Casterman

  • Alice Guy Nouv.

    En 1895, à Lyon, les frères Lumière inventent le cinématographe. Moins d'un an plus tard, à Paris, Alice Guy, 23 ans, réalise La Fée aux choux pour Léon Gaumont. Première réalisatrice de l'histoire du cinéma, elle dirigera plus de 300 films en France. En 1907, elle part conquérir l'Amérique, laissant les Films Gaumont aux mains de son assistant Louis Feuillade. Première femme à créer sa propre maison de production, elle construit un studio dans le New Jersey et fait fortune. Mais un mariage malheureux lui fait tout perdre.
    Femme libre et indépendante, témoin de la naissance du monde moderne, elle aura côtoyé les pionniers de l'époque : Gustave Eiffel, Louis et Auguste Lumière, ou encore Georges Méliès, Charlie Chaplin et Buster Keaton.
    Elle meurt en 1969, avec la légion d'honneur, mais sans avoir revu aucun de ses films - perdus et oubliés. C'est en 2011, à New York, que Martin Scorsese redonne un coup de projecteur sur cette femme exceptionnelle.

  • Quelque part dans la France de l'entre-deux guerres, niché au coeur d'une ferme oubliée des hommes, le Château des animaux est dirigé d'un sabot de fer par le président Silvio... Secondé par une milice de chiens, le taureau dictateur exploite les autres animaux, tous contraints à des travaux de peine épuisants pour le bien de la communauté... Miss Bangalore, chatte craintive qui ne cherche qu'à protéger ses deux petits, et César, un lapin gigolo, vont s'allier au sage et mystérieux Azélar, un rat à lunettes pour prôner la résistance à l'injustice, la lutte contre les crocs et les griffes par la désobéissance et le rire... Premier tome d'une série prévue en quatre volumes, Le Château des animaux revisite La Ferme des animaux de George Orwell (1945) et nous invite à une multitude de réflexions parfois très actuelles...

  • L'hiver a gagné le château. Le climat est rude pour ses habitants, d'autant que le Président Silvio continue de faire régner la terreur... Mais Miss B et ses amis, le lapin César et le rat Azélar, n'ont pas dit leur dernier mot.
    Baptisé « les Marguerites », leur mouvement, continue les outrances au taureau dictateur, refusant le port de collier à grelots et exigeant la gratuité du bois pour tous les animaux. Pour être mieux entendus, ces courageux compagnons bravent le froid chaque nuit pour faire un sit-in sous les fenêtres de Silvio. Mais pour Miss B, vaincre la dictature ne peut se faire qu'en évitant le plus redoutable des pièges : la tentation de la violence. Parviendra t-elle à convaincre ses amis de résister pacifiquement ? Le défi semble bien difficile...

  • Libérer la ville Nouv.

    Libérer la ville

    Edo Brenes

    De retour chez sa mère, au Costa Rica, un jeune étudiant s'empare d'une boîte de photos anciennes. En fouillant dans les clichés des années 1940, 1950 et 1960, et en interrogeant les témoins de ce passé, il retrace une histoire familiale secrète, nouée autour d'un triangle amoureux entre une jeune fille et deux frères. Les zones d'ombre se combinent avec les lumières de la ville portuaire de Limón sur la côte caraïbe, la nostalgie avec la violence.

    Dans ce premier roman graphique inspiré par sa propre histoire familiale, Edo Brenes construit un récit d'une grande maîtrise, dans lequel les dialogues et les dessins des photos originales se combinent pour tisser une habile narration entre passé et présent.

  • 1990. Un présentateur télé français, un peu sur la touche, veut relancer sa carrière en retournant sur le terrain faire du grand reportage d'investigation.
    Il choisit l'Algérie d'où sa famille est issue (il est le fils d'Octave et Samia, les héros du 2e cycle des Carnets d'Orient). Là-bas, les élections sont menacées par la montée en force des islamistes. Il va vite découvrir que le pays est au bord de la guerre civile et que le passé y a la vie dure !
    Ce troisième cycle de la série fleuve de Ferrandez sur l'Algérie, abordera les difficultés rencontrées depuis l'indépendance en 1962, de la victoire confisquée par le FLN aux années de plomb de la guerre civile et jusqu'à la révolte populaire de 2019.

  • Bug - t2

    Bilal

    Dans un avenir proche, en une fraction de seconde, le monde numérique disparaît, comme aspiré par une force indicible. Un homme, seul, malgré lui, se retrouve dans une tourmente planétaire. Détenteur de l'ensemble de la mémoire humaine, convoité par tous, il n'a qu'un seul but : survivre pour sauver sa fille.

  • Luigi

    ,

    Janvier 1919. Les combats ont cessé mais la paix n'est toujours pas signée et les traces se la guerre sont encore bien présentes. Lucien et Luigi voyagent à travers ses paysages dévastés. Ils cheminent vers Valencourt, là où tout a commencé, espérant y retrouver Lucas et Ludwig. Malgré les sombres nouvelles apportées par Luigi, concernant le comte et les Gentils Hommes, les deux Lulus sont persuadés que leurs amis sont vivants et ils sont prêts à tout pour les retrouver !

