Vie pratique & Loisirs

  • Une pièce à soi Nouv.

    Une pièce à soi

    Lotta Elstad

    À 70 ans, Anna Louisa Millisdotter, professeure émérite de philosophie, a un compte en banque bien fourni et une pièce à elle : un appartement de 250 mètres carrés en plein coeur d'Oslo, qu'elle partage avec Harold depuis bientôt quatorze ans - et avec lequel elle ne partage, en réalité, pas grand-chose d'autre.
    Contrainte de quitter la scène universitaire par une étudiante qui l'accuse de l'avoir encouragée à se prostituer, Anna Louisa consacre l'essentiel de sa retraite à regarder des séries. Mais lorsque par un froid matin d'hiver elle tombe sur un article signé de son accusatrice dans l'un des plus grands journaux du pays, Anna Louisa décide de sortir de son mutisme. Après tout, le monde n'aurait-il pas encore besoin d'elle ?
    Traduit du norvégien par Aude Pasquier

  • Au 9 de la rue des Dames vivent Ellie et son père.
    Mais pas sa mère. Enfin si. Mais dans une urne funéraire.
     
    Deuil maternel, nouvelle ville, nouveau lycée, bac à la fin de l'année... Ellie a bien des raisons de vouloir se camoufler derrière le rideau de ses mèches rousses.
     
    Au 9 de la rue des Dames vit aussi Mme Bertile, une prof de philo telle qu'on en a tous rêvé et qui se plaît à répéter à ses élèves  : « Je ne suis pas professeur d'art plastique, mais je veux vous aider à faire de votre vie une oeuvre d'art. »
     
    Quand on a 17 ans, un tas de casseroles, genre cocotte-minute prête à exploser, et peur de ce que la vie vous réserve, ça donne quoi, comme tableau  ?
    À petites touches, Ellie Vermuse va apprendre à la composer, son oeuvre d'art...
     
    «  Généreuse, passionnée, captivante... Une jeune femme incroyable qui m'a immédiatement touchée  »
    Raphaëlle Giordano

empty