Hugo Sport

  • Drive, les hommes qui ont fait la Formule 1 Nouv.

    Raconter la Formule 1, c'est raconter la vitesse, le glamour, le danger - et le prodigieux business qui les accompagne. Drive montre comment une poignée d'hommes exceptionnels ont transformé la F1, jadis sport de niche disputé sur des circuits préhistoriques entourés d'herbe et de bottes de foin, en un show planétaire et ultramoderne valorisé 1 milliard de dollars, acclamé du Japon à l'Arabie Saoudite, de Monaco à Singapour.
    Emmenés par Bernie Ecclestone, le Monsieur Loyal milliardaire de ce "circus" mondial, ces hommes passionnés ont progressivement développé des voitures futuristes et métamorphosé les pilotes d'hier, gladiateurs amateurs risquant leur vie à chaque virage ou presque, en superstars multimillionnaires, tels Ayrton Senna et Lewis Hamilton. Dans le même temps, Ferrari, McLaren ou Williams devenaient des marques aussi pres- tigieuses et aussi connues dans le monde entier que Manchester United ou le Real Madrid.
    Dans un récit enlevé, riche en anecdotes et passionnant de la première à la dernière page, Kevin Eason raconte l'extraordinaire aventure de la Formule 1, mais aussi les obsessions et les extravagances de ces hommes qui, en l'espace d'une seule génération, ont fait de leur sport ce qu'il est aujourd'hui ; des hommes aussi différents que possible, mais partageant une même passion, celle de la course ; des hommes qui ont constitué ce que l'on a souvent comparé à une "mafia", et dont les connivences n'excluaient pas la rivalité, la détestation parfois, la trahison sou- vent, en particulier lorsque l'argent s'est mis à pleuvoir sur le circuit ; des hommes aujourd'hui dévorés par le Moloch qu'ils ont créé.

  • DANS LES COULISSES DES BLEUS CHAMPIONS DU MONDELe 15 juillet 2018, sous les trombes d'eau d'un ciel moscovite capricieux et déchaîné, les Bleus de Didier Deschamps marquaient à jamais l'histoire du sport français en décrochant la Coupe du monde aux dépens de la Croatie. 20 ans après leurs glorieux ainés Zinédine Zidane, Fabien Barthez, Bixente Lizarazu ou Lilian Thuram ... Pendant trois ans, et jusqu'à l'Euro 2021, les hommes de Didier Deschamps ont dû digérer, assumer et surtout faire respecter leur nouveau statut d'équipe à abattre. Avec une maxime en tête: rester au sommet, continuer à faire peur et inspirer la crainte. Cet ouvrage vous dévoile une partie de la vie des champions du monde, sur et en dehors du terrain, comme une invitation à ce fantastique voyage en bleu. Entre les hauts et les bas, les titres et les blessures, les anecdotes et confidences, mais aussi le management de Didier Deschamps, ses remises en question et sa façon d'entrer dans le cerveau de ses protégés, la gestion pas toujours aisée des stars et des égos, la vie entre les "vieux" et les "jeunes", l'éclosion de la superstar Kylian Mbappé, la psychose du Covid-19... Pour une plongée dans les coulisses d'une sélection pas comme les autres. Et des Bleus comme vous ne les avez jamais lus.

