MARAbulles

  • Falloujah, Irak, 31 mars 2004, est la ville de l'affrontement le plus sanglant entre les soldats américains et les milices locales d'Al-Qaeda. C'est la ville où, prise dans une tempête de sable, la jeune journaliste ôte ses vêtements européens pour revêtir l'abbaya, la longue tunique noire traditionnelle. Quasi invisibilisée, Nina se sent prête à observer la bataille et la raconter.
    Nice, France février 2014, dans un café de quartier, deux garçons, Abdel et Mahmoud discutent, Mahmoud présente Abdel à Nina qui réalise qu'ils se trouvaient tous les deux à Falloujah, en plein dans la tourmente, dans la gueule du loup. Mahmoud et Nina se sont rencontrés plus tôt, en 1999-2000 pendant la Deuxième de guerre en Tchétchénie.
    Tous trois confrontent leurs souvenirs de guerre et en viennent à des réflexions quasi philosophiques. Flashback, Moscou septembre 1999, puis Grozny, capitale de la Tchétchénie, où l'on retrouve Nina aux prises avec la réalité d'une sale guerre.
    Ce récit romancé suit de près la véritable histoire, jamais racontée d'Anne Nivat, la journaliste au caractère bien trempé et de deux de ses compagnons d'aventure. C'est une histoire hyper réaliste des récents conflits avant l'avènement du fake et des réseaux sociaux.

  • Le Manifeste des 343 a marqué l'histoire du féminisme français, et notamment la lutte pour le droit des femmes à disposer de leur corps et la revendication du droit à l'avortement. A l'origine, c'était une pétition parue le 5 avril 1971 en une du Nouvel Observateur.
    Dans ce texte rédigé et soutenu par Simone de Beauvoir, 343 Françaises, connues ou inconnues, affirment « Je déclare avoir avorté », s'exposant à des poursuites pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement car, en 1971, l'avortement est illégal en France. Cet appel à la dépénalisation et la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse ouvre la voie à l'adoption, quatre ans après, de la loi Veil. Cet acte militant, qui part de la rédaction du Nouvel Observateur, porté par le MLF (Mouvement de Libération des Femmes), sera un vrai coup de tonnerre pour l'opinion publique.
    Dans ce livre, l'histoire est racontée du point de vue de celles et de ceux qui l'ont construite, notamment celui d'une journaliste engagée, Nicole Muchnik, qui a initié et suivi cette action.
    Aujourd'hui, il est important de transmettre cette mémoire, alors que l'interruption volontaire de grossesse est régulièrement menacée ou remise en question par des groupes, très actifs sur les réseaux sociaux, répandant une propagande anti-avortement culpabilisant les femmes qui y ont recours.

  • Vivre avec une endométriose est loin d'être une partie de plaisir. Entre l'errance médicale et la difficulté à maintenir une vie sociale, l'endométriose est un véritable bouleversement. 
    Malgré les épreuves et les absurdités de certaines situations, on peut trouver de l'espoir et de l'humour dans cette vie avec l'endométriose. 
    C'est ce que Fanny Robin et May Fait Des Gribouillis, toutes les deux atteintes de cette maladie chronique, ont décidé de raconter dans cette BD.

  • Violente Viande est connu pour son second degré, souvent controversé et son goût de la provocation. Cet album à l'humour décalé, caustique et irrévérencieux propose une visite de la Terre et une étude ahurie des humains à travers le regard de pseudos extraterrestres.
    Un prétexte narratif pour exposer les humains et leurs comportements les plus scabreux, au grand jour. Nous retrouvons un Violente Viande en grande forme avec ses punchlines provocantes portées par le dessin efficace de Panpan Cucul.
    Présentation des auteurs  : «  Le livre que vous tenez entre vos mains est le fruit d'une recherche minutieuse de plusieurs années. Lorsque nous avons déterré (le livre) sous les pyramides de Giseh, dans un état de conservation impeccable, il nous a paru immédiatement évident que cette découverte ne devait pas rester secrète. L'artefact d'origine nous a en effet révélé que notre planète semble être depuis quelques millénaires une destination touristique de choix pour certaines populations interstellaires. Chose assez intrigante pour être mise en avant. Ainsi c'est grâce à l'aide de nombreux confrères experts en langage extra-terrestre tels que Will Smith ou Tom Cruise, que nous avons réussi à venir à bout de la traduction de cet ouvrage sûrement oublié par une famille de visiteurs lors de leur dernier voyage. Vous y découvrirez tout ce qu'un touriste spatial doit savoir de notre planète et de ses habitants. ".

