Armand Colin

  • Ce livre présente les caractéristiques sémiologiques, nosologiques, cliniques et psychopathologiques des névroses, puis dégage les spécificités de chacun des troubles : hystérie(s), névrose obsessionnelle, troubles anxieux, hypocondrie, neurasthénie.
    Pour les auteurs, la psychopathologie se fonde sur des situations concrètes d'interaction avec les patients névrosés, et produit une interprétation psychologique des névroses ou des troubles névrotiques. Elle comporte deux niveaux complémentaires : la description des maladies et de leurs aspects psychologiques, la formulation des théories explicatives psychologiques des troubles. Cette 3e édition intègre les changements de classification du DSM-5.
    L'ouvrage s'adresse en premier lieu aux étudiants en psychologie, mais aussi aux travailleurs sociaux et aux professionnels de santé.

  • Les troubles de la personnalité représentent un large champ des consultations en clinique et soulèvent des enjeux théoriques et thérapeutiques. S'agit-il de troubles ou de pathologies, voire de structure pathologique ? Comment diagnostiquer et soigner ces troubles ? 
    Ce livre décrit les spécificités cliniques comportementales, émotionnelles et cognitives de chacun de ces différents troubles : névrotiques (personnalités obsessionnelle compulsive, histrionique, dépendante), limites (personnalités borderline, narcissique, antisociale) et psychotiques (personnalités paranoïaque et schizoïde). Puis il développe les différentes théories explicatives qu'elles soient psychanalytiques, cognitivo-comportementales ou développementales, et les prises en charge et stratégies thérapeutiques qui s'en inspirent. 
    L'ouvrage s'adresse en premier lieu aux étudiants en psychologie, mais aussi aux travailleurs sociaux et aux professionnels de santé. 
    Agnès Bonnet est maître de conférences (HDR) à l'université d'Aix-Marseille. 
    Vincent Bréjard est maître de conférences à l'université d'Aix-Marseille.

  • Le présent ouvrage se consacre aux principaux thèmes de la psychologie gérontologique. Après avoir rappelé les enjeux sociaux de la vieillesse et dressé un état des lieux de la gérontologie en France, il questionne les représentations et la perception de l'âgé à travers l'art. La vieillesse étant indéniablement le temps des pertes (perte de ses proches, de ses relations sociales, départ des enfants, etc.), l'accent est mis sur les environnements qui entourent l'âgé, notamment les relations familiales.
    À côté de ce vieillissement normal inéluctable, il existe un vieillissement pathologique dont les principaux troubles - dépression, maladie d'Alzheimer - sont développés. Pour conclure, est abordée la politique de prise en charge du vieillissement sur le plan institutionnel mais aussi du côté des aidants naturels, ces questions amenant à celles de la négligence et de la maltraitance.
    L'ouvrage répond aux besoins des étudiants de psychologie mais aussi aux professionnels oeuvrant auprès des personnes âgées.

  • Ce sont les perversions sous toutes ses formes qui sont ici analysées : perversions sexuelles, mais aussi par extension, tout mode de jouissance - perversion morale ou narcissique - reposant sur la souffrance et l'instrumentation de l'autre.
    Y a-t-il un noyau commun à toutes les perversions ? Sur quels mécanismes psychopathologiques reposent-elles ? Les croisements et oppositions des conceptions scientifiques sont révélateurs d'options quant au statut à accorder à la sexualité, aux interdits et à l'individualité.
    La troisième édition de cet ouvrage, qui met à jour les conceptions de chaque perversion, aide grandement à y voir plus clair.

  • Cet ouvrage présente une figure majeure du champ de la psychopathologie de l'enfant : celle des troubles psychotiques. Non assimilables à la schizophrénie chez l'adulte, à nécessairement différencier des troubles du spectre autistique (TSA), ces manifestations se caractérisent par une présentation et une logique propres qui appellent à en appréhender la spécificité. Le repérage symptomatologique ainsi que l'analyse du fonctionnement psychique de ces enfants en souffrance sont présentés en détail, permettant de penser la dynamique des soins dont ils doivent bénéficier.
    Le concept est resitué dans sa trajectoire historique, mis en perspective avec les recherches actuelles mais aussi constamment éclairé par un ensemble d'exemples tirés de la pratique clinique et soutenus par un référentiel théorique permettant d'en saisir les différents aspects dans toute leur complexité.