  • Cher football français

    Daniel Riolo

    Fédération, Ligue, présidents, joueurs... Daniel Riolo a beaucoup de choses à dire au football français. Et quelques comptes à régler. Il le fait au vitriol, en enchaînant les punchlines et les tacles glissés, mais avec autant de tendresse que de talent, dans son livre le plus personnel.
    "Chaque semaine, la Ligue 1 se met une balle dans le pied. Ça ne suffit pas pour mourir. Mais ça peut pourrir, gangrener. C'est une mort à petit feu.
    On ne l'aime plus, mais on la suit encore. Un paradoxe. Combien de temps ça va tenir, on va tenir ? Pour l'instant, c'est une sorte de miracle permanent. Le mari cocu s'accroche. Il pense qu'elle va revenir. Qu'elle va changer. Chaque été, on part en vacances avec l'idée que ça va s'améliorer. Est-ce que ça peut être pire ?
    Le miracle reprend forme en août. Le mercato vend de l'espoir. On perd les meilleurs et on fantasme sur les nouveaux. Les entraîneurs affichent des ambitions nouvelles, les dirigeants confirment. En août, tout est toujours plus beau.
    Quand le bronzage disparaît, les premières journées d'automne, les premiers matches de Coupe d'Europe renversent tout. Pas de doute, on est toujours aussi nul. Non seulement, on ne progresse pas, mais pire, on régresse. N'importe quelle équipe du trou du cul de l'Europe peut battre une équipe de L1. Ça n'empêche pas nos présidents de pleurer sur le manque de moyens financiers qui serait la cause des déboires européens. L'excuse ne marche plus, sauf sur les simples d'esprit. Dans leur communication, nos dirigeants ont décidé que la L1 faisait partie des cinq grands championnats européens. Une belle invention. On a créé un club dont on serait membre. La classe !
    Combien de temps ça va tenir ? La L1, c'est un mix de Lourdes et Lisieux. Les audiences restent stables. Les affluences aux stades aussi. On sait qu'on est cocu, mais on est habitué, alors ça fait moins mal. On paye sa place au stade, son abonnement télé. Souffrir a un coût. On est cocu et sado maso !
    Oui, on paye pour voir ce spectacle affligeant. Ces erreurs techniques à la pelle. Ces bourrins qui n'ont de joueurs de foot que le salaire. Mais ce qui désespère le plus, c'est le manque de motivation général. Le "j'men foutisme" global, la passion inexistante.
    Le plus gros miracle, c'est le milliard ! MediaPro a claqué un milliard pour notre L1. Eu égard à ce que la L1 propose, c'est comme acheter une Fiat au prix d'une Ferrari. La L1 s'est maquillé comme une voiture volée et MediaPro a sorti le chéquier ! Le boss de la LFP, le concessionnaire de notre L1, peut être élu commercial de la décennie ! A côté, le "casse du Palm Beach", c'est un vol de sac à main."

  • LE PLUS GRAND ENTRAÎNEUR DE L'HISTOIRE DU RUGBY FRANÇAIS SE RACONTEIl a souvent été comparé à Alex Ferguson, mythique entraîneur du club de football de Manchester United. En réalité, il est incomparable : Guy Novès, est le plus grand entraîneur de l'histoire du rugby français. Ailier international consacré avec le Stade Toulousain, il est devenu ensuite un technicien fabuleux, façonnant le palmarès du club de sa vie jusqu'à en faire une référence intouchable : 10 titres de champion de France et quatre victoires en Coupe d'Europe comme entraîneur.
    En 2015, Guy Novès a choisi de relever un dernier défi : conduire le XV de France jusqu'au Mondial 2019 au Japon. Il a été privé de ce rêve en décembre 2017 suite à un licenciement jugé infondé par le tribunal des Prud'hommes.
    Obtenir justice, encore un combat gagné après des mois de travail et de souffrance. Les propositions pour revenir sur un banc n'ont pas cessé et la considération à son égard reste immense, comme en témoignent les mots de Guilhem Guirado, capitaine des Bleus, après le Mondial. Mais l'homme a choisi sur cette ultime victoire d'annoncer en octobre 2019 sa retraite comme entraîneur. La fin d'une histoire racontée par le maître.

  • La véritable autobiographie de l'After Foot !
    Le 4 avril 2021, l'After Foot fêtait ses quinze ans. Une éternité et une prouesse dans le monde de la radio, et des statistiques à donner le vertige : l'émission la plus écoutée le soir, le podcast le plus téléchargé de France...
    Mais l'After est beaucoup plus que cela.
    L'After, c'est du baume antidouleur pour les soirs de défaite.
    L'After, c'est une génération qui transmet à une autre sa culture du football, de la Nuit de Séville de 1982 au génie de Maradona.
    L'After, ce sont des voix qui rassurent pendant la pandémie, quand tant d'autres se sont tues. C'est un repas de famille, attachant souvent, insupportable parfois. Sur la nappe, entre les plats, on a mis des micros et tout ce petit monde se retrouve, chahute, rigole, s'énerve, bougonne.
    L'After, surtout, c'est une communauté. Celle de Romain, Joris,Mehdi, Najet, de tous ces habitués dont l'émission fait partie du quotidien. Ils se couchent en l'écoutant, ils font leur sport avec,ils partent au boulot, cuisinent ou voyagent branchés au podcast. L'After les soigne, les console, les chagrine. Avec l'After, il est enfin devenu possible d'avoir une opinion sur le foot, de la partager, et peu importe que l'on ait parfaitement tort ou totalement raison ; peu importe, aussi, qui l'on est : comme le souligne Max du standard, " l'After, c'est la France. " Qu'on soit chauffeur routier, taximan, employé de banque, éleveur de brebis, écrivain, comédien, ouvrier, expert comptable, chirurgien, footballeur de DH ou de première division, tout le monde écoute l'After.
    Ce livre n'est pas une enquête, encore moins une hagiographie. C'est l'exercice littéraire d'un auditeur à l'intention des autres auditeurs, en souhaitant qu'ils y retrouvent les animateurs et les chroniqueurs comme de vieux copains. Qu'ils découvrent l'Italie de Daniel, l'enfance provinciale de Gilbert et Florent, l'histoire émouvante de Polo, la Madrid sensuelle de Fred Hermel. Qu'ils revisitent certaines émissions emblématiques, des digressions fameuses. Avant de partir dans des discussions endiablées.