  • A pink story

    Kate Charlesworth

    En 1950, à la naissance de Kate, l'homosexualité masculine est passible d'emprisonnement. Mais l'homosexualité féminine n'a jamais constitué un délit au Royaume-Uni, ce qui rend les lesbiennes encore plus invisibles, y compris à leurs propres yeux. En grandissant dans le Yorkshire, la jeune Kate est bien obligée de dénicher des modèles à suivre partout où elle le peut : dans la vraie vie, les livres, le cinéma et à la télévision. A Pink Story retrace l'histoire fascinante de la manière dont la Grande-Bretagne d'après-guerre est passée d'un pays hostile envers les « invertis » à l'univers LGBTQI+ actuel. Kate confronte les enjeux et les défis politiques de l'époque à son expérience personnelle : prise de conscience de sa propre sexualité, coming out vis-à-vis de ses parents, plongée dans la culture lesbienne et gay, mais aussi la perte d'amis chers à cause du sida.

  • Ce n'est pas un matin comme les autres au 109 rue des Soupirs :
    Elliot a disparu ! Ses parents ne sont même pas là pour s'en apercevoir mais sa famille adoptive de fantômes, elle, est « morte » d'inquiétude. Eva, Walter, Angus et Amédée décident de partir à sa recherche. Sauf que... ça fait des siècles qu'ils n'ont pas mis le nez dehors ! Et ce n'est que le début de leurs ennuis car ils vont découvrir qu'ils ne sont pas les seuls fantômes de Belle-en joie...

  • T'es grognon, Gaston ? Tu veux une banane ? Tu préfères une banane ET une balle ?

    Hum, t'es encore grognon.

    Quand un enfant (ou même un adulte !) est en pleine crise de grognonitude comme Gaston, il faut des trésors d'imagination pour arriver à lui redonner le sourire.
    Une banane et une balle ne suffisent pas ? Alors essayons une banane, une balle,des crayons pastels, un paquet surprise, un flamant rose, une grenouille à perruque bouclée, ou même la lune !

  • Lucien

    ,

    Novembre 1918. La guerre est terminée mais le combat des Lulus pour leur propre survie continue. Hospitalisé à Troyes, Lucien se souvient de son arrivée à l'orphelinat de Valencourt et de sa rencontre avec ceux qui allaient devenir ses meilleurs amis. À cette époque, la Grande Guerre n'avait pas encore ravagé l'Europe et les moments de joie et d'insouciance étaient fréquents. Pourtant, la douleur, le danger et les vexations faisaient déjà partie du quotidien des Lulus...

  • In waves

    Aj Dungo

    Avec beaucoup de finesse et de pudeur, AJ Dungo, immortalise les instants de grâce de sa relation avec Kristen. La légèreté et l'émotion des premières rencontres, la violence du combat contre la maladie, la noblesse de la jeune femme qui se bat avec calme.
    Il évoque en parallèle leur passion commune pour le surf, l'océan. Et évite très justement l'écueil du pathos en intercalant dans son récit personnel, un petit précis d'histoire du surf.

  • Publié en 1872, ce roman est dès sa parution le plus grand succès de Jules Verne. Lorsque Phileas Fogg, parfait gentleman anglais, annonce son incroyable pari, personne ne croit en ses chances. Accompagné de son domestique français, l'inénarrable Jean Passepartout, il va pourtant parvenir à ses fins, après avoir sillonné l'Inde, le Japon et les États-Unis en utilisant tous les moyens de transport de son temps.
    Exotisme, rebondissements multiples et personnages marquants... Retrouvez dans cette bande dessinée tous les ingrédients qui ont rendu le roman immortel.
    Sous le trait vif et moderne de Younn Locard, les personnages prennent vie, les lieux sont magnifiés tandis que le souffle de l'aventure traverse la moindre scène.

  • Printemps 1916. Alors qu'ils cherchent à fuir la zone occupée par l'armée allemande, quatre orphelins français et une jeune réfugiée belge montent dans le mauvais train et arrivent à Berlin, capitale du Reich. Pour survivre dans une ville étrangère meurtrie par la famine, ils partagent le quotidien d'une bande de gosses des rues, tout en cachant leur véritable nationalité.
    Au coeur du territoire ennemi, ils manquent à chaque instant d'être capturés par la police ou pris dans des affrontements avec d'autres bandes !

  • Décembre 1916. Capturés par la police du Reich, les Lulus se retrouvent au camp de détention de Holzminden où ils partagent le quotidien de nombreux prisonniers civils de différentes nationalités. Pour échapper à l'ennui et au manque de liberté, ils vont échafauder un plan d'évasion digne des plus grands livres d'aventures !

  • À de multiples reprises, Ismaël Méziane a vécu personnellement le racisme. En 2017, lorsqu'il visite l'exposition « Nous et les Autres » au Musée de l'Homme à Paris, c'est un véritable choc qu'il a aussitôt envie de partager. Il entreprend alors de réaliser une bande dessinée avec les deux commissaires de l'exposition, respectivement anthropologue généticienne et historienne. Sous forme de déambulation, il propose un mélange de réflexions personnelles et d'échanges avec ces deux spécialistes afin de comprendre en profondeur les mécanismes à l'origine du racisme. L'album entremêle savoir et émotions pour susciter une prise de conscience, qui reste malheureusement plus qu'utile aujourd'hui.

