Albin Michel

  • « On n'entend que lui », « il ne nous lâche pas », « il nous envahit », « il me bouffe »..., se plaignent souvent les mères. Elles font de leur mieux, mais rien ne va et la réponse du parent excédé renforce les comportements insupportables de l'enfant. Puis la culpabilité et le doute forment un cercle vicieux dans lequel on s'enferme...
    Lyliane Nemet-Pier invite les parents à identifier les moments où ils pourraient faire autrement. Être parent, explique-t-elle, c'est aussi :
    - prendre le temps de respirer ;
    - s'autoriser à éprouver des sentiments négatifs ;
    - s'identifier à son enfant, mais pas trop ;
    - éviter que tout tourne autour de lui ;
    - donner sans tout donner ;
    - renoncer à vouloir être parfait ;
    - savoir déléguer...
    Ce livre apporte une véritable bouffée d'oxygène aux parents qui n'en peuvent plus.

  • Elle a tout le temps les larmes aux yeux, il se vexe pour un rien, a souvent mal au ventre ou ne veut plus aller à l'école, la vie est pour elle un drame permanent...
    Colère, tristesse, joie prennent chez votre enfant des proportions démesurées et l'affectif tient une place énorme dans sa vie ? Il ou elle est sans doute hypersensible... Un petit être à fleur de peau, fragile et déconcertant pour ses parents tour à tour inquiets ou exaspérés !Emmanuelle Rigon, psychologue clinicienne et psychothérapeute, auteure notamment de Papa, maman, j'y arriverai jamais, montre qu'il existe cinq formes d'hypersensibilité très variables dans leur expression. En s'appuyant sur de nombreux exemples, elle aide les parents à comprendre leur enfant et à le soutenir afin qu'il tire profit de ce qui est souvent aussi le signe d'une grande intelligence émotionnelle. Car, source de créativité et de capacités relationnelles précieuses, une hypersensibilité apprivoisée peut devenir un véritable atout dans la vie !

  • Le lien fraternel se développe au gré d'un perpétuel mouvement : oscillant entre l'amour et la rivalité, bousculé par des tempêtes de révolte et des moments de solitude, réchauffé par la solidarité face au monde extérieur, ses tonalités sont déterminantes pour la vie.
    Ce lien ne s'édifie sur de solides fondations que lorsque chacun, enfants et parents, peut affirmer son identité tout en délimitant son territoire. Quand les cartes sont bien distribuées, on peut alors tirer de ce rapport la force et l'intelligence permettant d'affronter des situations relationnelles parfois hostiles.
    Dana Castro, psychologue-clinicienne et psychothérapeute, directrice de l'Ecole des psychologues-praticiens, explique aux parents comment repérer les besoins de leurs enfants, jusqu'où intervenir dans leur lien, leurs conflits, et comment préserver une relation avec chacun, individuellement. De manière à leur donner une base de sécurité et de confiance en eux qui sera un atout pour la vie.

  • Les angoisses, les phobies, le mal au ventre, les rituels de conjuration sont le lot, à des degrés variables, de la majorité des enfants. Pour grandir, ils en passent par-là, surmontent ces étapes, et font un bond en avant. Mais lorsque ces signes deviennent envahissants et empêchent l'enfant d'avancer, il souffre et ses parents sont désemparés. Béatrice Copper-Royer, psychologue clinicienne, psychothérapeute, explique ce que signifient les peurs classiques, mais aussi pourquoi les enfants jouent à se faire peur, ce qu'est une phobie, comment réagir face à l'angoisse de l'école, aux paniques liées à l'actualité ou à ce qui circule sur internet, et la manière dont la peur se traduit à l'adolescence. Ce livre, qui s'adresse à tous les parents, décrypte ces émotions qu'il ne faut ni prendre à la légère ni dramatiser. Il leur donne les moyens d'aider leur enfant, de le rassurer, d'employer les mots justes afin de ramener de la sérénité.

