• Plus de 80 % de l'énergie utilisée aujourd'hui dans le monde proviennent de gisements de combustibles fossiles (charbon, gaz, pétrole) ou d'uranium. Ces gisements sont épuisables alors que l'énergie fournie par le soleil, les chutes d'eau, la croissance des végétaux, les marées, la chaleur de la terre est renouvelable. Si l'utilisation de ces énergies (auxquelles on associe souvent celles tirées des déchets) n'est évidemment pas nouvelle, elle représente aujourd'hui près de 14 % de la production mondiale d'énergie et pourrait, selon certains scénarios, atteindre 50 % au milieu du XXIe siècle.
    Cet ouvrage propose un tableau précis des diverses sources d'énergies renouvelables actuelles, explique les modalités de leur production, présente les lieux où elles sont utilisées et la quantité d'énergie qu'elles fournissent à ce jour.

  • La compensation carbone est un artefact économique à l'usage des collectifs et des particuliers. Elle entend contrebalancer des émissions de gaz à effet de serre par le financement de projets techniques réduisant d'autres émissions comparables. Mais ce marché créé de toutes pièces est-il fiable ? Est-il réellement un outil de lutte volontaire contre le changement climatique ou n'est-il qu'un leurre favorisant la persistance de nos modes de vie ? Quelle est l'idée de responsabilité et de justice - entre le Nord et le Sud notamment - portée par la compensation ? Le débat est plus que jamais d'actualité, en réponse au succès croissant de ce marché mais aussi à la nécessité désormais reconnue d'agir vite et sans détour contre les effets dommageables de nos activités. Répondre à ces questions dépasse la simple analyse critique : poser un regard sur la compensation, c'est aussi s'interroger sur nos fonctionnements psychologiques et sociaux, ainsi que sur les valeurs qui les sous-tendent.

  • « Les énergies renouvelables ne peuvent rien contre le changement climatique », « Les énergies renouvelables, c'est le retour à la bougie », « Les éoliennes sont bruyantes et défigurent le paysage », « Les agrocarburants vont causer des famines », « Les énergies renouvelables sont aléatoires » ...
    L'auteur nous permet de mieux cerner les contraintes scientifiques, mais aussi les enjeux économiques et environnementaux de ces énergies (re)mises au goût du jour.

  • De tout temps, l'homme a été avide d'énergie pour satisfaire ses besoins... sans trop utiliser la sienne ! De la maîtrise du feu au Paléolithique à la non-maîtrise du nucléaire à Fukushima, le rapport de l'homme à l'énergie fut toujours placé sous le signe de la domination, économique, sociale ou politique. Or, il est clair aujourd'hui que la course à la puissance énergétique est indissociable du chronomètre de la Terre et de la manière dont les hommes sauront prendre en compte ses limites. Quelles options reste-t-il ?
    Après le feu et la machine à vapeur, une troisième révolution énergétique semble aujourd'hui inéluctable. Sera-t-elle dans la lignée des précédentes ou à contrecourant ?

  • La faune, la flore, les mers et les continents, notre Terre nous montre tous les jours qu'elle se meurt. Mais une fois ce constat réalisé, quelles initiatives ont été prises ? À différents niveaux, on s'aperçoit que l'Homme ne demeure pas inerte devant ce problème.
    Depuis des décennies, des découvertes ont été partagées et des efforts entrepris. Ce livre a pour but de percevoir les maux de notre planète pour mieux comprendre les actions humaines accomplies pour l'aider et la préserver.
    Et si ce n'était qu'un début ?

empty