• Histrions de la cour des princes et éditorialistes de gouvernement clament que l'étude de l'histoire doit transmettre l'amour de la nation. Ils s'entendent sur­ tout pour fustiger les universitaires qui n'endossent pas cette mission. Mais si l'histoire ne doit pas, en effet, rester cantonnée dans les laboratoires et si les historiens doivent diffuser le fruit de leurs travaux, c'est parce qu'ils relèvent d'un service public. Et la recherche historique n'a jamais cessé d'être créative, inventive, parfois engagée. C'est en référence à cette tradition et ce potentiel que nous voulons réhabiliter le concept d'« émancipation ».
    Il faut regagner du terrain sur celles et ceux qui confondent histoire et propagande haineuse, histoire et hagiographie. Il est temps de replacer l'histoire dans la lutte contre les dominations et de se débar­rasser du fatalisme qui nourrit le conservatisme réac­tionnaire. Dans cette perspective, l'histoire a son rôle à jouer. Parce qu'elle fissure les noyaux de certitude, à gauche comme à droite. Parce qu'elle rappelle que l'émancipation se nourrit des actions solidaires des hommes et des femmes du passé.

  • Dans cet epub dans le domaine des sciences sociales et de l'histoire de l'art, Hugues Romano nous éclaire sur le rôle que Luther a joué dans l'histoire de l'art, l'éclosion de la langue allemande écrite, nous dévoile sa relation avec Lucas Cranach dans cette époque qui voit, en même temps, l'imprimerie se développer.
    La vente des images sacrées appelées indulgences et sensées faire gagner du temps de paradis est à l'origine de la révolte de Luther et de la naissance de la Réforme. Il n'était pas pour autant l'iconoclaste que l'on a voulu nous nous faire croire, au contraire : il a prôné très vite une utilisation pédagogique de l'image et a pour cela fait appel à Lucas Cranach.
    Toute sa vie il a oeuvré pour que chacun est un accès direct au textes (en la traduisant pour ceux qui savaient lire et en ajoutant des images pour les autres) facilitant l'accès au savoir pour tous.
    L'auteur : Hugues Romano est l'auteur de plusieurs essais et d'un roman, sur l'histoire de l'art et le regard. Grand amateur d'art, conférencier, il est aussi ophtalmologue ce qui explique la richesse des textes et des analyses qu'il nous propose.



  • Voici l'adaptation d'un livre, pionnier en son temps, ancré dans un territoire et une culture très différents des nôtres : If you want to write : a book about Art, Independence and Sipirit. (Brenda Ueland, 1938). Lucie Rivet nous donne la substantifique moelle de ce qui fut un livre de référence partout dans le monde : en plus des passages qui font toujours sens aujourd'hui, elle a ajouté des exemples et des références plus français, plus contemporains. En effet, elle a testé ce qui fonctionnait, ou non, en atelier, aujourd'hui, en France, auprès de publics adultes et adolescents, au sein d'institutions culturelles, scolaires et universitaires.
    Le livre s'adresse aux gens qui ont envie d'écrire mais ne savent pas comment s'y prendre -ou à toute personne qui s'intéresse au processus créatif et artistique de l'écriture. Il intègre des exercices pratiques à mettre en place.
    L'écriture créative permet de se réapproprier, soi et son harmonie, elle permet la découverte de ses compétences artistiques. En effet, nous avons tous du talent parce que nous sommes tous humains. Essayez de ne rien exprimer pendant vingt-quatre heures : vous serez au bord de l'implosion.
    En fermant le livre, une envie va tarauder le lecteur, celle de mettre en pratique ce qui est livré ici et de plonger dans l'écriture.
    Jocelyne Bernard, directrice du pôle culturel de Rambouillet "La Lanterne" explique au sujet de Lucie Rivet : « Son amour des mots et des idées est porté par la justesse d'une transmission éclairée. Savoir est une chose ; savoir ce qu'il est essentiel de transmettre pour donner aux autres le goût des choses en est une autre. Lucie sait dire et faire dire. Elle pense et laisse penser. »

  • Une mouche s'est posée sur une vitre, un merle sur le rebord de la fenêtre, un canapé ou une machine à laver trônent dans un coin... et il s'en suit un certain nombre d'effets imprévisibles.
    Pendant 20 ans, Bernard Collot a mis au point dans sa classe unique à la campagne une "pédagogie du 3e type". Son approche constitue un approfondissement des principes des pédagogies Freinet et pédagogies actives, déjà fondées sur des activités davantage choisies par l'enfant, des apprentissages qui font sens pour lui parce qu'ils s'insèrent dans la vie quotidienne et dans la vie d'un groupe d'enfants. Pour mieux nous amener à comprendre son approche, Bernard Collot nous entraîne dans sa classe. Une mouche s'est posée sur une vitre, un merle sur le rebord de la fenêtre, un canapé ou une machine à laver trônent dans un coin... et il s'en suit un certain nombre d'effets imprévisibles. Ces effets sont tous vecteurs d'apprentissages des langages, si l'enseignant les laisse se développer. Nous le verrons comment, au fil de ces 60 pages passionnantes.


