• L'un des membres de l'association des Fondus déterre dans son jardin une Terrot RSS, un vrai modèle de collection. Il n'en faut pas plus pour que notre petit groupe de motards se passionne pour les bécanes anciennes, celles qui faisaient rêver sans tous ces bidules électroniques actuels.Chacun va tomber sous le charme de modèle différent, Benelli, Motobécane, Honda, Gillera ou Peugeot, le choix est vaste !

  • Une odeur detapos;huile de synthèse, de cuir gras râpés, detapos;asphalte et de gomme brûlée flotte autour du local de l'association des fondus. Nos héros se sont trouvés une nouvelle passion : la moto ! Prises detapos;angle, trajectoires à la corde, repères de freinage, mauvaise foi en Ducatetapos; , Yametapos; , BSA, Harley ou Suzuketapos; , le milieu netapos;a désormais plus de secrets pour eux. Peu importe où l'on va, l'important est d'y aller vissé sur sa bécane, sa brêle, d'arsouiller avec les collègues, de faire péter les gaz et d'enfumer le prétentieux qui tire la bourre croyant avoir une chance de toucher l'horizon avant vous. Allez, en route pour l'autoroute du délire et vroarrr !

  • La série qui carbure à l'humour ! Ça carbure sévère du côté du local de l'Association des fondus ! Les plus belles bécanes, vintage et chromées comme il se doit, sont réunies pour une nouvelle équipée sauvage des fondus de moto. Alors accrochez-vous bien et ne manquez pas des aventures plus motardes que jamais !

  • Les Fondus de moto netapos;ont décidément peur de rien. Pour leur nouvelle équipée sauvage, la bande de copains setapos;élance en direction de letapos;Île de Man. Destination le Tourist trophy et son circuit mythique : 60 kilomètres de tracés pour 264 virages, et autant detapos;occasions de gamelles et detapos;éclats de rire. Car avec les fondus, que letapos;on chevauche cool ou poignée en dedans, letapos;important netapos;est pas de gagner, à peine de participer, mais de rigoler pleins gaz !

  • Contact, point mort, démarreur, phare, gants... Ce rituel vous parle ? Normal, vous êtes un vrai fondu de moto. Débrayage, visière baissée, accélération, en route pour clasher le gars en Kawa qui fait son malin au loin ! Rejoignez notre asso de motards pour faire défiler des kilomètres de bonne humeur en bonne compagnie !

  • Un motard ne laisse jamais tomber un autre motard ! Même s'il s'est bourriné comme un amateur et que depuis il roule sur un scooter ridicule. Même s'il s'est viandé comme un minable et qu'il flippe à l'idée de reposer ses fesses sur une selle. Même s'il s'est ramassé contre un platane et qu'il panique au moindre tronc d'arbre qu'il aperçoit. Non, jamais un motard ne laisse tomber ses potes, mais il préfère quand même rouler avec des vrais motards qui ne passent pas leur temps à finir dans le décor ! Parce que sinon, c'est trop la honte !

  • Il y a les fondus de moto et puis il y a les fondus d'UNE moto. Les aficionados, quoi ! Ceux qui n'honoreront jamais la selle d'une autre marque de la présence de leur fessier ! Ceux qui n'enfileront jamais un tee-shirt au nom du concessionnaire concurrent ! En gros, il y a les béhèmistes comme Thierry, les kawasakistes comme Thomas, et les wingers comme Maurice. Leur point commun ? Tout faire pour prouver que leur bécane est la meilleure !

  • La série qui carbure à l'humour ! Il n'y a pas que la vitesse et le chrono dans la vie ! Quel pied de parcourir une départementale en prenant le temps d'admirer le paysage, de tirer des kilomètres de virolos sans s'égratigner les genoux, de circuler en ville en respectant les limitations ! Faire corps avec sa moto et la route sans craindre de trouver une contravention dans sa boîte aux lettres au retour d'une balade, ce n'est pas du pur bonheur ? Et puis bien sûr, dès que l'on a dépassé la zone des radars... on bourrine ! Parce que bon, les paysages et les p'tits oiseaux, ça va un moment... et sous les 12000 tours, on s'endort !
    />

  • Le plus grand plaisir detapos;un motard, on le sait, est de passer sa combi, enfiler son casque, grimper sur sa bécane et coller 300 mètres detapos;emblée dans la vue de son collègue dont la moto est forcément moins belle et moins puissante que la sienne.Son autre grand plaisir est de lire les Fondus de Moto, un album qui sent le cuir, les gaz, la gomme, et qui est garanti anti-vautrage dans les virages.Les Fondus de moto, la BD qui tient la route !

  • Le crissement des graviers sous la roue avant, les hoquets mécaniques du sélecteur de vitesse, les parfums enivrants de l'échappement et de l'huile bouillante, le motard concentré sur son bourrinage n'y fait plus trop attention. Mais dès qu'un mauvais lumbago l'oblige à redevenir piéton, alors ce retour aux sources s'impose. Ah, l'odeur de la gomme chaude, le cliquetis du moteur brûlant... notre motard ankylosé en rêve. Et le couinement des freins ? Surtout pas, car un motard qui rêve ne freine jamais !

empty