  • Bleus éphémères Nouv.

    Bleus éphémères

    Raphael Perry

    Histoires fabuleuses et cruelles des joueurs sélectionnés une seule fois en équipe de France de footballIls sont 243. 243 internationaux français de football qui n'ont eu qu'une seule sélection. Ce livre leur rend hommage, mais raconte aussi une histoire parallèle de l'équipe de France.
    Dans cette chronique passionnante qui débute en 1904 et s'achève avec l'Euro 2021, tous les "monocapés" sont racontés via des centaines d'anecdotes méconnues qui retracent leurs moments de gloire ou de détresse. Le récit s'appuie sur des témoignages d'époque authentiques, à la fois drôles, tristes, grinçants, ou inédits pour la cinquantaine d'internationaux encore en vie que l'auteur a interviewés.
    Il faut de tout pour écrire les légendes : des stars, des porteurs d'eau, des besogneux, des bouche-trous. De Marcel Adamczyk à Victor Zvunka en passant par Michel Hidalgo, Albert Rust, Lionel Charbonnier, Franck Jurietti, Pascal Chimbonda ou Marc Planus, tous les profils
    se sont distingués : ceux qui n'avaient pas la classe internationale ou pas le niveau; ceux retenus pour des raisons davantage politiques ou partisanes que sportives ; ceux inhibés par la pression ou passés à côté le jour J; ceux tombés au mauvais moment ou dans la mauvaise équipe; ceux qui ont vu leur carrière brisée par la blessure, freinée par le devoir militaire ou stoppée par la guerre; ceux qui étaient trop grandes gueules pour être rappelés.
    Consécration, frustration, dépression, désillusion : les raisons et le contexte de leur sélection, le récit de leurs prestations contées par des journalistes actuels ou d'antan, souvent beaucoup plus acerbes, au verbe parfois suranné, expliquent aussi pourquoi il n'y en a pas eu d'autre pour beaucoup.

  • Ces Français à l'assaut du rêve américainLe rêve américain est un concept que le basket tricolore a fait sien depuis plus de vingt ans.
    La NBA est à part dans le basket mondial. La meilleure, la plus médiatisée. Celle qui regorge du plus grand nombre d'histoires, de des- tins hors du commun. Mais derrière les dunks, les franchises mythiques et les paillettes se jouent des histoires personnelles. Des réussites et des échecs. Des rêves et des désillusions.
    Quinze Français qui ont traversé l'Atlantique racontent leur parcours, leur vie aux États-Unis, les raisons qui les ont poussés à faire le grand saut. Ils parlent d'une culture, d'un mode de vie et d'un gigantisme qui participent à rendre la destination encore plus mystique. Mais aussi du revers de la médaille, des sacrifices à accomplir, des aspects parfois déshumanisants de la NBA. Avec leurs mots, ils offrent une plongée unique dans les coulisses d'un milieu dont on ne sait que ce qu'il veut bien dévoiler.
    Rudy Gobert, Nicolas Batum, Nando De Colo, Mickaël Gelabale, Ronny Turiaf ou en-core Ian Mahinmi se dévoilent pour raconter une partie de l'histoire du basket français aux USA.

