• 1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
    Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue: l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?
    Marie-Bernadette Dupuy est l'auteur d'une oeuvre extrêmement riche et variée, traduite jusqu'en Russie, qui lui a permis de conquérir le coeur de nombreux lecteurs. Elle revient avec une époustouflante saga, dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.
     

  • Dans le village minier de Feymorau, en Vendée, dans les années vingt, Isaure, fille de paysans de la région, et Thomas, un mineur dont la femme, d'origine polonaise, est repartie vivre dans sa patrie, décident de faire fi de la morale et de leur culpabilité : ils s'aiment et se retrouvent en cachette sous le vieux chêne qui abritait leurs rendez-vous adolescents.
    Un dimanche, alors qu'elle vient de passer la nuit avec Thomas, Isaure est appelée d'urgence au chevet de sa mère, Lucienne. Celle-ci est au plus mal. Avant de mourir, elle tient à avouer à sa fille le secret de sa naissance : le véritable père d'Isaure n'est autre que le châtelain local, le comte de Régnier, l'amour de jeunesse de Lucienne.
    Cette terrible révélation bouleverse Isaure, qui voit ses tourments familiaux s'éclairer d'un jour nouveau. Mais elle ignore encore à quel point cet aveu va faire basculer son destin...
    Marie-Bernadette Dupuy  nous entraîne dans une époustouflante saga dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.

  • Suite de la saga de la famille Roy-Dumont en Charente. Le sixième tome de la saga des Roy au coeur de la Charente après Le Moulin du Loup, Le Chemin des Falaises, Les Tristes Noces, La Grotte aux fées et Les Ravages de la passion.Claire eut un pincement au coeur, comme chaque fois que sa fille adoptive revendiquait ses origines maternelles. Mais elle céda l'instant suivant à la douce ambiance qui régnait ce soir-là dans l'enceinte de son cher Moulin.
    Bercée par la musique et les refrains que chacun reprenait, elle éprouvait un agréable sentiment de plénitude. Il lui semblait que rien ne pourrait atteindre sa vallée et ceux qu'elle chérissait. Sauvageon était couché à ses pieds ; la lune pointait à la cime d'un frêne.
    " Tant de bonheur, de quiétude ! songea-t-elle, déconcertée. Pourtant, les Allemands ont pris Paris... Demain ! Je m'en inquiéterai demain. Le danger viendra, mais je serai prête. "

  • Au XXe siècle. Le Moulin du Loup abrite les bonheurs et les drames de Claire, qui élève seule Faustine, la fillette que lui a confiée Jean Dumont, son premier amour. Retrouvailles, séparations puis la guerre vont jalonner la vie de ces trois êtres vulnérables.Claire, la fille du maître papetier Colin Roy, espère le retour de Jean Dumont, son premier amour, parti travailler au loin. Même si la vie les a séparés, le jeune homme lui a confié l'éducation de sa fille, Faustine, orpheline de mère. Au Moulin du Loup, la vie poursuit son cours paisible en cette année 1905. Portée par son entourage et sa passion pour l'herboristerie, Claire a trouvé un équilibre.
    Mais Jean est de retour, accompagné de Térésa, une veuve tapageuse et volubile. Le couple décide de garder Faustine, au grand désespoir de tous. Mais Claire ne renonce pas. Elle veut reconquérir l'homme qu'elle aime et retrouver coûte que coûte Faustine. Sa force morale et sa sincérité viendront à bout de tous les obstacles...

  • Nous sommes en avril 1920. Même après la mort tragique de son jeune mari Denis Giraud, Faustine Roy enseigne toujours à l'institution Marianne, qui héberge une quinzaine d'orphelines. Matthieu, son ami d'enfance qui part souvent sur les chantiers un peu partout en Europe, lui rend visite le plus souvent possible, car les jeunes gens ne peuvent plus résister à l'amour longtemps contrarié qui les unit désormais.

