Fayard (réédition numérique FeniXX)

  • La collection "Je sais, je crois" se présente comme la plus complète et la plus simple de toutes les Encyclopédies destinées au public chrétien. En cent cinquante petits volumes, tout ce qu'un catholique peut désirer connaître sur n'importe quel sujet où sa religion est impliquée se trouve exposé clairement, de façon accessible à tous. La liste des sujets qui y sont abordés (telle qu'elle figure dans les dernières pages du présent ouvrage) montre assez l'ampleur de cette entreprise dont il n'existe aucun équivalent. Chaque sujet est traité par un des meilleurs spécialistes, choisi autant pour ses qualités d'exposition que pour la solidité de sa science.

  • La collection "Je sais, je crois" se présente comme la plus complète et la plus simple de toutes les Encyclopédies destinées au public chrétien. En cent cinquante petits volumes, tout ce qu'un catholique peut désirer connaître sur n'importe quel sujet où sa religion est impliquée se trouve exposé clairement, de façon accessible à tous. La liste des sujets qui y sont abordés (telle qu'elle figure dans les dernières pages du présent ouvrage) montre assez l'ampleur de cette entreprise dont il n'existe aucun équivalent. Chaque sujet est traité par un des meilleurs spécialistes, choisi autant pour ses qualités d'exposition que pour la solidité de sa science.

  • La collection "Je sais, je crois" se présente comme la plus complète et la plus simple de toutes les Encyclopédies destinées au public chrétien. En cent cinquante petits volumes, tout ce qu'un catholique peut désirer connaître sur n'importe quel sujet où sa religion est impliquée se trouve exposé clairement, de façon accessible à tous. La liste des sujets qui y sont abordés (telle qu'elle figure dans les dernières pages du présent ouvrage) montre assez l'ampleur de cette entreprise dont il n'existe aucun équivalent. Chaque sujet est traité par un des meilleurs spécialistes, choisi autant pour ses qualités d'exposition que pour la solidité de sa science.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • On ne peut errer au hasard dans l'univers des Livres : le risque de s'égarer est trop grand, et le péril mortel pour l'âme. Loin de se réduire à un simple divertissement, la littérature constitue un moyen de connaître l'homme, le monde et Dieu. Devant cette richesse et devant ces dangers, le lecteur doit prendre conscience d'une responsabilité d'autant plus grave qu'elle est exclusivement la sienne. Mais d'autant plus belle aussi : un choix réfléchi, un engagement personnel, exigent lucidité comme courage et forment un magnifique travail d'homme, bien digne de tenter qui aspire à le devenir. Poser le problème et en définir les facteurs essentiels, signaler les écueils, indiquer les principes d'un choix, tel est l'objet de ce petit livre.

  • Le présent volume est un guide à la page à travers le maquis des Ordres et des Congrégations de femmes : contemplatives et actives, hospitalières et enseignantes, missionnaires de l'intérieur ou de l'extérieur, toutes sont fichées, décrites, analysées, racontées et surtout senties avec sympathie et compétence. Signe particulier : l'auteur n'a commencé à écrira qu'après enquête poussée auprès de tous les Ordres et de toutes les Congrégations.

  • La collection "Je sais, je crois" se présente comme la plus complète et la plus simple de toutes les Encyclopédies destinées ou public chrétien. En cent cinquante petits volumes, tout ce qu'un catholique peut désirer connaître sur n'importe quel sujet où sa religion est impliquée se trouve exposé clairement, de façon accessible à tous. La liste des sujets qui y sont abordés montre assez l'ampleur de cette entreprise dont il n'existe aucun équivalent. Chaque sujet est traité par un des meilleurs spécialistes, choisi autant pour ses qualités d'exposition que pour la solidité de sa science. JE SAIS-JE CROIS, ENCYCLOPÉDIE DU CATHOLIQUE AU XXE SIÈCLE doit être désormais en bonne place dans la bibliothèque de quiconque s'intéresse aux problèmes religieux et veut être au courant du dernier état de toutes les questions.

  • Tous les jeunes veulent construire une Cité plus fraternelle et plus juste. Elle ne se construira pas, ils le savent, sans de profondes transformations sociales ; sans une « démocratisation » de l'économie et de la culture... Mais beaucoup cherchent encore quelles structures politiques leur permettraient de participer réellement aux grandes décisions qui orientent le destin collectif. Le présent volume leur offre quelques éléments d'information et de réflexion sur les conditions proprement politiques d'une démocratie authentique.