  • À propos du livre :

    En 49 chroniques à la fois novatrices et faciles à lire, ce premier tome des chroniques aborde de multiples sujets fondamentaux à l'école, comme le langage oral et écrit, le langage mathématique et scientifique, les évaluations, les rythmes de l'enfant, l'efficience du multi-âge, l'aménagement spatial de l'école, le rôle des parents, la socialisation.


    À propos de l'auteur :

    Pendant 40 ans de pratiques et d'innombrables échanges avec ses amis collègues, Bernard Collot a transformé sa classe unique en une "école du 3ème type". Son approche constitue un prolongement vers l'apprentissage informel des principes des pédagogies Freinet et pédagogies actives, déjà fondées sur des activités davantage choisies par l'enfant, des apprentissages qui font sens pour lui parce qu'ils s'insèrent et ont leur origine dans la vie quotidienne et dans la vie d'un groupe d'enfants.



  • NB : Le fichier EPUB eSt proposé uniquement en version MISE EN PAGE FIXE.



    Lo metòde entà-d apréner l'occitan, "Parli occitan", qu'es un liberòt qui a permetut, desempuix mei de trenta ans, a bèra tropa de gents de tota mena d'apréner o de tornar apréner l'occitan. Aquí qu'atz la soa adaptacion entau gascon, la lenga-sòr de l'occitan.


    Chicòi de format e de prètz, qu'es un utís de bon manejar qui balha çò d'essenciau per començar de léger, escríver e mei parlar en aquesta lenga vielha de mei de mila ans e qui, enter francés, occitan, basco, aragonés, castilhan e catalan, e tien uas particularitats pro estonantas dens l'ensemble occitanò-roman.


    Un CD-Rom que completerà lo metòde pre'us qui créden de qu'ua lenga e s'aprend mei que mei en bèth escotà-la e qu'es, en-sus de tot, un mejan de comunicar oraument.

    Joan Rigosta, professor d'occitan, que participè - annadas adarrond - a l'organisar e aus cors publics de l'Escòla Occitana d'Estiu de Vilanèva-d'Òlt. Eric Chaplain, editor e liberaire especialisat, que mia desempuix annadas un tribalh d'edicion e de traduccion entà las lengas gascona e occitana.
    La méthode d'apprentissage de l'occitan "Parli occitan" est un livret qui a permis, depuis plus de trente ans, à quantité de gens de toute sorte d'apprendre ou de ré-apprendre l'occitan. Voici son adaptation au gascon, la langue-soeur de l'occitan.
    Petit format et petit prix, c'est un outil simple qui fournit l'essentiel pour commencer à lire, écrire et parler dans cette langue vieille de plus de mille ans et qui, entre français, occitan, basque, aragonais, castillan et catalan, possèdent quelques particularités assez étonnantes dans l'ensemble occitano-roman.
    Un CD-Rom complétera la méthode pour ceux qui croient qu'une langue s'apprend surtout en l'écoutant, et qu'elle est, plus que tout, un moyen de communication orale.
    Jean Rigouste, professeur d'occitan, a participé - des années durant - à l'organisation et aux cours publics de l'Escòla Occitana d'Estiu de Villeneuve-sur-Lot. Eric Chaplain, éditeur et libraire spécialisé, mène depuis des années un travail d'édition et de traduction au service des langues gasconne et occitane.

  • Les travaux, entamés depuis quelques années dans le cadre d'ALLHIS s'attachent à mettre en avant les sources, manuscrites ou non, et à montrer leur nature dans de nouveaux documents où elles apparaissent de façon plus ou moins explicite. Après avoir envisagé la source comme autorité, comme élément à détourner dans un discours autre, nous nous sommes dernièrement attardés sur la traduction puis désormais sur la source comme re(s)-source, pour apprécier les enjeux d'une découverte ou redécouverte, d'un texte, littéraire ou non, et en livrer les différentes modalités


  • Une suite de Fibonacci est une succession de nombres dont les deux premiers sont laissés au choix, et dont chaque nombre à partir du troisième est la somme des deux nombres qui le précèdent.
    Certaines propriétés des suites de Fibonacci permettent de réaliser des tours de magie en jouant avec les nombres et les calculs. On va en voir de multiples et variées...
    Tout est expliqué, reproductible à partir de 13 ans, et permet de s'amuser en famille ou avec des amis... Vous allez vous régaler !
    En complément vous verrez comment les nombres de Fibonacci permettent de trouver une stratégie gagnante dans le jeu de Nim-Fibonacci.