    Or, la mort accidentelle de Raymonde, la fidèle et pétulante servante du Moulin du Loup, va plonger la famille dans le chagrin. Claire se voit obligée d'élever Janine, le bébé de trois mois que laisse la jeune femme, ainsi que Thérèse, sa fille de onze ans. Elle a également recueilli son demi-frère, Arthur, âgé de cinq ans et adopté Angéla, une des pensionnaires de l'école dirigée par Faustine.

    Une rencontre va lui redonner la force de vivre. Un jour, Victor Nadaud, son ami préhistorien, l'emmène auprès d'une châtelaine ruinée, Edmée de Martignac, dont la fille de huit ans, Marie, est très malade. Claire découvrira alors un vieux château mystérieux et utilisera pour la première fois son don de guérisseuse.

    Mais bientôt, Faustine et Matthieu sont obligés de se marier, la jeune femme étant enceinte depuis une rencontre passionnée survenue dans la grotte aux fées. Or, son deuil n'est pas achevé. C'est pourquoi Bertrand Giraud, son ancien beau-père - devenu maire du village et surtout principal bienfaiteur et gestionnaire de l'école où elle travaille -, lui en veut beaucoup. Il lui adresse alors de cruels reproches, allant jusqu'à la renvoyer.

    Mais l'amour sera plus fort que l'adversité. Pour éviter le scandale, le jeune couple s'unit civilement en présence de leurs amis et des deux familles, les Giraud et les Roy. Faustine et Matthieu peuvent enfin s'installer dans l'ancienne maison de Basile Drujon. Une fille naîtra au printemps dans des circonstances périlleuses.

    L'avenir semble donc lumineux pour les membres de la famille Roy. Claire se dévoue pour les siens et pour les malades de la vallée et Jean s'occupe de ses vignes. Pourtant, une violente tourmente sèmera la désolation quatre ans plus tard, alors que Jean s'absente avec la jolie Angéla pour un voyage au Québec qui changera l'ordre établi. Au même moment, les éléments naturels endommagent irrémédiablement le Moulin, remis en production depuis peu par Matthieu, bien décidé à devenir papetier tout comme le père de sa bien-aimée.

  • La grande saga d'une famille au coeur des Charentes. La suite des romans Le Moulin du Loup, Le Chemin des Falaises, Les Tristes Noces et La Grotte aux fées.
    Jamais il n'avait éprouvé un tel sentiment de solitude. Le coeur serré, affamé, glacé, il eut soin d'éteindre la lampe de l'écurie et de mettre le loquet. Avant de reprendre le sentier qui grimpait jusqu'à la Grotte aux fées, il déposa sur le perron un petit paquet enrubanné de rouge. Avec son stylo, il écrivit " pour Claire " sur le papier bleu pastel. Puis il s'en alla, plus malheureux encore.

  • Troisième tome de la série initiée par Le Moulin du loup, Les Tristes Noces commence à la toute fin de la Guerre de 1914-1918. Après le retour de Jean et de Léon, sains et saufs, la vie cherche à reprendre son cours normal dans la vallée des Eaux-Claires. Faustine est maintenant institutrice dans un orphelinat d'Angoulème et doit se marier avec Denis Giraud, le riche héritier du domaine de Ponriant. Mais elle comprend vite qu'elle aime plutôt Matthieu, que sa famille considère comme son frère d'adoption. De leur côté, Jean et Claire connaissent encore des heures sombres. Lui n'a plus goût à travailler la terre, les horreurs qu'il a connues sur le front l'ayant profondément marqué. Quant à Claire, tout en tentant d'encourager son mari qui est presque totalement ruiné, elle décide de recueillir son jeune demi-frère Arthur, âgé de quatre ans, le garçon d'Étiennette.

    Or, la situation semble enfin s'améliorer quand le moulin est loué à un papetier anglais qui souhaite s'installer en France, William Lancester. Ce dernier, qui verse une avance qui sauve la famille de la ruine, profite rapidement des nombreuses absences de Jean pour courtiser Claire, de plus en plus distraite par ce jeu amoureux.