  • L'observation directe du comportement est l'une des techniques de recueil de données les plus utilisées en sciences humaines, que ce soit à des fins scientifiques ou professionnelles. Sa maîtrise suppose un véritable apprentissage, qui fait l'objet de ce manuel qui rappelle les fondements théoriques et ouvre sur toute la variété des pratiques. 
    La première partie expose les différentes étapes d'une observation directe du comportement, de la phase préparatoire jusqu'à l'étape du traitement des données. Dans la seconde partie sont présentés des cas concrets d'observations au travers de recherches empiriques contemporaines en psychologie, ergonomie, éthologie, anthropologie, robotique... 
    L'ouvrage s'adresse en premier lieu aux étudiants en sciences humaines, mais il intéressera également les enseignants et les professionnels de terrain. 
    HIROKO NORIMATSU est maître de conférences en psychologie du développement à l'université de Toulouse II. 
    NATHALIE PIGEM est maître de conférences Associé (PAST) en psychologie du développement à l'université de Toulouse II, et psychologue clinicienne auprès d'enfants et adolescents.

  • L'entretien est un outil indispensable de recherche et de traitement de l'information dans nombre de situations sociales. Tout échange interpersonnel s'inscrit dans une tentative pour ajuster des règles relationnelles et donner un sens à la rencontre. À chaque instant dans l'interaction, ce qui est mis en jeu avec plus ou moins de force ce sont les images, les émotions, les idées, les statuts, la sécurité de chacun des deux protagonistes.
    Saisir les enjeux de l'échange, observer les comportements, ressentir les émotions, les intentions de nos interlocuteurs nous aident à mieux vivre nos relations.
    Cette 8e édition réactualisée expose les différentes techniques et méthodes à utiliser pour gagner en efficacité. Les processus suivants sont traités : interagir, enquêter, réguler, écouter, influencer, décider, évaluer, négocier, recruter, conseiller, auditer.
    Au final, l'étudiant en psychologie et/ou en communication, le responsable, le formateur, trouveront ici les concepts, les savoir-faire indispensables pour développer leurs capacités d'observation, d'écoute et d'intervention.

  • Les « états limites » ou « borderline » se révèlent dans l'association de traits de personnalité (dépendance, perturbation de la représentation de soi, tendance au passage à l'acte) et de symptômes (dépression, angoisses d'abandon, auto-agression, conduites addictives, impulsivité). 
    Le présent ouvrage offre la description clinique ainsi que la mise en perspective historique, épistémologique et technique nécessaire à l'appréhension de ce qui apparaît relever en fait d'une véritable « pathologie du narcissisme ». 
    Cette 3e édition prend en compte les dernières classifications internationales ( DSM-5) et développe le problème des jeunes en grandes difficultés.
     
     

  • Les troubles des conduites alimentaires représentent un véritable problème de société ainsi qu'une interrogation psychopathologique et clinique. Anorexie, boulimie et obésité qui en sont les manifestations les plus graves sont des formes de souffrance distinctes, mais dont les mécanismes peuvent se combiner et, aussi, se disjoindre. 
    L'ouvrage a pour but de décrire ces troubles, de les illustrer au moyen de cas cliniques et de fournir les interprétations de leurs étiologies et processus, en fonction de différents courants théoriques. Ces pathologies comportent des enjeux identitaires et sanitaires importants puisqu'elles sont articulées au social, aux modèles de la beauté, à la féminité, à l'adolescence et au rôle de l'alimentation dans notre culture postmoderne. Les formes de prise en charge sont évoquées en relation avec ces enjeux. 
    Jean-Louis Pedinielli est professeur de psychopathologie clinique à l'université d'Aix-Marseille. 
    Anne Ferran est psychologue clinicienne à Ajaccio. 
    Marie-Ange Grimaldi est psychologue clinicienne à l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille et enseignante à l'université. 
    Carmen Salomone est psychologue clinicienne au CMP Pythéas à Marseille et enseignante à l'université.

  • Traumatisme, traumatique, trauma, sont des mots, des notions psychologiques, qui accompagnent notre époque... La question du traumatisme occupe une place déterminante dans la psychopathologie moderne en reposant le problème du rapport entre le sujet et les ruptures de vie, les drames, les accidents...
    Qu'est-ce qui « fait trauma » ? Qu'est-ce qui peut bien distinguer le simple événement déplaisant, le choc, du traumatisme au pouvoir désorganisateur générant des phénomènes pathologiques ou des souffrances ou contribuant à leur persistance ?
    Cet ouvrage délimite la définition de « traumatisme », et en donne les caractéristiques cliniques. Il rend compte des différents courants (psychanalyse, cognitivisme, EMDR) qui fournissent, chacun, leurs propres définitions et théories du traumatisme. Enfin, il recense les prises en charge des sujets traumatisés en distinguant les soins immédiats des traitements psychothérapeutiques à moyen ou long terme.

