présentes ce soir-là s'en trouve bouleversée à jamais. Comment résister à la terreur, à la perte de soi face à un acte d'une telle violence ? L'amant de la victime cherchera peu à peu à reprendre contact avec les membres de la troupe de théâtre, mais renouer des liens en pareilles circonstances n'est pas chose aisée, surtout quand l'un d'entre eux ne pense qu'à se venger. Leur belle complicité, leur amour de l'art, de la poésie, et leur innocence même pourraient bien être emportés et se fracasser contre le mur de cette nouvelle réalité. Une quête poignante et actuelle autour du sens de la vie et de la mort face aux revirements insensés du destin.

    / L'auteur :

    François Désalliers est diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Montréal. Il a été monologuiste, comédien, scripteur, vendeur de meubles et professeur de théâtre. Il est l'auteur de nouvelles et de romans chaleureusement accueillis par la critique et le public, dont «L'Homme-café», «Des steaks pour les élèves» et «La fille du vidéoclub». «La beauté noire» est son dixième roman.

  • La fin dramatique du premier tome de La coiffeuse de Dieu appelait une suite. La voici, pleine de rebondissements, de moments à la fois touchants et cocasses.
    Sans laisser un instant de répit au lecteur, l'auteur déploie les charmes de l'étonnante histoire de Gabrielle, cette jeune coiffeuse qui prédit l'avenir, ce pendant féminin du Millionnaire, célèbre personnage de Marc Fisher dont le roman s'est vendu à plus de deux-millions d'exemplaires.

    Encore dévastée par sa rupture avec Francesco, le coeur en mille miettes, la coiffeuse de Dieu a quitté le Village gai ainsi que le salon où elle exerçait ses dons de divination pour se réfugier dans le couvent qui l'a vue grandir. Or, Gabrielle apprend qu'elle est enceinte et doit échapper aux griffes d'un moine malveillant qui cherche à mettre un terme à cette grossesse. Forcée de retourner dans son quartier d'adoption, la jeune femme retrouve Josette, Carlo, Paul, sans oublier ses fidèles clientes, toujours avides de ses précieux conseils spirituels. Entre son amitié avec Simona, la prostituée surdouée, et sa rencontre avec Loisette, la borgne, Gabrielle revoit cet homme qu'elle aimait et qui en a épousé une autre. Mariage de coeur ou de raison ? Chose certaine, la jeune coiffeuse ne baisse pas les bras facilement, sans compter qu'elle devra redoubler d'ardeur pour semer le moine qui a retrouvé sa trace.

  • A vie

    Pierre Ouellet

    Exercice de mémoire et d'imagination, À vie explore notre relation au passé et les fantasmes qui habitent les époques révolues, souvent idéalisées. Pierre Ouellet plonge ici ses personnages dans l'emportement des mots, et tisse un récit vertigineux qui témoigne du long et sinueux apprentissage de la vie. Après Portrait de dos(l'Hexagone, 2013) et Dans le temps (Druide, 2016), l'auteur propose, avec ce roman, la conclusion du cycle de La grande enfance.

    /// Résumé :

    Une vieille goélette rafistolée, comme les souvenirs d'un lointain passé, sert de décor aux nouvelles aventures de Jean Lhomme, de Faye Rose et d'un narrateur anonyme. Ce vaisseau fantôme, à la fois nef des fous et chasse-galerie, sera pour les héros le théâtre d'explorations au coeur de l'espace et du temps des rêves qu'incarna le monde des années 1960 et 1970 où ils ont vécu leur prime jeunesse.
    De l'île d'Orléans à l'estuaire du Saint-Laurent, en passant par la côte est américaine jusqu'aux Caraïbes, les protagonistes termineront leur long voyage au Nicaragua, où ils réaliseront leur rêve de révolution auprès de sandinistes. S'ensuivra une très profonde désillusion, qui n'effacera toutefois pas leur soif d'espérance, nourrie par la puissance magique de leur imagination. Ils inventent leur monde bien plus qu'ils n'y vivent ; ils dessinent leur vie au fur et à mesure bien plus qu'ils ne suivent un destin tout tracé. Ils découvrent leur histoire comme une légende, où ils apprennent à se transfigurer.
    L'auteur

    /// L'auteur :

    Pierre Ouellet est poète, romancier, essayiste. Écrivain «hors genre», il est l'auteur d'une quarantaine de livres, pour lesquels il a notamment reçu le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie essai à deux reprises, pour À force de voir. Histoire de regards, paru en 2005, et pour Hors-temps. Poétique de la posthistoire, publié en 2008, le Prix Spirale Eva-Le-Grand pour Où suis-je. Paroles des égarés, publié en 2010, le Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie pour Dépositions, paru en 2007, et le prix Ringuet pour Légende dorée, paru en 1997. Le gouvernement du Québec lui a décerné en 2015 le prix Athanase-David pour l'ensemble de son oeuvre.