  • Ma vérité

    Diego Maradona

    "Trente ans ont passé et je me souviens de tout comme si c'était hier. Il y a des moments de ma vie que j'ai pu oublier, mais pas celui-ci. Et j'ai décidé de tout raconter. Pour la première fois. À ma façon, la façon que j'aime, celle qui était la mienne quand je jouais : en donnant tout, en disant tout." Diego Maradona.
    Juin 1986. Considéré par beaucoup comme le plus grand footballeur de tous les temps, Diego Armando Maradona brandit la Coupe du monde, remportée au Mexique à l'issue d'une série de matches magiques. Trente ans plus tard, après une vie marquée par les scandales et la controverse, Maradona raconte pour la première fois, à la première personne, l'histoire secrète de cette Coupe du monde incomparable. Mexico 86 fut l'apogée de la carrière de Maradona, qui ne cache rien : la façon dont il a vécu chaque match, ce qu'il s'est passé dans les vestiaires, le départ prématuré au Mexique parce que le président argentin lui-même voulait limoger le directeur technique, les zones d'ombre derrière le départ du " Grand Capitaine " Passarella, les séances vidéo de Bilardo, ses innovations tactiques qui ont révolutionné le jeu, l'hostilité du public, les maillots qu'il a fallu acheter à Mexico, sa relation avec la drogue, la "finale" contre l'ennemi anglais, la Main de Dieu et le plus beau but de l'histoire du football.

  • La biographie définitive du Ballon d'Or 1968, considéré par les Britanniques comme le plus grand footballeur de tous les temps. À la fois icône pop, sex symbol et mannequin, aussi célèbre pour ses frasques que pour son talent, Best incarne " la plus parfaite symbiose entre une personnalité et son époque ". La parution d'Immortel coïncide avec le 10e anniversaire de sa mort, le 25 novembre 2005.
    La biographie définitive du Ballon d'Or 1968, considéré par les Britanniques comme le plus grand footballeur de tous les temps. À la fois icône pop, sex symbol et mannequin, aussi célèbre pour ses frasques que pour son talent, Best incarne " la plus parfaite symbiose entre une personnalité et son époque ". La parution d'Immortel coïncide avec le 10e anniversaire de sa mort, le 25 novembre 2005.
    Le monde se diviserait en deux, dit-on en
    Angleterre : ceux qui ont vu jouer George Best,
    et les autres. De 1966 à 1970, il survole le jeu
    comme probablement aucun autre joueur avant lui,
    ni depuis. Un génie ? Mieux que cela. Sur le terrain,
    son talent confine au sublime. En dehors, son aura
    est magnétique. Tous les hommes l'envient, toutes
    les femmes l'adorent. Le monde est à ses pieds.
    Nourrie de documents inédits, la vie de Best
    racontée par Duncan Hamilton est à la fois une
    plongée dans l'Angleterre des 60's et des 70's et le
    récit passionnant du destin d'un homme qui, de son
    enfance en Irlande du Nord à sa mort prématurée
    dévasté par l'alcool, vécut de multiples existences.
    Immortel raconte comment un gamin malingre de
    Belfast, obsédé de football, devint la plus grande
    superstar que Manchester United et la Grande-
    Bretagne aient jamais connue.
    " Une écriture à couper le souffle " (The Independent)
    " Aussi parfait que cela peut l'être. Ce qui rend ce livre à ce point magnifique, c'est le souci du détail d'Hamilton, qui plonge le lecteur au coeur des 60's et montre l'onde de choc provoquée par Best à la fois dans le sport et la société britanniques. "(Mirror)
    " Sans aucun doute la meilleure biographie de George Best. " (The Guardian)
    " Le portrait fascinant de l'homme derrière le mythe. À lire absolument. " (Financial Times)

  • équipiers

    Grégory Nicolas

    ÉCOUTEZ BATTRE LE COEUR DU PELOTON
    Embarquez au sein de l'équipe de France de cyclisme au championnat du monde d'Innsbruck. Invitez-vous au mariage de Pierre Rolland. Entrez dans la cuisine de Perrig Quéméneur. Visitez des caves avec Romain Bardet. Prenez Cyrille Guimard dans vos bras au moment où il fond en larmes. Frissonnez en plein sprint, à bloc dans la roue de Geoffrey Soupe. Déboulez sur le vélodrome de Roubaix avec les frères Turgis. Partagez l'émotion du champion de France Anthony Roux quand il parle de son père, celle d'Axel Domont après sa chute sur le Tour de France. Éclatez de rire avec Julian Alaphilippe. Laissez-vous chambrer par Tony Gallopin.
    Prenez un verre de Morgon avec Clément Chevrier, et puis un autre, et puis encore un autre. Écoutez battre le coeur du peloton...
    À la fois récit intime, fresque glorieuse, road-trip pop et déclaration d'amour au cyclisme,
    Équipiers raconte la vie de ces hommes formidables qui, un jour, ont renoncé à lever les bras pour se mettre au service d'un autre : leur leader.