  • S'appuyant sur la psychologie clinique, la psychopathologie, la psychanalyse et la psychiatrie, ce manuel présente les structures de la vie psychique. Revenant sur la tripartition proposée par Freud (névroses, psychoses, perversions), il insiste plus particulièrement sur l'articulation entre les névroses et les états limites.
    La confrontation des deux entités autorise à déchiffrer des frontières communes et des chevauchements. Cette grille de lecture originale permet d'appréhender d'une autre manière la psychopathologie actuelle, notamment la question de la perte, du deuil, des dépressions, des angoisses relationnelles, des états de détresse, de l'OEdipe, des échecs face au succès, du narcissisme.
    L'ouvrage s'intéresse également aux prises en charge, dans leur diversité, pour proposer des pistes dans la relation thérapeutique.

  • La violence à l'école est un phénomène largement médiatisé et inquiétant aussi bien l'opinion publique que les professionnels. Mais exagérations médiatiques, récupérations populistes et angoisses des familles se combinent pour en donner une image éloignée des réalités. Rassemblant  plusieurs contributions sous l'égide d'Eric  Debarbieux, spécialiste internationalement reconnu, cet ouvrage synthétise les résultats des nombreuses enquêtes empiriques et recherches actuelles.
    Précis et informé, alliant connaissance scientifique et  stratégies possibles pour faire face à la violence ou pour la prévenir, cet ouvrage permet d'y voir plus clair.
     
     

  • La psychopathologie de l'enfant a pour objet d'étude les formes spécifiques que revêt la souffrance psychique de l'enfant, à travers une symptomatologie très variée, à la lumière de ses interactions avec son environnement et de ses capacités d'évolution.
    Cet ouvrage propose une synthèse de la psychopathologie infantile (de la naissance à 10-12 ans) selon une triple démarche qui vise à définir, décrire et interpréter. Il retrace les phases essentielles du développement de l'enfant dans ses dimensions motrice, cognitive et affective, et présente les principales catégories de troubles infantiles ainsi que les grands regroupements nosographiques.
    Issu de l'expérience clinique de l'auteur, l'ouvrage, réactualisé dans cette 4e édition, répond aux besoins de tous ceux qui, dans le cadre de leurs études ou professions, sont concernés par ces troubles spécifiques de l'enfant.

  • Un outil indispensable pour tout futur clinicien qui trouvera tous les repères nécessaires pour appréhender les différentes approches taxinomiques. Il rappelle l'historique et les enjeux des classifications des maladies mentales depuis l'Antiquité à nos jours, souligne la finesse du vocabulaire sémiologique psychiatrique qui impose, outre classification, concision et précision. Enfin, il fait le point sur les évolutions de la nosologie psychanalytique tant dans ses dimensions psychiques que psychosomatiques et de ses propositions lors d'investigations cliniques.
    Gérard Pirlot est professeur de psychopathologie psychanalytique à l'université de Toulouse, psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris, ancien psychiatre des Hôpitaux, et directeur du Laboratoire Cliniques Psychopathologique et Interculturelle (LCPI, Toulouse II, EA 4591).

  • La condition de nouveau-né a bien évolué. Les moyens alloués à la médecine périnatale, à la prévention notamment, et un savoir notablement accru concernant la période foetale, l'adaptation à la vie extra-utérine et la physiologie néonatale ont considérablement minimisé les risques. Au-delà, la collaboration entre professionnels de la naissance, neuropsychologues du développement, psychologues et psychiatres contribue à offrir au nouveau-né un accueil emprunt d'humanité.Il y a cependant un revers de la médaille : dictature de l'aspiration à l'enfant « parfait » d'une part, difficulté à poser des limites raisonnables au « techniquement possible » de l'autre.Véritable condensé issu d'une expérience clinique exemplaire, ce petit livre répond aux questions de tous ceux pour qui le nouveau-né est une préoccupation professionnelle ou personnelle.Pierre LEQUIEN est professeur de pédiatrie à l'université de Lille II.
    Avant le nouveau-né : le foetus. L'adaptation à la vie extra-utérine. Naître. L'examen du nouveau-né. La croissance foetale. L'évolution neurocomportementale. Le nouveau-né : un être vulnérable. Nourrir le nouveau-né. Le souci de prévention. Les soins au nouveau-né : la puériculture. Le nouveau-né au coeur des politiques.