    Parallèlement, un double mariage est organisé : Faustine épouse Denis Giraud et Matthieu, qui suit des cours dans une école d'ingénierie, épouse Corentine Giraud, la soeur de Denis. L'avocat Bertrand Giraud apporte d'ailleurs son soutien financier à l'ouverture d'une institution pour orphelines que dirigera Faustine, sa belle-fille.

    Mais au domaine, la situation s'envenime. Denis se met à boire et devient de plus en plus violent et agressif envers Faustine. Il forcera même la bonne Greta à devenir sa maîtresse. Matthieu, lui, part travailler à l'étranger. Faustine, désespérée, se donne à lui et ils comprennent qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Cependant, Denis meurt accidentellement, et ce décès dont sa femme se juge responsable la persuade de renoncer à Matthieu. Pourtant, le soir où il revient dans la vallée, elle court vers lui et ils décident de ne plus se quitter.

  • Au milieu du XXe siècle, le choc et le désarroi d'une orpheline née au bord de l'Océan, recueillie dans les Pyrénées par une tante malveillante. Dans un village côtier de l'entre-deux-guerres, près de l'île d'Oléron, la petite Violaine vit heureuse au sein d'un environnement marin solidaire, où la principale richesse est l'ostréiculture, quand la mort de ses parents bouleverse son existence. L'orpheline est confiée à une tante qui habite un village des Pyrénées, près de Lourdes. Pour la fillette qui aimait tant l'Océan, l'accueil hostile de sa nouvelle famille et la vue oppressante des montagnes sont une terrible épreuve. Seule Sidonie, l'Espagnole aux dons de guérisseuse, touchée par la détresse de Violaine, va l'aider à reprendre goût à la vie...

  • Marie, l´orpheline du bois des Loups, est devenue une femme accomplie. En Corrèze, à Aubazine, le village de son enfance, elle mène de front son métier d´institutrice et sa vie de famille. Mais les rancoeurs du passé la rattrapent... Suite deL'Orpheline du bois des Loups.

    « Marie ne put retenir ses larmes en assistant à l´échange des anneaux. Elle-même avait épousé Pierre dans cette petite église. La ronde des souvenirs continuait à la tourmenter malgré son désir de regarder vers le futur . » De 1946 à 1970. Les années de femme, de mère et d´épouse de Marie sont jalonnées d´intenses bonheurs (sa réussite tant privée que professionnelle, la naissance de ses petits-enfants, la venue dans la famille d´une jeune orpheline, son amour des siens, ses élèves à l´école) mais aussi de terribles douleurs (le suicide de l´une de ses filles, le décès de Nanette, sa fidèle nourrice, la jalousie et la rancoeur de ses « ennemis » anciens).

    Avec en toile de fond les grands événements et les faits marquants des Trente Glorieuses, l´élection de De Gaulle, l´émancipation des femmes, la marche sur la Lune...

    Une chronique attachante entre grande saga familiale et portrait intimiste d´une femme simple et courageuse.

  • Pianiste virtuose, Hélène, 23 ans, est pétillante de vie. Appelée au chevet d'un vieil ami mourant, elle rencontre Alexandre, un inconnu dont le regard magnétique et la
    force paisible troublent la jeune femme jusqu'au plus profond de son être.
    Qui est-il? La réponse glace le coeur d'Hélène : il est prêtre...
    Elle est alors loin d'imaginer les années de douleur et de tourments qui l'attendent.
    Alexandre, qui a juré fidélité à Dieu, se trouve face a un choix cornélien. Renoncera-t-il à son sacerdoce pour aimer Hélène ?