  • Mathilde 32 ans, est une parisienne célibataire, libre et heureuse jusqu'au jour où elle tombe amoureuse d'Eugène 45 ans, divorcé, deux enfants, vivant en banlieue... Mathilde vit à cent à l'heure, travaille dans une agence d'événementiel. Inutile de préciser que c'est le choc des cultures ! Portée par son sentiment amoureux pour Eugène, elle va devoir s'adapter aux deux ados Vincent et Chloé qui s'avèrent plus coriaces qu'il n'y paraissait. L'ex d'Eugène est aussi dans les parages et va jeter une ombre menaçante sur le couple naissant.
    Mathilde est tenace. Elle s'échine à plaire aux deux ados et à échafauder des stratégies de séduction qui échouent. Elle se plonge dans un livre sur la psychologie des familles recomposées, revient avec de nouvelles idées pour occuper les ados et se faire accepter. Mathilde va vivre un parcours de la combattante. Avec Vincent et Chloé, elle connaîtra les claquements de portes, la jalousie, la rivalité, l'ambivalence des sentiments. Pour le meilleur et pour le rire ! Elle se posera de vraies questions sur son attitude à elle dans sa relation aux enfants d'Eugène. Un album véritable guide de survie, à conseiller à toute marâtre qui se retrouve parachutée dans un couple avec des enfants qui ne sont pas les siens.
    Adaptation libre du roman éponyme de Caroline de Bodinat (5000 ex vendus) largement autobiographique.

  • Sous forme de saynètes humoristiques, cet ouvrage aborde les concepts de mansplaining, quand l'homme explique à une femme comment s'exprimer et comment penser de manière condescendante, de manterrupting, quand un homme coupe systématiquement la parole à une femme qui tente de s'exprimer, le manspreading quand l'homme prend ses aises dans les lieux publics notamment dans les transports en communs. Ces comportements masculins sont la résultante d'un patriarcat ordinaire.
    Il est temps pour les femmes de prendre leur véritable place dans la Cité, d'exprimer leurs valeurs, leurs pensées et de faire valoir leurs domaines de compétences. Bref, de refuser les manifestations du patriarcat !

  • Janis Joplin

    Nicolas Finet

    Love Me Please est un biopic consacré à Janis Joplin qui retrace, en respectant la chronologie, les moments forts de son parcours depuis l'enfance, au sortir de la seconde Guerre Mondiale, jusqu'à sa mort abrupte fin 1970.
    C'est l'une des plus fabuleuses aventures musicales qu'ait produites l'Amérique de la seconde moitié du vingtième siècle. Pourtant elle a duré à peine plus de cinq ans.
    Comment une très jeune femme complexée, toxicomane et pleine de doutes, est devenue en quelques années une icône planétaire de la musique rock ? De l'ombre à la lumière en quatre disques seulement (dont le dernier publié un mois et demi après sa mort tragique), à la faveur d'un mouvement d'émancipation lui aussi planétaire, qui allait consacrer pour longtemps les idéaux et les modes de vie alternatifs issu de la contre-culture et de la génération du flower power. Janis, le vilain petit canard a laissé libre cours à ses impulsions. Nourrie de la soif de liberté de la Beat Generation et de l'aspiration à l'émancipation qui s'exprime au sein de la jeunesse américaine du début des années 60, Janis Joplin part pour San Francisco, alors épicentre de l'innovation culturelle. Elle va y vivre une liberté dont elle aurait à peine osé rêver, s'abandonnant à tous les élans qui la traversent, dépassant sans hésiter tous les tabous de l'époque : bisexualité, alcool, drogues. Non seulement avec délices, mais avec le goût de l'excès auquel l'incite naturellement son caractère spontané et entier.