  • Lors d'un voyage à l'étranger, Alain Beaulieu reçoit un courriel d'une lectrice qui lui demande son aide pour raconter sa propre histoire. Une première pour l'auteur, qui, dans les mois qui suivront, plongera à pieds joints dans les méandres de cette vie qui n'est pas la sienne.

    ||| Résumé :
    Ce que vous lirez dans les pages de ce livre est le résultat d'une rencontre insolite. Celle d'une jeune femme, Nadine Pilon, et de l'auteur, à qui elle racontera la suite des évènements qui sont venus bouleverser sa vie. Cela nous vaut un roman surprenant, aux voix entrecroisées, une autofiction dans laquelle l'auteur jongle avec le réel pour rendre compte de la vie peu banale de cette femme à qui on n'avait jamais dit qu'on peut mourir deux fois. Cette improbable collaboration nous invite, en filigrane, à préciser le regard que nous posons sur l'essentiel : l'amour, la famille, la mort et la maladie, notre rapport aux autres et ce que nous leur léguerons avant de nous éclipser pour de bon.

    ||| L'auteur :
    Alain Beaulieu a remporté à deux reprises le prix de création littéraire Bibliothèque de Québec - Salon international du livre de Québec et son roman Le postier Passila (Actes Sud, 2010) a été sélectionné pour un Prix du Gouverneur général du Canada. Son dernier roman, intitulé L'interrogatoire de Salim Belfakir (Druide, 2016), lui a valu une nomination pour le prix France-Québec 2017.

  • Dans ce Québec des années cinquante, c'est au petit restaurant du coin Chez Gigi que plusieurs vont boire un milkshake lorsqu'ils ont envie de se payer un petit plaisir. Si madame Gigi est la mère de Rita, elle est aussi un peu celle des nombreux jeunes qui traînent à son restaurant, dont Béa et Laurence, les meilleures amies du monde. Différentes à bien des égards, les deux jeunes femmes vivent la même passion du rock'n roll, qu'elles dansent avec brio dans les concours.Leurs familles les acceptent comme elles sont, c'est-à-dire modernes et indépendantes... ce qui est toutefois loin d'être le cas du curé de la paroisse !

  • Alors que le couple chéri formé de Béa et Thomas connaît des hauts et des bas dignes des montagnes russes, Laurence continue de son côté à chercher le prince charmant avec beaucoup d'impatience. Les moments partagés autour d'un milkshake chez Gigi se font de plus
    en plus rares, mais les deux amies s'en donnent toujours à coeur joie dans les concours de danse. Même jusqu'à New York dans le cas de Béa, un voyage qui apportera son lot de défis et de surprises. De
    grands changements attendent assurément les deux jeunes femmes, leur bande d'amis et leurs familles tandis que le rock'n roll, plus présent que jamais, continue d'alimenter les passions.

  • Un homme sur trois trompe sa femme. Cet homme, ce pourrait être Vincent, le conjoint de Marianne Portelance, car même les dentistes peuvent être infidèles. Du moins, c'est ce dont elle se persuade peu à peu, en accumulant des indices aussi ténus les uns que les autres. À quoi ressemble la femme qui devait le rejoindre au café et qui est restée silencieuse au bout du fil ? Se comporte-t-il de manière différente au lit avec elle ? Bientôt, il n'y a plus même l'ombre d'un doute dans l'esprit de Marianne : si Vincent ne l'a pas encore trompée, il le fera prochainement. C'est écrit dans le ciel. Même la voyante l'a vu dans ses cartes. Dans les rues de Montréal, sur la banquette arrière d'un taxi conduit par un ex-agronome haïtien, elle suit donc Vincent à la trace, en songeant que, parfois, on finit par provoquer ce que l'on craint.