  • Dans un avenir proche, l'Europe est envahie par les Sino-Mongols, et asservie à leur philosophe Murti Bing. Impuissant à se défendre, car irrémédiablement décadent, l'Occident dépose les armes. La déliquescence est encouragée par la distribution de pilules de davamesk, qui, à l'instar de la « société dancingo-sportive », ont l'avantage de simplifier le monde, rendant le questionnement existentiel superflu.
    L'Europe en décadence, qui répertorie tous les types représentatifs d'intellectuels, d'artistes, de femmes fatales, de mantes religieuses ou de politiciens à vestes réversibles, sans oublier les grands fauves du terrorisme, constitue l'arrière-fond de cette grande symphonie crépusculaire.
    Publié vingt ans avant 1984 de George Orwell, L'Inassouvissement propose la vision d'une société dont le dessein serait l'asservissement de la personne humaine. Roman d'anticipation, réceptacle de toutes les idées de l'auteur en matière de philosophie, d'histoire et d'esthétique, porté par une langue étourdissante, L'Inassouvissement méritait, près de cinquante ans après sa première parution en français, d'être présenté à une nouvelle génération de lecteurs dans une traduction intégralement revue.

  • - 30%


    Une femme se souvient de tout ce que les hommes lui ont dit ou fait dans la rue tout au long de sa vie de petite fille, jeune fille et femme ; des cailloux jetés dans les roues de son vélo de petite fille à des mots beaucoup plus crus qu'un inconnu surgi de l'ombre a lancés contre elle et sa robe d'été. Certains de ces hommes l'ont suivie, d'autres n'ont fait que la frôler. Leurs mots étaient tantôt offensants, tantôt romanesques ou drôles, voire incongrus. Comme ceux de ce 'harceleur' attachant, P'tit Pau, un simple d'esprit de son village natal...
    Confrontant son expérience à celles des autres, voisines, amies - personnages de femmes souvent très libres dans leurs paroles et leur corps -, elle mène l'enquête sur ce qu'est devenu l'espace public aujourd'hui, où écouteurs, casques et oreillettes entravent la rencontre fortuite et furtive.
    Renouant avec l'écriture du corps et des sensations, Fabienne Jacob tisse en creux, dans le cadre d'un débat d'actualité qui fait rage, un éloge de la rue joyeuse, vivier foisonnant et insondable, terrain de prédilection du jeu et du hasard.
    Fabienne Jacob est née en Lorraine, près de la frontière allemande. Elle a enseigné à Mayotte avant de rejoindre Paris où elle se consacre à l'écriture. Elle a publié un recueil de nouvelles et cinq romans, tous publiés chez Buchet/Chastel et Gallimard.

  • D'Agar, la mère des Arabes qui n'est présente dans le corpus arabo-musulman que comme figure d'esclave, à Khadija, l'épouse du prophète que les hagiographes ont dépouillée de toute sexualité ; d'Aïsha, décrite comme l'aimée de l'Aimé de Dieu mais qui se révèle une enfant violentée et un nourrisson savant, à Zaïnab, qui bouleversera le destin de la filiation en Islam et dont l'entrée dans le foyer du prophète sera marquée par la Révélation du verset sur le voile ; de l'inconsolable Hind, qui entaille avec cruauté le foie de l'oncle de Muhammad, à Fâtima, qui réclama l'héritage pour retrouver sa place de fille, elle qui était la mère de son père. Ces figures de femmes - maltraitée, mélancolique, cruelle, fatale - disent le lien complexe de l'Islam à l'inquiétante étrangeté du sexe féminin. Ces femmes et d'autres lèvent le voile sur les soubassements pulsionnels de la fondation islamique. Ce livre explore cette question, la façon dont elle se présente dans le Texte (le Coran) et dans les textes. C'est inviter à une plongée dans les profondeurs effrayantes de la culture et du Texte, au-delà du charme de la belle surface.

  • « J´ai vraiment pas de bol, il aura suffi d´une morsure, d´une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu´il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s´enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d´avant, tranquille et... ennuyeuse à mourir. » Sauf qu´en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu´on en attire d´autres... à plumes.
     