  • Le recours aux thérapies brèves n'a cessé d'augmenter ces dernières années, notamment dans l'accompagnement des addictions, phobies, traumatismes, dépressions, traumatismes... Cet ouvrage permet d'éclairer les dimensions théoriques et techniques de ces thérapies auxquelles sont peu souvent formés les futurs thérapeutes, voire ceux en exercice.
    Après un rappel historique, les auteurs présentent les divers courants théoriques (thérapies stratégique, solutionniste, intégrative, transpersonnelle, hypnose ericksonienne, PtNL...), font le point sur la méthodologie, les outils et techniques thérapeutiques spécifiques, ainsi que sur les champs d'application actuels. 
    Toute personne concernée par cette approche thérapeutique, que ce soit dans ses études ou ses activités professionnelles, trouvera dans ce livre, informé par la pratique clinique des auteurs, l'essentiel des connaissances. 
    Guillaume Poupard est docteur en psychopathologie, psychologue clinicien, enseignant en hypnose et thérapies brèves, auteur du modelage sensoriel ®, superviseur. 
    Virgile Stanislas Martin est enseignant en PNL et thérapies brèves, thérapeute et coach ; directeur de « Présence & Thérapie » et président de la SFHCT.
    Sous la direction de Jean-Louis Pedinielli

  • Les psychologues cliniciens travaillent la plupart du temps en groupe et avec le groupe (réunions de synthèse, groupes de parole, entretiens familiaux, régulations institutionnelles, analyses de pratique). Pourtant la formation au groupe des psychologues cliniciens est quasi inexistante.
    Après avoir éclairé les différentes théories du sujet et du groupe, sont analysées les diverses situations de groupes - le groupe familial, le couple et l'institution - afin de comprendre au mieux leur fonctionnement. Une réflexion sur les entretiens familiaux permet de reprendre de façon pratique les différentes notions parcourues : l'évaluation et l'indication, les objectifs, la mise en place du psychologue et ses interventions. Par ailleurs, des pistes de réflexion sont proposées afin d'aider le clinicien à résoudre les difficultés auxquelles il peut être confronté dans sa pratique quotidienne.

  • Pièce centrale encore méconnue du fonctionnement humain, la créativité est sollicitée sitôt qu'il s'agit, dans la vie personnelle et professionnelle, de résoudre de nouveaux problèmes ou de s'adapter à l'environnement ; elle est un moteur essentiel de la croissance culturelle et économique, et nos sociétés la valorisent de plus en plus. Mais qu'en est-il de sa compréhension ? La psychologie s'est intéressée à la créativité avec des éclairages différents. Cet ouvrage apporte une synthèse de la littérature scientifique et offre des pistes de réflexion concernant l'Homo creativus. Il développe notamment une conception multivariée selon laquelle la créativité dépend d'une combinaison interactive de facteurs cognitifs, conatifs, émotionnels et environnementaux.

  • Le terme de résilience fait référence aux compétences trouvées-crées par des individus pour faire face à des situations délétères : événements de vie traumatiques, accidents, maladies, handicaps, carences affectives graves, grande précarité, etc. La résilience peut concerner des sujets qui surmontent une situation d'adversité sévère ou bien qui récupèrent ou maintiennent leur intégrité psychique après un traumatisme. Le fonctionnement résilient s'édifie sur un jeu complexe de processus défensifs d'ordre intrapsychique et de facteurs de protection internes et externes. L'étude des processus de résilience constitue un modèle d'approche du sujet considéré dans sa globalité, avec ses ressources et ses processus défensifs autant que ses fragilités.
    Cet ouvrage met en perspective les évolutions théoriques de ce modèle au cours des décennies, depuis son émergence jusqu'à nos jours. L'auteur présente les différentes approches théoriques et cliniques, discute de ses apports, de ses limites et de ses applications pratiques.

  • Comment l'enfant se construit-il en tant que fille ou garçon, femme ou homme ? Entre le sexe et le genre, le biologique et le social, quelle est la part du sujet ? Si les questions relatives aux rapports sociaux, à la différence et l'égalité des sexes font l'objet de multiples publications, la construction de l'identité sexuée de l'enfant reste paradoxalement peu abordée en tant que telle. L'objectif de cet ouvrage est de combler cette lacune. À la lumière des travaux récents menés en psychologie du développement, il propose une analyse exhaustive de l'ensemble des facteurs à l'oeuvre dans la construction de l'identité sexuée. 
    L'auteur nous présente tout d'abord les principaux modèles théoriques, en précisant leurs contributions et leurs limites respectives, et les controverses relatives aux perspectives intégratives. Puis elle décrit les différentes étapes de la construction de l'identité sexuée (de la petite enfance à l'adolescence). Enfin, la conclusion analyse les apports de ces travaux dans les débats actuels sur la problématique de la différence et de l'égalité des sexes. 
    L'ouvrage est destiné aux étudiants de premier cycle en psychologie, mais il s'adresse également aux chercheurs, aux professionnels et aux travailleurs sociaux qui s'intéressent à la socialisation différenciée des filles et des garçons ainsi qu'aux rapports sociaux de sexe. 
    Véronique ROUYER est maître de conférences en psychologie du développement à l'université de Toulouse-Le-Mirail. Ses travaux portent sur les processus de socialisation et de construction identitaire du jeune enfant dans ses milieux de vie, et en particulier au sein de la triade père-mère-enfant.