  • Les bras, la petite musique, les histoires, les doudous, les tétines, la lumière allumée, le biberon de lait, la porte entr´ouverte... Ils ont tout essayé, la douceur mais aussi la fermeté. Et, en désespoir de cause, certains parents ont frappé à la porte du psy.
    Lyliane Nemet-Pier psychologue clinicienne, psychanalyste est, depuis plus de trente ans, à l'écoute de ces familles au bord de la crise de nerfs. À partir de nombreux cas d´enfants, de la naissance à dix ans, elle balaye les idées reçues, fait découvrir les erreurs que l´on commet en croyant bien faire, ouvre des pistes auxquelles on n´aurait pas pensé. Cette réflexion pleine d´expérience et d´empathie apportera aux lecteurs l´énergie pour trouver leurs propres solutions... Et renouer enfin avec le bonheur de bien dormir !

  • On voudrait que l'enfance soit sans nuages. Elle est pourtant jalonnée de questions, d'angoisses et de chagrins qui font souffrir, mais aussi grandir. Pour y faire face et les surmonter, les enfants ont besoin de pouvoir en parler... Ou qu'on leur en parle.

    Parce que l'imagination est le mode privilégié pour communiquer avec eux, les petites histoires de Sophie Carquain les aident, mine de rien, mieux qu'un propos pédagogique.

    Des difficultés de la nuit aux grands problèmes du monde (guerres, publicité, obsession de l'argent...) en passant par la jalousie, le divorce, le racket, la différence..., l'enfant est avide de vérité. Encore faut-il aborder ces sujets « à distance », dans son langage à lui, avec des personnages qui lui sont chers : ours, souris, petites princesses, lapins, lune, soleil...

    Grâce à ce livre, les parents trouveront un support pour aborder les soucis quotidiens des enfants. Ils puiseront dans les pages « Côté parents » des éléments de réflexion pour mieux les comprendre.

  • Les enfants ne disent pas tout, ils se taisent, racontent des histoires ou mentent carrément. Or, dans une société qui pense que tout doit être dit avec franchise, on a tendance à penser qu'ils devraient « tout dire » et à dramatiser le plus petit mensonge. Dana Castro, psychologue-clinicienne et psychothérapeute, nous aide à distinguer les différents types de mensonges, entre l'enfant qui s'enferme dans un silence lourd masquant une vraie difficulté et celui qui tente de faire croire à des sornettes ou qui n'a simplement pas envie de parler. Donnant les clés de la communication enfants-parents, elle décode les silences et donne des pistes pour trouver l'attitude adéquate. Elle montre ainsi l'importance et l'intérêt d'un jardin secret à tout âge, cultivé avec justesse, et respecté, même chez les tout-petits, car il est un allié dans la construction de soi ainsi que dans l'établissement d'une confiance et d'une sécurité relationnelle.Bien communiquer en famille, c'est rester à l'écoute sans être intrusif afin de garder un contact vrai avec l'enfant à chaque étape de son développement.Un livre précieux pour trouver la juste dose entre parole et secret.

  • Pourquoi on meurt ? J'étais où avant de naître ? Pourquoi on mange des animaux ? Comment on devient grand ? Les dinosaures, tu crois qu'ils étaient heureux... ?
    Dès l'âge de 4 ou 5 ans, les enfants ont le chic pour assaillir les adultes avec leurs drôles de questions sur la vie qui les laissent sans voix. Toutes ces interrogations enfantines, à la fois profondes et pertinentes, constituent un vrai trésor. Une matière digne des plus grands philosophes qui ne demanderait qu'à être utilisée. Comment ? En philosophant avec ces jeunes curieux. Il ne s'agit nullement de leur enseigner la « philo » ni les théories des philosophes, mais simplement de les accompagner dans leur réflexion, les aider à raisonner et à se libérer des idées toutes faites. Ainsi, on les rendra plus libres, plus ouverts aux autres, plus responsables et plus solides : de précieux atouts dans notre époque complexe.

  • Les parents d´aujourd´hui sont soucieux de donner un maximum d´atouts à leurs enfants mais, dans le foisonnement des conseils contradictoires, ils craignent souvent de mal faire. Jean-Luc Aubert, psychologue, spécialiste de l´enfant et auteur de nombreux ouvrages, a approfondi la réflexion ouverte par son livre Quels repères donner à nos enfants dans un monde déboussolé ? en dégageant les sept piliers fondamentaux d´une éducation réussie. Il offre ainsi aux parents un cadre sur lequel s´appuyer et répond à leurs questions les plus constantes.
    Fondé sur des centaines de rencontres avec des parents, ce livre offre une réflexion concrète pour affronter cette aventure unique qu´est l´éducation d´un enfant.