  • Une retraite « Tente Rouge » en forêt avec un groupe de 13 femmes qui symbolisent les 13 chemins de vie existants selon l'enseignement de Jamie Sams. 13 mères de clan, chacune associée à un cycle lunaire. 13 femmes s'interrogent et échangent. Lors de ce cercle, elles pratiquent des rituels, mantras et chants, autour de leur quête de reconnaissance, de leur mission de vie, de reconnexion à leur espace sacré de femme. Elles débutent ce cercle de femmes, fébriles et fragiles, pour le terminer, 13 jours plus tard, éclairées, fortes, ancrées, libres, rayonnantes et ensemble, fortifiées par cette sororité puissance et bienveillante. Cet album est conçu comme un guide initiatique, un recueil d'expériences inspirées de la réalité.
     
    Orélie  Pitaval : J'affine avec les années ma connexion à la lune, y trouvant chaque mois de quoi travailler mon équilibre et la transcendance de schémas karmiques et familiaux. Mes formations de Moon Mother et d'accompagnante en Tentes Rouges m'ont permis de renforcer mon travail et d'enrichir mes savoirs sur le féminin divin. J'anime désormais des cercles de femmes et je vois la puissance et l'importance de cette médecine de la parole et de cette sororité magique dont les femmes aujourd'hui ont profondément besoin.

  • En pleine campagne italienne, Le quotidien d'un couple, entouré de ses cinq chats révèlera les joies et les douleurs de la vie de chacun.
    Dans une maison bien chauffée au coeur de l'hiver en Italie, Elo et son compagnon essaient tant bien que mal d'avoir un enfant. Il est difficile pour eux d'avoir des moments d'intimité avec leurs cinq chats qui se baladent partout et tout le temps. Ils réclament à manger ou cherchent à obtenir toute l'attention possible. Ils sont pires que des enfants mais ils sont tellement attachants aussi. Cette journée égrènera les attentes, les espoirs et confrontera le couple à la perte d'un être cher et d'un des chats. Les facéties des chats redonnent le sourire au couple, les chats vont animer et articuler toute cette journée faite de drames et de sourires... Récit intimiste.
    Traduit de l'italien par Simona Maccaroni

  • La Résidence des étudiants de Madrid s'est ouverte en 1919 à un jeune andalou plein de rêves romantiques. Il s'agit de Federico García Lorca. C'est là qu'il a développé sa créativité et qu'il s'est forgé son identité.
    C'est aussi dans cette résidence qu'il a rencontré d'autres génies : Luis Buñuel, Salvador Dalí... Federico y est resté jusqu'en 1928. On a tout dit ou presque sur Lorca et son univers. Mais qu'a-t-on dit sur les débuts de Federico?? À quel moment est-il devenu Lorca??
     

  • Deux filles que tout opposent, prennent contact  sur internet pour ensuite faire connaissance dans  la « vraie vie ». Elles seront submergées par des  sentiments troublants.
    Coline, 22 ans vit en France et souffre de troubles  anxieux qui l'ont isolée du monde. Hébergée à la  campagne chez ses grands-parents, elle rêve de  devenir illustratrice. Ses recherches d'inspiration la  conduisent à contacter Marley, une photographe  installée à Montréal. De son côté, Marley, 28 ans  vit au Québec a abandonné sa passion pour la  photo pour se laisser porter par sa vie  montréalaise trépidante. Elle a un job alimentaire,  un amoureux québécois et un quotidien rythmé  par des sorties. Les messages de Coline vont  réveiller en elle un réel besoin d'authenticité.  Coline et Marley vont tisser un lien capable de  surmonter la distance et le décalage horaire et  qui se révèlera de plus en plus dense jusqu'à la
    rencontre en France...

  • Le silence des étoiles" nous plonge dans le quotidien  d'une jeune femme, carrière, peine de coeur, amitié, indépendance. Comment avancer lorsque l'on se perd en chemin.
     
    Mot de l'autrice : L'autrice, illustratrice et peintre française Sanaa K tient un blog ainsi qu'une page Instagram, elle y publie ses humeurs. Elle vit en banlieue parisienne. 
     
     
       

  • Le parcours de Guylaine de sa naissance jusqu'à ses 60 ans. Sa particularité : être née moche. Pendant des années elle va ruser à coup  de maquillage et de vêtements pour s'arranger avec la réalité. Les défauts s'atténueront  avec le temps. Ce récit résolument féministe est porté par les dessins délicats et émouvants de Cécile Guillard.