  • Autopsie

    ,

    "Sans Adil, on ne gagne pas la Coupe du monde". Paul PogbaQui suis-je ?Quand je lis les journaux, je n'ai pas envie de me connaître. Je
    suis devenu un fait divers dans les tabloïds. Un people
    immonde, un délit de plutôt belle gueule, un " ça ne m'étonne
    pas de lui ". Je n'ai plus de palmarès, plus de statistiques
    élogieuses, aucune offre juteuse pendant un mercato d'été, je
    n'ai plus que des conquêtes qui exposent avec obscénité notre
    vie intime sur Instagram.
    Qui suis-je ?Aujourd'hui, les compliments ont disparu : " monstre, menteur,
    violent, pervers narcissique, sociopathe, harceleur... "
    Mon sourire en bandoulière ne me suffit plus. Je suis montré du
    doigt, insulté, stigmatisé, effacé des personnes fréquentables,
    menacé de mort sur les réseaux sociaux, coupable et
    condamné.
    Qui suis-je ?Je suis fils, je suis frère, je suis non pratiquant, je suis sportif,
    je suis défenseur, j'étais international, je suis papa, je suis
    amoureux, je suis infidèle, je suis ambitieux, je suis drôle, je suis
    festif, je suis en colère, je suis une saloperie, je suis un sourire,
    je suis riche, je suis dépensier, je ne suis pas assez riche, je suis
    seul, je suis extra sportif, je suis excessif, je suis clean, je suis
    frimeur, je suis célibataire, je grossis, je picole, je sèche, je suis
    bipolaire, je suis numéro 34, je suis sur le banc, je ne suis plus
    sur aucune feuille de match, je suis Sans Club Fixe...
    Je répertorie dans mes souvenirs ce que j'ai mal fait. Je cherche.
    Il y a des trucs, forcément. Je suis en train de tout perdre.
    Jusqu'à présent, je n'avais jamais échoué. Peut-être parfois,
    mais c'était en loucedé. Là, c'est ma première sortie de route
    aux yeux de tous.
    Qui suis-je ?Et comment en suis-je arrivé là ?
    Pour la première fois, Adil Rami se raconte, se livre totalement
    dans son autobiographie écrite avec Géraldine Maillet.
    Autopsie est un livre de résilience, dans lequel le champion du
    monde se dévoile de façon touchante, poignante et sans
    concession.

  • PLAN
    1) La naissance de notre club, la légende commence (1970-1991)
    - Les années Hechter, le temps des pionniers et des premiers émois (1970-1978)
    - La passion Borelli, l'heure de nos premiers titres (1978-1991)
    2) Les années Canal : football, titres et paillettes (1991-2006)
    - Des Boulogne Boys aux Supras d'Auteuil, "nous sommes légion" : le meilleur public de France est au Parc des Princes
    - Denisot au pouvoir : une success story pour les supporters, un septennat de bonheur et de victoires (1991-1998)
    - Les classico
    - Une Dream Team qui ne gagne pas, notre grande frustration (1998-2006)
    3) Les années Colony Capital : la déchéance d'un géant (2006-2011)
    - La Grande Dépression, une déception capitale
    - La peur de tout perdre, l'enfer de nos dimanches
    - L'espoir Kombouaré, le temps du renouveau
    4) Les années QSI : un peu plus près des étoiles (2012-aujourd'hui)
    - Aller plus haut : le Qatar à Paris
    - Un rêve fou, inespéré : le temps des stars, de Javier à Neymar
    - Paris est-il encore Paris ? La crainte de perdre notre identité, une angoisse existentielle
    - Souffrir pour grandir : Chelsea, Barcelone, Real, Manchester United
    - Paris martyrisé, Paris outragé... Seuls contre tous?

  • Sur le Tour de France, la mort peut frapper à chaque étape.
    Le Tour de France ? Une hérésie pour Hugo Taquelin, jeune journaliste allergiques aux coureurs bariolés et aux hôtesses Cochonou. Mais quand, la veille du départ, le patron de la Grande Boucle est retrouvé la tête éclatée dans son bureau, Hugo n'a d'autre choix que d'intégrer la caravane pour suivre l'enquête. Pendant trois semaines, épaulé par un collègue déroutant et un père longtemps absent, il va devoir se fondre dans cet univers qui le dépasse. Mais c'est en acceptant de s'y perdre qu'il découvrira la face cachée du Tour, son organisation tentaculaire, ses légendes lumineuses, ses secrets inavouables. Et qu'étape après étape, il finira par approcher la vérité.
    /> Prix littéraire des campings - Homair Vacances 2019

