• - 33%

    Ils sont cireurs de chaussures, vendeurs de journaux, laveurs de voitures, nettoyeurs de tombes, chiffonniers... Des enfants laissés pour compte dans un pays où les plus pauvres ne peuvent que survivre. Survivre, Saturnino tente de le faire. Dans la rue, il lutte depuis la disparition de ses parents, pour gagner quelques pièces, pour protéger Luzia sa petite soeur, pour se souvenir des mots et des chansons que fredonnait leur mère. Un jour, Saturnino rencontre un vieil homme hors du commun qui se dit chef d'orchestre. Il invite les gamins des rues à venir chez lui. La musique a-t-elle le pouvoir d'effacer la peur et la solitude ? Maestro est né d'un article de journal : Il était question d'un chef d'orchestre bolivien qui avait réussi l'exploit de monter un orchestre avec des gamins des rues. Lors des émeutes de février 2003 à La Paz, les bâtiments de l'école de musique avaient pris feu et les enfants avaient sauvé les instruments et accueilli leur professeur en jouant...

  • - 29%

    Les filles ? Des êtres stupides. Des bouches inutiles à nourrir.
    Les marier ? La dot coûte cher. Mieux vaut les tuer dans l'oeuf.
    Les intouchables, les « hors castes » ?
    Des parasites. Bons à rien. Arriérés. Condamnés aux basses besognes. Il faut les fuir à tout prix.
    Dans l'Inde de tous les possibles, mais aussi des préjugés tenaces, les routes de deux parias se croisent.
    Elle, Isaï, était venue en cachette assister aux funérailles de sa mère.
    Lui, Murugan, d'un geste respectueux, a replacé une fleur tombée du brancard.
    Leur premier dialogue s'est fait en rythme et en musique. Chanter, jouer, ils en rêvent tous les deux. Ils osent partir. Leur traversée du pays sera semée d'embûches et de mauvaises rencontres. Mais Sarasvati, la déesse au luth, veille sur eux.

    « Une superbe histoire de courage personnel dans un cadre trop méconnu de l'Occident. »
    Ricochet-jeunes.org

empty