  • Dans les années 1930, les membres de la famille Machover quittent la Pologne pour une France plus accueillante. Pendant l'Occupation, pour un bon nombre d'eux, leur destin sera la rafle, la déportation et la mort dans les camps d'extermination allemands. Parmi eux, l'étudiant en médecine David, l'oncle maternel de l'auteur. Alors qu'il se cachait dans la Creuse, il est arrêté par les gendarmes français avant d'être envoyé à Drancy puis déporté à Majdanek.
    Son destin hantera la mémoire d'une famille qui choisira un nouvel exil dans l'île de Cuba. Mais le sort s'acharne, et la folie de la révolution castriste pousse les Machover à fuir une fois encore.
    C'est dans la France des années de Gaulle, de Mai 68 et de ses agitations politico-sociétales que l'auteur devra faire face à son destin de perpétuel exilé, d'enfant de la Shoah et de la révolution, dans une recherche de soi qui le conduira à vivre en marge, entre désir de liberté et errance érotique, dans l'Espagne postfranquiste et, fatalement, de nouveau à Cuba.
    Jacobo Machover est né à La Havane en 1954. Exilé en France depuis 1963, écrivain, universitaire, journaliste, traducteur, il est notamment l'auteur de Cuba, totalitarisme tropical, de La Face cachée du Che et de Cuba de Batista à Castro. Une contre-histoire. Il agit en faveur du rétablissement de la liberté et de la démocratie à Cuba.

  • AJ Foster aime Cord McKay depuis toujours. Pendant longtemps, il n'a vu en elle qu'une gamine, mais elle est maintenant en âge de lui avouer son attirance. Elle en profite pour lui demander de lui enseigner l'équitation - mais elle veut apprendre à monter les hommes, pas les chevaux.Depuis son divorce, Cord McKay vit seul avec son fils. Il a juré qu'il ne se laisserait plus séduire par une femme. Face à l'innocence et à la curiosité sexuelle de AJ, il baisse sa garde, mais il lui faudra plus qu'un coup de lasso pour prendre son coeur.

  • Faire vie commune avec le tueur en série le plus dangereux du pays, qui l'aurait cru ! Ce n'est vraiment pas une vie facile, je suis prise dans un terrible enfer. Bien que Jaylen Somber Jann me promette d'être fidèle et de ne plus faire de mal à personne, les preuves dévoilent le contraire.

    Entre nous, la tension et les querelles augmentent. Jaylen est si occupé à savourer ses meurtres qu'il ne remarque même pas que je suis dans la mire de Zacharie, un garçon dangereux et impitoyable.

    En m'enfonçant dans l'univers de Jaylen, je découvre chaque jour des horreurs encore plus atroces les unes des autres. Des jeux barbares et sans pitié pour d'innocentes victimes. Même si je suis éprise de lui, je devrais le quitter, fuir cette famille de détraqués, mais j'en paierais le prix de ma vie !

  • Diplômée en histoire de l´art, Elizabeth Villiers jongle entre son boulot de serveuse et les gardes d´enfants. Quand elle se rend compte que son compagnon la trompe, Beth est anéantie. Sa tante Celia, qui vit dans les beaux quartiers de Londres, lui propose alors de venir s´occuper de son chat pendant cinq semaines. La jeune femme tombe aussitôt sous le charme de son voisin d´en face, Dominic. Cet homme charismatique va l´entraîner là où l´amour et le sexe ne connaissent pas de bornes.

  • Démon seminus et assassin réduit en esclavage, Lore n´est plus qu´à un contrat de la liberté. Puissant, impitoyable, il est prêt à tout pour accomplir sa mission. Mais l´humain qu´il doit éliminer est protégé par un ange.Idess est bien décidée à déjouer ses plans, même si cela menace son voeu d´éternelle chasteté... Pourtant ce qui va commencer comme un jeu de séduction risque fort de se muer en passion dévorante. Devoir ou désir ? L´ange et le démon devront faire un choix.