  • Chargés de leur Évangile secret, d'un amour perdu - Marie-Hélène - et de leur histoire romantique à eux, deux amis, Jonathan et Moira, nous entraînent dans un road trip américain. Leur escapade se déroule souvent au rythme de la conversation, parfois lente, parfois drôle, explorant le labyrinthe de la mémoire, au détour duquel se trouvent des voyages, des rêves et trop de coïncidences. Les différents fils se rejoignent de façon étonnante quand Jonathan et Moira croisent la mort sur leur route et essaient de séparer leurs histoires et leur paranoïa de la réalité. À sa manière, fort originale, Jonathan Ruel réinvente le roman de route. Héritier de Kerouac et de Faulkner, il nous précipite dans un univers aussi réaliste que, justement, déroutant...

  • Portrait d'une génération en mal de repères, Jelly bean offre une prose authentique et dénuée d'inhibitions. Un texte où se côtoient obsession de la beauté et modèles féminins variés, dans un dialogue marqué tantôt par la démesure, tantôt par la magnificence. Grâce à une langue crue qui invite le lecteur dans une proximité où les sensations sont exacerbées, Virginie Francoeur propose ici un premier roman explosif.


    Ophélie, enfant unique, a reçu une solide éducation catholique dans un pensionnat pour filles. Lorsqu'elle fait la rencontre de Sandra, danseuse nue en manque de tendresse, elle en perd rapidement son innocence. Sandra devient la grande soeur qu'elle n'a jamais eue, entraînant Ophélie dans les milieux glauques de Montréal. Djamila, fille d'immigrés algériens, élevée dans la tradition musulmane, les fascinera. Inséparables, les trois filles plongent sans retenue dans des aventures qui défient le quotidien pour réinventer le sens profond de leur réalité. À travers amours et trahisons, voici le destin de trois BFF qui verront leurs dérives les rattraper jusqu'au jour où tout bascule.

  • Sur ta tombe

    Florence Meney

    Peut-on impunément tourner le dos à un passé douloureux et s'en libérer ? Entre ses patients et son amoureux dévoué, Laure, psychologue dans la trentaine, a su se construire une vie ordonnée et active sur les rives du Saint-Laurent, loin de son enfance malheureuse et d'une mère qu'elle a fuie deux décennies plus tôt. La mort de celle-ci, en pleine campagne bourguignonne, force Laure à renouer avec les membres encore vivants de sa famille et la maison de son enfance, témoin des drames de plusieurs générations. Ce pénible retour au pays se transforme en une quête solitaire, angoissante et obsessionnelle, au cours de laquelle Laure affrontera les témoignages, les souvenirs et les objets qu'elle aurait voulu oublier. Face aux tourments passés, aux blessures anciennes et à sa propre part de noirceur, Laure cherchera à comprendre qui elle est, jouant le tout pour le tout.

  • Finaliste : Prix littéraires des enseignants AQPF-ANEL

    Chaque semaine, vous poussez les mêmes portes pour vous mêler à une marée humaine d'élèves et d'enseignants. Un univers routinier dans lequel vous devez naviguer pour parvenir sans trop d'embûches à la fin de la dernière période et, si possible, en évitant le bureau de la direction. Vous croyez connaître ce monde par coeur, mais il vous réserve encore des surprises...

    Avec la participation de Chantal Beauregard, Geneviève Blouin, Simon Boulerice, Laurent Chabin, Evelyne Gauthier, Karine Lambert, Martine Latulippe, André Marois, Richard Migneault, Suzanne Myre, Julie Rivard, Sonia Sarfati, Robert Soulières, Chloé Varin et Pierre-Yves Villeneuve.

    Ces quinze écrivains aux horizons multiples vous convient à un voyage scolaire bien particulier et vous invitent à pénétrer leur imagination le temps d'une nouvelle. Attention, vous pourriez y prendre goût et risquer d'être séquestré jusqu'à la dernière page...

  • LA CONCLUSION ÉCLATANTE D'UNE SÉRIE RYTHMÉE PAR L'ÉMOTION

    Si le rock'n roll a la réputation de semer le bonheur partout où il passe, Laurence commence à penser le contraire sans Béa, sa complice de toujours. Pendant qu'elle s'échine à faire tourner seule leur école de danse de Québec, Béa coule des jours heureux à Paris, même si elle travaille d'arrache-pied pour conserver sa place dans la troupe avec qui elle a signé un contrat de deux ans. Leur amitié, ainsi mise à rude épreuve, résistera-t-elle ? Qu'adviendra-t-il de leurs vies amoureuses respectives ? Les bouleversements sociaux de ce temps d'après-guerre influenceront assurément le quotidien de ces jeunes femmes à la croisée des chemins. Chose certaine : les surprises et la solidarité seront au rendez-vous.

empty