  • Un polar haletant dans les coulisses de la NBA


    Finales NBA. Les Boston Celtics affrontent le Jazz de l'Utah. Les trois premiers matchs ont tourné à l'avantage des Celtics, qui ne sont plus qu'à une victoire de leur 18e bague de champion. Il faut dire que la franchise du Massachusetts compte dans ses rangs un joueur d'exception.
    River Williams. Athlète hors pair. Ailier fort des Celtics. Capable de mener, dunker, contrer, mais aussi passer et shooter à longue distance.
    River Williams, qui rend folles toutes les défenses de NBA.
    Et qui disparaît à la mi-temps du match 6. Sans laisser la moindre trace. Sans que personne ne l'ait vu quitter l'Arena de Salt Lake City. Volatilisé.
    Jusqu'à ce que, cinq ans plus tard, des randonneurs trouvent un cadavre au fond d'une crevasse, dans l'une des zones les plus impénétrables du parc national de Canyonlands, dans l'Utah.
    Celui d'un géant d'au moins 2,20 m.
    Pour les enquêteurs du State Bureau of Investigations de l'Utah, la question est aussi évidente que brûlante.
    Et si c'était lui ?

  • L'OM en vrac

    Pof

    Attention, énorme scoop : on peut être supporter inconditionnel de son club et manier joyeusement l'autodérision. PoF le prouve dans une BD décalée et hilarante qui montre un OM tel que vous ne l'avez jamais vu... et pourtant plus vrai que nature.Un trait très simple, mais qui fait mouche à chaque fois ; un sens de l'observation hors du commun ; un vrai talent pour la dérision et l'autodérision : PoF, c'est Marcel Gottlieb avec un maillot de l'OM.
    Amoureux de l'OM depuis l'enfance, autoproclamé supporter inconditionnel, le dessinateur raconte en 96 pages joyeuses et hilarantes le quotidien des supporters de l'OM et les coulisses du club: président, staff, joueurs, arbitres... tous passent sous son scalpel à la fois tendre et sans pitié.
    De même qu'"un supporter ne s'épanouit jamais autant que dans les râleries d'après-défaite", PoF n'est jamais meilleur que quand son club vacille. Mais quand il égratine, moque ou taquine, c'est toujours avec autant d'amour que de talent. Et du talent, il en faut pour être, comme lui, reconnu et plébiscité aussi bien par les ultras que par l'institution elle-même, pour laquelle il travaille régulièrement.

  • Connu pour son
    trash talking , son talent pour la provocation, ses frasques spectaculaires et sa personnalité atypique, Conor McGregor fascine bien au-delà du monde du sport. Arrivé en 2013 en UFC, l'organisation la plus prestigieuse de l'univers du MMA, il ne lui a fallu que trois ans pour devenir le premier combattant à détenir simultanément deux ceintures UFC dans deux catégories différentes. En 2017, le " Notorious " change encore de dimension en osant défier Floyd Mayweather sur un ring de boxe, dans un duel resté célèbre sous le surnom de " combat du siècle ". Aujourd'hui à la tête de sa propre entreprise de whiskey, il tente ce qui est peut-être son pari le plus audacieux : redevenir le roi de l'octogone.
    À travers des témoignages exclusifs recueillis à Dublin, dans le quartier de son enfance, auprès de ses premières connaissances et de ses premiers adversaires, ce livre tente de comprendre comment Conor McGregor est devenu en quelques années l'Irlandais le plus célèbre de la planète et le visage le plus emblématique des sports de combat.

  • " J'ai toujours rêvé de jouer avec un masque. La gloire ne me fait pas peur, elle me terrifie. "
    Pourquoi le masque ?
    Parce que le football professionnel est impitoyable et cruel. Rien ne doit filtrer des secrets de vestiaires, des excès en tous genres, des scandales, des dessous-de-table, du pouvoir des agents, des escort-girls et des soirées. Bref, rien ne doit filtrer de ce qu'est vraiment le football, ni de ce qu'est une vie de footballeur : " un personnage ordinaire qui fait quelque chose d'extraordinaire ".
    EN BONUS, UN CHAPITRE INÉDIT :
    LE FOOTBALLEUR MASQUÉ RACONTE COMMENT IL A VÉCU LA SORTIE DE SON LIVRE...
    Vous pensiez que le foot pro était scruté de toutes parts et en pleine lumière ? Mais l'essentiel reste dans l'ombre, inaccessible. Et c'est cette part d'ombre que nous révèle le Footballeur masqué.
    Il prend des risques, et il le sait.
    Car très vite, sa tête sera mise à prix.

