Sciences politiques & Politique

  • Dès 2007, Nicolas Sarkozy avait déclaré la guerre aux diplomates : « J'ai un mépris profond pour tous ces types, ce sont des lâches. » confiait-il à l'écrivain Yasmina Reza. En matière de politique étrangère aussi, Nicolas Sarkozy voulait incarner la rupture.
    Cinq ans et de nombreuses crises internationales plus tard, Gilles Delafon a rencontré ambassadeurs et conseillers pour savoir comment ils avaient finalement travaillé avec ce président d'un nouveau genre, manifestement doté d'un caractère épouvantable mais au volontarisme énergique.
    Leurs confessions réunies dans ce livre dressent un bilan sans concessions des errements  de sa politique étrangère et dessinent un portrait au vitriol. Celui d'un Président ancré dans sa religion du tout médiatique et qui a créé une véritable fracture avec ses diplomates, une fracture en réalité révélatrice des tensions de son quinquennat.
    Chroniqueur quotidien sur « La Matinale » de Canal+, ancien grand reporter, Gilles Delafon couvre l'actualité internationale et diplomatique depuis plus de vingt-cinq ans.

  • 11 septembre 2001 - 11 septembre 2011. Voilà maintenant 10 ans que s'est produite l'attaque terroriste la plus marquante de l'Histoire, celle qui fit entrer le monde dans un siècle de sang et d'incompréhension, sur fond d'images quasi-irréelles, à jamais gravées dans nos esprits. Des attentats impensables, au coeur de la nation la plus puissante et la mieux renseignée de la planète. Aujourd'hui, après des années d'enquêtes, les méthodes, les hommes et le déroulement des faits sont à peu près connus. Et pourtant. Et pourtant, dès 1998 des hommes et des femmes, agents des services de renseignement ou diplomates, avaient risqué leurs carrières, leur tranquillité, leurs vies pour alerter leurs supérieurs sur l'imminence d'un complot de grande envergure contre des villes américaines, allant même parfois jusqu'à donner les noms des terroristes présumés, dont Mohamed Atta et Zacarias Moussaoui. Ces agents ont tous été immédiatement licenciés, poursuivis et mis à l'écart. Ces hommes et ces femmes exceptionnels, ceux qu'on appelle aux Etats-Unis les whistle-blowers, François Bringer les a rencontrés. Ils témoignent dans ce livre et racontent ce qu'ils avaient découvert et ce qu'on a refusé d'entendre. François Bringer est journaliste indépendant. Il était à Manhattan le 11 septembre 2001. Il suit depuis vingt ans les événements au Moyen-Orient, en Afrique et en Europe. Il a produit plus de deux cents documentaires et a remporté un Emmy Award pour son travail sur Ground Zero pendant et après le 11 septembre.

  • Depuis vingt ans, Thierry Légier est le garde du corps de Jean-Marie Le Pen. Vingt ans d'action et de tension. Bien peu de gardes du corps ont eu une vie plus intense que la sienne.
    Des batailles rangées, Thierry Légier en a connu. Des coups, des projectiles de toute sorte, il en a reçu. Il a vécu les manifs qui dégénèrent et les meetings attaqués, les pièges et les agressions qui finissent mal.
    Mais il a vu aussi la face cachée de Jean-Marie Le Pen, les amitiés, les rencontres secrètes avec des responsables qui le qualifient pourtant en public d'« infréquentable », ou même les voyages discrets à la rencontre des plus hautes personnalités, toujours dans des conditions dignes d'un roman d'espionnage.
    /> Voici donc un éclairage unique sur l'un des hommes qui aura marqué la vie politique française des trente dernières années.

  • Le 25 février 1994, la député du Var, Yann Piat, est assassinée en rentrant chez elle à Hyères. Pour la première fois dans l'histoire de la République, une femme parlementaire est exécutée.
    Après une longue enquête de police, la cour d'assises de Draguignan a condamné en 1998 un petit groupe d'hommes. Mais tous, journalistes, policiers, magistrats et simples citoyens, oui tous savent bien que ceux qui ont été condamnés à Draguignan portaient des costumes bien trop grands pour être les seuls exécutants et commanditaires de ce meurtre odieux.
    En 2012, il ne reste pourtant pas grand-chose de Yann Piat. Comme si certains avaient intérêt à faire disparaître jusqu'à son souvenir. Aucune cérémonie politique à sa mémoire, aucun nom de rue, ni de place publique. Même la stèle qui avait été érigée à l'endroit de sa mort, aux pieds d'un olivier, a été enlevée. Mais a-t-on le droit d'oublier Yann Piat, assassinée pour avoir voulu combattre la corruption ? Et ceux qui ont voulu sa mort ont-ils vraiment disparu de l'espace public ?
    Claude Ardid était journaliste au quotidien Var-Matin au moment des faits. Il connaissait bien Yann Piat. Depuis 18 ans, il mène une contre-enquête totale, reprenant tous les PV, rencontrant tous les acteurs et recoupant toutes les informations disponibles. Depuis 18 ans, il n'a jamais abandonné en dépit de toutes les manoeuvres et de toutes les violences qu'il a subies.
    Voici donc le livre de cette enquête. Tout est dit et les conclusions font froid dans le dos. Car les combats de Yann Piat sont décidément loin d'être gagnés dans la France de 2012...
    Claude Ardid est journaliste et producteur, spécialisée dans les enquêtes criminelles et financières. Il a publié plusieurs ouvrages, romans et essais.