  • Dans ce livre vous verrez que les puissances du nombre 2 soit 1, 2, 4, 8, 16, 32, etc. interviennent dans la réalisation de nombreuses prouesses de magie mathématique.
    Ensuite, au lieu d'utiliser notre numération décimale habituelle utilisant les dix chiffres de 0 à 9, vous verrez qu'on peut écrire tous les nombres avec seulement les deux chiffres 0 et 1 (ce sera une numération de base deux). Et ceci vous permettra de réaliser des effets merveilleux et magiques pour vous amuser et vous défier toutes générations mélangées.

    Tout est expliqué, reproductible à partir de 13 ans. Quand on utilise autre chose que des cartes à jouer ordinaires, le nécessaire pour faire un tour peut se fabriquer avec du papier et des crayons sans faire d'achat de matériel spécial. Vous allez vous régaler, en famille ou entre amis !


  • Imaginons un monde où n'existeraient que les nombres de 1 à 12, comme sur une horloge. Cela permet une curieuse arithmétique. Après 12, on retrouve 1, 2, 3 ...

    Le 12 se confond avec le 0, le 13 avec le 1 ; le 14 avec le 2. On peut aussi bien dire qu'il est 13h ou 1 h de l'après midi, qu'il est 14 h ou 2 h de l'après-midi. On dira que 13 modulo 12 est égal à 1, que 14 modulo 12 est égal à 2, ou encore que 12 est congru à 0 modulo 12, que 13 est congru à 1 modulo 12, que 14 est congru avec 2 modulo 12. Le terme « Modulo12 » est un mot qui signifie que l'on met en rang par 12.

    Par exemple 7h après 7h il sera 14h soit 2h et on écrira que 7+7 vaut 2 modulo 12, ou encore 8h+9h soit 17h c'est aussi 5h donc 8+9 vaudra 5 modulo 12.

    Plus généralement deux nombres a et b sont congrus modulo n quand leur différence (a-b) est un multiple de n. Ainsi 8 ou 15 sont congrus à 1 modulo 7 car les différences (8-1) qui vaut 7 et (15-1) qui vaut 14 soit 2 fois 7, sont des multiples de 7. On dira aussi que 8 et 15 sont congrus entre eux modulo 7, car deux entiers a et b sont congrus modulo n si le reste de la division euclidienne de a par n est égal à celui de la division de b par n. (Ici dans la division de 8 ou 15 par 7 le reste entier est le même soit 1 dans les deux cas).



    Les congruences modulo 9 sont les plus utilisées par les magiciens et sont à l'origine de nombreux tours de magie numérique qui permettent de s'amuser en famille ou avec des amis. Vous verrez aussi des congruences modulos beaucoup d'autres nombres dans ce livre.

    De plus les congruences sont utilisées dans notre vie de tous les jours sans qu'on s'en rende compte (numéros de carte bancaire, de Sécurité Sociale, codage des livres, problèmes de calendrier, etc.) aussi en lisant ce texte vous deviendrez un citoyen et un consommateur plus avisé !

    Tout est expliqué et reproductible à partir de 13 ans, il n'y a aucun matériel spécial à acheter. Vous allez vous régaler !

  • Il est possible d'agrémenter des leçons de mathématiques sur les symétries par des tours de magie qui utilisent leurs propriétés.
    Dans le chapitre 1 nous verrons que les exemples peuvent être de natures très diverses, de difficultés variées, et que côté présentation l'imagination et la créativité sont sans limites !
    Certains tours relèveront d'une symétrie numérique, d'autres d'une symétrie de mouvements, d'autres encore d'une symétrie de construction et utiliseront des pliages. On profitera aussi de l'opposition visuelle entre figures symétriques et dissymétriques.
    Dans le chapitre 2 nous irons même jusqu'à ranger « en miroir » les cartes d'un jeu...
    Tout ceci vous permettra de réaliser des effets merveilleux et magiques pour s'amuser en famille ou avec des amis.
    /> Tout est expliqué et reproductible à partir de 13 ans, et permet de passer de bons moments toutes générations mêlées...
    Il n'y a aucun matériel spécial à acheter, tout le monde a chez soi des cartes, du papier, des ciseaux.