  • Les jeux vidéo sont aujourd'hui partout, les espaces qu'ils donnent à voir sont de plus en plus beaux, les histoires qu'ils racontent sans cesse plus captivantes, et leurs adeptes, seuls ou en réseau, y éprouvent des émotions toujours plus exceptionnelles. À tel point que pour beaucoup d'enfants, ces jeux ne sont plus des mondes, ils deviennent le monde. Du coup, certains parents finissent par les voir comme un monstre tapi derrière l'écran familial, prêt à dévorer leur progéniture ! On parle même d'addiction. sans voir que ces jeux sont aussi très riches pour les enfants. Serge Tisseron aide ici les parents à y voir plus clair.

    La culture de nos enfants passe désormais par les jeux vidéo. Leur passion pour ces nouveaux espaces n'est pas un problème médical, mais éducatif et pédagogique. C'est pourquoi il est essentiel que les parents s'y intéressent.

    Serge Tisseron, psychiatre, psychanalyste, docteur en psychologie, est l'auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels : Tintin chez le psychanalyste (Aubier), Comment Hitchcock m'a guéri, Vérités et mensonges de nos émotions et Virtuel mon amour (Albin Michel).

    Isabelle Gravillon est journaliste.

  • Aujourd'hui, les pères seuls sont de plus en plus nombreux. Dans 16% des cas de divorce, la garde des enfants est confiée au père, sans compter toutes les situations de résidence alternée.
    Comment est perçue cette catégorie émergente ? En quoi a-t-elle changé les repères, le rapport à l´éducation et les rôles attribués depuis des siècles aux deux parents ? Quelle est la part "maternelle" d´un homme ? Pourquoi a-t-on tant de mal à parler de "tendresse paternelle"... ? Comment les hommes investissent-ils cette paternité singulière ? S´y retrouvent-ils en tant que père et en tant qu´homme ? Et cette relation étroite avec les enfants bouscule- t-elle la question de l´autorité, de la fonction séparatrice du père ?

    Patrice Huerre interroge avec Christilla Pelle-Douël cette nouvelle parentalité et les a priori sociaux et culturels qu´elle soulève et pourrait bien faire évoluer.

  • Il bouge sans arrêt... elle ne tient pas en place... C'est une pile électrique... Il est vraiment exténuant... Il n'est mignon que lorsqu'il dort !
    Cris du coeur de parents épuisés, laminés, qui n'en peuvent plus de leur enfant agité ! Car si tout le monde a envie d'avoir un enfant vif et éveillé, il arrive que ce ne soit plus de la vivacité mais de l'agitation. Et l'activité devient... de l'hyper activité ? Mais sont-ils tous hyper actifs, ces enfant agités ? Est ce un concept à la mode, mis un peu à toutes les sauces - ou un véritable trouble, qu'il importe de repérer et de traiter ? Coincés entre les perturbations fatigantes de leur enfant et tout ce que l'on peut entendre sur l'hyperactivité, les parents sont souvent un peu perdus. Comment différencier une agitation normale et des manifestations excessives ? Comment distinguer turbulence, agitation, trouble de l'attention ou instabilité, et hyper-activité ? Quelles sont les différences selon les âges, et quand faut-il s'inquiéter ?
    Quels sont les mécanismes à l'origine du " problème agitation " ? En quoi les modes éducatifs, les relations familiales, les attentes et les fantasmes des parents sont-ils en jeu ?...
    Parce que les parents sont les mieux placés pour réagir, ce livre appuyé sur de nombreux exemples cliniques leur propose des pistes de réflexion et un plan d'action pour éviter les pièges et apaiser au mieux le tumulte. Un ouvrage de bon sens à l'heure où " l'hyperactivité " est la pathologie à la mode.