  • Catastrophes industrielles, accidents du travail et du trajet, suicides et tentatives de suicide, violences sexuelles, violences interpersonnelles, violences crapuleuses, voire violences psychologiques... l'extension du domaine du trauma n'épargne pas le monde du travail. Étonnamment, l'épidémiologie officielle des traumas liés au travail contredit la quasi-banalité des ressentis traumatiques exprimés.
    Plus qu'un énième manuel de psychotraumatologie, cet ouvrage s'efforce d'identifier les spécificités du traumatisme physique survenant en contexte de travail, en soulignant les processus psychologiques à l'oeuvre chez les victimes et les impliqués, et le rôle des intervenants internes ou externes dans la prise en charge, la construction de la résilience, la prévention ou la mise en récit du traumatisme professionnel.

  • Il existe aujourd'hui plusieurs conceptions de la psychologie clinique et de la psychopathologie qui, au-delà d'une simple hétérogénéité conceptuelle, théorique ou méthodologique, s'étayent sur des fondements épistémiques différents.L'ouvrage explore cette diversité au travers des différentes conceptions que ces deux sous-disciplines proposent :· du sujet ;· de la causalité psychique ;· du symptôme.Valérie Capdevielle est maître de conférences à l'université de Toulouse-Le Mirail. Elle est membre du Laboratoire Personnalisation et Changements sociaux.Caroline Doucet est psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie, chargée d'enseignement à l'université de Toulouse-Le Mirail.
    Psychologie clinique et psychopathologie : une diversité de définitions. Origines et fondements. Le fait humain. La personne. Le sujet de l'inconscient. La causalité psychique. Les différents modèles de causalité. Vers une étiologie multicausale. Une approche inédite de la causalité. Le symptôme comme signe d'un dysfonctionnement. Le symptôme comme signe du sujet. Actualité du symptôme. L'acte du clinicien : Le dispositif clinique. Les fonctions du psychologue. Méthodes et techniques. Champs d'application.

  • Ce manuel consacre la part qui s'impose à l'organisation du système nerveux, afin de faciliter la compréhension des modèles de fonctionnement cognitif. Il présente les grands principes des méthodes d'imagerie cérébrale, les différences d'organisation entre cerveaux masculin et féminin et étudie les liens entre émotions et cognition. Cette 2e édition se veut volontairement plus pédagogique et consolide les chapitres sur « la mémoire » et sur les liens entre émotions et cognition, thématique actuellement très travaillée.
    Nicole Fiori-Duharcourt est professeur de neurosciences à l'université Paris V - René- Descartes, membre du Laboratoire Vision, Action, Cognition (université Paris V - René- Descartes - CNRS). 
    Frédéric Isel est maître de conférences en psychologie (HDR) à l'université Paris V - René-Descartes, membre du Laboratoire Vision, Action, Cognition (université Paris V - René-Descartes - CNRS) et membre associé du Laboratoire de Phonétique et Phonologie (université Paris III - Sorbonne-Nouvelle - CNRS).

  • La flexibilité, qui concerne l'aptitude à changer de point de vue ou de mode d'approche d'une question, joue un rôle primordial dans les apprentissages et l'adaptation à des situations nouvelles. Comment trouvons-nous une solution à une situation problématique ? Quelles aides efficaces peuvent nous y aider ? S'appuyant sur des recherches en psychologie cognitive menées dans des situations de résolution de problèmes, l'auteur montre que, loin de faire appel à des modèles rigoureux et figés, nous devons pour nous en sortir faire preuve de souplesse et d'innovation constantes. Les différences individuelles, les effets de l'âge et de l'expérience, et surtout le facteur émotion jouent des rôles importants, parfois décisifs. Ce nouveau regard relance les débats sur les pratiques d'évaluation (tests d'intelligence et autres), beaucoup trop figées et stéréotypées.

empty