    Vous allez vous régaler, en famille ou entre amis !


  • Dans ce fascicule au lieu d'utiliser notre numération décimale habituelle utilisant les dix chiffres de 0 à 9, on verra qu'on peut écrire tous les nombres avec seulement les trois chiffres 0, 1, 2 (ce sera une numération de base trois) ou avec les quatre chiffres 0, 1, 2, 3 (ce sera une numération de base quatre).

    On explorera ensuite deux bases négatives : négabinaire et négaternaire. Et ceci vous permettra de réaliser des effets merveilleux et magiques pour vous amuser en famille ou avec des amis.

    Tout est expliqué et reproductible par tous à partir de 13 ans. Vous allez vous régaler !

  • Dans ce livre, on va voir que c'est grâce à un emploi réfléchi et judicieux du calcul littéral qu'on peut arriver à réaliser des effets merveilleux et magiques pour s'amuser en famille ou avec des amis. Les élèves vont comprendre à quoi ça sert de savoir compter avec des lettres , et vous allez comprendre pourquoi ces tours de magie réussissent grâce aux mathématiques...
    Tout est expliqué et reproductible à partir de 13 ans. Vous allez vous régaler !


  • Reproduire certains tours de magie mathématiques peut, sans vous en rendre compte, vous entraîner à vous concentrer, à jouer avec les chiffres de façon plaisante, à calculer de tête rapidement et même réaliser des exploits de calcul mental de plus en plus étonnants.
    Tout est expliqué et reproductible à partir de 13 ans.

    Vous allez vous régaler !

    Vous n'avez pas fini de vous amuser en famille ou avec des amis...

  • Maîtriser l'art des filières
    Un Acteur de mode a besoin de se réinventer, de s'inscrire dans l'actualité. Il conditionne à lui seul son
    évolution sans toutefois maitriser la filière. Les auteurs du Maîtriser l'art des filières - Tome 1 ont ancré la
    préciosité du langage industriel, de leurs origines aux technologies d'aujourd'hui, afin de transmettre ces savoirfaire.
    Ce large panel répond aux exigences de la profession du « Textile-Habillement-Cuir-Upcyclage ». Les métiers
    d'antan y sont présents ainsi que l'histoire de la mode, et l'indispensable « savoir » pour lancer sa propre
    marque. Un outil de travail à l'intention du Créateur/Designer, Acteur de mode maîtrisant les processus et les
    risques inhérents à leur activité.
    Il s'impose comme un livre de référence et une culture de la mode.

  • Nous voulons dans cet ouvrage rendre hommage aux mathématiques en les mettant en valeur lors de circonstances festives de notre vie quotidienne , par exemple la célébration d'anniversaires, de changements d'année, de nouveaux millésimes...
    Et nous voulons faire des tours de magie basés sur des assemblages numériques excitant notre curiosité et touchant au merveilleux... Et quand on s'aperçoit qu'il y a quelque chose à comprendre, et qu'en plus on comprend, alors, cela devient vraiment jubilatoire !
    Nous vous souhaitons autant de plaisir dans la lecture de ce livre que nous en avons eu en l'élaborant.
    Tout est expliqué et reproductible à partir de 13 ans. Vous allez vous régaler !

  • Pourquoi un dictionnaire des techniques utilisées dans l'art du collage ?
    Tout simplement parce que cela n'a jamais été fait, et que la seule chose qui m'anime depuis plus de trente années consacrées à l'art du collage est justement de créer ce qui n'a jamais été créé. On objectera que Jiri Kolar a publié dans les années 1990 un Dictionnaire des méthodes (je le sais particulièrement puisque j'en fus, à travers Artcolle, et le salon international de l'art du collage contemporain, l'un des diffuseurs) mais ce dictionnaire des méthodes de Jiri ne concernait que les méthodes de Jiri, et que, d'autre part, il définissait beaucoup plus ses états d'âme à la création de chaque méthode, que les méthodes elles-mêmes. Ce petit Dictionnaire des techniques utilisées dans l'art du collage propose donc un inventaire non exhaustif de toutes les techniques et procédés utilisés dans l'art du collage, et ce, quel que soit l'artiste, le pays, ou l'époque. Cela en est la première raison de son existence. La seconde en étant que ce dictionnaire m'apparaît comme un élément manquant, tout comme l'était le Dictionnaire des citations relatives à l'art du collage publié l'année dernière, et de certains autres ouvrages, parmi la trentaine publiée à ce jour, que j'ai consacrés à mon art.