  • L'auteur (membre de l'Institut) est un historien blanchi sous le harnais, un véritable spécialiste qui a passé toute sa vie à déchiffrer les quatre premiers siècles de l'ère chrétienne et qui a publié sur cette période nombre d'articles savants et de synthèses lumineuses.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Tous les jeunes veulent construire une Cité plus fraternelle et plus juste. Elle ne se construira pas, ils le savent, sans de profondes transformations sociales ; sans une « démocratisation » de l'économie et de la culture... Mais beaucoup cherchent encore quelles structures politiques leur permettraient de participer réellement aux grandes décisions qui orientent le destin collectif. Le présent volume leur offre quelques éléments d'information et de réflexion sur les conditions proprement politiques d'une démocratie authentique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'auteur, né à Brest en 1910, de souche purement bretonne. Pense à préparer Saint-Cyr, puis se tourne vers l'enseignement. Vient à Paris préparer l'École Normale Supérieure (lettres) où il est reçu en 1929. Après une année de professorat (1934-35) à Mont-de-Marsan, est nommé lecteur à l'Université d'Upsal (Suède), poste qu'il occupe jusqu'en 1939. A la démobilisation de 1940, exerce une année dans un lycée de Marseille, puis demande un congé - qui dure encore - pour se consacrer à la littérature. Son premier roman, Journal d'un Salaud, paraît en 1944, suivi, en 1945, d'Un recteur de l'île de Sein (adapté depuis au cinéma par Jean Delannoy sous le titre Dieu a besoin des Hommes). Prix du Roman de l'Académie française en 1958 pour Un royaume sous la mer. Prix Jungmann en 1960. A publié désormais 14 romans, 4 essais, 3 recueils de nouvelles, plusieurs albums, etc. Déjà parus, aux Éditions Fayard : Combat contre l'invisible, roman (1958), Ce petit curé d'Ars, essai (1959).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dans la collection Je sais, je crois, lancée par le regretté Daniel-Rops, ce livre se place entre ceux de Gustave Cohen sur Lettres chrétiennes du Moyen Age, et d'André Thérive sur Christianisme et Lettres modernes. L'auteur pose d'abord le problème de l'humanisme, dans ses rapports avec la religion chrétienne. Humaniste, suis-je chrétien ? Chrétien, suis-je humaniste ? On sait quelles polémiques ces questions ont soulevées. René Bady analyse dans la vie et les oeuvres, de Ronsard et Agrippa d'Aubigné à Rabelais et Montaigne au XVIe siècle, de Corneille et Racine à François de Sales et Pascal au XVIIe siècle, les réponses, explicites ou implicites, qui furent données à ces questions. Puis il les confronte dans une dernière partie avec celles de quelques auteurs contemporains : Péguy, Claudel, Bernanos, Mauriac. Entre le mépris d'un monde perverti par le péché et l'apothéose de l'homme doué de raison et auréolé de la grâce, entre un être blessé dans sa nature et des virtualités décuplées par l'élection divine, c'est une typologie infinie d'attitudes qui se dessine. L'intérêt d'un tel livre n'est pas seulement historique et littéraire : il nous sollicite tous, car, à l'école de ces moralistes et psychologues des XVIe et XVIIe siècles, chacun pourra discerner ses tendances profondes, sa propre image, et mesurer dans l'équilibre fragile de son être la part de l'humain et celle du divin, celles de la nature et de la grâce.