  • Sophie Côte, présidente de l'association des parents d'enfants précoces, a créé les classes spécialisées au collège du Vésinet. Elle est à l'origine de la sensibilisation du grand public aux problèmes que rencontrent les enfants particulièrement doués. Antoine de la Garanderie, Professeur en sciences de l'éducation, créateur d'une pédagogie innovante est aussi auteur de nombreux ouvrages (« Tous les enfants peuvent réussir » etc.). Contrairement à ce que l'on croit, les enfants précoces, particulièrement doués ou surdoués (400 000 environ en France), ne sont pas systématiquement favorisés par rapport au savoir. Et bon nombre d'entre eux ne peuvent s'épanouir dans le système scolaire. D'où échec scolaire, troubles du comportement, difficultés d'intégration... Abordant toutes les questions que pose la précocité d'un enfant, Sophie Côte invite les parents à se détendre sur le sujet. Elle les aide ainsi à trouver une juste mesure afin de permettre à l'enfant de s'épanouir et de développer ses dons, sans pour autant sacrifier son intégration au milieu des autres enfants. Un sujet très demandé par des parents très motivés.

  • À travers une série de cas, Nicole Fabre, psychanalyste, montre comment les blessures subies pendant l'enfance peuvent cicatriser et devenir une marque constructive sur laquelle on peut s'appuyer au lieu d'être un poids.

  • Un enfant qui n'écoute pas... ou pas souvent... ou trop peu ou pas du tout, qu'il s'agisse des règles familiales ou du savoir transmis à l'école, n'est pas forcément un enfant qui fait preuve de « mauvaise volonté ». Il y a des raisons pour qu'il fasse la sourde oreille à ses enseignants et/ou à ses parents. Et il est important de le comprendre pour dépasser l'inquiétude, l'agacement, voire l'exaspération que ce comportement peut susciter et arriver à se faire comprendre de celui qui semble ne rien vouloir entendre. Jean-Luc Aubert a rencontré des centaines d'enfants concernés. Il répond, ici, à toutes les questions des parents confrontés à ce problème.

    - Pourquoi n'écoute-t-il pas ?
    /> - Peut-on parler d'autorité naturelle ?
    - Comment l'aider à écouter ?
    - Que faut-il lui interdire ?
    - Pourquoi ?
    - Pourquoi est-ce plus difficile à l'adolescence ?
    - Comment gérer les crises ?...

    En apportant une réponse claire à ces interrogations, l'auteur donne des pistes pour susciter l'intérêt de l'enfant et se faire entendre de lui. Car au-delà de la question de l'obéissance, c'est celle de l'intérêt porté au monde et aux autres qui est en jeu.

  • Parce qu'ils sont en pleine mutation, les adolescentssont des êtres tracassés, aux désirs et aux contradictions multiples. Ce phénomène, normal dans la plupart des cas, donne du souci aux parents. D'autant plus que l'adolescent(e) d'aujourd'hui affronte un monde qui a évolué et dans lequel la pression pour lui faire brûler les étapes est très forte.À travers plus de cent questions, le Pr Daniel Marcelli et Guillemette de La Borie expliquent les sentiments de cet enfant qui devient grand et indiquent comment l'aider lorsque :- Il se trouve trop petit- Elle est horriblement insolente- Il ne veut plus venir à table- Elle monopolise la salle de bain- Son premier chagrin d'amour l'accable- L'école est le cadet de ses soucis- Chez ses copains, il y a du hasch...Santé, vie de famille, argent, relations parents-enfants, scolarité, amours et amitiés, autonomie... Tous les angles sont abordés dans cet ouvrage qui ne ressemble à aucun autre guide de l'adolescence et qui apporte des réponses claires lorsqu'on ne sait plus quoi penser.

  • N'a pas assez confiance en lui, se décourage vite, doute de ses capacités... : si ces remarques sont fréquentes lorsque l'on parle d'un enfant, elles ne sont pas pour autant anodines. C'est en effet dès les premières années de la vie que se forge l'estime de soi, donnée capitale pour l'équilibre et le bien-être. Mais le sentiment intérieur de sa propre valeur fait parfois défaut à l'enfant, quel que soit son âge.
    Emmanuelle Rigon, psychologue clinicienne et psychothérapeute, répond ici aux questions que se posent les parents, soucieux de rassurer leur enfant et de l'aider à s'affirmer :
    - Comment se constitue l'estime de soi ?
    - Quelle est la part des influences extérieures ?
    - Des principes éducatifs peuvent-ils amener un enfant à se dévaloriser ?
    - Quels sont les comportements qui indiquent qu'il manque de confiance en lui?
    - Comment " doser " les compliments ?
    - Un bébé peut-il douter de lui ?
    - Quelle aide apporter à un adolescent qui ne s'aime pas ?
    Aider l'enfant à s'aimer et à s'estimer, lui donner une confiance fondamentale pour franchir les étapes de la vie tels sont les enseignements que nous apporte ce livre novateur sur un sujet trop souvent ignoré.