  • La dernière victoire française à Roland-Garros ? Yannick Noah, en 1983. Sur le Tour de France ? Bernard Hinault, en 1985. Les Coupes d'Europe de football ? Nos clubs en ont gagné deux en tout et pour tout, l'OM en 1993 et le PSG en 1996 - une misère.
    Notre XV de France ? Dépassé, médiocre ou ridicule selon les articles. Et toujours bredouille en Coupe du monde. Mais il y a aussi le fantastique Teddy Riner. Nos fabuleux handballeurs et handballeuses. Renaud Lavillenie et Pierre-Ambroise Bosse. Céline Dumerc et Tony Parker. Romain Bardet et Warren Barguil. Pourquoi ça marche, pourquoi ça ne marche pas ? Pourquoi il y a peu, les nageurs français raflaient les médailles, et pourquoi aux derniers J.O. ça a tourné au fiasco ? Pourquoi l'athlétisme longtemps décevant obtient-il enfin des résultats positifs ? Pourquoi nos tennismen français sont-ils portés disparus dans les tournois du Grand Chelem l'année où ils remportent la Coupe Davis ?
    Pour comprendre comment se porte le sport français, j'ai voulu voyager à travers son histoire récente, et en rencontrer les acteurs. Tous ceux qui font le sport au quotidien. Ils dressent des constats, ouvrent des pistes, proposent des solutions - et c'est passionnant.

  • PLONGEZ DANS LE VESTIAIRE ET LES ANNÉES FASTES DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE.
    Les années Tapie représentent une période phare de l'histoire de l'Olympique de Marseille. L'homme d'affaires incarne à lui seul la grandeur et la décadence de l'OM des années 1980-1990. Marchand de rêves aux ambitions sportives sans limite, il a emmené Marseille sur le toit de l'Europe avant de le faire descendre en D2, après le scandale du match VA-OM et l'affaire des comptes du club.
    En s'appuyant sur les témoignages de ceux qui ont écrit la légende des années Tapie (Jean-Pierre Bernès, Basile Boli, Jean-Jacques Eydelie, Alain Giresse, Joseph-Antoine Bell, Gaëtan Huard, Pascal Olmeta, Bernard Casoni, Jean-Philippe Durand, Jean-Marc Ferreri, Gérard Gili, Bernard Pardo...) et sur une centaine d'archives (interviews télé et articles de presse de l'époque), Alexandre Fievée revient sur les grands événements de ces années charnières et raconte l'ambiance qui régnait à l'OM, l'ambition du président, sa main mise sur le club, le choix des joueurs, mais aussi les pratiques auxquelles les dirigeants ont eu recours pour faire de l'OM le plus grand d'Europe...

  • Ils sont tous des personnages publics, souvent parmi les plus influents de la ville, et ils trustent les écrans à coup de polémiques, de tacles et de bons mots.
    Mais gouverner un club, c'est aussi savoir préserver ses secrets d'alcôve. Ce qui se passe dans son bureau ne doit pas en sortir sous peine de contrarier les plans du club.
    Pour la première fois, les présidents des plus grands clubs ont accepté d'ouvrir la porte pour confier ce que vous ne retrouverez jamais dans la presse : les transferts qui capotent, les caprices des joueurs, les clauses farfelues des contrats, les sorties de piste vite etouffées, les agents ingérables, les coachs dépassés, etc. Et la liste est encore longue !
    Bien sûr, on ne gère pas ces problèmes de la même manière selon qu'on soit Louis Nicollin ou Nasser al-Khelaifi ! Vous découvrirez donc leurs méthodes pour gérer toutes ces pressions et mener leur club vers les sommets. Certaines ne manqueront pas de vous surprendre !