  • « Il m'a emmenée dans la chambre noire. Des treuils, des poulies ont coulissé. J'ai songé à la grâce aérienne des trapézistes qui ornent la galerie du premier étage et compris pourquoi Pascal formulait ces allusions cinglantes au Cirque. » Autour de Luc, photographe de renom, se donne un ballet d'amis et d'amantes orchestré au gré des pulsions créatrices et des fantaisies érotiques de l'artiste.
    Un microcosme déjanté que l'arrivée de Clara, l'ange blanc, va faire basculer dans le drame. Parce que Luc la fascine et la domine, parce que Maxime l'aime, parce que Blanche, une nuit, est étranglée dans la chambre noire.
    Un roman dont la folie est le centre et l'amour la rédemption.

  • « Je crois que cette fois, c´est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J´ai d´abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu´on me jette des sorts et qu´on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c´est parce que j´ai un mauvais karma, tu parles !

    Quoi qu´il en soit, j´allais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c´était sans compter que j´avais une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s´était amouraché d´une griffeuse psychopathe que je ne voyais pas d´un bon oeil. Il avait l´air d´avoir de sérieux problèmes.

    C´était plus fort que moi, il fallait que je m´en mêle, même si à coup sûr, j´allais au-devant de sacrés ennuis. »

  • La mémoire est faite d'oubli qu'un rien réanime, se dit l'auteur du Corps d'Hélène, alors qu'il craint de voir sa mémoire décliner, puisqu'il est sur le point d'atteindre l'âge de 88 ans.

    Par le hasard de deux chansons qu'il compose « sans raison », s'impose à lui son premier amour d'enfance.

    Un nom de femme est remonté de l'oubli : Hélène Navachine. Curieux de savoir si elle est encore en vie, il cherche sa trace sur internet, et découvre qu'un auteur contemporain (nommons-le X) a utilisé ce nom, accessoirement, dans un de ses romans.

    Il entre en contact avec lui, lequel l'invite à lui en dire davantage sur cette inconnue, dans le but, précise-t-il : « d'enquêter ensemble » à son sujet.

    En toute confiance, par une lettre assez détaillée, le vieil homme lui livre alors le « synopsis » de l'histoire d'amour peu banale - et qui remonterait aux années 45-50 - dont fut marquée son adolescence. Brusque et inexplicable silence de X. Comme cet auteur s'est fait la réputation d'alimenter son écriture par des « histoires » ayant eu lieu à l'époque où lui-même n'existait pas encore, le vieil homme se décide aussitôt d'écrire lui-même l'histoire de son premier amour. Récit auquel il se laisse prendre, revivant avec un certain amusement - qui le « remet en jeunesse » - les émotions de ses 17 ans.

  • Dans ces cinq nouvelles, Marie-France de Monneron explore avec humour les mille et une facettes du désir. Comment hommes et femmes réagissent-ils devant une même situation ? Pourquoi les uns donnent-ils une réponse rationnelle, les autres une réponse émotionnelle ? Au-delà de tout sexisme, au-delà de tout préjugé, au-delà de tout complexe, l'auteure sait seulement que les humains cherchent à tout prix le bonheur. Pour y parvenir, ils doivent s'extraire de leur quotidien afin de vivre une réalité meilleure: ils fantasment, ils rêvent, ils se mentent à eux-mêmes, et par là même aux autres, ils trichent, ils séduisent... Ils ont un terrible défi à assumer : rester vivants envers et contre tout !

  • Réveil brutal. Ailec ne contrôle plus ce mal qui la ronge de l'intérieur. Qu'est-elle devenue ? Cette fameuse nuit n'a fait qu'empirer sa condition. Certes, elle ne songe plus à retourner en mer, prendre de nouveau la barre, mais errer d'homme en homme ne semble guère plus enviable. Dès lors, quel choix ? Un retour aux sources s'impose, mais les révélations qui l'accompagnent chamboulent totalement la jeune femme. Dans le fond, qui est-elle vraiment ?

    Attention, ce roman peut contenir des scènes charnelles pouvant ne pas convenir à un public n'ayant pas atteint la majorité sexuelle.

    Bande annonce

empty