  • Malgré les lois, les journées de manifestations, les politiques cherchant l'égalité, les associations, fondations, les campagnes de sensibilisation, les mouvements publics relayés par les médias, les femmes subissent toujours autant le harcèlement sous toutes ses formes. Approches violentes insistantes, remarques humiliantes, insultes, gestes déplacés, voire grossiers, pelotages, frottements et même pénétration furtive quelque fois, rien n'est épargné pour celles qui ne font que se déplacer librement dans l'espace public.
     
    Il est urgent de combattre ce fléau et de trouver une issue par l'humour, l'éducation et les stratégies que les femmes doivent (hélas) mettre en place pour pouvoir se défendre ou ruser en pratiquant l'art de l'esquive en étant actrice et pas victime.

  • Une banlieue HLM.
    Des femmes au foyer créent l'association pour se retrouver la semaine et combattre l'isolement. Mercy, l'une d'entre elles, apprend que sa mère qui vit au Kenya, est malade. Les femmes vont s'unir pour l'aider à financer son billet. Au même moment, une communauté sectaire du même quartier organise des voyages destinés aux jeunes filles kényanes... vouées au mariage et à l'excision forcée. Les deux intrigues vont se mêler....

  • La Callas

    Vanna Vinci

    Maria Callas est une icône des temps modernes. Vanna Vinci en fait un personnage de tragédie grecque dans un roman graphique qui impulse une réflexion sur la puissance de l'Art d'où émerge la personnalité et la voix exceptionnelles de cette cantatrice qui a bouleversé l'art lyrique.
    Son talent de comédienne lui a permis d'incarner ses personnages avec une grande intensité dramatique. Le récit s'attache à parcourir les événements marquants de sa vie tumultueuse, de sa naissance à sa mort.
    Paris, 16 septembre 1977, Anna Maria Sophia Cecilia Kaloyeropoulos dite Maria Callas meurt à l'âge de 54 ans. C'est la fin d'un mythe, celui de la plus grande soprano du 20e siècle dont la voix exceptionnelle raisonne encore. Son surnom de Diva n'est pas démérité...

  • Accouche !

    ,

    Le moment de l'accouchement reste tabou en France. Beaucoup de femmes ignorent encore qu'elles ont la possibilité d'élaborer un projet de naissance qui leur permettrait de bien vivre leur accouchement. De la sécurité de l'hyper-médicalisation à l'intimité d'un accouchement à domicile, les besoins diffèrent. Faute d'informations, la plupart d'entre-elles se présentent à l'hôpital dans un état de grande vulnérabilité et de soumission totale vis à vis du corps médical. Il en résulte une violence obstétricale banalisée.
    Accouche ! se veut didactique et propose, sans aucun jugement moral pour éviter toute culpabilisation, une série d'interviews de parents aux histoires et aux profils très variés. Leurs accouchements sont racontés dans les détails afin d'inspirer aux futurs parents. Les autrices ont rencontré des professionnels  :  sage-femme, chirurgien, gynécologue, anesthésiste... qui leur ont parlé de leur métier, ses enjeux pour faire écho aux récits d'accouchements.
    Quelle que soit la complexité du dossier médical, quand tout se déroule dans un climat de bienveillance, les parents confiants gardent une impression heureuse de l'accouchement.
    La naissance devrait toujours être un moment merveilleux !
     

  • Stop : on ralentit. On se calme sur la surconsommation, on achète équitable et éco-responsable. Ça fera du bien à notre porte-monnaie  !
     
    On ne se laisse plus happer par la surconsommation ambiante, on ne court plus faire les soldes, on ne participe plus au concours de celle qui a le portable le plus récent, on lâche la pression, on se reconnecte avec ses véritables besoins, on se réapproprie ses choix, on donne du sens à ce que l'on achète : durable, solide, rentable, on reprend le pouvoir sur son porte-monnaie, sa garde-robe, sa salle de bain, son frigo, sa maison, sa santé, sa vie.
     