  • De lui, on se souvient qu'il est entré dans la mémoire collective parce qu'il a fait abolir la peine de mort en France en 1981. Impopulaire lorsqu'il était ministre, la reconnaissance est venue bien plus tard. Aujourd'hui célébré par tous comme l'honneur de la gauche, il a pourtant mis des années à conquérir sa place dans le panthéon des Français. Contrairement à la nouvelle génération de gouvernants, Robert Badinter n'a jamais aimé parler de lui, considérant que seules importaient ses idées. Pudique, il a toujours refusé d'écrire ses Mémoires. Sur ses origines, ses goûts, sa vie professionnelle avant l'arrivée de la gauche au pouvoir, il est d'une grande discrétion. Qui connaît au fond la nature de sa longue amitié et les secrets partagés avec François Mitterrand ? Qui sait que toute sa vie s'est jouée en 1943, lorsqu'il a vu son père arrêté sous ses yeux par la Gestapo de Klaus Barbie à Lyon ? Que dès l'âge de quinze ans, il a décidé de vouer sa vie à la justice ? Pauline Dreyfus a écrit la première biographie d'un homme complexe entré désormais dans l'Histoire.

  • Fils à papa

    Ivan Roussin

    Pour la plupart des garçons, le football est un jeu de copains, parfois un sujet de bagarres si l'arbitre n'est pas compréhensif, éventuellement un sport qu'on pratique sans trop forcer jusqu'à quarante ans, et au pire, un peu plus tard, une bonne excuse pour aller au stade avec ses collègues de bureau. Mais quand vous avez sept ans et que votre père est espion, que le jour de vos quatorze ans il n'est pas là parce qu'il doit parler avec Jacques Chirac, qu'à vos vingt ans il devient un « ex-ministre aux prises avec la Justice », le football n'est plus un divertissement, c'est une planche de salut ! En repassant ses souvenirs des trente dernières années, Ivan Roussin y a vu bien sûr des filles, des amis, des juges d'instructions mais surtout, des matchs de légendes et des ballons au fond des filets, même si c'étaient parfois ceux de son équipe !

  • Le conseiller

    Cyril Auffret

    Envié, admiré et agaçant comme un premier de la classe ; voilà le cliché que Jacques Attali a cherché à fuir toute sa vie malgré les évidences : Polytechnique, les Mines, Sciences po, l'ENA. Le tout en un temps record. Conseiller économique du candidat Mitterrand à 30 ans, conseiller spécial du Président Mitterrand à moins de 40...De quoi construire de solides amitiés en politique. Et d'aussi solides inimitiés. Jacques Attali se rêve en sauveur du monde altruiste et sincère, en intellectuel marquant son époque. Mégalomane revendiqué, il déteste tout ce qui est « petit ». Il veut tout savoir, tout comprendre, tout expliquer, au risque de paraître arrogant. De la BERD au retour en grâce sous Sarkosy, ce sont toutes ces vies de Jacques Attali que ce livre raconte.

  • En l'espace de quinze ans, Roman Abramovitch est devenu l'homme le plus riche de Russie. L'orphelin est devenu oligarque, propriétaire entre autre du club de football de Chelsea. De l'écroulement de l'URSS au retour à la croissance des années Poutine, sa trajectoire sidérante épouse celle de la Russie contemporaine. Cet essai biographique reconstitue la saga supersonique de ce personnage timide et mystérieux. Du stade de Londres, aux confins glacés de la Tchoukotka, voici les clés de ce destin hors du commun. Une enquête au long cours menée par le journaliste Alban Traquet, qui a notamment travaillé quatorze ans, comme reporter, au Journal du Dimanche.

  • De la ligne Buisson au succès de la Droite forte, des hésitations de François Hollande aux provocations de Pierre Bergé, des joutes homériques à l'Assemblée au harcèlement des membres du gouvernement, des silences de Marine Le Pen à l'engagement de sa nièce Marion, les auteurs racontent aussi les coulisses d'une année politique où la loi Taubira a tracé, au delà des partis, de nouveaux clivages. Où s'est esquissée, dans la rue, une recomposition de la droite.

empty