  • Aujourd'hui, on demande à l'enfant d'être autonome, de se prendre charge, d'être mûr, le plus vite possible. Pourtant, si le fait de ne pas lui accorder assez d'autonomie peut l'empêcher de grandir, lui en donner trop l'oblige à grandir trop vite. Etty Buzyn, psychanalyste, explique aux parents comme mesurer l'indépendance de l'enfant : - D'où vient la tendance innée à l'autonomie ? - Comment, sans s'en rendre compte, peut-on brider l'enfant ? - A quoi voit-on que cela lui pèse d'avoir trop ou pas assez d'autonomie ? - Comment le fait de lui imposer d'être autonome peut-il le faire souffrir ? - Pourquoi les enfants peuvent-ils pâtir d'avoir à se débrouiller seuls ? - Comment concilier les impératifs des différents membres de la famille pour que l'enfant ait juste ce qu'il faut d'autonomie ?...

  • Donner la parole aux enfants, les écouter pour apprendre d'eux ce qu'ils attendent de nous, ce qu'ils découvrent de la vie que nous leur faisons, tel est le propos de ce livre. Dans la rue, sur la plage, au jardin public ou dans l'intimité de son cabinet de psychanalyste, l'auteur a su entendre la parole d'enfants de 5 à 12 ans. Famille, chagrins et conflits, désirs, savoirs et jeux, questionnements sur l'existence, sont la sève de ces propos glanés sur le vif. Écrites avec les mots justes et l'intelligence de quelqu'un qui sait être à l'écoute, aussi bien avec ses oreilles qu'avec son coeur, ces 52 chroniques informent plus que bien des manuels de psychologie, notamment sur les rivalités fraternelles, sur la peur ou l'impatience de grandir, sur l'inquiétude face aux conflits des parents, sur les inhibitions scolaires ou sur les interrogations concernant la mort. Sous la plume de Nicole Fabre, ces brèves incursions dans un monde souvent oublié ou ignoré des adultes, ces retours aux sources vives de l'enfance, pleins de tendresse et de spontanéité, nous aident à comprendre nos propres enfants. Mais aussi à mieux nous connaître nous-mêmes grâce à eux.

  • Aujourd'hui, un enfant « bien élevé » n'est pas enfermé dans le carcan des manières à l'ancienne : c'est un enfant épanoui, à l'aise avec les autres, mais qui n'est pas pour autant sans gêne. A l'inverse, un enfant « mal élevé » est avant tout mal dans sa peau. Par ailleurs, trop d'adolescents où de jeunes adultes se retrouvent confrontés à des échecs faute de maîtriser les codes nécessaires à une bonne intégration sociale. Ce livre aide les parents à réfléchir à l'éducation qu'ils souhaitent donner et leur propose des repères concrets pour permettre à leur enfant de s'affirmer, tout en tenant compte des autres. Il les encourage à mettre à profit ces années où, petit et avide de bien faire, il acquiert ces réflexes de conduite sans difficulté. Les auteurs offrent ainsi des clés pour la vie quotidienne, jusqu'à l'adolescence. Car si les bonnes manières sont indispensables à une vie harmonieuse en société, elles sont aussi des atouts précieux pour la réussite sociale et l'épanouissement personnel. Christine Brunet, psychologue-clinicienne, psychothérapeute, mère et grand-mère, est l'auteur, avec Anne-Cécile Sarfati, de Petits tracas et gros soucis, de 1 à 7 ans et de 8 à 12 ans (Albin Michel). Aurore Aimelet, journaliste spécialisée en psychologie, est mère de deux jeunes enfants.

  • Depuis que les professionnels se sont emparés de l'éducation, les mères sont inondées de conseils pour les aider à élever leur enfant.
    L'éducation est présentée aujourd'hui comme une tâche si complexe que les mères finissent par douter de leur propre compétence. C'est, selon Dominique Mazin et Dominique François, l'un des effets pervers de cet excès d'informations. Les mères sont anxieuses, se sentent démunies.
    Pourtant, ce sont elles qui ont l'intuition de ce qui convient à leur enfant. Il est temps de les rassurer sur leurs capacités.