  • Lorsque Elliot et ses parents emménagent au 109 rue des Soupirs, à Belle-en-joie, ils ne peuvent se douter que cette maison sinistre est réellement hantée...
    Enfin, surtout Elliot, car ses parents, accaparés par leur travail, l'abandonnent vite à son sort.
    Il ne tarde pas à rencontrer ses colocataires plutôt spéciaux, tandis que débarque une baby-sitter pas très commode, qui semble chercher quelque chose...
    Des fantômes, peut-être ?

  • Agir pour la planete Nouv.

    Réchauffement climatique, surconsommation, pollution, biodiversité menacée, nature épuisée, villes saturées... Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? Chacun à son échelle, a un rôle à jouer même si pour changer la donne, c'est aux gouvernements de prendre les bonnes décisions. Et (aux futurs) citoyens de leur montrer le chemin...

    Avec cette bande dessinée, tu comprendras tout sur les grands sujets qui font de l'écologie le combat d'aujourd'hui. Et comme Jeanne et Tom, tu n'auras qu'une envie : agir pour préserver l'avenir de la planète !

  • Durant la dernière décennie, des millions de personnes ont manifesté contre lui à travers le monde... Pourtant, il reste largement méconnu. Qualifié par ses adversaires de théorie ou d'idéologie, le concept de genre fait l'objet de vives polémiques concernant l'éducation, le mariage et la filiation. Cette bande dessinée part de l'exemple français et notamment des manifestations contre le « mariage pour tous ». De la Pologne au Brésil, en passant par l'Italie et la Hongrie, les détails changent mais l'enjeu reste le même : ces mobilisations conservatrices questionnent le fondement même des démocraties libérales.

  • Après la guerre

    Jacques Tardi

    À son retour de captivité en 1946, René Tardi et sa femme ont un fils, Jacques. N'ayant pas trouvé de travail, René reste dans l'armée et est envoyé dans la zone d'occupation française... en Allemagne ! Bientôt, Jacques et sa mère l'y rejoignent et découvrent un pays en ruines, mais déjà en pleine reconstruction grâce à l'aide américaine.
    De Valence à Coblence, Tardi achève dans ce troisième tome le récit du périple de son père, du début à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et ouvre pour la première fois une porte sur son enfance.

  • Jean-Yves Duhoo mène l'enquête pour nous expliquer de manière imagée et drôle les mystères de notre système nerveux central : est-il composé d'une seule cellule, ou de plusieurs milliards ? Ne sert-il qu'à refroidir le sang, comme le croyaient les anciens Égyptiens ? Savez-vous que si on mettait tous nos neurones bout à bout, on obtiendrait la distance de la Terre à la Lune, que c'est lorsque vous rêvassez que votre cerveau travaille le plus, que les chauffeurs de taxi peuvent se muscler la mémoire ou que le cerveau d'Albert Einstein était plus petit que la moyenne ? Pour en savoir plus, il n'y a pas 36 solutions : il faut parcourir les zones de Mister Cerveau, à pied, en voiture ou en vaisseau spatial !

  • Cher journal, au secours !
    Depuis que je suis en 5e, mes meilleures amies se détestent. Maintenant que Linnéa sort avec Martin, elle évite de jouer avec Bao et moi. Soi-disant c'est pas mature ! Bao est hyper en colère. Moi... je ne sais pas. Entre leurs disputes, je deviens quoi ? Et qu'est-ce que ça veut dire, être mature ? C'est ça, être cool ? Comment on fait, pour tomber amoureuse ?
    MARIAM la nouvelle, est au-dessus de tout ça, elle...

  • Ma Maminette sent bon la menthe fraîche et les fruits d'été.
    Ma Maminette, c'est ma grand-mère.
    Et c'est la meilleure des cuisinières !
    Mais ma Maminette a un secret
    Ses tomates sont toujours bien trop juteuses et ses petits pois trop sucrés...
    Tant de saveurs, c'est un mystère !
    Un mystère que je me dois d'éclaircir,
    Moi, Noé, qui aime tant cuisiner... et bien manger !

  • Medee ; integrale t.1 a t.4 Nouv.

    Qui Médée était-elle vraiment ? Une mère aimante et une amoureuse assumant ses désirs, que sa passion finit par égarer ? Une femme libre refusant la tyrannie des hommes ? Une barbare venue semer la confusion dans le monde civilisé des Grecs ? Une sorcière redoutable, maîtresse de forces occultes ? Un monstre, tout simplement ? Pour percer ce mystère, c'est Médée en personne que les autrices ont choisi de nous faire entendre : par delà calomnies, et déformations infligées par le temps, Médée nous raconte sa véritable histoire, depuis les jardins luxuriants de son enfance en Colchide jusqu'à l'île mystérieuse d'où elle livre son ultime confession et purge à jamais le geste inhumain et impardonnable d'avoir tué ses deux fils.

empty