    5 chapitres constituent ce livre  :
    Slow dressing versus la fast fashion avec le concept de la garde-robe capsule.
    Slow beauty (produits naturels à faire soi-même...)
    Slow Food
    Slow Home
    Slow Trip (voyage éco-responsable)

  • Sophie a décroché un stage à Paris dans la plus grande boite de pub du monde. Pour cette jeune provinciale, le choc est puissant  : apparts de 4m², pubards misanthropes, bobos sans gluten et amours version Tinder, saura-t-elle s'intégrer à l'entreprise et survivre à la capitale  ? Quitter la tranquillité d'une petite ville de province pour le tumulte de la vie parisienne est un choc. Intégrer le leader de la publicité mondiale en est un autre. Arrivée  à la capitale, Sophie va devoir s'adapter à son nouvel environnement  : métro-boulot-dodo, collègues arrivistes, hipsters en pleine détox, ayatollahs du running et histoires d'amour 2.0. Réussira t-elle à se faire accepter sans trahir ses valeurs ?

  • Après le succès de Famille nombreuse, Chadia poursuit son cheminement familial avec Nos vacances au bled.La famille s'est agrandie et vit en banlieue parisienne. Les parents décident d'acheter un terrain en Tunisie et d'y faire construire LEUR maison pour se rapprocher de la famille restée au bled et de pouvoir partir en vacances chaque été.
    Tout s'organise rapidement. Les enfants sont surexcités, certains prendront l'avion, les parents chargent la voiture à bloc. Pour les enfants c'est la découverte d'une autre culture et pour les parents, c'est la gestion du chantier qui prendra toute leur énergie.
    Ces vacances d'été resteront à jamais gravées  dans la mémoire de Chadia et de ses frères et soeurs. 
    Cet album est une ode à la famille.

  • Neil est un adolescent ordinaire qui endosse depuis longtemps des responsabilités d'adultes. Lorsque sa mère est envoyée en cure de désintoxication, et que la cohabitation avec sa famille d'accueil se révèle impossible, il part seul avec Mia, sa petite soeur, et s'installe dans un vieux parc d'attraction à l'abandon...
     
    Un récit doux-amer sur l'enfance, à mi-chemin entre les contes de Miyazaki et les mangas de Matsumoto (Amer Beton,  etc.).
     

  • Deux histoires se déroulent en parallèle : celle de Julia américaine qui vit à Paris, en 2000, avec son mari Bertrand et sa fille Zoë et celle de Sarah déportée avec son père et sa mère, en 194,2 lors de la rafle du Vel' D'Hiv'. Les deux récits se rejoignent malgré les années qui les séparent.
    Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l'étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l'abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.
    Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d'Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie va changer à jamais.
    Elle s'appelait Sarah, est l'histoire de deux familles que lie un terrible secret, c'est aussi l'évocation d'une des pages les plus sombres de l'Occupation.
    Le roman de Tatiana de Rosnay est porté par le souffle de Pascal Bresson et revit sous la délicatesse des dessins de Horne.

  • Nombreuses sont celles qui rêvent du Prince Charmant ou plus simplement d'avoir un homme dans leur vie ou dans leur lit. Et toutes ces statistiques qui vendent du rêve ne peuvent mentir. Il est forcément caché là, sur un site de rencontres. Mais comment se vendre pour attirer le chaland tout en évitant les pièges et les erreurs de débutante ? Comment apprécier et étudier le mâle en milieu virtuel ?
    Un guide de survie indispensable pour s'y retrouver dans la jungle des sites de rencontres !
     

  • On suit les comptes absolument parfaits de plusieurs personnages sur Instagram et en face la version réelle avec le personnage de Louison.
    Deux dessins se répondent sur une double page.
    A gauche le monde vu par le prisme fantasmé d'Instagram.
    A droite la même scène dans la vie réelle dans un esprit de décalage absolu.
    À chaque fin de partie, un petit texte pour déculpabiliser et remettre l'application de photos à sa juste place, celle d'un miroir aux alouettes qui nous piègent et frappent là où ça fait mal  : à nos petits égos déjà pas très en forme.
    Quatre parties  : #love , #food , #fashion , #lifestyle . Chaque partie se termine par un #reallife où des conseils sont donnés. Il se termine sur une cinquième et dernière partie, sorte de conclusion toute trouvée  :  #selfie
    Les hashtags utilisés sous les «  photos  » Instagram sont là pour montrer toute l'absurdité de cet univers du paraître et du «  montré  ».

empty