    S'appuyant sur de nombreux exemples, les auteurs encouragent les mères à écouter leur bon sens et à prendre du recul face au modèle normatif et culpabilisant de la " bonne mère " qui parasite, à leur insu, la relation à leur enfant. Libérées des pressions inutiles et ayant repris confiance en elle, les mères pourront, sans appréhension, laisser leur enfant grandir et s'épanouir. Et se reconnaîtront peut-être (enfin) un peu de talent...

  • Dans la société d´aujourd´hui, avec la télévision, la publicité, Internet, le temps de l´enfance se raccourcit. Depuis que l´enfant est reconnu comme une personne, tout concourt à ce qu´il soit considéré trop tôt comme un adulte.
    Oubliant son âge et le fait qu´une génération les sépare, les parents se laissent déstabiliser lorsqu´il s´affirme vigoureusement, ou l´entraînent dans des préoccupations qui ne sont pas les siennes. Or, pour lui permettre de grandir et de mûrir de manière équilibrée, chacun doit rester à sa place car :
    Les soucis des parents ne sont pas ceux des enfants, certains choix ne relèvent que des parents, l´enfant n´est pas toujours un interlocuteur privilégié, les enseignants ne sont pas les parents et réciproquement, la famille n´est pas une démocratie où toutes les voix comptent également, ce n´est pas parce qu´il se prend pour un ado qu´il en est un.
    Pour Béatrice Copper-Royer, il est important de marquer les âges de l´enfance et s´opposer au laxisme ambiant tout en acceptant le conflit. C´est simple mais formidablement efficace pour aider nos enfants à se structurer mentalement et à se sentir bien dans leur peau. Parce que, à trop vouloir brûler les étapes, on finit par se brûler soi-même.

  • Grandir n´est pas chose facile... Devant les tracas de leurs enfants, les parents sont souvent désemparés. Comment aider leurs petits à n´être ni tyrans ni moutons ? À s´affirmer parmi les autres tout en respectant leur prochain ?
    Ces 40 contes truffés d´humour et de poésie abordent toutes les facettes du lien à l´autre, de l´anxiété de la séparation à la difficulté de dire « non » en passant par les amitiés orageuses ou la nécessité d´être poli. On y rencontre des héros empruntés à l´imaginaire enfantin : Mimi, le fantôme timide caché dans l´armure d´un chevalier, les deux perroquets inséparables, le caméléon en quête d´un ami ou encore Noémie la fée...
    Et on y apprend quelques vérités essentielles sur son prochain : les coléreux sont souvent malheureux, les méchants se nourrissent des peurs des autres, les timides ont parfois l´air hautain, et si les guêpes piquent, c´est parce qu´elles ont peur...
    Les parents trouveront à travers ces merveilleuses leçons de vie à lire le soir une aide précieuse pour permettre à leurs enfants de mieux vivre avec les autres.

  • Il est interdit d'interdire. Ce paradoxe est révélateur d'une société où l'autorité parentale a tendance à décliner et où l'image des pères s'affaiblit tandis que les mères craignent d'être trop autoritaires. Or, l'expérience vécue et l'observation clinique prouvent que l'enfant a besoin de limites pour se construire. L'attitude des parents qui n'osent pas dire non entraîne une perte des repères, au lieu de servir l'éducation. - En quoi l'interdit est-il nécessaire ? - Que faut-il refuser ? - Doit-on punir et comment ? - Comment réagir face aux transgressions ? - Quelle attitude adopter en matière de sexualité ?... Le docteur Patrick Delaroche, psychanalyste et pédo-psychiatre, auteur de Adolescence à problèmes, répond à ces questions que beaucoup de pères et de mères se posent sans jamais oser vraiment les formuler. En définissant les rôles et les fonctions de chacun face à l'interdit, et les nécessités de celui-ci, il plaide pour une éducation ferme mais sans excès de sévérité. N'est-ce pas la seule qui puisse aider l'enfant à se situer plus tard, dans une société d'obligations et de contraintes ? Ce rappel devrait déculpabiliser beaucoup de parents victimes de notions psychologiques trop souvent mal comprises.

empty