  • Depuis le concile, un immense effort, toujours en cours, a été fait en matière d'exégèse et de théologie, pour repenser le contenu de la foi chrétienne. C'est l'heure peut-être où, un peu accablé parfois par cette richesse dispersée, le chrétien a besoin d'une synthèse. L'occasion de répondre à cette demande a été fournie à l'auteur pour la rédaction d'un des derniers livres de la fameuse collection « Je sais je crois », fondée par Daniel-Rops et universellement connue. Aucun sujet n'était plus global que celui de la Révélation, qui embrasse l'ensemble du message chrétien et l'histoire de son développement par étapes depuis le Dessein de Dieu jusqu'à la Parousie. Aucun non plus ne posait plus de problèmes modernes, notamment celui du « langage de Dieu » pour révéler son mystère et du langage de l'Église pour exprimer l'immense « donné », inscrit dans l'Écriture et transmis par la Tradition. Appuyé sur le document conciliaire essentiel La Parole de Dieu, l'auteur a abouti à une présentation moderne, accessible à tous, du sujet ; il l'a fait à sa manière originale, sobre et précise, attentive aux impacts philosophiques du mystère et ouverte aux questions posées par les hommes d'aujourd'hui, toujours dans le dessein de donner à la foi une meilleure certitude et de lui permettre un témoignage mieux écouté. Nulle polémique agressive dans ces pages sereines, mais plutôt, suivant le voeu du Père Urs von Balthasar, l'effort pour faire jaillir du dedans une lumière comme dans une oeuvre d'art. Le Christ Jésus est évidemment au centre de cette synthèse, qui est une sorte de théologie de l'histoire, car tout converge vers lui comme tout procède de lui : l'espérance si actuelle d'une fin de l'histoire, d'une réussite de l'homme, se réfère aussi à son Incarnation rédemptrice. C'est la foi à cet Événement, qui anime ce livre : option difficile toujours, elle correspond aux aspirations de tout humanisme.

  • Le PRÉSENT VOLUME est un traité de morale chrétienne pour l'homme moderne. Le moraliste sera désorienté, n'y trouvant pas les spéculations juridiques habituelles, exprimées en termes de droit, de devoir et de loi, ni les savants computs de péchés, ni le classique tableau des vertus et de vices, ni rien de ce qui fait le sérieux rigide et vaguement ennuyeux des traités de morale (mais ont-ils jamais convaincu ni converti personne ?). Ici tout part du Christ et y ramène. Tout y est cependant, mais vivant, dans la Foi.

  • La collection "Je sais - Je crois" se présente comme la plus complète et la plus simple de toutes les Encyclopédies destinées au public chrétien. En cent cinquante petits volumes, tout ce qu'un catholique peut désirer connaître sur n'importe quel sujet où sa religion est impliquée se trouve exposé clairement, de façon accessible à tous. La liste des sujets qui y sont abordés (telle qu'elle figure dons les dernières pages du présent ouvrage) montre assez l'ampleur de cette entreprise dont il n'existe aucun équivalent. Chaque sujet est traité par un des meilleurs spécialistes, choisi autant pour ses qualités d'exposition que pour la solidité de sa science.

  • Dans cette première partie de « Je sais, je crois, encyclopédie catholique du XXe siècle », Maurice Nédoncelle aborde la question de la philosophie chrétienne : quand cette notion s'est-elle formée jusqu'à Saint Augustin ? Au fond, existe-t-il une philosophie chrétienne ? Afin d'y répondre, l'auteur passe en revue l'enseignement du passé, depuis les débuts de l'ère chrétienne jusqu'à notre siècle, puis aborde la discussion survenue en France en 1931 autour de ces thématiques avant d'approfondir et de synthétiser ces questionnements.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La collection "Je sais, je crois" (traduite en 7 langues) présente de la façon la plus complète et la plus simple tout ce qu'on peut désirer connaître sur n'importe quel sujet où est impliquée la religion. LE PRÉSENT VOLUME est le deuxième volet d'un diptyque consacré aux rapports de la Science et de la Foi (le premier volet étant le N° 91 de la collection, "La Science détruit-elle la religion ?" par Paul Chauchard). Il s'agit ici de savoir si l'attitude religieuse est contradictoire de l'attitude scientifique ; la réponse, négative, est fournie à la fois a posteriori au terme d'une passionnante enquête menée d'Euclide à Leprince-Rinquet sur les rencontres, dans l'histoire, du christianisme et de la science et a priori par une interprétation résolument humaniste du message chrétien, religion de création et d'incarnation.

  • La collection "Je sais, je crois" se présente comme la plus complète et la plus simple de toutes les Encyclopédies destinées au public chrétien. En cent cinquante petits volumes, tout ce qu'un catholique peut désirer connaître sur n'importe quel sujet où sa religion est impliquée se trouve exposé clairement, de façon accessible à tous. La liste des sujets qui y sont abordés montre assez l'ampleur de cette entreprise dont il n'existe aucun équivalent. Chaque sujet est traité par un des meilleurs spécialistes, choisi autant pour ses qualités d'exposition que pour la solidité de sa science.

empty