  • L'autobiographie passionnante du "bad boy" du football anglais. "Je sais ce que vous pensez : ma place est derrière les barreaux. Je suis une brute, un homme des cavernes, le déshonneur de la société. Je suis celui qui a souillé le sport préféré des hommes, le football. Mais tout n'est pas aussi simple que vous le pensez."
    Vous croyez connaître Joey Barton parce que vous avez regardé, fasciné, l'une des multiples compilations des agressions, bagarres de rue, altercations avec ses propres coéquipiers, dans lesquelles il a été impliqué.
    Vous ne confieriez pas votre fille à un homme marqué par une enfance difficile à Liverpool, qui a collectionné les cartons rouges et que ses excès ont fini par conduire en prison.
    Et pourtant, vous avez un doute. Car vous savez que l'on dit de lui qu'il est l'un des footballeurs les plus engagés et les plus intelligents qui soient.
    Vous savez aussi qu'une saison lui a suffi pour s'imposer comme une figure marquante de l'OM, où la banderole qui l'accueillit résume bien l'amour que lui portèrent les supporters: " Welcome, Sweet and Tender Hooligan ".
    Et s'il fallait voir au-delà des apparences ? C'est ce que permet cette autobiographie marquante, dans laquelle Joey Barton se raconte pour la première fois, sans filtre ni faux-semblants, tout au long d'une carrière en montagnes russes qui l'a mené de Manchester City aux Glasgow Rangers,
    en passant par l'OM et la sélection anglaise.
    Un livre à son image : cru, brutalement honnête, intelligent, émouvant, passionnant. Son manuel de survie dans le monde du football et une immersion dans les vestiaires de Premier League et de Ligue 1.
    Joey ne s'épargne pas : il reconnaît ses erreurs et revient sur les polémiques qui ont accompagné sa carrière. Il raconte la prison, et explique comment sa détention a marqué un tournant dans sa vie.
    Et l'on comprend que oui, à sa façon unique, Joey Barton est un gendre idéal.

  • Vingt ans après, le récit détaillé de la victoire de l'équipe de France de football à la Coupe du monde 98 par ceux qui étaient sur le terrain, complété par le regard de ceux qui les ont accompagnés, du réalisateur des Yeux dans les Bleus à Sepp Blatter en passant par Lionel Jospin.

  • Il est à la fois le personnage le plus décrié et le plus méconnu du football. Pour la première fois, un arbitre raconte sans tabous ce qu'il se passe vraiment sur les terrains et dans les coulisses. Un document exceptionnel. Ses décisions suscitent des heures de controverse sur les plateaux télé, dans les colonnes des journaux et au comptoir des cafés. Chaque dimanche, on s'écharpe entre pourfendeurs de l'homme en noir et partisans de l'indulgence. Entre "tous pourris" et "c'est un métier difficile".
    Pourtant, dans ce tumulte, la voix de l'intéressé peine à se faire entendre. Le récent "Chaprongate" l'a bien montré... Astreint à une réserve permanente, son impact médiatique est inversement proportionnel à sa parole inaudible.
    /> Comment vit-il ces procès retentissants auxquels le prévenu n'est jamais convié? Quel regard porte-t-il sur ses procureurs féroces ? Sur ces joueurs qui lui aboient au visage chaque week-end ? Sur ces entraîneurs qui le vilipendent lors des conférences de presse ? Que ressent-il dans la solitude du vestiaire face à la certitude de son erreur et l'appréhension de ses conséquences ?
    Toutes ces choses qu'il ne peut pas dire, ses émotions, ses doutes, ses peurs, ses admirations et ses rancoeurs, sa passion pour le jeu et son mépris pour certains de ceux qui l'administrent, le commentent ou le pratiquent, il va les écrire sans fard, mais avec un maquillage obligé.
    Car l'arbitre masqué dit tout, sauf son nom. Ce nom que vous avez probablement maudit au moins une fois en sirotant une bière dans votre canapé. Un arbitre ne devrait pas dire cela et c'est tout le paradoxe de la fonction. Le seul homme contraint de porter un masque pour se dévoiler.

  • Ils ont remporté le Tour du France ou, en tout cas, endossé le maillot jaune. Ils ont fait ou font encore l'actualité du cyclisme en général et du Tour de France en particulier. Ils ont préservé
    leurs secrets... jusqu'à ce livre !
    Pour la première fois, des Maillots Jaunes ont accepté de partager leurs confidences et anecdotes : la gloire, les doutes, les drames, la triche, la célébrité et les fans... Plongez dans les coulisses de la grande fête cycliste de juillet. Revivez de l'intérieur la quête du plus beau maillot du cyclisme, un trophée parfois lourd à porter, synonyme de rêve, d'obsession, voire de cauchemar.
    Grimpeurs, rouleurs, baroudeurs, stars du peloton ou coureurs qui ont su saisir la chance de leur vie, les protagonistes du Tour de France vous invitent à pédaler à leurs côtés : Lucien Aimar,
    Claudio Chiappucci, Alberto Contador, Pedro Delgado, Cadel Evans, Dominique Gaigne, Felice Gimondi, Jan Janssen, Eddy Merckx, Vincenzo Nibali, Óscar Pereiro, Antonin Rolland, Pascal Simon, Bernard Thévenet, Lucien Van Impe, Cédric Vasseur, Richard Virenque et Thomas Voeckler.

empty