  • Le plaidoyer de Markus Ludescher pour la « vertu démocratique » du courage civil est basé sur des textes littéraires de différentes époques et provenances géographiques, qui abordent les contextes sociaux les plus divers, tels que la France sous l'Occupation, la France postcoloniale ou le Québec des années 90. Dans une première partie philosophique et théorique, l'auteur donne un panorama historico-culturel du concept de courage civil et développe des paramètres propres à sa définition ; cette définition est adaptée dans la deuxième partie aux approches littéraires. La dernière partie est didactique, elle aborde les textes littéraires sous l'angle de la réception et de l'enseignement : il s'agit de remettre en question, dans une perspective éthique, les situations et les comportements décrits dans les textes, pour les intégrer dans l'enseignement. Cette étude, qui a reçu deux prix, est, selon une experte, un « travail extraordinaire, dépassant de loin ce qu'on peut attendre d'un mémoire de maîtrise ».

  • La langue gasconne est l'idiome d'origine latine qui s'est développé en France dans le triangle formé par la Garonne, les Pyrénées et l'Océan : elle y est encore plus ou moins parlée aujourd'hui [1922] par trois millions d'hommes. Son domaine exact sera délimité d'une façon approximative, mais suffisante, quand nous aurons dit qu'au Sud-Est il faut y ajouter le bassin du Salat, et au Nord l'espace compris dans le département de la Gironde entre la Garonne et la Dordogne, tandis que dans les Basses-Pyrénées on doit en retrancher les arrondissements de Mauléon et de Bayonne occupés par la langue basque. Si nous donnons au gascon ce nom de « langue » qui lui a souvent été dénié, c'est que, tout en se rattachant de près à la langue d'oc parlée dans la moitié méridionale de l'ancienne Gaule, il s'en est cependant séparé par des caractères originaux et distinctifs. Cette originalité a été reconnue et constatée de bonne heure, puisque, dès le moyen âge. Mais pourquoi, dans les limites qui viennent d'être indiquées, s'était-il constitué un idiome spécial ? C'est la géographie et l'histoire qui doivent avant tout répondre à la question ainsi posée.
    Le texte que nous présentons ici a été publié en 1922 par la Revue méridionale. C'était le temps où la « langue d'oc » suscitait une grande effervescence intellectuelle, surtout autour de Toulouse où s'était créée l'Escòla occitana (1919) et où allait naître la célèbre revue Òc (1924). Édouard Bourciez serait d'ailleurs bientôt l'une des quinze personnalités fondatrices de la Société d'études occitanes (1930), à l'origine elle-même de l'Institut d'études occitanes (1945).
    Edouard Bourciez, né à Niort en 1854, il fut, de 1893 à 1927, titulaire de la chaire de langue et littérature romanes de la Faculté de lettres de Bordeaux, après Achille Luchaire (1846-1908), initiateur des études gasconnes. L'un de ses plus grands apports à la connaissance du gascon est l'enquête qu'il fit effectuer en 1894-95 sur les différentes traductions de la Parabole de l'enfant prodigue dans chaque village de Gascogne.

  • L'École n'est pas hors du monde et hors du temps. Lorsque les « malheurs de la guerre » frappent un territoire et ses habitants, les acteurs éducatifs et les structures scolaires sont touchés. La mobilisation des hommes pour le combat atteint les personnels et les plus grands élèves ainsi que les étudiants, qui délaissent la plume et le verbe pour l'épée et le fusil. À l'arrière, les acteurs de l'École tentent de maintenir en vie les structures scolaires et universitaires et de les mobiliser pour la victoire alors que nombre de bâtiments sont aussi réquisitionnés pour d'autres missions. Lorsque la guerre, devenue défaite temporaire ou plus durable, débouche sur l'occupation par des forces ennemies ou sur l'installation d'un nouveau régime politique (tel le Régime de Vichy), les Écoles doivent apprendre à « survivre » en terrain hostile, marquant souvent par leur présence une forme de résistance. Le positionnement des acteurs éducatifs, dans ces périodes « noires » s'avère complexe. L'École, qui peut être un outil de formation au service de l'esprit raisonnable et de la paix entre les hommes, peut aussi, sous certaines conditions, devenir un instrument au service de la préparation de la guerre. Ce sont là les thématiques majeures proposées par ce livre qui, autour de 24 contributions inédites, croisant les échelles spatiales, fait aussi le choix de la longue durée (xviie-xxe siècles), même si elles portent surtout sur les deux guerres mondiales du xxe siècle.

empty